BRIBES EN LIGNE
la vie humble chez les nous savons tous, ici, que exode, 16, 1-5 toute tromper le néant il n’est pire enfer que   iv    vers c’est la chair pourtant deuxième essai   ciel !!!! (À l’église quand sur vos visages les la brume. nuages 0 false 21 18 karles se dort cum hume thème principal : entr’els nen at ne pui si, il y a longtemps, les traquer madame dans l’ombre des et que vous dire des la tentation du survol, à     son granz est li calz, si se et combien       fourr& temps de bitume en fusion sur ainsi va le travail de qui       la       longte "moi, esclave" a a la fin il ne resta que   on n’est madame a des odeurs sauvages c’est un peu comme si, la bouche pure souffrance  au mois de mars, 1166 il y a tant de saints sur c’était une     tout autour antoine simon 14 lorsqu’on connaît une dentelle : il avait       soleil de proche en proche tous       pour  le livre, avec fin première       longte de sorte que bientôt       m&eacu       &eacut pour andrée voici des œuvres qui, le l’instant criblé le galop du poème me quelques textes       force     un mois sans ce monde est semé et te voici humanité autre citation"voui envoi du bulletin de bribes l’art n’existe       le la littérature de est-ce parce que, petit, on       j̵  de la trajectoire de ce lancinant ô lancinant  les éditions de f les feux m’ont    si tout au long       dans merle noir  pour  hors du corps pas vous deux, c’est joie et       ruelle  dans le livre, le toi, mésange à marché ou souk ou constellations et 1) notre-dame au mur violet en introduction à les routes de ce pays sont et encore  dits       &agrav dernier vers aoi       midi pour yves et pierre poher et des quatre archanges que la mastication des f les marques de la mort sur antoine simon 23 a grant dulur tendrai puis able comme capable de donner dernier vers aoi       et tu madame est une       sur le la musique est le parfum de tendresses ô mes envols carmelo arden quin est une dernier vers aoi et la peur, présente une errance de       fleure mise en ligne ( ce texte a « h&eacu     extraire ma voix n’est plus que madame est la reine des pur ceste espee ai dulor e aucun hasard si se la fraîcheur et la     l’é bien sûrla ses mains aussi étaient dernier vers aoi deuxième       la ouverture de l’espace paien sunt morz, alquant       les démodocos... Ça a bien un maintenant il connaît le la prédication faite       o cher bernard je meurs de soif exacerbé d’air       en un c’est le grand j’ai ajouté "nice, nouvel éloge de la rien n’est plus ardu  “la signification         &n  improbable visage pendu       la viallat © le château de des quatre archanges que deux ce travail vous est à la bonne  pour le dernier jour       en af : j’entends depuis le 20 juillet, bribes mieux valait découper le franchissement des écrirecomme on se       vu tu le sais bien. luc ne antoine simon 22 1. il se trouve que je suis il avait accepté dix l’espace ouvert au quando me ne so itu pe       "       " avant propos la peinture est pour ma de pa(i)smeisuns en est venuz le samedi 26 mars, à 15 ouverture d’une tout est possible pour qui iloec endreit remeint li os       vu       grimpa polenta première 10 vers la laisse ccxxxii morz est rollant, deus en ad  “ce travail qui   3   

les tous ces charlatans qui f le feu est venu,ardeur des   nous sommes l’art c’est la je t’enlace gargouille raphaËl accoucher baragouiner       au   je ne comprends plus j’ai en réserve mouans sartoux. traverse de si tu es étudiant en même si la terre nous     " cinq madame aux yeux huit c’est encore à sous l’occupation l’une des dernières       la etudiant à martin miguel art et   la baie des anges “le pinceau glisse sur  dans toutes les rues bribes en ligne a       ...mai  mise en ligne du texte       l̵ dernier vers aoi   antoine simon 21 douce est la terre aux yeux deuxième suite       ( ce paysage que tu contemplais  tu ne renonceras pas. madame, vous débusquez station 7 : as-tu vu judas se à sylvie antoine simon 3 générations dans le respect du cahier des       &agrav   en grec, morías  marcel migozzi vient de mi viene in mentemi et…  dits de quand nous rejoignons, en  de même que les  “comment il n’était qu’un dernier vers aoi       je     du faucon pour raphaël       pourqu art jonction semble enfin tandis que dans la grande les lettres ou les chiffres poussées par les vagues madame, c’est notre       dans  martin miguel vient pour angelo antoine simon 31       deux issent de mer, venent as c’est parfois un pays « voici les installations souvent, préparation des que d’heures faisant dialoguer je suis occupé ces 5) triptyque marocain pour dernier vers aoi pour martine       alla dernier vers aoi dernier vers aoi       grappe sixième quelques autres toutes sortes de papiers, sur  dernières mises pour julius baltazar 1 le dans les hautes herbes intendo... intendo ! les oiseaux s’ouvrent un nouvel espace est ouvert lu le choeur des femmes de       qui comme ce mur blanc abstraction voir figuration       &n introibo ad altare pour martin       " deuxième essai le il semble possible (dans mon ventre pousse une clers est li jurz et li j’ai perdu mon     &nbs       il vous dites : "un macao grise       je me mais non, mais non, tu rm : nous sommes en si elle est belle ? je le lourd travail des meules mult est vassal carles de le glacis de la mort béatrice machet vient de dans les carnets       au religion de josué il       sous Être tout entier la flamme  zones gardées de grande lune pourpre dont les la fraîcheur et la       vaches se reprendre. creuser son     cet arbre que frères et branches lianes ronces       &   pour olivier le vieux qui d’ eurydice ou bien de       sur carissimo ulisse,torna a   anatomie du m et  “s’ouvre       au normal 0 21 false fal comme un préliminaire la edmond, sa grande souvent je ne sais rien de portrait. 1255 : nice, le 18 novembre 2004       la in the country   un       &agrav ainsi alfred… pour jean-marie simon et sa   au milieu de antoine simon 6 À l’occasion de j’aime chez pierre macles et roulis photo 6       tourne de toutes les la légende fleurie est je rêve aux gorges    regardant       bonhe on croit souvent que le but     longtemps sur nous viendrons nous masser de soie les draps, de soie ce qui fait tableau : ce madame déchirée se placer sous le signe de antoine simon 24 "si elle est       &n bal kanique c’est descendre à pigalle, se       sur rita est trois fois humble. deux mille ans nous aux barrières des octrois ici. les oiseaux y ont fait attelage ii est une œuvre       deux       juin sequence 6   le  hier, 17     une abeille de ce poème est tiré du       "       retour       jardin le lent tricotage du paysage les doigts d’ombre de neige onzième       allong       l̵ " je suis un écorché vif. pour marcel livre grand format en trois       glouss  les trois ensembles deux ajouts ces derniers face aux bronzes de miodrag folie de josuétout est dernier vers aoi genre des motsmauvais genre madame porte à accorde ton désir à ta f dans le sourd chatoiement       la dernier vers aoi       fourr& nos voix elle ose à peine i en voyant la masse aux À peine jetés dans le antoine simon 16 six de l’espace urbain, très saintes litanies bernadette griot vient de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick > Éphéméride

Patrick Joquel

| LEGER ->
17 mars 10
© Patrick Joquel
Ecrivain(s) : Joquel

 

Je ne comprends plus trop ce monde. Notre monde étroit. Notre petit pays. j’y ressens beaucoup de peurs. Peur de vivre pour les réunir sous un seul mot. Où est l’élan de notre adolescence ? Où se cache le rire ? Où sont les oser inventer ? Avec mon petit sac à dos et mon envie de sautiller les trottoirs. De funambuler leurs bordures. (si si même à mon âge). Je me sens obsolète. Mis en marge. Relégué dans ce libre espace où les gens sérieux-frileux estampillent les rêveurs de toute espèce. Code barre au front. Je rêve d’un poisson d’avril.
Publication en ligne : 28 mars 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette