BRIBES EN LIGNE
assise par accroc au bord de la brume. nuages et la peur, présente les durand : une j’ai donc vous êtes c’est pour moi le premier       grappe non... non... je vous assure, "je me tais. pour taire. (josué avait 0 false 21 18 libre de lever la tête       un       sur pas sur coussin d’air mais rêves de josué, petit matin frais. je te macles et roulis photo 7   si vous souhaitez quelques autres dans l’effilé de l’heure de la tout en vérifiant   nous sommes intendo... intendo ! "la musique, c’est le f les marques de la mort sur pour martin ki mult est las, il se dort   un vendredi glaciation entre les petites fleurs des le "patriote", tendresse du mondesi peu de "l’art est-il antoine simon 28 et je vois dans vos le samedi 26 mars, à 15 quatre si la mer s’est etudiant à       o montagnesde       coude   je ne comprends plus dernier vers aoi temps de cendre de deuil de apaches :       sabots dernier vers aoi       aujour exacerbé d’air depuis le 20 juillet, bribes grande lune pourpre dont les dernier vers aoi immense est le théâtre et de sorte que bientôt le lent tricotage du paysage les amants se l’art c’est la       jardin carles respunt :       la le bulletin de "bribes antoine simon 17 dernier vers aoi       &agrav l’évidence il en est des meurtrières.     dans la ruela clere est la noit e la       &eacut le pendu toutefois je m’estimais  hors du corps pas pas une année sans évoquer c’est ici, me       dans la liberté de l’être À max charvolen et martin le lent déferlement gardien de phare à vie, au       sur le et il parlait ainsi dans la pur ceste espee ai dulor e mesdames, messieurs, veuillez pour andré pour michèle gazier 1) j’ai en réserve madame, on ne la voit jamais siglent a fort e nagent e l’impression la plus les dieux s’effacent halt sunt li pui e mult halt et si au premier jour il troisième essai antoine simon 30 le passé n’est c’est la distance entre et nous n’avons rien tout est prêt en moi pour ce texte se présente       le clquez sur un temps hors du accoucher baragouiner temps de pierres dans la       crabe- pas facile d’ajuster le et te voici humanité régine robin, abstraction voir figuration du fond des cours et des issent de mer, venent as le franchissement des deuxième je découvre avant toi carcassonne, le 06 dans le pain brisé son madame déchirée macles et roulis photo 4 bribes en ligne a   voici donc la li emperere par sa grant  dernier salut au deux ajouts ces derniers le tissu d’acier       le       montag       voyage  mise en ligne du texte       les À l’occasion de       pav&ea la question du récit je meurs de soif       l̵ descendre à pigalle, se recleimet deu mult       &ccedi titrer "claude viallat, " je suis un écorché vif. ce monde est semé le 26 août 1887, depuis quand il voit s’ouvrir, i mes doigts se sont ouverts depuis ce jour, le site présentation du tout mon petit univers en bien sûr, il y eut dimanche 18 avril 2010 nous l’existence n’est       sur le geste de l’ancienne, "nice, nouvel éloge de la  “s’ouvre mon cher pétrarque, 1) notre-dame au mur violet art jonction semble enfin quatrième essai de r.m.a toi le don des cris qui je t’enlace gargouille       object pour helmut le 2 juillet si elle est belle ? je passet li jurz, si turnet a carissimo ulisse,torna a suite du blasphème de 1- c’est dans       sur deuxième approche de   j’ai souvent samuelchapitre 16, versets 1 f dans le sourd chatoiement 0 false 21 18 de pa(i)smeisuns en est venuz   pour olivier       en la mort d’un oiseau.   (dans le napolì napolì il est le jongleur de lui mi viene in mentemi (À l’église     pluie du sainte marie, madame chrysalide fileuse pour le prochain basilic, (la s’ouvre la des conserves !     [1]        avant bel équilibre et sa     double archipel shopping, la antoine simon 18 quand vous serez tout les dessins de martine orsoni pas même rm : nous sommes en   ces sec erv vre ile macles et roulis photo 3 le temps passe si vite, ce qui fascine chez nous lirons deux extraits de       assis voici des œuvres qui, le       sur dernier vers aoi       au dans un coin de nice,       ( marché ou souk ou sur l’erbe verte si est       pourqu antoine simon 13 madame est la reine des       le giovanni rubino dit dernier vers aoi  l’écriture f j’ai voulu me pencher je m’étonne toujours de la (la numérotation des pour mireille et philippe pour frédéric c’est extrêmement pour anne slacik ecrire est bal kanique c’est  pour jean le rien n’est plus ardu tu le sais bien. luc ne       cette   ces notes  hier, 17     " la danse de « e ! malvais madame des forêts de toujours les lettres :       bonheu nous serons toujours ces souvent je ne sais rien de bernadette griot vient de saluer d’abord les plus de toutes les douce est la terre aux yeux antoine simon 16       é dernier vers aoi martin miguel art et ce qui aide à pénétrer le f le feu s’est pour philippe douze (se fait terre se d’ eurydice ou bien de pierre ciel       descen       neige pour angelo 1254 : naissance de la vie humble chez les       la quand les eaux et les terres       ….omme virginia par la clers est li jurz et li pour qui veut se faire une portrait. 1255 : vous dites : "un quatrième essai de madame porte à "moi, esclave" a c’est une sorte de ce jour là, je pouvais marcel alocco a deux mille ans nous quatrième essai rares       &n a propos d’une de l’autre dans les écroulements       ( d’un côté l’homme est a christiane       bruyan raphaël jouer sur tous les tableaux       fleure arbre épanoui au ciel j’ai donné, au mois   tout est toujours en madame a des odeurs sauvages il aurait voulu être pour jean-marie simon et sa       le able comme capable de donner cet article est paru quand nous rejoignons, en   ciel !!!!       aux antoine simon 26 attendre. mot terrible.       dans madame dans l’ombre des il existe au moins deux 13) polynésie je n’hésiterai antoine simon 15 la fonction, d’abord l’échange des de profondes glaouis tout à fleur d’eaula danse       dans et ma foi, genre des motsmauvais genre (vois-tu, sancho, je suis max charvolen, martin miguel percey priest lakesur les un tunnel sans fin et, à voile de nuità la s’égarer on       grimpa       il       à     oued coulant pour yves et pierre poher et marie-hélène j’aime chez pierre f qu’il vienne, le feu       que ici, les choses les plus       dans     chant de où l’on revient   anatomie du m et       d&eacu lorsqu’on connaît une       la       je me       parfoi fontelucco, 6 juillet 2000 et si tu dois apprendre à "ces deux là se       au       deux     surgi quando me ne so itu pe antoine simon 7 (josué avait lentement si grant dol ai que ne       tourne et ces dans ce périlleux seul dans la rue je ris la au matin du       dans   d’un coté,       je me carissimo ulisse,torna a poussées par les vagues un besoin de couper comme de       " fragilité humaine.     quand l’appel tonitruant du on a cru à je rêve aux gorges générations       " dernier vers aoi       pas de pluie pour venir et encore  dits l’éclair me dure, la force du corps,       reine pour jean gautheronle cosmos       la passent .x. portes, approche d’une  un livre écrit encore la couleur, mais cette nice, le 8 octobre tout en travaillant sur les il s’appelait effleurer le ciel du bout des pour gilbert la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS

Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento
....................................................... (   )
Aube des Apaches
L’air a pris peur

   Remis à plus tard (une aube étouffée élue au hasard)

des marches ardentes (chargées de fruits selon -) verges océanes (semblables à l’ordre des mirages)
Entre les mots -vallées arides ou guette la mort- loups blancs qu’effraie ma lance au sang noir, cavaliers de ma seule espérance au coeur torturé

  Apaches
    qu’arrache ma langue ! long cri à travers les espaces hululement et vide de mon coeur
     Apaches
      qu’attache ma lance (Nuits tièdes où se brandit la lance dure et chaude)
      Amour de ma terre, amour des femmes de ma terre (L’eau recueillie dans les grands puits gardés a la fraîcheur des regards apaisés)

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette