BRIBES EN LIGNE
au programme des actions passet li jurz, la noit est       en     pluie du       apparu le bulletin de "bribes le soleil n’est pas dans le pain brisé son dernier vers aoi edmond, sa grande rossignolet tu la il ne s’agit pas de   je n’ai jamais pour qui veut se faire une préparation des j’ai donc c’est une sorte de un homme dans la rue se prend pour martine « amis rollant, de “le pinceau glisse sur       grimpa attendre. mot terrible. f le feu est venu,ardeur des       sur le napolì napolì sur l’erbe verte si est       au même si "si elle est vous n’avez  au mois de mars, 1166 f le feu s’est   ciel !!!! je découvre avant toi spectacle de josué dit paien sunt morz, alquant dernier vers aoi monde imaginal, pour maxime godard 1 haute le lent déferlement de prime abord, il si j’avais de son polenta et il parlait ainsi dans la nous lirons deux extraits de pour andré     ton à cri et à un titre : il infuse sa ce qui importe pour les enseignants : et la peur, présente il existe au moins deux du fond des cours et des ma voix n’est plus que on trouvera la video langues de plomba la dans le monde de cette  “comment madame porte à samuelchapitre 16, versets 1       &agrav fontelucco, 6 juillet 2000       apr&eg       retour (ma gorge est une bientôt, aucune amarre le franchissement des poème pour       st       " la tentation du survol, à du bibelot au babilencore une zacinto dove giacque il mio dans le pays dont je vous antoine simon 32 nous serons toujours ces diaphane est le a la femme au la fraîcheur et la guetter cette chose il aurait voulu être   que signifie c’est parfois un pays       &agrav pour raphaël macles et roulis photo 1 ajout de fichiers sons dans       bruyan comme un préliminaire la les plus vieilles i mes doigts se sont ouverts       sur v.- les amicales aventures du       fleur       un ouverture de l’espace       sur       à "et bien, voilà..." dit morz est rollant, deus en ad envoi du bulletin de bribes macao grise quelques autres le 28 novembre, mise en ligne deux mille ans nous thème principal : les dieux s’effacent  le livre, avec difficile alliage de     faisant la des quatre archanges que la terre nous imagine que, dans la dire que le livre est une dernier vers aoi je suis occupé ces sors de mon territoire. fais     rien       dans     vers le soir mult ben i fierent franceis e         &n pour nicolas lavarenne ma dernier vers que mort si elle est belle ? je (vois-tu, sancho, je suis quand vous serez tout la pureté de la survie. nul epuisement de la salle, il est le jongleur de lui leonardo rosa 7) porte-fenêtre vous avez 1- c’est dans m1       le temps passe dans la       reine       vu pour max charvolen 1) antoine simon 29  un livre écrit   le 10 décembre recleimet deu mult  avec « a la madame des forêts de dernier vers aoi le grand combat : f les feux m’ont sequence 6   le lorsqu’on connaît une antoine simon 15  le grand brassage des   entrons temps de pierres à la mémoire de la brume. nuages       je me pour robert « e ! malvais mi viene in mentemi       le cinquième essai tout À max charvolen et martin       la le coquillage contre dernier vers aoi    tu sais il arriva que pure forme, belle muette,       voyage branches lianes ronces jamais si entêtanteeurydice le galop du poème me chaises, tables, verres, autre essai d’un antoine simon 9 dans les horizons de boue, de       au ainsi alfred… antoine simon 20 coupé le sonà j’ai parlé  on peut passer une vie nice, le 18 novembre 2004 antoine simon 23 le plus insupportable chez       journ& carmelo arden quin est une dernier vers aoi ensevelie de silence,       reine et  riche de mes petites proses sur terre s’ouvre la et…  dits de un jour, vous m’avez me ainsi va le travail de qui frères et normalement, la rubrique huit c’est encore à nous savons tous, ici, que       en un cet article est paru dans le la mort, l’ultime port, sculpter l’air : dernier vers aoi  marcel migozzi vient de À max charvolen et "ah ! mon doux pays, bel équilibre et sa etait-ce le souvenir c’est un peu comme si,     chant de le géographe sait tout       crabe- cinquième citationne essai de nécrologie, exode, 16, 1-5 toute le 2 juillet  epître aux temps où le sang se  improbable visage pendu avec marc, nous avons       le quant carles oït la       ce première la langue est intarissable dans le train premier ce paysage que tu contemplais le recueil de textes moi cocon moi momie fuseau le texte qui suit est, bien c’est le grand une autre approche de       voyage dernier vers aoi temps où les coeurs errer est notre lot, madame, la vie humble chez les       juin antoine simon 18 mise en ligne d’un tout mon petit univers en écoute, josué,  mise en ligne du texte       la       et tu pour yves et pierre poher et       cerisi de toutes les pour ma sainte marie, pour pierre theunissen la la deuxième édition du toutes ces pages de nos à propos “la l’heure de la jouer sur tous les tableaux apaches : able comme capable de donner a grant dulur tendrai puis toujours les lettres :       l̵ art jonction semble enfin que d’heures il existe deux saints portant antoine simon 21     m2 &nbs trois (mon souffle au matin       &n lentement, josué Être tout entier la flamme    de femme liseuse immense est le théâtre et        “la signification la liberté s’imprime à     longtemps sur pour alain borer le 26 bal kanique c’est f toutes mes libre de lever la tête granz fut li colps, li dux en a la libération, les dernier vers aoi       je me genre des motsmauvais genre nos voix ce jour-là il lui j’oublie souvent et iv.- du livre d’artiste traquer viallat © le château de       le 1) notre-dame au mur violet rêve, cauchemar, la bouche pure souffrance …presque vingt ans plus mais non, mais non, tu   adagio   je des quatre archanges que toute trace fait sens. que issent de mer, venent as       sur nu(e), comme son nom       grappe       baie       sur le       dans réponse de michel clers est li jurz et li       je madame chrysalide fileuse       allong bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi si j’étais un antoine simon 28 et je vois dans vos et nous n’avons rien macles et roulis photo 6 (À l’église       su  l’écriture       je sa langue se cabre devant le pourquoi yves klein a-t-il quatre si la mer s’est antoine simon 16 antoine simon 14 une il faut dire les abstraction voir figuration     nous et te voici humanité  dans toutes les rues dans la caverne primordiale franchement, pensait le chef, sous l’occupation       tourne il faut laisser venir madame la galerie chave qui de l’autre       la la vie est ce bruissement       midi temps de cendre de deuil de j’arrivais dans les le proche et le lointain c’est la chair pourtant les doigts d’ombre de neige certains prétendent de la station 7 : as-tu vu judas se pour egidio fiorin des mots     quand à sylvie li quens oger cuardise       bien       pass&e quatrième essai de ( ce texte a       fourmi  l’exposition  moisissures mousses lichens antoine simon 22 al matin, quant primes pert    il   au milieu de neuf j’implore en vain la lecture de sainte merci à marc alpozzo   marcel nouvelles mises en travail de tissage, dans glaciation entre légendes de michel   maille 1 :que carles respunt : elle réalise des       object       ce quand les eaux et les terres   six formes de la pour andré approche d’une j’écoute vos dans l’effilé de vous êtes les amants se la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick > Éphéméride

PATRICK JOQUEL

<- 17 mars 10 | éphémère 05 ->
LEGER
© Patrick Joquel
Ecrivain(s) : Joquel
Clefs : poésie

1

Au retour
au moment précis
où l’œil surprend
l’amandier
tout étonné
sur le bord de l’autoroute
on voudrait tellement croire à la légèreté du monde
 
2
Poème
Iras-tu
Assez profond sous la peau de ton lecteur
Pour risquer ton encre au noir d’un de ses calamars géants
 
Seras-tu assez fin
Pour te frotter à lui
Sans te perdre
 ?
Assez discret
Pour l’apprivoiser
Dans ta secrète obscurité
 ?
Auras-tu emmagasiné
Dans tes blancs
Suffisamment de lumière et d’air
Pour réconcilier l’être à son mystère
 ?
Es-tu
Léger
Au point que tes mots fusionnent au cœur de ton lecteur
 ?
 
Publication en ligne : 4 avril 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette