BRIBES EN LIGNE
      aux petites proses sur terre       sur  si, du nouveau elle réalise des macles et roulis photo 3       jardin tout est possible pour qui on dit qu’agathe c’est extrêmement i.- avaler l’art par  on peut passer une vie les premières le soleil n’est pas max charvolen, martin miguel dans le pays dont je vous dernier vers aoi etait-ce le souvenir     oued coulant nous viendrons nous masser       allong       force       qui       longte       les alocco en patchworck © antoine simon 11 « pouvez-vous la bouche pleine de bulles les petites fleurs des l’homme est avant dernier vers aoi pour philippe le geste de l’ancienne, pour martine, coline et laure de toutes les le pendu Éléments - dernier vers que mort station 7 : as-tu vu judas se des voix percent, racontent les plus terribles toujours les lettres : À max charvolen et s’ouvre la quand c’est le vent qui   entrons       b&acir  avec « a la présentation du il faut aller voir les doigts d’ombre de neige de prime abord, il       ( quel ennui, mortel pour zacinto dove giacque il mio       l̵ pour michèle aueret onze sous les cercles j’ai perdu mon       que le galop du poème me a supposer quece monde tienne temps de pierres dans la     après   nous sommes sur l’erbe verte si est lentement, josué pour   on n’est d’ eurydice ou bien de       une quatrième essai de une errance de    tu sais    courant carles li reis en ad prise sa antoine simon 2       ma ma voix n’est plus que pour jacqueline moretti,       journ& quatrième essai de       sur journée de 0 false 21 18 du fond des cours et des quelques autres macles et roulis photo 7 nice, le 30 juin 2000     au couchant attention beau avez-vous vu (dans mon ventre pousse une la réserve des bribes le bulletin de "bribes pour le prochain basilic, (la ce qui importe pour       maquis juste un       glouss  les trois ensembles nous dirons donc toutefois je m’estimais pour michèle pour mireille et philippe polenta pur ceste espee ai dulor e quand les eaux et les terres le 26 août 1887, depuis la force du corps, la fraîcheur et la quand vous serez tout À la loupe, il observa « 8° de poussées par les vagues me que reste-t-il de la  ce mois ci : sub     de rigoles en un verre de vin pour tacher       sur le vous deux, c’est joie et si, il y a longtemps, les dans le respect du cahier des clere est la noit e la       enfant bernadette griot vient de nécrologie       montag et voici maintenant quelques 13) polynésie vertige. une distance si elle est belle ? je vue à la villa tamaris       nuage edmond, sa grande il existe deux saints portant toute une faune timide veille titrer "claude viallat, a ma mère, femme parmi un besoin de couper comme de li quens oger cuardise il ne sait rien qui ne va vedo la luna vedo le le tissu d’acier le texte qui suit est, bien dernier vers aoi pour andré pour mes enfants laure et   1) cette le corps encaisse comme il       d&eacu je me souviens de un nouvel espace est ouvert c’est une sorte de d’un côté troisième essai et neuf j’implore en vain l’évidence       crabe- violette cachéeton très malheureux... vous avez ce monde est semé       fourr&       dans station 3 encore il parle       un il y a des objets qui ont la  mise en ligne du texte dont les secrets… à quoi   pour adèle et le recueil de textes au programme des actions il semble possible (À l’église dans les écroulements pour maxime godard 1 haute normalement, la rubrique paroles de chamantu a toi le don des cris qui abu zayd me déplait. pas maintenant il connaît le o tendresses ô mes ki mult est las, il se dort  dernières mises       entre       en un portrait. 1255 : antoine simon 29 r.m.a toi le don des cris qui  pour le dernier jour       neige autre essai d’un antoine simon 26 dernier vers aoi onzième   3   

les tendresses ô mes envols       une j’arrivais dans les derniers pour egidio fiorin des mots       dans ajout de fichiers sons dans       la premier essai c’est pour marcel une fois entré dans la nice, le 18 novembre 2004   encore une « voici le ciel est clair au travers après la lecture de       sur légendes de michel comment entrer dans une       en elle ose à peine rare moment de bonheur,     m2 &nbs       au madame, c’est notre l’impression la plus dernier vers aoi voici des œuvres qui, le  martin miguel vient       le cet univers sans       les exacerbé d’air fragilité humaine. la bouche pure souffrance rita est trois fois humble. dans ce pays ma mère mougins. décembre a la femme au les grands       "je me tais. pour taire. une autre approche de dernier vers aoi cet article est paru dans le l’attente, le fruit apaches : dans les horizons de boue, de f les rêves de       &n je suis bien dans mise en ligne       sous josué avait un rythme   j’ai souvent     pourquoi soudain un blanc fauche le la danse de       &agrav un jour, vous m’avez  l’exposition  difficile alliage de       retour la mastication des       pav&ea (josué avait lentement       mouett il arriva que ne pas négocier ne antoine simon 10 l’heure de la rien n’est la langue est intarissable le samedi 26 mars, à 15   ces sec erv vre ile in the country quand les mots       voyage       à       &n à la question du récit   la production  je signerai mon (la numérotation des       au attelage ii est une œuvre       sur  hier, 17 pour martin non... non... je vous assure, gardien de phare à vie, au trois (mon souffle au matin       marche errer est notre lot, madame, antoine simon 13       dans a propos d’une à cri et à écrirecomme on se constellations et  la lancinante le coeur du le 26 août 1887, depuis  c’était  le grand brassage des douce est la terre aux yeux     les fleurs du grant est la plaigne e large pour maguy giraud et       p&eacu  le "musée       &agrav v.- les amicales aventures du   (à les dernières seul dans la rue je ris la pour frédéric il s’appelait laure et pétrarque comme     &nbs       cerisi ma voix n’est plus que     un mois sans antoine simon 15 reprise du site avec la     pluie du le 19 novembre 2013, à la deux nouveauté, dans l’innocence des quando me ne so itu pe au commencement était     [1]  il ne reste plus que le antoine simon 9 ce 28 février 2002. raphaël etudiant à       et tu on préparait j’ai relu daniel biga,   d’un coté, a la libération, les     longtemps sur granz est li calz, si se a claude b.   comme       assis       le viallat © le château de immense est le théâtre et il en est des meurtrières.  au mois de mars, 1166       soleil quatre si la mer s’est "mais qui lit encore le antoine simon 20 de soie les draps, de soie ce qui fascine chez       l̵ dans les carnets les amants se granz fut li colps, li dux en il tente de déchiffrer, couleur qui ne masque pas si tu es étudiant en "si elle est sous l’occupation tant pis pour eux. c’est la distance entre nos voix et  riche de mes       la à propos “la madame porte à dans le pain brisé son     chambre f toutes mes quant carles oït la   adagio   je dernier vers aoi   et si tu dois apprendre à       fourmi dans le monde de cette pour jean-marie simon et sa exode, 16, 1-5 toute       ce pour gilbert avec marc, nous avons je n’ai pas dit que le       je madame a des odeurs sauvages bal kanique c’est tromper le néant       é jouer sur tous les tableaux dernier vers aoi la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS
<- XLVI | XLVIII ->
XLVII

Clefs : peuples , art

Dans les hautes herbes souples sous le vent, mon peuple s’alanguissait en des rêves sans fin. Etonné depuis toujours de son propre bonheur, il vivait sans crainte et sans haine. Amoureux des pierres, habile à les agencer en constructions mélodieuses, il savait encore les répartir au fil de l’eau pour en varier le chant à l’infini. Fidèle aux arbres, il en utilisait les rares propriétés pour résister au froid et à la faim, attenter à la solitude des nuages, pour rendre solides les formes fragiles nées du commerce entre les êtres et les pulsations sourdes surgies du fond de chacun et qui façonnent ses gestes.
Que dire d’autre de ses rêves ?

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette