BRIBES EN LIGNE
les textes mis en ligne la cité de la musique ce poème est tiré du li emperere par sa grant temps de bitume en fusion sur nous serons toujours ces le 23 février 1988, il dernier vers s’il ce n’est pas aux choses j’ai perdu mon       la jamais si entêtanteeurydice deuxième essai le       l̵ À perte de vue, la houle des     les fleurs du la fonction, écoute, josué, dernier vers aoi   pour adèle et       neige c’est le grand d’ eurydice ou bien de clquez sur difficile alliage de       & comme un préliminaire la le samedi 26 mars, à 15 pour jacky coville guetteurs dans les rêves de la (de)lecta lucta   merle noir  pour deuxième essai granz est li calz, si se f le feu est venu,ardeur des c’est un peu comme si, clers est li jurz et li antoine simon 14     de rigoles en vous dites : "un ajout de fichiers sons dans  dans le livre, le ne pas négocier ne   pour olivier il souffle sur les collines sixième dernier vers aoi       reine dans les écroulements j’arrivais dans les       apr&eg       ma       sur j’ai en réserve depuis le 20 juillet, bribes la brume. nuages je suis celle qui trompe "l’art est-il préparation des à sylvie la communication est madame, vous débusquez   je n’ai jamais journée de dernier vers aoi    si tout au long       dans     son       ( vous avez     faisant la tant pis pour eux.       quinze « amis rollant, de i en voyant la masse aux effleurer le ciel du bout des (ô fleur de courge... dans l’effilé de f les marques de la mort sur le lent tricotage du paysage 1-nous sommes dehors.     au couchant art jonction semble enfin à bernadette marché ou souk ou temps de pierres g. duchêne, écriture le    tu sais les lettres ou les chiffres aux george(s) (s est la ce texte m’a été       cerisi le 19 novembre 2013, à la buttati ! guarda&nbs se placer sous le signe de pierre ciel la route de la soie, à pied, mult est vassal carles de à la mémoire de pour egidio fiorin des mots “le pinceau glisse sur pour michèle aueret       au l’éclair me dure,       allong jouer sur tous les tableaux la poésie, à la l’existence n’est dernier vers aoi       force alocco en patchworck ©  pour de les enseignants : ici, les choses les plus on croit souvent que le but il y a des objets qui ont la   est-ce que la mort d’un oiseau. deuxième approche de antoine simon 26 qu’est-ce qui est en issent de mer, venent as karles se dort cum hume       la dernier vers aoi apaches : ce qui aide à pénétrer le antoine simon 30 i.- avaler l’art par deuxième les parents, l’ultime on préparait un nouvel espace est ouvert       le       pass&e le nécessaire non       la pie neuf j’implore en vain elle disposait d’une vous avez eurydice toujours nue à bel équilibre et sa etudiant à       dans       bonhe rien n’est     l’é la légende fleurie est dans les hautes herbes ce qui importe pour a claude b.   comme li quens oger cuardise pour andré villers 1) equitable un besoin sonnerait encore une citation“tu troisième essai et ] heureux l’homme       il       les Être tout entier la flamme le corps encaisse comme il  il est des objets sur zacinto dove giacque il mio     je ne comprends plus nécrologie (en regardant un dessin de se reprendre. creuser son pour lee normal 0 21 false fal bien sûrla       l̵       pour madame chrysalide fileuse       quand quatrième essai de madame est une torche. elle l’erbe del camp, ki dire que le livre est une   au milieu de il n’est pire enfer que     &nbs "ah ! mon doux pays, dernier vers aoi antoine simon 28       "     dans la ruela allons fouiller ce triangle dernier vers aoi cher bernard passet li jurz, si turnet a attention beau       le a supposer quece monde tienne au matin du pour michèle gazier 1) chaque jour est un appel, une l’ami michel je me souviens de antoine simon 23 petites proses sur terre       et tu     du faucon pour jean-marie simon et sa cet univers sans halt sunt li pui e mult halt errer est notre lot, madame, sous la pression des passent .x. portes,       deux  le "musée rm : nous sommes en de soie les draps, de soie antoine simon 18 tous ces charlatans qui aucun hasard si se cet article est paru dans le que reste-t-il de la sequence 6   le dans le respect du cahier des dernier vers aoi comment entrer dans une dans le pain brisé son sainte marie, je t’enlace gargouille thème principal : de l’autre nice, le 30 juin 2000 c’est la peur qui fait  les œuvres de présentation du ecrire les couleurs du monde le géographe sait tout folie de josuétout est à cri et à le lent déferlement rêve, cauchemar, on a cru à  l’écriture il semble possible et ma foi, le tissu d’acier   la baie des anges tout en travaillant sur les un verre de vin pour tacher ...et poème pour la vie est dans la vie. se franchement, pensait le chef,       sur le       pav&ea       &agrav le travail de bernard si j’étais un traquer   si vous souhaitez dernier vers aoi       sur soudain un blanc fauche le si tu es étudiant en       droite et je vois dans vos rêves de josué,   la production 5) triptyque marocain vous deux, c’est joie et       m̵     à       vu ( ce texte a cyclades, iii° cet article est paru je dors d’un sommeil de troisième essai livre grand format en trois       fourr& quand les eaux et les terres noble folie de josué,   un ils sortent la terre nous clere est la noit e la antoine simon 5 bruno mendonça al matin, quant primes pert percey priest lakesur les viallat © le château de f les rêves de au programme des actions le 28 novembre, mise en ligne dans un coin de nice, iv.- du livre d’artiste sur l’erbe verte si est martin miguel art et macles et roulis photo langues de plomba la j’oublie souvent et il avait accepté dans ce pays ma mère dans l’innocence des ce qu’un paysage peut    au balcon nous lirons deux extraits de tandis que dans la grande rare moment de bonheur, f le feu m’a les plus terribles       devant laure et pétrarque comme c’est une sorte de   ces sec erv vre ile       alla 1) notre-dame au mur violet où l’on revient       le antoine simon 13 mi viene in mentemi nu(e), comme son nom toute une faune timide veille       voyage (la numérotation des genre des motsmauvais genre un temps hors du   pour théa et ses pour maxime godard 1 haute mes pensées restent nous savons tous, ici, que       fourr& sauvage et fuyant comme antoine simon 16 onzième vous n’avez la réserve des bribes       sabots       j’ai changé le guetter cette chose je déambule et suis       vu il en est des meurtrières. non... non... je vous assure, et il fallait aller debout lentement, josué dernier vers aoi merci au printemps des       tourne et si tu dois apprendre à   iv    vers vedo la luna vedo le     vers le soir mieux valait découper ce quando me ne so itu pe c’est parfois un pays       dans ço dist li reis : pour julius baltazar 1 le comme une suite de marie-hélène il ne s’agit pas de       pourqu dans le train premier la rencontre d’une un homme dans la rue se prend       ...mai mon travail est une pas de pluie pour venir de profondes glaouis 1- c’est dans normalement, la rubrique vue à la villa tamaris tout à fleur d’eaula danse lancinant ô lancinant antoine simon 6 antoine simon 11 "je me tais. pour taire. ma voix n’est plus que merci à la toile de chaises, tables, verres, tout est prêt en moi pour pour michèle gazier 1     " À max charvolen et au commencement était il aurait voulu être ses mains aussi étaient j’ai ajouté dessiner les choses banales il ne reste plus que le reflets et echosla salle   tout est toujours en       la   j’ai souvent prenez vos casseroles et la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick > Éphéméride

Patrick Joquel

| LEGER ->
17 mars 10
© Patrick Joquel
Ecrivain(s) : Joquel

 

Je ne comprends plus trop ce monde. Notre monde étroit. Notre petit pays. j’y ressens beaucoup de peurs. Peur de vivre pour les réunir sous un seul mot. Où est l’élan de notre adolescence ? Où se cache le rire ? Où sont les oser inventer ? Avec mon petit sac à dos et mon envie de sautiller les trottoirs. De funambuler leurs bordures. (si si même à mon âge). Je me sens obsolète. Mis en marge. Relégué dans ce libre espace où les gens sérieux-frileux estampillent les rêveurs de toute espèce. Code barre au front. Je rêve d’un poisson d’avril.
Publication en ligne : 28 mars 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette