BRIBES EN LIGNE
le pendu pour jean-louis cantin 1.-       "  pour le dernier jour       la       fleure essai de nécrologie,       dans       dans alocco en patchworck © jusqu’à il y a iloec endreit remeint li os on croit souvent que le but on peut croire que martine  martin miguel vient à bernadette les avenues de ce pays dernier vers aoi torna a sorrento ulisse torna       dans       une       pass&e apaches : le nécessaire non attendre. mot terrible. pour robert elle ose à peine dieu faisait silence, mais le numéro exceptionnel de ce texte se présente l’erbe del camp, ki pour angelo quel étonnant c’était une       st je serai toujours attentif à il faut aller voir       sur antoine simon 20 antoine simon 23 souvent je ne sais rien de 1 la confusion des petites proses sur terre pure forme, belle muette, pour yves et pierre poher et j’ai parlé     faisant la       o « h&eacu suite du blasphème de clquez sur nice, le 30 juin 2000     le cygne sur allons fouiller ce triangle       pour l’éclair me dure, (dans mon ventre pousse une les étourneaux ! ce va et vient entre f qu’il vienne, le feu heureuse ruine, pensait si tu es étudiant en mult est vassal carles de   en grec, morías polenta pas même a ma mère, femme parmi  le livre, avec titrer "claude viallat,       bruyan   voici donc la chaque automne les seins isabelle boizard 2005       il accorde ton désir à ta tout est prêt en moi pour genre des motsmauvais genre       le       je       " pas facile d’ajuster le    en       le tous feux éteints. des carcassonne, le 06 sculpter l’air : siglent a fort e nagent e réponse de michel a la femme au me       b&acir À max charvolen et       baie     chant de    il le geste de l’ancienne, il aurait voulu être abstraction voir figuration bien sûrla antoine simon 16 dessiner les choses banales les petites fleurs des bernadette griot vient de       grappe l’art n’existe antoine simon 5 l’impression la plus et il parlait ainsi dans la  mise en ligne du texte le 15 mai, à   d’un coté,       sur de sorte que bientôt de pa(i)smeisuns en est venuz dans la caverne primordiale pour max charvolen 1) "si elle est clers fut li jurz e li cet univers sans etudiant à dernier vers aoi dans les hautes herbes   iv    vers pour michèle aueret dernier vers aoi   le ciel est clair au travers li quens oger cuardise approche d’une sequence 6   le il tente de déchiffrer,       voyage pour qui veut se faire une avez-vous vu  “ne pas pour martin très saintes litanies madame dans l’ombre des ils s’étaient       va dernier vers aoi       fourmi recleimet deu mult       dans     après deuxième suite dernier vers aoi on dit qu’agathe la réserve des bribes     " vos estes proz e vostre (la numérotation des non... non... je vous assure,  “ce travail qui       que pour nicolas lavarenne ma générations       je       vu bribes en ligne a bal kanique c’est       dans         la production   pour olivier madame est toute       au nice, le 18 novembre 2004 madame des forêts de f les rêves de dans les rêves de la assise par accroc au bord de     [1]  5) triptyque marocain le texte qui suit est, bien le travail de bernard vous dites : "un jouer sur tous les tableaux epuisement de la salle, mieux valait découper démodocos... Ça a bien un madame est une torche. elle je ne peins pas avec quoi, de l’autre l’heure de la mise en ligne d’un ce jour là, je pouvais la liberté s’imprime à     pluie du dernier vers aoi a propos d’une iv.- du livre d’artiste vous n’avez quelque temps plus tard, de la terre a souvent tremblé       la pie a propos de quatre oeuvres de   le texte suivant a le 26 août 1887, depuis al matin, quant primes pert       au       sur    nous introibo ad altare neuf j’implore en vain les premières soudain un blanc fauche le ce qui fascine chez sainte marie,  zones gardées de  un livre écrit pour andré derniers vers sun destre d’un bout à grande lune pourpre dont les tendresse du mondesi peu de   le 10 décembre antoine simon 17 À l’occasion de madame, c’est notre       avant printemps breton, printemps pour jean marie  de la trajectoire de ce mi viene in mentemi la route de la soie, à pied,       en des voiles de longs cheveux ainsi fut pétrarque dans  ce qui importe pour percey priest lakesur les  les œuvres de suite de 0 false 21 18   au milieu de   saint paul trois seul dans la rue je ris la       " comme un préliminaire la les doigts d’ombre de neige       le a l’aube des apaches, " je suis un écorché vif. troisième essai et le scribe ne retient le soleil n’est pas et tout avait station 5 : comment   pour le prochain pour jacky coville guetteurs je meurs de soif coupé en deux quand nos voix merci à la toile de dernier vers aoi nous savons tous, ici, que il n’y a pas de plus "l’art est-il faisant dialoguer       au ainsi va le travail de qui carles li reis en ad prise sa comment entrer dans une le samedi 26 mars, à 15 le galop du poème me ma chair n’est quand nous rejoignons, en toutefois je m’estimais     du faucon     quand "ces deux là se deuxième essai       &ccedi antoine simon 27 bernard dejonghe... depuis   3   

les dernier vers aoi la galerie chave qui mougins. décembre deuxième essai le comme une suite de pur ceste espee ai dulor e cliquetis obscène des       ruelle  au mois de mars, 1166       l̵         fourr& ecrire sur je déambule et suis reprise du site avec la le coquillage contre le temps passe si vite, villa arson, nice, du 17 lu le choeur des femmes de sixième       midi il en est des noms comme du       juin pour anne slacik ecrire est pour frédéric       en une autre approche de le recueil de textes     une abeille de il en est des meurtrières. et ma foi, à cri et à carles respunt :       la on préparait  l’écriture et que vous dire des  les éditions de       &agrav station 4 : judas  quand sur vos visages les que d’heures des quatre archanges que       il voudrais je vous       aux les dieux s’effacent      & « pouvez-vous       la la liberté de l’être attention beau       le       jonath i mes doigts se sont ouverts       pass&e vertige. une distance on cheval pour mes enfants laure et       ( onzième  le grand brassage des normalement, la rubrique temps de pierres tout le problème j’aime chez pierre de prime abord, il       longte chaque jour est un appel, une antoine simon 32       la même si à la bonne tromper le néant ...et poème pour       su       un antoine simon 25 karles se dort cum hume  il est des objets sur       " petit matin frais. je te   anatomie du m et toute une faune timide veille où l’on revient aux barrières des octrois “le pinceau glisse sur pour pierre theunissen la       parfoi troisième essai       au pour mireille et philippe f le feu s’est       pass&e sa langue se cabre devant le peinture de rimes. le texte (de)lecta lucta   arbre épanoui au ciel lorsque martine orsoni raphaËl …presque vingt ans plus   né le 7 pour michèle gazier 1) comme c’est tout en vérifiant   six formes de la   pour adèle et       la la cité de la musique quatre si la mer s’est       retour premier essai c’est dernier vers aoi   pour théa et ses vi.- les amicales aventures la fraîcheur et la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe > Améthode

PHILIPPE CHARTRON

<- Il semble possible... | C’est une sorte de patience... ->
Je déambule...
© Philippe Chartron
Ecrivain(s) : Chartron
Clefs : poésie

Je déambule et suis confirmé d’être au monde et de le ressentir, et de dialoguer avec lui.

 
Dans un coin de campagne reclus, c’est l’écorce des chênes-liège, le parfum du laurier rose, et la couleur d’un ciel d’été après une journée de canicule ; et ce que j’ignore encore, c’est-à-dire tout. Cette soirée, avec cet arrangement du monde qui ne m’attend pas, cet inconnu si familier, et la joie d’être revenu si loin, remonté dans le cours du temps, vers la jeunesse qui disparaissait au moment même de son émergence, engloutie dans son propre cours, disparue dans son présent intense, cette jeunesse de solitude, quand je naissais à chaque pas.
 
L’intuition me maintient dans un état anxieux, elle construit sa maison en moi. Ce qui lui est favorable émerge dans le plus commun, le plus quotidien.

 

Publication en ligne : 11 avril 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette