BRIBES EN LIGNE
à propos des grands imagine que, dans la abstraction voir figuration carmelo arden quin est une             le dernier vers aoi on croit souvent que le but nous lirons deux extraits de branches lianes ronces moi cocon moi momie fuseau       fourr&       six quand les mots 1.- les rêves de vous deux, c’est joie et temps de bitume en fusion sur dans les rêves de la 5) triptyque marocain vous avez tout en travaillant sur les soudain un blanc fauche le reprise du site avec la j’ai ajouté je t’ai admiré,       sur ( ce texte a premier vers aoi dernier  tu ne renonceras pas.       nuage     à pour jean gautheronle cosmos cet article est paru (elle entretenait accorde ton désir à ta       sous et que dire de la grâce inoubliables, les equitable un besoin sonnerait cyclades, iii° suite du blasphème de       " quand les eaux et les terres les durand : une       l̵    si tout au long deuxième   (dans le  les trois ensembles  pour le dernier jour f le feu m’a deux mille ans nous       b&acir passent .x. portes,       la petit matin frais. je te quando me ne so itu pe il existe au moins deux dimanche 18 avril 2010 nous   anatomie du m et les amants se attendre. mot terrible. les cuivres de la symphonie temps de cendre de deuil de coupé en deux quand libre de lever la tête     hélas,     pourquoi travail de tissage, dans onze sous les cercles  dernier salut au l’ami michel f qu’il vienne, le feu 1- c’est dans il n’y a pas de plus descendre à pigalle, se la brume. nuages       cette non, björg, le plus insupportable chez  “s’ouvre       mouett il est le jongleur de lui madame, vous débusquez et je vois dans vos   le 10 décembre dernier vers aoi reflets et echosla salle       jardin   est-ce que 10 vers la laisse ccxxxii merle noir  pour la mort d’un oiseau. ensevelie de silence, je serai toujours attentif à       sur tous ces charlatans qui pour gilbert toi, mésange à temps de pierres dans la c’est la peur qui fait       marche toujours les lettres : tendresses ô mes envols dernier vers aoi il y a tant de saints sur       aujour pour max charvolen 1)       le antoine simon 30 aux george(s) (s est la ses mains aussi étaient Être tout entier la flamme dans le pays dont je vous si j’étais un pour andrée je découvre avant toi sainte marie, ma voix n’est plus que pierre ciel i en voyant la masse aux agnus dei qui tollis peccata issent de mer, venent as polenta       aux al matin, quant primes pert     &nbs pas même    regardant le temps passe dans la il pleut. j’ai vu la toute trace fait sens. que si tu es étudiant en livre grand format en trois il s’appelait       le de sorte que bientôt j’ai changé le f le feu s’est       m̵ r.m.a toi le don des cris qui pour marcel et nous n’avons rien guetter cette chose la lecture de sainte j’entends sonner les grant est la plaigne e large a la libération, les ce qui fascine chez constellations et a l’aube des apaches, ils sortent pluies et bruines, antoine simon 11  de la trajectoire de ce dernier vers aoi au programme des actions f les rêves de le proche et le lointain hans freibach :       le       les pour martine, coline et laure sa langue se cabre devant le monde imaginal, tes chaussures au bas de le 28 novembre, mise en ligne       grimpa que reste-t-il de la   se à cri et à ne faut-il pas vivre comme quatrième essai de     sur la pente     de rigoles en dans les horizons de boue, de le travail de bernard madame déchirée l’instant criblé mougins. décembre et  riche de mes quatre si la mer s’est       sur si elle est belle ? je pour chercher une sorte de avez-vous vu à la mémoire de dernier vers aoi face aux bronzes de miodrag deuxième essai f les marques de la mort sur le scribe ne retient il semble possible       deux quelques autres       pourqu  improbable visage pendu  de même que les nouvelles mises en able comme capable de donner  zones gardées de jamais je n’aurais   d’un coté, petites proses sur terre l’évidence       cerisi dernier vers aoi       pass&e dans le respect du cahier des pour martin iloec endreit remeint li os dernier vers aoi       longte       enfant je m’étonne toujours de la       pass&e f le feu s’est ils avaient si longtemps, si       un antoine simon 25 a propos d’une  il est des objets sur       force sors de mon territoire. fais générations temps où les coeurs       pour       pass&e références : xavier intendo... intendo !       " antoine simon 22 à la bonne madame chrysalide fileuse moisissures mousses lichens les routes de ce pays sont  née à l’art c’est la toutes ces pages de nos       assis     [1]  les petites fleurs des la prédication faite pour frédéric       ruelle       vu   saint paul trois macao grise (de)lecta lucta   la vie est ce bruissement  “ce travail qui       &n poème pour dernier vers aoi pourquoi yves klein a-t-il première noble folie de josué, le géographe sait tout       sur les avenues de ce pays pas de pluie pour venir mouans sartoux. traverse de  martin miguel vient       coude le 23 février 1988, il dernier vers aoi et si au premier jour il   tout est toujours en le lent tricotage du paysage af : j’entends pour lee clers fut li jurz e li     un mois sans   né le 7 pour jean-louis cantin 1.- nice, le 30 juin 2000 pour helmut dernier vers aoi  l’exposition        " paysage de ta tombe  et je rêve aux gorges   adagio   je « voici       &agrav       neige la bouche pure souffrance mult ben i fierent franceis e (ô fleur de courge...  pour jean le lorsque martine orsoni   pour olivier autre citation lancinant ô lancinant dernier vers que mort   entrons       allong écoute, josué, quel étonnant et il parlait ainsi dans la aux barrières des octrois derniers vers sun destre       &agrav au lecteur voici le premier ço dist li reis : langues de plomba la    de femme liseuse   maille 1 :que À peine jetés dans le nécrologie pour raphaël merci au printemps des     rien   ces sec erv vre ile       rampan dernier vers aoi je me souviens de elle ose à peine       &agrav tout le problème  “... parler une ouverture d’une le galop du poème me       sur c’est la chair pourtant mise en ligne station 3 encore il parle       ce       p&eacu dans les hautes herbes 0 false 21 18   six formes de la raphaël un jour nous avons       su clers est li jurz et li  si, du nouveau       une  “la signification fin première difficile alliage de station 5 : comment toulon, samedi 9 paroles de chamantu       l̵ deuxième suite je désire un       le       tourne toutefois je m’estimais antoine simon 18     surgi pour m.b. quand je me heurte et voici maintenant quelques 1) la plupart de ces c’est seulement au pour egidio fiorin des mots ce qui importe pour li emperere s’est       deux violette cachéeton légendes de michel dans le train premier antoine simon 28       l̵ antoine simon 24 si j’avais de son les oiseaux s’ouvrent    nous arbre épanoui au ciel trois tentatives desesperees karles se dort cum hume       l̵ la fonction, réponse de michel       parfoi rm : d’accord sur   marcel le geste de l’ancienne, la galerie chave qui tous feux éteints. des et c’était dans rimbaud a donc       la à propos “la       &agrav       jonath la danse de vue à la villa tamaris   un vendredi il y a des objets qui ont la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Un coing mûr | Je me promets ->
Les puissantes vagues du vent d’Est
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : automone

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

les puissantes vagues du vent d’est

se brisent sur les rochers

de l’Estérel
 

 

 

 

 

Publication en ligne : 15 novembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette