BRIBES EN LIGNE
je crie la rue mue douleur       ton branches lianes ronces clers fut li jurz e li rm : nous sommes en légendes de michel et que dire de la grâce       &agrav dans l’innocence des À la loupe, il observa le vieux qui  née à merci à la toile de je suis bien dans de profondes glaouis       sur abstraction voir figuration décembre 2001. dernier vers aoi un titre : il infuse sa normalement, la rubrique       le       apr&eg    7 artistes et 1 "nice, nouvel éloge de la       au mais jamais on ne  les premières errer est notre lot, madame, c’est parfois un pays       pass&e ce 28 février 2002. le franchissement des       reine       quinze   six formes de la nous serons toujours ces Ç’avait été la les avenues de ce pays pour anne slacik ecrire est     chant de       &agrav la force du corps, madame, vous débusquez certains prétendent “le pinceau glisse sur       &n ce monde est semé   entrons j’ai donné, au mois pour frédéric eurydice toujours nue à raphaël s’ouvre la  hier, 17 un besoin de couper comme de écrirecomme on se de l’autre les plus vieilles le plus insupportable chez il pleut. j’ai vu la spectacle de josué dit (elle entretenait     cet arbre que Éléments - pierre ciel       le  improbable visage pendu pour maguy giraud et charogne sur le seuilce qui   je ne comprends plus ce paysage que tu contemplais immense est le théâtre et pour jean gautheronle cosmos s’égarer on quant carles oït la madame, on ne la voit jamais À max charvolen et martin  si, du nouveau     dans la ruela et encore  dits je me souviens de Être tout entier la flamme ainsi fut pétrarque dans la bouche pure souffrance et il parlait ainsi dans la pas une année sans évoquer  les œuvres de le temps passe dans la     à dans le patriote du 16 mars j’arrivais dans les dans l’effilé de carissimo ulisse,torna a  il y a le un tunnel sans fin et, à pas facile d’ajuster le c’est pour moi le premier première madame dans l’ombre des    en quand les eaux et les terres dans les rêves de la je suis occupé ces   je n’ai jamais vous avez mult ben i fierent franceis e voudrais je vous f j’ai voulu me pencher dernier vers aoi les grands rêve, cauchemar, le numéro exceptionnel de    tu sais béatrice machet vient de rêves de josué,       ce li emperere par sa grant merci à marc alpozzo à bernadette       vaches dernier vers aoi rien n’est       la et te voici humanité 5) triptyque marocain  au travers de toi je  “comment il existe deux saints portant autres litanies du saint nom guetter cette chose patrick joquel vient de   dernier vers s’il dieu faisait silence, mais mi viene in mentemi “dans le dessin pluies et bruines, vertige. une distance passet li jurz, si turnet a       sur le       le fragilité humaine. dernier vers aoi   jn 2,1-12 : histoire de signes .       " les lettres ou les chiffres   la production li quens oger cuardise journée de       marche       alla  pour de  les trois ensembles la lecture de sainte vi.- les amicales aventures quel étonnant bel équilibre et sa   marcel sous la pression des la cité de la musique pour maxime godard 1 haute au commencement était       arauca chairs à vif paumes nu(e), comme son nom À max charvolen et générations a l’aube des apaches, l’illusion d’une l’existence n’est etait-ce le souvenir le travail de bernard       je carcassonne, le 06       la je suis prenez vos casseroles et     faisant la torna a sorrento ulisse torna ma voix n’est plus que  ce mois ci : sub nos voix mais non, mais non, tu avec marc, nous avons je t’ai admiré,       " ensevelie de silence, le coeur du j’aime chez pierre macles et roulis photo 3 a christiane un jour, vous m’avez       allong   le texte suivant a   si vous souhaitez cliquetis obscène des la chaude caresse de toulon, samedi 9 macles et roulis photo 6 six de l’espace urbain,   au milieu de au lecteur voici le premier   que signifie saluer d’abord les plus mult est vassal carles de rare moment de bonheur, dire que le livre est une preambule – ut pictura       ma tout en travaillant sur les a dix sept ans, je ne savais de pa(i)smeisuns en est venuz   (dans le …presque vingt ans plus ce qui aide à pénétrer le que reste-t-il de la dessiner les choses banales le geste de l’ancienne, seul dans la rue je ris la dans les hautes herbes lorsque martine orsoni  c’était moi cocon moi momie fuseau equitable un besoin sonnerait j’écoute vos  de la trajectoire de ce la communication est  de même que les quatrième essai de antoine simon 13 dernier vers aoi       descen morz est rollant, deus en ad       " i mes doigts se sont ouverts       pass&e dernier vers aoi         dans outre la poursuite de la mise dernier vers aoi       m̵       au pour raphaël 1254 : naissance de antoine simon 7     l’é       la dans les horizons de boue, de       la       au mouans sartoux. traverse de c’est la chair pourtant livre grand format en trois jamais je n’aurais pour alain borer le 26 sculpter l’air : vous deux, c’est joie et       neige pour robert comme ce mur blanc difficile alliage de mougins. décembre la musique est le parfum de madame, c’est notre on dit qu’agathe j’ai donc l’instant criblé montagnesde petit matin frais. je te monde imaginal, un trait gris sur la un jour nous avons dans la caverne primordiale au seuil de l’atelier quand c’est le vent qui dans ce pays ma mère ma voix n’est plus que       un o tendresses ô mes trois tentatives desesperees       retour       une laure et pétrarque comme       je me       la af : j’entends       pass&e autre petite voix onze sous les cercles dernier vers aoi mon travail est une il y a tant de saints sur         &n       voyage bribes en ligne a     de rigoles en accoucher baragouiner je déambule et suis j’entends sonner les pour lee granz fut li colps, li dux en vous dites : "un l’art n’existe titrer "claude viallat, pour martin dans le train premier a la fin il ne resta que et…  dits de la fonction, de sorte que bientôt quand les mots       fourmi       en un la mort, l’ultime port, alocco en patchworck ©       pourqu autre citation folie de josuétout est       coude quando me ne so itu pe epuisement de la salle,       dans rita est trois fois humble.       l̵ tout mon petit univers en       sur    nous (josué avait lentement onzième       fleur l’évidence comme une suite de les routes de ce pays sont attendre. mot terrible. macles et roulis photo 4 m1             jonath marcel alocco a de pareïs li seit la  dans le livre, le lorsqu’on connaît une       apparu       je me pas sur coussin d’air mais je rêve aux gorges deuxième apparition de antoine simon 9 deuxième suite li emperere s’est       fourr&       sous avant dernier vers aoi "ces deux là se       dans dans les écroulements sur l’erbe verte si est tout le problème la pureté de la survie. nul tu le saiset je le vois       assis station 3 encore il parle       quand dernier vers aoi rm : d’accord sur d’un bout à noble folie de josué, quai des chargeurs de c’est le grand la deuxième édition du dernier vers aoi des quatre archanges que    au balcon thème principal : ce pays que je dis est       reine dont les secrets… à quoi 0 false 21 18  je signerai mon sixième f les rêves de et voici maintenant quelques granz est li calz, si se       glouss       sur le coquillage contre       le au matin du ço dist li reis : quel ennui, mortel pour rien n’est plus ardu la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Alocco, Marcel > Des écritures en Patchwork, tome 2

MARCEL ALOCCO

<- Poèmes qu’on jette | Péchez Anchise, lecteur ->
Bruno Peinado
© Marcel Alocco
Artiste(s) : Peinado Ecrivain(s) : Alocco

Les installations souvent, pour citer à l’envers Pierre Restany bricolages sans génie, sont prétextes à discours qui ne tiennent que rarement leurs promesses. Les « basses résolutions » de Bruno Peinado sont en ceci remarquables qu’elles donnent à la Galerie (Françoise Vigna, 8 rue Delille, Nice) un climat, une approche des techniques de communication actuelles prises au sérieux avec humour. On attend le prochain message.

 
La Strada n°10 décembre 1999
 

 

Publication en ligne : 26 mars 2010
Première publication : décembre 1999

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette