BRIBES EN LIGNE
saluer d’abord les plus dans le train premier 7) porte-fenêtre   un dernier vers aoi  hors du corps pas  la lancinante madame a des odeurs sauvages       nuage j’ai relu daniel biga, titrer "claude viallat, le pendu       une toutes sortes de papiers, sur au lecteur voici le premier pour max charvolen 1) la réserve des bribes raphaËl mult ben i fierent franceis e pas même  de la trajectoire de ce une fois entré dans la m1       toutes ces pages de nos du bibelot au babilencore une sept (forces cachées qui deux ce travail vous est halt sunt li pui e mult halt       sur  si, du nouveau     sur la pente dans l’innocence des « h&eacu antoine simon 19 tous feux éteints. des samuelchapitre 16, versets 1 autre essai d’un    regardant le bulletin de "bribes dorothée vint au monde   saint paul trois il en est des meurtrières.       ton toulon, samedi 9       fleur deux ajouts ces derniers temps de cendre de deuil de j’arrivais dans les tout est possible pour qui raphaël écrirecomme on se et te voici humanité dernier vers aoi       le vous avez  au travers de toi je quatrième essai rares   (à dernier vers aoi       " la bouche pleine de bulles       les accorde ton désir à ta   (dans le je m’étonne toujours de la f les rêves de la question du récit les plus terribles       au       j̵   je ne comprends plus un verre de vin pour tacher présentation du       la ne pas négocier ne moi cocon moi momie fuseau       apr&eg le corps encaisse comme il       dans la cité de la musique Éléments - macles et roulis photo 7 charogne sur le seuilce qui ainsi alfred… gardien de phare à vie, au mouans sartoux. traverse de derniers vers sun destre temps où les coeurs       su la communication est antoine simon 6 ce qui aide à pénétrer le       sabots i en voyant la masse aux nice, le 18 novembre 2004 poussées par les vagues dernier vers aoi maintenant il connaît le je crie la rue mue douleur si grant dol ai que ne et ces dans les carnets rimbaud a donc normalement, la rubrique       la       baie antoine simon 2       la de prime abord, il (josué avait       la un temps hors du ki mult est las, il se dort carles respunt : madame aux rumeurs avant propos la peinture est       voyage     du faucon       le station 5 : comment  “... parler une il arriva que etudiant à       juin quel ennui, mortel pour pas de pluie pour venir       j’oublie souvent et À la loupe, il observa arbre épanoui au ciel 0 false 21 18 “dans le dessin       neige j’écoute vos al matin, quant primes pert quatrième essai de       je légendes de michel dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout libre de lever la tête et voici maintenant quelques tandis que dans la grande janvier 2002 .traverse pour lee  “ce travail qui printemps breton, printemps diaphane est le       m&eacu de l’autre nice, le 8 octobre il s’appelait   j’ai souvent ecrire sur douce est la terre aux yeux dans les horizons de boue, de       jonath       sur pour andré heureuse ruine, pensait dans un coin de nice,     quand tendresse du mondesi peu de l’ami michel madame, on ne la voit jamais glaciation entre 1.- les rêves de dans l’effilé de    il un soir à paris au antoine simon 25 diaphane est le mot (ou f les feux m’ont nécrologie f les marques de la mort sur neuf j’implore en vain deuxième apparition je ne peins pas avec quoi, derniers       le le geste de l’ancienne, la mort d’un oiseau. grant est la plaigne e large     un mois sans religion de josué il 1- c’est dans a supposer quece monde tienne thème principal :       st       l̵ ce qui fait tableau : ce dernier vers aoi a christiane a ma mère, femme parmi  l’exposition  tout en travaillant sur les vous êtes pour gilbert       dans des voix percent, racontent pour raphaël       la inoubliables, les       entre 1257 cleimet sa culpe, si       soleil station 4 : judas  dernier vers aoi       les jamais si entêtanteeurydice c’est la peur qui fait couleur qui ne masque pas     son bientôt, aucune amarre tout à fleur d’eaula danse       dans vous dites : "un       devant le lent tricotage du paysage tendresses ô mes envols régine robin, histoire de signes . madame, c’est notre   je n’ai jamais     pourquoi (ô fleur de courge... dernier vers aoi j’ai ajouté dernier vers doel i avrat,       sur  ce qui importe pour des conserves !    nous macles et roulis photo 3 traquer percey priest lakesur les il avait accepté comment entrer dans une       quinze equitable un besoin sonnerait     surgi antoine simon 20  les trois ensembles avez-vous vu etait-ce le souvenir le coquillage contre une errance de       voyage petites proses sur terre passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi       sur noble folie de josué, à la mémoire de       il la deuxième édition du passent .x. portes, iloec endreit remeint li os le 26 août 1887, depuis clers fut li jurz e li troisième essai et je suis celle qui trompe quand les mots       sur       reine on peut croire que martine souvent je ne sais rien de À max charvolen et martin il n’y a pas de plus deuxième approche de mon cher pétrarque, antoine simon 12     nous dernier vers aoi nous avancions en bas de       sur même si       fourmi le passé n’est et combien  epître aux depuis ce jour, le site sables mes parolesvous "ah ! mon doux pays, (de)lecta lucta   dans le pays dont je vous le "patriote",       d&eacu tromper le néant a la libération, les tout en vérifiant quand nous rejoignons, en       ( ils avaient si longtemps, si pas facile d’ajuster le zacinto dove giacque il mio à cri et à rare moment de bonheur, 1. il se trouve que je suis franchement, pensait le chef, accoucher baragouiner       retour "moi, esclave" a deux mille ans nous (dans mon ventre pousse une la pureté de la survie. nul  “comment cliquetis obscène des vous avez et si au premier jour il madame, vous débusquez face aux bronzes de miodrag cette machine entre mes ses mains aussi étaient jamais je n’aurais station 3 encore il parle un jour nous avons     de rigoles en ço dist li reis :       longte bal kanique c’est et que dire de la grâce genre des motsmauvais genre on croit souvent que le but mille fardeaux, mille pour yves et pierre poher et (vois-tu, sancho, je suis 13) polynésie après la lecture de       vu la musique est le parfum de la lecture de sainte le 28 novembre, mise en ligne le tissu d’acier dernier vers aoi merle noir  pour violette cachéeton s’égarer on pour julius baltazar 1 le le galop du poème me si j’étais un       un madame est une       rampan d’un bout à         or que reste-t-il de la soudain un blanc fauche le       &eacut ( ce texte a dans les rêves de la pour angelo ce pays que je dis est À peine jetés dans le dire que le livre est une nu(e), comme son nom c’est le grand   le texte suivant a i mes doigts se sont ouverts       sur le issent de mer, venent as dans le monde de cette il existe deux saints portant de soie les draps, de soie       b&acir de profondes glaouis 1254 : naissance de spectacle de josué dit  au mois de mars, 1166 la danse de ce n’est pas aux choses un nouvel espace est ouvert     rien je sais, un monde se madame est une torche. elle ensevelie de silence, rm : nous sommes en "l’art est-il deuxième essai et…  dits de   1) cette douze (se fait terre se pour philippe   iv    vers chercher une sorte de du fond des cours et des macles et roulis photo 4 j’aime chez pierre branches lianes ronces       qui la fraîcheur et la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Migozzi, Marcel > Cinq oiseaux pour une main

MARCEL MIGOZZI

<- Rossignolet, tu la mérites... |
Tous ces chardonnerets élégants...
© Marcel Migozzi
Ecrivain(s) : Migozzi
Clefs : poésie

 tous ces chardonnerets élégants de cuisine

vers les graines lancées en séduction s’envolent
 
sauf
un
 
qui me regarde et pose vite

qui es-tu 

Publication en ligne : 23 juin 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette