aller au sommaire | poursuivre l'errance

RAPHAEL MONTICELLI

Carnets intermittents, Intermittence, donc ?

Ecrivain(s) : Monticelli R.

Je suis bien dans l’intermittence... Question de tempérament, peut-être ? Ou d’incapacité... de trop grande propension au rêve... ou à la rêverie... ou à la flânerie... 
Quelques livres en cours de lecture (et quels !). C’est Le livre de l’intranquillité, de Pessoa, magnifiquement traduit. J’en lis une page, j’en rêve dix. Me dis qu’il faudrait écrire les pages rêvées... Et puis non...
C’est L’espace littéraire, repris pour la ennième fois... C’est Poe. C’est le Talmud... Je prends ici, je prends là... Intermittent... Inter-mité !
Coté musique, c’est la carte blanche donnée que le conservatoire de Nice a donnée à Fourchotte... Court moment pour le parcours d’une vie.
Du côté des peintres, la grande affaire des dernières semaines, c’est la vente École de Nice. Pas grand chose à dire sur la vente elle-même. Mais les textes ! Je me suis promis, une fois de plus, d’écrire enfin que c’est insupportable, ces approximations historiques, ces contre-vérités... Bon sang ! Il suffit de relever des noms, des événements et des dates, de mettre ça sur trois colonnes et de regarder ! Pas sorcier, ça. Mais apparemment très au-dessus des capacités moyennes.
Bon... disons, deux pistes pour les pages de ces carnets : Pessoa et l’École de Nice... Promis... intermittence ou pas.
 
 
 
 

 

Publication en ligne : 9 novembre 2009

Pour retrouver "Intermittence, donc ?" dans " Carnets intermittents ", aller à : Carnets intermittents

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette