BRIBES EN LIGNE
pour max charvolen 1) le vieux qui je t’enfourche ma tout en travaillant sur les    de femme liseuse seul dans la rue je ris la raphaël   le 10 décembre macles et roulis photo 3    regardant le tissu d’acier le bulletin de "bribes quatre si la mer s’est monde imaginal,     son la communication est f j’ai voulu me pencher       j̵ a la libération, les  au travers de toi je       entre la langue est intarissable clquez sur zacinto dove giacque il mio ma voix n’est plus que  c’était au rayon des surgelés et je vois dans vos recleimet deu mult       object patrick joquel vient de on cheval  avec « a la temps de pierres     extraire le franchissement des l’impression la plus vous avez quand il voit s’ouvrir, deuxième approche de macles et roulis photo 7 le ciel est clair au travers j’oublie souvent et m1       napolì napolì able comme capable de donner dernier vers que mort dans ma gorge    il       il antoine simon 12 etait-ce le souvenir montagnesde accoucher baragouiner Être tout entier la flamme apaches : béatrice machet vient de   dits de  marcel migozzi vient de juste un "pour tes la prédication faite depuis le 20 juillet, bribes       un ils sortent d’ eurydice ou bien de mille fardeaux, mille dans le pain brisé son quelque temps plus tard, de elle réalise des ] heureux l’homme       le marché ou souk ou là, c’est le sable et       midi inoubliables, les a christiane le pendu       sur les petites fleurs des  “ce travail qui   (à aux barrières des octrois   ciel !!!!       avant      & le proche et le lointain ki mult est las, il se dort « pouvez-vous     après       les       six       devant poème pour nice, le 8 octobre c’est un peu comme si,       sur le on dit qu’agathe       &n    seule au max charvolen, martin miguel       il nécrologie À la loupe, il observa nos voix normalement, la rubrique "l’art est-il 1-nous sommes dehors. comme ce mur blanc de proche en proche tous  “s’ouvre     à marcel alocco a noble folie de josué, giovanni rubino dit       et dans ce périlleux maintenant il connaît le onzième     [1]  qu’est-ce qui est en non... non... je vous assure, rm : nous sommes en mon cher pétrarque, chaque jour est un appel, une la musique est le parfum de   entrons tout est possible pour qui même si art jonction semble enfin  référencem en ceste tere ad estet ja je n’hésiterai       pour dans les écroulements       montag la lecture de sainte madame est une torche. elle       l̵ cinquième essai tout station 5 : comment       deux dire que le livre est une rimbaud a donc seins isabelle boizard 2005 moisissures mousses lichens je dors d’un sommeil de lu le choeur des femmes de dans un coin de nice, tandis que dans la grande ce pays que je dis est carissimo ulisse,torna a autre petite voix     oued coulant       fleure l’homme est langues de plomba la       le dans le pays dont je vous il y a tant de saints sur c’est la chair pourtant et il fallait aller debout       pass&e dernier vers aoi dans l’innocence des       baie  le grand brassage des       dans passent .x. portes, antoine simon 16 le glacis de la mort dernier vers aoi “dans le dessin il n’est pire enfer que       le les doigts d’ombre de neige les durand : une vous n’avez dernier vers aoi je t’ai admiré, gardien de phare à vie, au les amants se  pour jean le (ô fleur de courge... in the country a toi le don des cris qui suite du blasphème de certains prétendent de toutes les dernier vers aoi       aujour       embarq petit matin frais. je te autre citation"voui les installations souvent,       sous nous savons tous, ici, que       ruelle buttati ! guarda&nbs     le cygne sur bien sûrla       que   maille 1 :que « h&eacu ainsi fut pétrarque dans mieux valait découper  un livre écrit mise en ligne d’un au seuil de l’atelier dernier vers aoi vos estes proz e vostre les plus terribles f tous les feux se sont madame, on ne la voit jamais il y a des objets qui ont la antoine simon 26 s’égarer on attention beau poussées par les vagues très malheureux... que reste-t-il de la viallat © le château de   d’un coté, pour jacqueline moretti, antoine simon 20 si elle est belle ? je troisième essai et grant est la plaigne e large est-ce parce que, petit, on dernier vers aoi un trait gris sur la antoine simon 18 dont les secrets… à quoi       coude ne faut-il pas vivre comme madame est une mult ben i fierent franceis e …presque vingt ans plus il était question non quelque chose 0 false 21 18       la pie les textes mis en ligne ajout de fichiers sons dans pour michèle gazier 1 démodocos... Ça a bien un j’arrivais dans les le texte qui suit est, bien le temps passe dans la pour jean marie    si tout au long       en un  on peut passer une vie la danse de je rêve aux gorges   jn 2,1-12 : prenez vos casseroles et  ce mois ci : sub la fraîcheur et la réponse de michel nous lirons deux extraits de 0 false 21 18       su sous l’occupation       neige attelage ii est une œuvre branches lianes ronces pour daniel farioli poussant pour jean-marie simon et sa 1257 cleimet sa culpe, si       juin       marche pierre ciel ce monde est semé le ciel de ce pays est tout         or carmelo arden quin est une dans le respect du cahier des etudiant à 10 vers la laisse ccxxxii on a cru à  “la signification   le texte suivant a ecrire sur voudrais je vous la gaucherie à vivre, chercher une sorte de " je suis un écorché vif. dans le patriote du 16 mars     pourquoi pour alain borer le 26 ma voix n’est plus que  epître aux       au       bruyan mon travail est une  hors du corps pas       nuage pour philippe  mise en ligne du texte    tu sais diaphane est le dernier vers aoi       quand  tous ces chardonnerets j’ai perdu mon 1 au retour au moment toute trace fait sens. que alocco en patchworck © bruno mendonça à descendre à pigalle, se approche d’une agnus dei qui tollis peccata     longtemps sur   je n’ai jamais le scribe ne retient  il y a le   (dans le  hier, 17 des voix percent, racontent rm : d’accord sur     sur la il est le jongleur de lui dernier vers aoi j’ai longtemps dans l’innocence des     depuis pour raphaël moi cocon moi momie fuseau coupé en deux quand dernier vers aoi       voyage       le       jardin à cri et à sur l’erbe verte si est raphaËl  si, du nouveau le 2 juillet sept (forces cachées qui       &agrav introibo ad altare       tourne et la peur, présente s’ouvre la bernard dejonghe... depuis cyclades, iii°       l̵ pour julius baltazar 1 le au labyrinthe des pleursils préparation des antoine simon 7       va mouans sartoux. traverse de   la baie des anges 0 false 21 18  de la trajectoire de ce paien sunt morz, alquant       sur dernier vers aoi merci à marc alpozzo la mort, l’ultime port, polenta se placer sous le signe de la route de la soie, à pied, glaciation entre la réserve des bribes         &n       au sous la pression des troisième essai ainsi va le travail de qui exode, 16, 1-5 toute       arauca guetter cette chose c’était une d’un bout à effleurer le ciel du bout des l’impossible 1.- les rêves de ici. les oiseaux y ont fait carles li reis en ad prise sa ses mains aussi étaient pour qui veut se faire une 1) la plupart de ces       sur       pav&ea À max charvolen et tes chaussures au bas de       " et c’était dans       banlie la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Deux coups d’ongles | Dans le piège ->
Voyage dans le miel et le balicot
© Daniel Biga

Les quatres saisons du haïku : été

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

voyage dans le miel et le balicot

voyage dans l’aubergine la sarriette ou l’ail

voyages

Publication en ligne : 16 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette