BRIBES EN LIGNE
a ma mère, femme parmi ço dist li reis :  jésus  dans toutes les rues       va le 26 août 1887, depuis les dieux s’effacent avec marc, nous avons c’était une rien n’est poème pour antoine simon 20 li quens oger cuardise "pour tes nous serons toujours ces je désire un encore la couleur, mais cette pour tous feux éteints. des pour maguy giraud et noble folie de josué,       fourmi et nous n’avons rien       fleur raphaël       vu l’illusion d’une dans le pays dont je vous       cette ouverture de l’espace lentement, josué descendre à pigalle, se       sur c’est le grand neuf j’implore en vain       l̵ temps de pierres dans la troisième essai la fraîcheur et la       &eacut il y a tant de saints sur       sur       au dernier vers aoi soudain un blanc fauche le suite de …presque vingt ans plus antoine simon 3       entre les grands       que 13) polynésie       le la galerie chave qui 1- c’est dans quand nous rejoignons, en j’arrivais dans les diaphane est le       &agrav sixième      & clers est li jurz et li dans les hautes herbes mult est vassal carles de 1-nous sommes dehors. dernier vers aoi derniers vers sun destre “le pinceau glisse sur alocco en patchworck © pour jean gautheronle cosmos Éléments -     le "je me tais. pour taire. pour daniel farioli poussant       à un temps hors du       fourr&       magnol       &n lorsqu’on connaît une       enfant cet article est paru dans le vous deux, c’est joie et l’instant criblé sables mes parolesvous       maquis       dans guetter cette chose  tu ne renonceras pas. nos voix       &agrav  le livre, avec   saint paul trois non, björg, pour jean-marie simon et sa macles et roulis photo 1 vi.- les amicales aventures       banlie la route de la soie, à pied, nous avons affaire à de "et bien, voilà..." dit antoine simon 31 un besoin de couper comme de     m2 &nbs       devant les étourneaux ! "l’art est-il  le grand brassage des a propos de quatre oeuvres de       reine charogne sur le seuilce qui       ce mult ben i fierent franceis e  dans le livre, le josué avait un rythme max charvolen, martin miguel li emperere par sa grant tout en vérifiant journée de f dans le sourd chatoiement       je   on n’est dernier vers aoi pour ma pour martin (ma gorge est une le coeur du si grant dol ai que ne le recueil de textes pour andré le scribe ne retient frères et carissimo ulisse,torna a passet li jurz, si turnet a antoine simon 32 pour mon épouse nicole antoine simon 5 nous viendrons nous masser       quand   que signifie art jonction semble enfin  pour jean le d’ eurydice ou bien de       la clere est la noit e la si, il y a longtemps, les deuxième apparition dire que le livre est une a toi le don des cris qui       assis dernier vers aoi ( ce texte a depuis le 20 juillet, bribes     au couchant dernier vers aoi preambule – ut pictura antoine simon 6 la bouche pleine de bulles   ces sec erv vre ile       vu       un trois tentatives desesperees  je signerai mon       (       en   tout est toujours en les avenues de ce pays toutefois je m’estimais       en  un livre écrit il faut aller voir 5) triptyque marocain  la lancinante toi, mésange à dernier vers aoi l’impression la plus mais jamais on ne ce jour-là il lui   d’un coté, antoine simon 15 de prime abord, il la mort d’un oiseau. et tout avait prenez vos casseroles et       dans dieu faisait silence, mais marcel alocco a    de femme liseuse dont les secrets… à quoi huit c’est encore à granz est li calz, si se ...et poème pour premier vers aoi dernier à       sur       nuage le numéro exceptionnel de je serai toujours attentif à madame est une       soleil    courant       il carles li reis en ad prise sa deuxième ses mains aussi étaient       pav&ea       m̵ siglent a fort e nagent e rita est trois fois humble. et…  dits de f les marques de la mort sur ensevelie de silence, le 15 mai, à pierre ciel À la loupe, il observa 1257 cleimet sa culpe, si préparation des       dans       un sainte marie, il était question non f les rêves de approche d’une macles et roulis photo 7 i.- avaler l’art par       &agrav  il est des objets sur       il pour pierre theunissen la     pourquoi       soleil dans le monde de cette ma mémoire ne peut me       d&eacu  la toile couvre les le ciel est clair au travers pur ceste espee ai dulor e antoine simon 17       baie f tous les feux se sont il ne s’agit pas de mille fardeaux, mille si elle est belle ? je des conserves ! un soir à paris au madame, on ne la voit jamais       la les petites fleurs des       deux un titre : il infuse sa  monde rassemblé deuxième essai       (       le pas de pluie pour venir    si tout au long on a cru à   si vous souhaitez bal kanique c’est "ah ! mon doux pays, tout est prêt en moi pour j’ai travaillé sauvage et fuyant comme merci à marc alpozzo thème principal : dans le pain brisé son lu le choeur des femmes de certains prétendent le soleil n’est pas coupé le sonà "nice, nouvel éloge de la la liberté de l’être       dans tout est possible pour qui       tourne  les éditions de deux ajouts ces derniers a l’aube des apaches, sixième les oiseaux s’ouvrent qu’est-ce qui est en on croit souvent que le but onzième     tout autour  c’était vous n’avez sous l’occupation il existe au moins deux avant propos la peinture est laure et pétrarque comme       au  de la trajectoire de ce la vie est dans la vie. se religion de josué il bien sûrla histoire de signes . (dans mon ventre pousse une exacerbé d’air de la ma voix n’est plus que o tendresses ô mes       les sept (forces cachées qui f le feu est venu,ardeur des au rayon des surgelés tout le problème   entrons antoine simon 18       object à sylvie nice, le 8 octobre beaucoup de merveilles  ce mois ci : sub coupé en deux quand gardien de phare à vie, au béatrice machet vient de       st  les trois ensembles  on peut passer une vie       la sa langue se cabre devant le une il faut dire les pour anne slacik ecrire est tout en travaillant sur les eurydice toujours nue à le corps encaisse comme il cher bernard peinture de rimes. le texte inoubliables, les et il fallait aller debout des quatre archanges que     extraire       midi  les premières       voyage je suis bien dans lorsque martine orsoni       la là, c’est le sable et  epître aux quand c’est le vent qui il n’y a pas de plus dernier vers aoi  pour le dernier jour       dans       mouett       la       les granz fut li colps, li dux en dernier vers aoi       le    au balcon arbre épanoui au ciel Ç’avait été la c’est pour moi le premier sors de mon territoire. fais equitable un besoin sonnerait  l’exposition  des voiles de longs cheveux je m’étonne toujours de la dernier vers que mort avant dernier vers aoi     le cygne sur (en regardant un dessin de le geste de l’ancienne,     " pas même À max charvolen et  les œuvres de dernier vers aoi la fraîcheur et la cinquième essai tout envoi du bulletin de bribes       sur  l’écriture pluies et bruines, démodocos... Ça a bien un “dans le dessin villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi les amants se station 4 : judas  petites proses sur terre       apr&eg dernier vers doel i avrat, 7) porte-fenêtre madame aux rumeurs dans les carnets       " torna a sorrento ulisse torna merci à la toile de une fois entré dans la  pour de       qui       le la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS

vedo la luna
vedo le stelle
vedo Caino che fa le fritelle
Je vois la lune
Et les étoiles
Je vois Caïn qui cuisine à la poêle

Dix huitième citation
Akoulina lâcha son fuseau et partit sans rien accrocher, ce qui était très difficile.
Onzième nécrologie et quatorzième tentative de roman
(Pour ce qui est de ce nouveau personnage, né le 13 novembre 1886 à Boulogne sur mer (Pas de Calais), la difficulté réside en ce que, après avoir fait des études de droit, être devenu secrétaire général de la société Générale des chemins de fer Français, puis administrateur des grands travaux de Marseille, et des voitures à Paris, il est aujourd’hui (hors d’ici) disparu. Nommé président directeur général d’une grande agence d’information et de parole en 1957 (il en devient d’ailleurs, à la fin de ses jours, président honoraire), il prend ensuite la direction d’une grande entreprise de publicité.
Tout cela, bien entendu, le place dans une situation telle qu’il lui fut forcément difficile d’accomplir les actions signalées, soit qu’on le considère comme réellement mort, soit que, le prenant pour un personnage de mots et de papier, on le voit mal, compte tenu de sa carrière, avoir un fuseau entre les mains (à moins -impensable- de lui supposer un fuseau horaire) donc de le lâcher, partir et, qui plus est, sans provoquer le moindre dégât… La question du sexe est parfaitement indifférente soit que nous considérions le prénom d’Akoulina comme pouvant désigner aussi bien homme-femme-autre, soit que, sans nous laisser abuser par le “Il” du texte de référence, nous passions outre la pronominalisation masculine (un “Il” n’a jamais fait le mâle dit-on, et c’est vrai comme dans l’histoire du sexe du perroquet etc… ……………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………...) soit qu’enfin nous estimions, avec justesse (intelligence) que les marques sexuelles ne sont pas aussi nettes et irréversibles que de vains auteurs veulent le faire croire…
De toutes manières il conviendra, à l’avenir, de se montrer plus vigilant !
  

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette