BRIBES EN LIGNE
c’est pour moi le premier comment entrer dans une ajout de fichiers sons dans tu le sais bien. luc ne pour     sur la pente en introduction à le 19 novembre 2013, à la du bibelot au babilencore une la liberté s’imprime à passet li jurz, la noit est dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs   six formes de la pour jean-marie simon et sa je sais, un monde se dans les horizons de boue, de       les nous avancions en bas de       la macles et roulis photo l’art c’est la dernier vers aoi    seule au la bouche pure souffrance chaque jour est un appel, une a claude b.   comme pour philippe l’heure de la       deux si, il y a longtemps, les premier essai c’est dernier vers aoi   écrirecomme on se  ce mois ci : sub       sur pour jean-louis cantin 1.-       p&eacu le géographe sait tout poussées par les vagues sauvage et fuyant comme alocco en patchworck © merci à marc alpozzo toujours les lettres : pour frédéric mult est vassal carles de antoine simon 21 "tu sais ce que c’est un trait gris sur la comme un préliminaire la     au couchant   je n’ai jamais quand les eaux et les terres torna a sorrento ulisse torna       soleil   encore une je n’ai pas dit que le f le feu est venu,ardeur des dans les rêves de la et que dire de la grâce    courant pas de pluie pour venir lorsque martine orsoni dernier vers que mort la fraîcheur et la       vu une fois entré dans la   le texte suivant a dernier vers aoi il est le jongleur de lui    en pour julius baltazar 1 le les parents, l’ultime normal 0 21 false fal     [1]  nous viendrons nous masser       l̵ les lettres ou les chiffres       va       force gardien de phare à vie, au certains prétendent il en est des noms comme du samuelchapitre 16, versets 1 dernier vers aoi encore la couleur, mais cette et tout avait diaphane est le À peine jetés dans le un verre de vin pour tacher exacerbé d’air       au nous dirons donc madame chrysalide fileuse les cuivres de la symphonie le temps passe dans la de soie les draps, de soie clers est li jurz et li sequence 6   le le soleil n’est pas je ne sais pas si le 28 novembre, mise en ligne  hier, 17 l’erbe del camp, ki  référencem       aujour antoine simon 14       ce  dans le livre, le antoine simon 11 j’ai en réserve nice, le 30 juin 2000  les trois ensembles « pouvez-vous dans ma gorge       voyage dernier vers aoi       je me antoine simon 27  de la trajectoire de ce antoine simon 23       le       & pour michèle tromper le néant entr’els nen at ne pui iv.- du livre d’artiste  les œuvres de a toi le don des cris qui pas même le coquillage contre on dit qu’agathe si j’avais de son le 15 mai, à af : j’entends madame déchirée   1) cette     rien       et sur la toile de renoir, les       la f les marques de la mort sur j’ai donné, au mois       soleil  l’écriture    au balcon ] heureux l’homme les enseignants : cinquième citationne       la dans ce périlleux 1) notre-dame au mur violet ce jour là, je pouvais clere est la noit e la     un mois sans       sabots apaches : cliquetis obscène des       les la mort d’un oiseau.       allong  la lancinante dont les secrets… à quoi et voici maintenant quelques       l̵   ciel !!!! difficile alliage de 1-nous sommes dehors. "et bien, voilà..." dit l’appel tonitruant du il y a tant de saints sur pur ceste espee ai dulor e antoine simon 15 la route de la soie, à pied, raphaËl folie de josuétout est à sylvie dans les écroulements la réserve des bribes nous lirons deux extraits de nice, le 18 novembre 2004       qui  mise en ligne du texte "nice, nouvel éloge de la 1) la plupart de ces etudiant à la liberté de l’être       dans       " "mais qui lit encore le madame est une avant propos la peinture est tendresse du mondesi peu de temps où le sang se       sur able comme capable de donner j’entends sonner les buttati ! guarda&nbs pour le prochain basilic, (la       jonath le bulletin de "bribes si elle est belle ? je « amis rollant, de       ce passet li jurz, si turnet a je déambule et suis       pass&e la pureté de la survie. nul dans l’innocence des suite de sixième c’est vrai (la numérotation des janvier 2002 .traverse j’ai ajouté et te voici humanité   si vous souhaitez pour nicolas lavarenne ma avec marc, nous avons bal kanique c’est voile de nuità la   pour adèle et       voyage antoine simon 30 dernier vers aoi karles se dort cum hume m1             apr&eg mi viene in mentemi         &n à la bonne c’est une sorte de errer est notre lot, madame,       &agrav dernier vers aoi       maquis on cheval la rencontre d’une       au  il y a le f dans le sourd chatoiement constellations et les premières     cet arbre que       midi le vieux qui       neige l’art n’existe bien sûr, il y eut le samedi 26 mars, à 15 ensevelie de silence, pour helmut dieu faisait silence, mais de la dire que le livre est une  tu vois im font chier j’aime chez pierre et la peur, présente fin première bruno mendonça mougins. décembre et encore  dits toutes ces pages de nos       coude       le lorsqu’on connaît une dernier vers aoi       la temps où les coeurs la cité de la musique       dans au commencement était diaphane est le mot (ou r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi une errance de il en est des meurtrières. écoute, josué,       au Être tout entier la flamme 1254 : naissance de tu le saiset je le vois pas facile d’ajuster le (elle entretenait au labyrinthe des pleursils       au pour yves et pierre poher et non, björg,  l’exposition      depuis je suis "si elle est dernier vers aoi les plus vieilles     hélas, ainsi va le travail de qui des conserves ! le franchissement des       ruelle 13) polynésie (josué avait mais jamais on ne j’ai changé le saluer d’abord les plus       la pie pour andré antoine simon 3 les oiseaux s’ouvrent dernier vers aoi       "       le pour martine, coline et laure pour robert À l’occasion de la galerie chave qui j’arrivais dans les travail de tissage, dans laure et pétrarque comme villa arson, nice, du 17     double agnus dei qui tollis peccata deux nouveauté, pour anne slacik ecrire est       sur ce texte se présente merci au printemps des en cet anniversaire, ce qui je suis bien dans j’ai travaillé dernier vers aoi la chaude caresse de sur l’erbe verte si est       &n       dans petit matin frais. je te   3   

les 1- c’est dans quando me ne so itu pe       cerisi un jour, vous m’avez       sous mesdames, messieurs, veuillez       ( rêve, cauchemar,       pav&ea antoine simon 7 prenez vos casseroles et sept (forces cachées qui j’ai longtemps       le se reprendre. creuser son je meurs de soif       six comme ce mur blanc le passé n’est portrait. 1255 :       les issent de mer, venent as j’ai donc     oued coulant  jésus     tout autour  au mois de mars, 1166 toulon, samedi 9 les dernières elle réalise des macles et roulis photo 1 ici, les choses les plus   pour théa et ses  les premières       une       reine       &n i mes doigts se sont ouverts paysage de ta tombe  et l’une des dernières dernier vers aoi douze (se fait terre se il y a dans ce pays des voies edmond, sa grande dernier vers aoi       les dernier vers aoi   que signifie un soir à paris au a grant dulur tendrai puis sous la pression des la danse de       au je t’enlace gargouille pourquoi yves klein a-t-il la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick > Éphéméride

Patrick Joquel

<- LEGER | 25 avril 2010 ->
éphémère 05
© Patrick Joquel
Ecrivain(s) : Joquel
Clefs : poésie

constellations et planètes jonglent avec l’espace. Et le temps. Quelques rotations. Et s’en vont dans l’oubli. Ce point noir qui nous arrête. Nous suspend ou bien nous interroge. En fin de phrase. Dans le silence ; Les mots aussi parfois s’échappent. Sans doute ont-ils d’autres orques à croquer. Je traverse alors la nuit. Les yeux plus ou moins ouverts. Le rêve en bandoulière. Drôle de nomade

 
Publication en ligne : 14 avril 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette