BRIBES EN LIGNE
    hélas,  dans le livre, le raphaËl Ç’avait été la       dans réponse de michel       baie       assis antoine simon 21 j’ai relu daniel biga, il avait accepté dernier vers aoi je découvre avant toi (josué avait lentement un verre de vin pour tacher josué avait un rythme tout à fleur d’eaula danse ce 28 février 2002. la lecture de sainte gardien de phare à vie, au il ne reste plus que le antoine simon 24 dernier vers aoi paien sunt morz, alquant mult est vassal carles de et combien j’écoute vos   anatomie du m et de proche en proche tous       é       deux       ainsi fut pétrarque dans station 5 : comment le galop du poème me dernier vers aoi sixième       une et ces les cuivres de la symphonie       embarq douze (se fait terre se l’art c’est la je désire un madame déchirée i mes doigts se sont ouverts la légende fleurie est l’instant criblé halt sunt li pui e mult halt encore la couleur, mais cette dernier vers aoi attelage ii est une œuvre approche d’une "ces deux là se       dans       va deuxième essai le petit matin frais. je te in the country       l̵       juin les étourneaux ! le géographe sait tout       le "le renard connaît     cet arbre que pourquoi yves klein a-t-il     pourquoi troisième essai c’est une sorte de antoine simon 33 suite de références : xavier carles respunt : granz fut li colps, li dux en   ces notes ce   si vous souhaitez cette machine entre mes "et bien, voilà..." dit on dit qu’agathe       la ] heureux l’homme il en est des meurtrières. intendo... intendo ! vous avez maintenant il connaît le       voyage antoine simon 6       " pour frédéric À l’occasion de c’est ici, me la question du récit pour jean-louis cantin 1.- je m’étonne toujours de la c’est un peu comme si, le passé n’est tout mon petit univers en un besoin de couper comme de dernier vers aoi “dans le dessin printemps breton, printemps dire que le livre est une       &agrav polenta je meurs de soif a supposer quece monde tienne il tente de déchiffrer, temps de cendre de deuil de antoine simon 2 préparation des       je   (dans le un homme dans la rue se prend rita est trois fois humble. du bibelot au babilencore une livre grand format en trois en introduction à 1 la confusion des j’aime chez pierre dans les horizons de boue, de j’ai perdu mon  mise en ligne du texte langues de plomba la   un vendredi a toi le don des cris qui iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi antoine simon 3 je déambule et suis 1) notre-dame au mur violet des voix percent, racontent  au travers de toi je et la peur, présente  “ce travail qui       un pour julius baltazar 1 le cet article est paru dans le (en regardant un dessin de dernier vers aoi  pour de et te voici humanité dernier vers aoi       jonath mi viene in mentemi les premières inoubliables, les al matin, quant primes pert deuxième   iv    vers f tous les feux se sont pour jacky coville guetteurs l’art n’existe 0 false 21 18 ki mult est las, il se dort je suis bien dans madame a des odeurs sauvages mise en ligne d’un f les feux m’ont de tantes herbes el pre dernier vers aoi ce jour là, je pouvais   adagio   je attention beau       ma   tout est toujours en af : j’entends   d’un coté, clers est li jurz et li madame, c’est notre pour mon épouse nicole il semble possible l’une des dernières on cheval clers fut li jurz e li un temps hors du l’éclair me dure,       &agrav li emperere s’est le 19 novembre 2013, à la dernier vers aoi nice, le 8 octobre normal 0 21 false fal bien sûrla l’appel tonitruant du 1- c’est dans le "patriote", antoine simon 28 ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi     rien abstraction voir figuration     une abeille de nous viendrons nous masser à bernadette   maille 1 :que       sur a propos d’une d’un côté avec marc, nous avons la bouche pure souffrance les enseignants : tant pis pour eux.       p&eacu       au pour philippe il existe deux saints portant       je station 3 encore il parle quel ennui, mortel pour antoine simon 10 et il fallait aller debout pour raphaël bientôt, aucune amarre quelque temps plus tard, de  martin miguel vient raphaël pour daniel farioli poussant       je me lancinant ô lancinant le travail de bernard viallat © le château de       voyage deux ajouts ces derniers   voici donc la autre citation"voui « voici régine robin, le 26 août 1887, depuis       le       &       six       quand le ciel de ce pays est tout c’est seulement au mieux valait découper       sous       pav&ea       la À perte de vue, la houle des et voici maintenant quelques si j’étais un ….omme virginia par la villa arson, nice, du 17 antoine simon 15 un soir à paris au  tous ces chardonnerets nous avancions en bas de chaises, tables, verres, pour qui veut se faire une 1.- les rêves de madame est la reine des temps où le sang se s’égarer on i.- avaler l’art par     tout autour dans les rêves de la  je signerai mon       un    il très saintes litanies dernier vers aoi générations dernier vers aoi au lecteur voici le premier       ce présentation du  de même que les franchement, pensait le chef, autre citation outre la poursuite de la mise il y a des objets qui ont la pour jean marie dernier vers aoi à propos “la       sur macao grise leonardo rosa mougins. décembre pour michèle aueret pour andré dans le pays dont je vous c’était une pour robert sept (forces cachées qui iloec endreit remeint li os je t’ai admiré, madame chrysalide fileuse  au mois de mars, 1166 neuf j’implore en vain karles se dort cum hume       ...mai ce poème est tiré du non... non... je vous assure, dentelle : il avait (josué avait spectacle de josué dit (dans mon ventre pousse une ce texte se présente très malheureux...  “s’ouvre  le grand brassage des journée de le samedi 26 mars, à 15 de pareïs li seit la bel équilibre et sa la littérature de dernier vers aoi       les       dans ce texte m’a été travail de tissage, dans branches lianes ronces deuxième suite       neige le coeur du soudain un blanc fauche le la liberté de l’être cinquième essai tout       longte dernier vers aoi rimbaud a donc tous feux éteints. des       au introibo ad altare       sur onze sous les cercles "mais qui lit encore le     pluie du exode, 16, 1-5 toute de l’autre religion de josué il     [1]        au       banlie tromper le néant je t’enlace gargouille  la toile couvre les si, il y a longtemps, les pas facile d’ajuster le       aujour au labyrinthe des pleursils dernier vers s’il il n’est pire enfer que       la ajout de fichiers sons dans       et  les trois ensembles a la fin il ne resta que       le l’impression la plus la mort d’un oiseau. ils s’étaient dimanche 18 avril 2010 nous c’est parfois un pays etudiant à       devant (ô fleur de courge... nu(e), comme son nom       la le plus insupportable chez 1257 cleimet sa culpe, si lorsqu’on connaît une reprise du site avec la       l̵ à la mémoire de antoine simon 19 ouverture de l’espace pour ma       fourmi violette cachéeton (elle entretenait       tourne quand c’est le vent qui       je nécrologie s’ouvre la antoine simon 30 au programme des actions pour martin ils avaient si longtemps, si f toutes mes  si, du nouveau les doigts d’ombre de neige       que mon cher pétrarque,   le 10 décembre elle réalise des comment entrer dans une       o je ne sais pas si la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS

(Josué avait lentement enclenché les mécanismes, réparti une à une les torches

........................................................................................................... ............................................................................................................

Et, nos pieds jusqu’au centre de la terre, nous marchons à travers des stratifications notre tête si haut, si haut dans les constellations

Voici donc ce qui reste après des années d’une destructrice reconstruction : le sang même des mots, les autres, ou l’autre.

J’ai marché longtemps avant d’arriver ici, et j’ai connu des terres diverses et stériles, attrayantes pourtant et séduisantes et invitant toutes à y demeurer, cajoleuses, enjôleuses avec des chants assurés, des heures tranquilles aux allures tourmentées, sans aucun frémissement.

J’ai connu des contrées glauques, écrasées de lumières, vibrant de la vapeur que la chaleur sait élever des pierres et du sable. Patries triomphantes

............................................................................................................

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette