BRIBES EN LIGNE
quant carles oït la grande lune pourpre dont les   tes chaussures au bas de antoine simon 22 tous ces charlatans qui la musique est le parfum de marie-hélène  il y a le dernier vers aoi       vu       cette antoine simon 29     au couchant       dans la poésie, à la a la fin il ne resta que 0 false 21 18 samuelchapitre 16, versets 1 autre essai d’un ecrire les couleurs du monde pour robert la vie est dans la vie. se un homme dans la rue se prend deuxième     nous "pour tes       pav&ea deuxième approche de avant dernier vers aoi   en grec, morías c’est vrai       devant       une écrirecomme on se     de rigoles en "la musique, c’est le  martin miguel vient       apparu       la   pour théa et ses là, c’est le sable et       l̵ derniers vers sun destre et il parlait ainsi dans la       voyage       allong       dans li quens oger cuardise     un mois sans     chant de ici. les oiseaux y ont fait une fois entré dans la la terre nous dieu faisait silence, mais   la production       voyage       ruelle le temps passe dans la antoine simon 21 pour maguy giraud et livre grand format en trois temps de bitume en fusion sur       la       pav&ea carissimo ulisse,torna a  dernier salut au pour ma     son un titre : il infuse sa       &agrav   j’ai souvent dernier vers aoi deux ajouts ces derniers  un livre écrit quand il voit s’ouvrir, la communication est ce jour là, je pouvais     depuis al matin, quant primes pert dernier vers doel i avrat, outre la poursuite de la mise equitable un besoin sonnerait       ton branches lianes ronces       dans temps où le sang se pour helmut     &nbs nice, le 18 novembre 2004       pass&e il est le jongleur de lui ce qui fait tableau : ce  “comment       la       fourr& pour jean marie "ces deux là se pour rien n’est plus ardu face aux bronzes de miodrag passent .x. portes, a claude b.   comme morz est rollant, deus en ad quatre si la mer s’est a supposer quece monde tienne la route de la soie, à pied, f le feu m’a dans les hautes herbes  au mois de mars, 1166 temps de pierres dans la les installations souvent, pour le prochain basilic, (la la prédication faite il ne sait rien qui ne va exacerbé d’air j’ai parlé     longtemps sur antoine simon 19 de sorte que bientôt et si tu dois apprendre à chaises, tables, verres, nouvelles mises en de la toutes sortes de papiers, sur       il reprise du site avec la recleimet deu mult voile de nuità la       les très saintes litanies madame est une torche. elle       quinze       é en introduction à madame, vous débusquez       le leonardo rosa d’un bout à pour martine c’est la peur qui fait       (       entre   je n’ai jamais    courant   d’un coté, il pleut. j’ai vu la       le       sur       et     pourquoi prenez vos casseroles et coupé le sonà madame, on ne la voit jamais       "       sur rm : d’accord sur vedo la luna vedo le À max charvolen et martin       st  le grand brassage des heureuse ruine, pensait nous avons affaire à de pour max charvolen 1) je n’ai pas dit que le  née à et  riche de mes aucun hasard si se dernier vers aoi   1) cette la question du récit     à autre citation"voui         &n quelque chose le galop du poème me approche d’une une il faut dire les pour mon épouse nicole j’ai travaillé errer est notre lot, madame, accoucher baragouiner je déambule et suis       reine     les provisions       ...mai    il il ne s’agit pas de juste un mot pour annoncer 1254 : naissance de  jésus de toutes les deux ce travail vous est antoine simon 23 j’ai donné, au mois passet li jurz, si turnet a   marcel aux george(s) (s est la premier vers aoi dernier   entrons nous lirons deux extraits de in the country un jour, vous m’avez     dans la ruela les oiseaux s’ouvrent des quatre archanges que pour egidio fiorin des mots   je ne comprends plus       soleil bien sûr, il y eut ici, les choses les plus difficile alliage de  les œuvres de  au travers de toi je quando me ne so itu pe       le raphaël comme un préliminaire la       l̵ dans ce périlleux       le "si elle est mi viene in mentemi pour michèle gazier 1) c’est seulement au le 2 juillet 7) porte-fenêtre glaciation entre tendresses ô mes envols raphaËl la deuxième édition du comment entrer dans une janvier 2002 .traverse       nuage       marche souvent je ne sais rien de la vie est ce bruissement cyclades, iii° six de l’espace urbain, cinquième citationne me religion de josué il dernier vers aoi       ce (josué avait lentement       sur suite de   ces sec erv vre ile       apr&eg « amis rollant, de le soleil n’est pas 1) notre-dame au mur violet madame a des odeurs sauvages       dans percey priest lakesur les le bulletin de "bribes dernier vers aoi que d’heures   dits de rien n’est tandis que dans la grande à la mémoire de on préparait à sylvie la fraîcheur et la  marcel migozzi vient de bernadette griot vient de au lecteur voici le premier il semble possible quand les mots bal kanique c’est  de même que les  “ce travail qui faisant dialoguer dernier vers aoi la langue est intarissable le lent déferlement attendre. mot terrible. abu zayd me déplait. pas il s’appelait quand sur vos visages les quand c’est le vent qui 13) polynésie 10 vers la laisse ccxxxii l’erbe del camp, ki il aurait voulu être deuxième essai le envoi du bulletin de bribes si j’avais de son   iv    vers dans le pays dont je vous       le   la baie des anges able comme capable de donner frères et       sur le toi, mésange à f les marques de la mort sur de mes deux mains pour julius baltazar 1 le comme c’est À la loupe, il observa       tourne à propos des grands madame dans l’ombre des (ô fleur de courge... mieux valait découper j’ai relu daniel biga,       juin agnus dei qui tollis peccata       dans       le       fleur des voiles de longs cheveux vertige. une distance les amants se sculpter l’air :       crabe- pour lee 1) la plupart de ces       sous       fleure (de)lecta lucta   ce qui aide à pénétrer le       pass&e le grand combat :       je dernier vers aoi madame est une il tente de déchiffrer, où l’on revient c’est parfois un pays pour philippe laure et pétrarque comme mouans sartoux. traverse de les plus vieilles         or pour mes enfants laure et (ma gorge est une       je me 1.- les rêves de       au       " dessiner les choses banales    nous nous savons tous, ici, que l’appel tonitruant du il faut laisser venir madame références : xavier (elle entretenait nous dirons donc max charvolen, martin miguel issent de mer, venent as la réserve des bribes  “s’ouvre mult est vassal carles de pierre ciel antoine simon 24 je t’enfourche ma josué avait un rythme  improbable visage pendu quel étonnant       j̵ et combien       que ma chair n’est c’était une petit matin frais. je te       l̵  ce mois ci : sub       au la brume. nuages je sais, un monde se j’ai en réserve   se grant est la plaigne e large certains soirs, quand je       mouett j’ai longtemps 1- c’est dans la force du corps, ce jour-là il lui       un     l’é       rampan noble folie de josué, fin première je dors d’un sommeil de rimbaud a donc     du faucon       en un     le cygne sur nécrologie poème pour elle ose à peine la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe > Améthode

PHILIPPE CHARTRON

<- Toutes sortes de papiers... | Je déambule... ->
Il semble possible...
© Philippe Chartron
Ecrivain(s) : Chartron
Clefs : poésie

Il semble possible d’écrire le matin. J’ai rêvé : je me souviens d’une grande esplanade, dans la nuit, et d’étoiles jetées très haut dans l’obscur ; l’esplanade était une plate-forme d’observation du ciel.

 
Peu à peu alors que je vaque à mes contraintes, le secret s’installe dans les vides que j’ai pris soin de lui réserver, dans les absences et les silences que je ménage.
 
Ces moments qui semblent gâchés, leur errance constituent le meilleur travail d’entrée à l’écriture, un temps pour une chose encore informe qui m’échappe, et semble aussi se rapprocher.
 
L’énigme est celle des moments de connaissance que nous rencontrons d’une façon hasardeuse. Quand elle rencontre notre intuition plus ou moins active et entretenue, et notre désir, profond, obscur à nous-mêmes. Tout peut survenir, et rien non plus. L’énigme œuvre, en silence.
Publication en ligne : 3 avril 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette