BRIBES EN LIGNE
      au exacerbé d’air ce jour-là il lui deuxième essai le   ces notes sept (forces cachées qui mieux valait découper mais jamais on ne dans l’innocence des tromper le néant pour gilbert inoubliables, les c’est seulement au les textes mis en ligne macles et roulis photo passet li jurz, si turnet a je n’hésiterai madame, c’est notre     pluie du titrer "claude viallat, chaises, tables, verres,       sur       sur le       magnol (en regardant un dessin de       sur je m’étonne toujours de la sixième siglent a fort e nagent e       la antoine simon 23 torna a sorrento ulisse torna pour martine l’erbe del camp, ki       ( karles se dort cum hume la brume. nuages     les provisions c’est la chair pourtant paien sunt morz, alquant   un il pleut. j’ai vu la       d&eacu       b&acir et c’était dans "ah ! mon doux pays,       dans de profondes glaouis la mort d’un oiseau. dernier vers aoi       le en cet anniversaire, ce qui pour mireille et philippe le glacis de la mort       l̵ introibo ad altare   entrons       un 1) notre-dame au mur violet       le je suis bien dans ma voix n’est plus que marie-hélène viallat © le château de       ton j’ai parlé c’était une     "  dans toutes les rues « 8° de ce qui fascine chez le bulletin de "bribes faisant dialoguer il existe au moins deux le coeur du 1254 : naissance de    tu sais       s̵       object accoucher baragouiner "mais qui lit encore le je t’ai admiré,  le livre, avec dernier vers aoi    nous À max charvolen et martin a claude b.   comme       sous bal kanique c’est depuis le 20 juillet, bribes qu’est-ce qui est en f j’ai voulu me pencher       gentil art jonction semble enfin vous n’avez c’est vrai c’est la distance entre quel étonnant jamais je n’aurais mille fardeaux, mille le lent déferlement la deuxième édition du   né le 7 un titre : il infuse sa nous serons toujours ces sables mes parolesvous antoine simon 7 l’impression la plus       aux       l̵ recleimet deu mult la chaude caresse de       alla pour angelo dernier vers s’il coupé en deux quand seul dans la rue je ris la j’entends sonner les l’éclair me dure, edmond, sa grande   est-ce que  dans le livre, le agnus dei qui tollis peccata     faisant la dernier vers aoi     ton pur ceste espee ai dulor e antoine simon 15 merci au printemps des le corps encaisse comme il   anatomie du m et       le (josué avait pour michèle gazier 1 pour michèle gazier 1)       enfant dernier vers aoi       baie premier essai c’est lancinant ô lancinant       fourr& bernard dejonghe... depuis a grant dulur tendrai puis pour alain borer le 26 "la musique, c’est le (vois-tu, sancho, je suis       la pour michèle aueret     chambre equitable un besoin sonnerait un jour nous avons la terre a souvent tremblé on trouvera la video antoine simon 24 nice, le 30 juin 2000 li quens oger cuardise douce est la terre aux yeux reflets et echosla salle c’est la peur qui fait pour raphaël       nuage   ciel !!!! comme c’est pour frédéric   que signifie    de femme liseuse     les fleurs du bien sûrla mult est vassal carles de la littérature de napolì napolì tout est prêt en moi pour pas même la poésie, à la à       neige       longte l’appel tonitruant du un nouvel espace est ouvert encore la couleur, mais cette nice, le 8 octobre ainsi va le travail de qui a l’aube des apaches, diaphane est le       &agrav on dit qu’agathe raphaël c’est ici, me giovanni rubino dit Ç’avait été la dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la ce monde est semé rm : d’accord sur     vers le soir je dors d’un sommeil de paroles de chamantu petites proses sur terre       jardin dernier vers aoi  au travers de toi je  le "musée 1 au retour au moment cinquième essai tout mouans sartoux. traverse de       &agrav f les feux m’ont       je d’abord l’échange des deuxième  les œuvres de au labyrinthe des pleursils quand c’est le vent qui on peut croire que martine pour philippe pour lee fragilité humaine.     [1]  allons fouiller ce triangle  l’exposition        m̵  c’était dentelle : il avait pour andré le pendu       neige encore une citation“tu lentement, josué il ne s’agit pas de 13) polynésie raphaël ço dist li reis :  epître aux nouvelles mises en     hélas, première       la       la je sais, un monde se exode, 16, 1-5 toute antoine simon 17 ouverture d’une    courant       sur dans les carnets   marcel  dernières mises pour maxime godard 1 haute       les la réserve des bribes le 19 novembre 2013, à la je crie la rue mue douleur marcel alocco a onze sous les cercles  ce mois ci : sub s’égarer on       la si grant dol ai que ne si tu es étudiant en voile de nuità la  tous ces chardonnerets ainsi fut pétrarque dans ici. les oiseaux y ont fait     le cygne sur antoine simon 6  de la trajectoire de ce dans ce pays ma mère il existe deux saints portant constellations et morz est rollant, deus en ad       dans pourquoi yves klein a-t-il de toutes les     au couchant dans les carnets       le références : xavier la route de la soie, à pied, tendresses ô mes envols le ciel de ce pays est tout v.- les amicales aventures du la liberté s’imprime à madame est la reine des mon cher pétrarque, s’ouvre la temps de bitume en fusion sur nécrologie il faut laisser venir madame       il a supposer quece monde tienne macles et roulis photo 6 antoine simon 27 je rêve aux gorges les doigts d’ombre de neige temps de cendre de deuil de  jésus couleur qui ne masque pas       dans 1- c’est dans cet article est paru dans le les lettres ou les chiffres  martin miguel vient "tu sais ce que c’est passent .x. portes, antoine simon 12 dorothée vint au monde zacinto dove giacque il mio       que (À l’église on cheval apaches : quelques textes « pouvez-vous frères et ma voix n’est plus que       je j’oublie souvent et elle réalise des tous ces charlatans qui au programme des actions la mort, l’ultime port, essai de nécrologie, bientôt, aucune amarre       je me j’écoute vos et si au premier jour il à propos “la  “ne pas ( ce texte a voudrais je vous       j̵ halt sunt li pui e mult halt la bouche pure souffrance ses mains aussi étaient   je n’ai jamais antoine simon 25 dernier vers aoi       un       l̵ le 2 juillet macles et roulis photo 7       &eacut l’impossible   le 10 décembre station 4 : judas  sauvage et fuyant comme dernier vers aoi       bonhe la rencontre d’une       au pour jean-louis cantin 1.- et tout avait le lourd travail des meules pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi il n’était qu’un antoine simon 19       pass&e   la production pas une année sans évoquer       crabe- le samedi 26 mars, à 15 dans le monde de cette deux nouveauté, la question du récit jusqu’à il y a n’ayant pas carcassonne, le 06 j’ai changé le « e ! malvais dans les horizons de boue, de leonardo rosa petit matin frais. je te voici des œuvres qui, le  la toile couvre les rien n’est       st il en est des noms comme du le numéro exceptionnel de dernier vers aoi l’attente, le fruit       assis       quinze dimanche 18 avril 2010 nous la communication est  les éditions de il souffle sur les collines ne pas négocier ne       juin le 23 février 1988, il la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Griot, Bernadette > Il y a le feu !

BERNADETTE GRIOT

<- Désordre global |
Le soleil n’est pas pour tout le monde
© Bernadette Griot
Ecrivain(s) : Griot
Clefs : poésie

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Je vis de peu, le pain, l’amour et le logis, j’ai. J’ai aussi ma colère, contre ma banque, contre les banques, contre un envers qui mène le monde.
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Hakim aussi était en colère contre sa banque ce jour-là. Seul et désarmé, il a simplement jeté les mots de son épuisement à la face du Goliath absent, il en est mort. Il ne savait pas que des petits soldats veillaient sur le mensonge des banques.
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Je vis de peu parce que la nature me l’offre. Je gratte la terre et remue les pierres, je monte un muret. Je prends le temps de regarder le ciel. Ma colère ainsi s’apaise en même temps qu’elle insuffle un élan de résistance.
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Ventre à terre, le visage tétanisé par la peur, Hakim hurlait. Il savait qu’une clé d’étranglement n’est pas qu’une méthode d’immobilisation mais une mort annoncée, presque certaine. Seul avec ses bourreaux aura-t-il entendu le cri des témoins ?
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde. La prison non plus puisque cela n’aura jamais eu lieu.

Publication en ligne : 10 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette