BRIBES EN LIGNE
deuxième suite i.- avaler l’art par     [1]        dans d’un bout à en cet anniversaire, ce qui tendresse du mondesi peu de religion de josué il quelque chose  la lancinante grande lune pourpre dont les marché ou souk ou a propos de quatre oeuvres de       descen allons fouiller ce triangle 7) porte-fenêtre des quatre archanges que pour ma   est-ce que d’ eurydice ou bien de tout le problème quatrième essai de une il faut dire les     un mois sans   j’ai souvent antoine simon 22 Éléments - lu le choeur des femmes de raphaËl et…  dits de   anatomie du m et de la dernier vers aoi cyclades, iii° jouer sur tous les tableaux un trait gris sur la       au très malheureux... pour le prochain basilic, (la dans le respect du cahier des pour pierre theunissen la     pluie du       un le lourd travail des meules       arauca “le pinceau glisse sur cliquetis obscène des i en voyant la masse aux ici, les choses les plus au seuil de l’atelier       la les parents, l’ultime de sorte que bientôt premier vers aoi dernier nous serons toujours ces   nous sommes avec marc, nous avons buttati ! guarda&nbs on a cru à cet article est paru     les fleurs du g. duchêne, écriture le macles et roulis photo 1       la ce qu’un paysage peut huit c’est encore à la mort d’un oiseau.       fourr& un jour, vous m’avez    tu sais  improbable visage pendu    si tout au long tes chaussures au bas de  c’était depuis ce jour, le site       avant li emperere par sa grant       l̵ max charvolen, martin miguel       coude  dans le livre, le macles et roulis photo ici. les oiseaux y ont fait       le clers fut li jurz e li (vois-tu, sancho, je suis et si tu dois apprendre à ce jour-là il lui mon travail est une le scribe ne retient vi.- les amicales aventures difficile alliage de deux mille ans nous clquez sur  au travers de toi je il pleut. j’ai vu la madame chrysalide fileuse       neige pour andré   encore une a ma mère, femme parmi  epître aux ils s’étaient sixième une errance de f le feu s’est si j’avais de son ce recleimet deu mult       maquis cher bernard  dernier salut au saluer d’abord les plus       marche  le "musée lorsqu’on connaît une c’est seulement au   1) cette d’un côté paien sunt morz, alquant introibo ad altare les plus vieilles antoine simon 31  tous ces chardonnerets       il   (dans le     faisant la       fleur dernier vers aoi macles et roulis photo 4 (la numérotation des le ciel de ce pays est tout le temps passe si vite, des voix percent, racontent f le feu est venu,ardeur des pour yves et pierre poher et si elle est belle ? je est-ce parce que, petit, on le corps encaisse comme il tant pis pour eux.   la baie des anges entr’els nen at ne pui agnus dei qui tollis peccata       une pour jean marie du fond des cours et des j’aime chez pierre si grant dol ai que ne       dans nous avons affaire à de il avait accepté       sur le bien sûrla       jardin depuis le 20 juillet, bribes montagnesde je dors d’un sommeil de       la       le       jonath issent de mer, venent as maintenant il connaît le       &agrav f le feu s’est je ne saurais dire avec assez deuxième a toi le don des cris qui pour lee la fonction, je désire un       bruyan pour frédéric ce texte m’a été décembre 2001. le nécessaire non « pouvez-vous écrirecomme on se présentation du À max charvolen et martin       les bien sûr, il y eut     au couchant   on n’est la littérature de       toutes sortes de papiers, sur la vie humble chez les       en un dans le monde de cette qu’est-ce qui est en       " à la mémoire de accoucher baragouiner le temps passe dans la  le livre, avec je sais, un monde se raphaël 1-nous sommes dehors. temps de bitume en fusion sur     sur la pente antoine simon 14 la légende fleurie est  “s’ouvre là, c’est le sable et (josué avait  pour le dernier jour dans le patriote du 16 mars       dans     &nbs       sous ce poème est tiré du je découvre avant toi histoire de signes . et c’était dans je suis celle qui trompe de tantes herbes el pre seul dans la rue je ris la « voici et si au premier jour il de pa(i)smeisuns en est venuz sors de mon territoire. fais le coeur du pour jean-marie simon et sa s’ouvre la     quand       je granz fut li colps, li dux en antoine simon 5 tout à fleur d’eaula danse       pour pour la réserve des bribes       sur ce pays que je dis est madame est toute un tunnel sans fin et, à dentelle : il avait   ces notes clere est la noit e la pour egidio fiorin des mots       apr&eg       p&eacu vous avez       quand et tout avait      & les doigts d’ombre de neige l’éclair me dure, réponse de michel   jn 2,1-12 : dernier vers aoi elle disposait d’une    au balcon carles respunt : station 4 : judas  dans l’innocence des générations autre citation toujours les lettres : madame porte à   six formes de la pour mes enfants laure et cette machine entre mes ki mult est las, il se dort la route de la soie, à pied, dernier vers aoi sixième douze (se fait terre se j’ai relu daniel biga, vous dites : "un bribes en ligne a antoine simon 15 morz est rollant, deus en ad imagine que, dans la       l̵ Être tout entier la flamme la liberté s’imprime à les plus terribles etait-ce le souvenir pur ceste espee ai dulor e un besoin de couper comme de       sur  l’écriture dans les carnets reflets et echosla salle       apparu de profondes glaouis passet li jurz, la noit est dernier vers aoi les petites fleurs des la rencontre d’une les avenues de ce pays première quelques textes pour maguy giraud et   que signifie autre essai d’un envoi du bulletin de bribes ils sortent pour m.b. quand je me heurte des conserves ! l’existence n’est napolì napolì   voici donc la mise en ligne 5) triptyque marocain madame, on ne la voit jamais et te voici humanité ce paysage que tu contemplais  zones gardées de pas de pluie pour venir se placer sous le signe de carissimo ulisse,torna a       la       deux les textes mis en ligne je déambule et suis un jour nous avons patrick joquel vient de     chant de   d’un coté,       journ& je suis bien dans ajout de fichiers sons dans normal 0 21 false fal temps de pierres dans la       fleure dernier vers aoi printemps breton, printemps nous avancions en bas de antoine simon 23 pour max charvolen 1) dans un coin de nice, tu le sais bien. luc ne 0 false 21 18       grimpa coupé en deux quand tous ces charlatans qui douce est la terre aux yeux polenta       devant avant dernier vers aoi ce qui aide à pénétrer le on cheval       voyage epuisement de la salle, en ceste tere ad estet ja tromper le néant martin miguel art et chairs à vif paumes m1       le travail de bernard       crabe- la deuxième édition du la cité de la musique  “ce travail qui       quinze  de la trajectoire de ce antoine simon 16 station 3 encore il parle la fraîcheur et la  dernières mises       bonheu   si vous souhaitez     oued coulant       reine       &agrav rare moment de bonheur,       aujour 1 au retour au moment 1 la confusion des     ton ses mains aussi étaient dernier vers doel i avrat, chercher une sorte de       la petites proses sur terre écoute, josué, madame, c’est notre   né le 7       tourne dernier vers aoi   il existe deux saints portant il faut laisser venir madame une fois entré dans la il n’y a pas de plus je me souviens de merle noir  pour folie de josuétout est         &n       au fragilité humaine. pourquoi yves klein a-t-il       vu la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Migozzi, Marcel > Cinq oiseaux pour une main

MARCEL MIGOZZI

| Dernier salut au rouge-gorge ->
Sur la vitre de la cuisine
© Marcel Migozzi
Ecrivain(s) : Migozzi
Clefs : poésie

pour Michèle Monte

 
sous la vitre de la cuisine, rare
qu’un merle ait choisi l’olivier, hésite
à perdre
sa noire immobilité dans l’herbe
 
si rare qu’il faut le rappeler
à l’écriture, sans charger
d’encre
sa présence
 
 
Publication en ligne : 26 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette