BRIBES EN LIGNE
      fourmi il en est des meurtrières. siglent a fort e nagent e  dernier salut au       pour prenez vos casseroles et pour martine   (à       gentil ce qui aide à pénétrer le grant est la plaigne e large dernier vers s’il   un vendredi       un avez-vous vu se reprendre. creuser son       entre le 15 mai, à dessiner les choses banales premier essai c’est la terre nous accorde ton désir à ta le 23 février 1988, il d’un côté       dans dernier vers aoi   abstraction voir figuration morz est rollant, deus en ad   le texte suivant a       le       bonhe je n’ai pas dit que le raphaël       é pour ma je ne saurais dire avec assez    en       cette       retour le proche et le lointain  epître aux toutes ces pages de nos attendre. mot terrible. poème pour au programme des actions où l’on revient paysage de ta tombe  et la vie humble chez les  si, du nouveau le temps passe si vite,  au travers de toi je toutes sortes de papiers, sur elle disposait d’une à la mémoire de à propos des grands       fleur epuisement de la salle, vi.- les amicales aventures carmelo arden quin est une (la numérotation des monde imaginal, merci au printemps des pour nicolas lavarenne ma nice, le 30 juin 2000 il arriva que à sylvie dernier vers aoi la danse de   ces sec erv vre ile dernier vers aoi       s̵       sur    courant       descen les textes mis en ligne À perte de vue, la houle des       entre descendre à pigalle, se madame des forêts de   l’oeuvre vit son (josué avait     ton onzième li emperere par sa grant       fourr& able comme capable de donner encore la couleur, mais cette les dessins de martine orsoni suite de se placer sous le signe de       je me    seule au clere est la noit e la iloec endreit remeint li os in the country  pour de       grimpa       l̵ un nouvel espace est ouvert dans les écroulements     après les avenues de ce pays difficile alliage de a la femme au       dans antoine simon 24 il avait accepté  tous ces chardonnerets 10 vers la laisse ccxxxii station 7 : as-tu vu judas se       " bien sûrla  improbable visage pendu s’égarer on sculpter l’air : il y a dans ce pays des voies       embarq on dit qu’agathe ce monde est semé présentation du       je me quelques autres  hors du corps pas       vu       voyage antoine simon 31 « amis rollant, de  il est des objets sur    tu sais       la       jonath il s’appelait sequence 6   le régine robin, douce est la terre aux yeux       neige rêves de josué, au seuil de l’atelier       j̵ percey priest lakesur les       il dernier vers aoi est-ce parce que, petit, on sur la toile de renoir, les le geste de l’ancienne,       au et ma foi, « pouvez-vous  née à 1254 : naissance de macles et roulis photo 7 a l’aube des apaches, de tantes herbes el pre j’ai longtemps carissimo ulisse,torna a edmond, sa grande  un livre écrit       ( il aurait voulu être       ...mai     [1]        au il ne sait rien qui ne va  pour jean le nécrologie À peine jetés dans le dans ma gorge     chant de       glouss pour egidio fiorin des mots la force du corps, pour antoine simon 7       dans  ce mois ci : sub vos estes proz e vostre quatrième essai de je t’ai admiré, clers fut li jurz e li pour jacqueline moretti, je découvre avant toi   anatomie du m et f les rêves de paien sunt morz, alquant pour frédéric chaises, tables, verres, antoine simon 20   je n’ai jamais me avec marc, nous avons rossignolet tu la madame est toute f toutes mes face aux bronzes de miodrag     pour le prochain c’est pour moi le premier de prime abord, il on préparait deux ajouts ces derniers       à pour andré a propos d’une voudrais je vous Ç’avait été la     de rigoles en       sur     tout autour bel équilibre et sa je reviens sur des rare moment de bonheur, ce va et vient entre antoine simon 26       bruyan et te voici humanité dernier vers aoi aux george(s) (s est la antoine simon 12 à cri et à       apr&eg les grands 0 false 21 18 encore une citation“tu en cet anniversaire, ce qui clquez sur       enfant il souffle sur les collines     hélas,     sur la pente       sur deuxième vous deux, c’est joie et les étourneaux ! temps de pierres dans la un temps hors du dorothée vint au monde dernier vers que mort f les feux m’ont paroles de chamantu travail de tissage, dans dernier vers aoi macles et roulis photo 1 dans un coin de nice,       au ils s’étaient  il y a le     &nbs ….omme virginia par la attention beau que reste-t-il de la       en  “ne pas la deuxième édition du le nécessaire non imagine que, dans la       une recleimet deu mult       baie         &n 0 false 21 18 1- c’est dans abu zayd me déplait. pas       la pureté de la survie. nul   né le 7 tout en vérifiant madame chrysalide fileuse lorsque martine orsoni station 3 encore il parle mult ben i fierent franceis e       quinze l’impossible j’ai en réserve pour max charvolen 1) ecrire les couleurs du monde et si au premier jour il al matin, quant primes pert neuf j’implore en vain josué avait un rythme exacerbé d’air   encore une c’est seulement au     faisant la       le fontelucco, 6 juillet 2000 les dieux s’effacent       soleil pour andré       les pour philippe bernadette griot vient de diaphane est le cet article est paru depuis ce jour, le site    il thème principal : entr’els nen at ne pui     dans la ruela le bulletin de "bribes cette machine entre mes       fleure   entrons 1) notre-dame au mur violet j’entends sonner les sixième tandis que dans la grande macles et roulis photo de pareïs li seit la     nous pour jean gautheronle cosmos     les fleurs du  on peut passer une vie exode, 16, 1-5 toute       la karles se dort cum hume pourquoi yves klein a-t-il dernier vers aoi       "  ce qui importe pour je n’hésiterai tromper le néant   iv    vers       le deuxième suite un homme dans la rue se prend       l̵ au rayon des surgelés   tout est toujours en noble folie de josué, diaphane est le mot (ou preambule – ut pictura il existe au moins deux si j’étais un c’est la chair pourtant madame dans l’ombre des je suis celle qui trompe une il faut dire les  “ce travail qui       midi       m&eacu nous serons toujours ces onze sous les cercles à propos “la les lettres ou les chiffres       allong dont les secrets… à quoi       sur pour julius baltazar 1 le       &ccedi       un pour michèle gazier 1 les plus vieilles pour mon épouse nicole  martin miguel vient merci à marc alpozzo "ces deux là se i.- avaler l’art par   3   

les   adagio   je des voiles de longs cheveux       pav&ea mieux valait découper d’abord l’échange des le 2 juillet pas sur coussin d’air mais suite du blasphème de petites proses sur terre antoine simon 10 pour martine, coline et laure a christiane légendes de michel   pour adèle et lancinant ô lancinant dans le respect du cahier des carcassonne, le 06  l’exposition  sables mes parolesvous ( ce texte a temps où le sang se antoine simon 18  hier, 17 elle ose à peine ce paysage que tu contemplais "je me tais. pour taire. un jour nous avons pour angelo tes chaussures au bas de à bernadette la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Boulanger, Pascal > Un ciel ouvert en toute saison

PASCAL BOULANGER

<- Suspendue au-dessus de l’abîme |
Je sais, un monde se défait
© Pascal Boulanger

Dans l’émeute du coeur

Ecrivain(s) : Boulanger
Clefs : poésie

Je sais, un monde se défait.

On ne peut pas décrire la détresse qu’une séparation entraîne. On doit se contenter de la traverser et de la surmonter, solitairement.

Même si c’est moi qui m’installe ailleurs que dans notre maison, ma tristesse est bien réelle, elle imprègne chacun de mes gestes, chacune de mes pensées.

Avant mon départ, tandis que s’entassent mes livres dans des cartons, j’aimerais que nos silences se détachent de tout ressentiment. Mais je suis comme vous, j’ignore comment nous allons témoigner d’une confiance hors d’atteinte.

Et je pourrais faire l’inventaire de tout ce qui, dorénavant, va me manquer.

Et je pourrais me souvenir de notre dernier été, tous les quatre ensemble, toutes ces villes de la Bohème dont les noms font rêver, puis Salzburg et la maison à la façade jaune de Mozart, puis Prague et son cimetière juif, près du musée de Kafka…

Ce qui n’est pas dit ni écrit fait aussi partie de notre récit.
 

Publication en ligne : 25 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette