BRIBES EN LIGNE
temps de pierres dans la « voici nous lirons deux extraits de 1.- les rêves de le 28 novembre, mise en ligne tous feux éteints. des pure forme, belle muette,    en les amants se spectacle de josué dit j’oublie souvent et patrick joquel vient de       les       ...mai la gaucherie à vivre, un soir à paris au eurydice toujours nue à pour robert je ne saurais dire avec assez la réserve des bribes 1 la confusion des les plus vieilles immense est le théâtre et les enseignants : tes chaussures au bas de nous avancions en bas de       au À peine jetés dans le elle ose à peine     nous il est le jongleur de lui       quinze c’est extrêmement       je les dernières un homme dans la rue se prend sauvage et fuyant comme s’égarer on « 8° de       une pour jean-marie simon et sa bernadette griot vient de la fraîcheur et la antoine simon 29 la chaude caresse de       " dernier vers aoi vous êtes prenez vos casseroles et pour michèle aueret antoine simon 21 f j’ai voulu me pencher l’homme est il y a des objets qui ont la dans le pays dont je vous dernier vers aoi   (dans mon ventre pousse une quatrième essai de pour martin antoine simon 24 avec marc, nous avons       assis a claude b.   comme 13) polynésie       le art jonction semble enfin les parents, l’ultime des voiles de longs cheveux le bulletin de "bribes À la loupe, il observa vos estes proz e vostre les installations souvent, dernier vers aoi "l’art est-il       gentil  le livre, avec pour daniel farioli poussant     quand écoute, josué,     chambre       un pourquoi yves klein a-t-il   six formes de la ne faut-il pas vivre comme ce qui fait tableau : ce       sur je ne sais pas si   tout est toujours en je ne peins pas avec quoi, je m’étonne toujours de la  “... parler une …presque vingt ans plus légendes de michel       la       avant l’évidence on croit souvent que le but la force du corps, des quatre archanges que pour jean gautheronle cosmos 0 false 21 18 fragilité humaine. pour anne slacik ecrire est  le grand brassage des en cet anniversaire, ce qui tandis que dans la grande à propos “la       l̵ josué avait un rythme il faut laisser venir madame       l̵ toute une faune timide veille       reine (À l’église       force j’ai parlé       devant il en est des meurtrières. iv.- du livre d’artiste du fond des cours et des       sous clquez sur sur l’erbe verte si est       voyage dernier vers aoi ainsi fut pétrarque dans la vie humble chez les un besoin de couper comme de deux ce travail vous est dix l’espace ouvert au madame chrysalide fileuse j’arrivais dans les attelage ii est une œuvre à la mémoire de 1) la plupart de ces il n’y a pas de plus certains soirs, quand je pour jean-louis cantin 1.- ce jour là, je pouvais je suis occupé ces intendo... intendo ! mon cher pétrarque, inoubliables, les tout à fleur d’eaula danse pour raphaël et que dire de la grâce i en voyant la masse aux  tu vois im font chier je t’ai admiré, paysage de ta tombe  et       je me antoine simon 32 coupé le sonà tendresses ô mes envols c’est un peu comme si,       é sculpter l’air : quel ennui, mortel pour cette machine entre mes       m&eacu       &agrav       object dernier vers aoi la vie est dans la vie. se dernier vers aoi       &ccedi     après       pass&e       soleil comme une suite de la liberté s’imprime à il pleut. j’ai vu la et te voici humanité la littérature de dernier vers aoi où l’on revient j’ai perdu mon la musique est le parfum de le franchissement des       la les dieux s’effacent dernier vers aoi rm : nous sommes en c’est la chair pourtant "ah ! mon doux pays,       m̵ recleimet deu mult deuxième essai le  je signerai mon mult ben i fierent franceis e sixième pour le prochain basilic, (la béatrice machet vient de madame est la reine des  jésus face aux bronzes de miodrag faisant dialoguer se placer sous le signe de après la lecture de la route de la soie, à pied, elle réalise des f le feu m’a       en dans les carnets langues de plomba la maintenant il connaît le morz est rollant, deus en ad       montag station 1 : judas "nice, nouvel éloge de la     double "ces deux là se il y a tant de saints sur  ce mois ci : sub premier essai c’est ici, les choses les plus suite de "le renard connaît dans ma gorge je crie la rue mue douleur   entrons   on n’est madame, vous débusquez chercher une sorte de     les provisions dernier vers aoi ainsi alfred…   marcel       j̵     son il s’appelait vous avez nu(e), comme son nom ce texte se présente dernier vers aoi  “ne pas cliquetis obscène des       maquis sur la toile de renoir, les la bouche pure souffrance  née à pour angelo    tu sais   maille 1 :que  on peut passer une vie       le moi cocon moi momie fuseau le plus insupportable chez     au couchant jamais si entêtanteeurydice madame déchirée   pour olivier     de rigoles en tout en vérifiant  c’était mais non, mais non, tu envoi du bulletin de bribes ...et poème pour       voyage lorsqu’on connaît une 1254 : naissance de       vu       un preambule – ut pictura  ce qui importe pour       apparu quand les mots antoine simon 10 macles et roulis photo       en ce pays que je dis est le soleil n’est pas ( ce texte a diaphane est le dernier vers aoi antoine simon 6  improbable visage pendu     à quatre si la mer s’est       va       embarq “le pinceau glisse sur troisième essai et madame, c’est notre sa langue se cabre devant le le lent tricotage du paysage heureuse ruine, pensait j’ai donc la terre a souvent tremblé antoine simon 13     oued coulant madame a des odeurs sauvages       la les doigts d’ombre de neige ce qui aide à pénétrer le antoine simon 31 À l’occasion de à cri et à       parfoi les routes de ce pays sont       le guetter cette chose a ma mère, femme parmi autre citation six de l’espace urbain, deux nouveauté, station 5 : comment    seule au (la numérotation des         &n sept (forces cachées qui       longte il était question non madame porte à il semble possible       nuage le 2 juillet granz est li calz, si se j’écoute vos       o   né le 7       entre "si elle est (josué avait ainsi va le travail de qui (elle entretenait rita est trois fois humble. dans l’innocence des  pour jean le antoine simon 5 pluies et bruines, mise en ligne       la bal kanique c’est       le viallat © le château de si j’étais un antoine simon 28 il ne reste plus que le présentation du autre citation"voui la prédication faite dire que le livre est une a la libération, les madame des forêts de quant carles oït la passet li jurz, la noit est    nous normal 0 21 false fal samuelchapitre 16, versets 1 macao grise quand vous serez tout     le cygne sur       ce     &nbs la vie est ce bruissement       les Être tout entier la flamme le samedi 26 mars, à 15 frères et       les "mais qui lit encore le comme ce mur blanc je meurs de soif les plus terribles sors de mon territoire. fais li emperere par sa grant rm : d’accord sur dernier vers aoi madame est toute       entre montagnesde   l’oeuvre vit son et  riche de mes raphaël pour yves et pierre poher et c’est le grand pour helmut       l̵ f les feux m’ont je désire un quel étonnant quatrième essai de       aujour vous avez la terre nous     rien       d&eacu et c’était dans dessiner les choses banales ce paysage que tu contemplais folie de josuétout est la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick > Éphéméride

Patrick Joquel

<- 25 avril 2010 | Patrick Joquel ->
2 mai 2006
© Patrick Joquel
Ecrivain(s) : Joquel
Clefs : poésie

La brume. Nuages exhalés des vagues. Venus s’accrocher aux premières altitudes. Couverture. Protection. De quoi ? De qui ? De cette angoisse bleue ? De sa rumeur ? A l’aube, malgré les gris, les merles me rassurent. Défroissent mon sourire. De leurs becs ils effacent tous les obscurs. Tout ce qui m’échappe. Tout le temps. Qu’esst-ce que je retiens ici ? Si peu... A peine un souvenir... Heureux frissons... Une sensation d’être... Traversé

Publication en ligne : 2 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette