BRIBES EN LIGNE
buttati ! guarda&nbs autre citation dernier vers aoi si elle est belle ? je sors de mon territoire. fais comme une suite de dernier vers aoi       le   je n’ai jamais       (    il violette cachéeton  de même que les attention beau pour jean-louis cantin 1.- granz fut li colps, li dux en sur l’erbe verte si est mon travail est une bien sûr, il y eut un jour, vous m’avez (josué avait madame, on ne la voit jamais       dans     du faucon à sylvie le géographe sait tout clquez sur pour jean marie souvent je ne sais rien de zacinto dove giacque il mio dernier vers aoi légendes de michel percey priest lakesur les voici des œuvres qui, le essai de nécrologie, ce poème est tiré du   je ne comprends plus le plus insupportable chez madame est toute générations  les trois ensembles d’un côté       aux trois tentatives desesperees ouverture de l’espace on croit souvent que le but encore la couleur, mais cette "mais qui lit encore le petites proses sur terre dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais les textes mis en ligne de proche en proche tous  les éditions de deux mille ans nous mise en ligne d’un toutefois je m’estimais à bernadette pour michèle gazier 1) f le feu est venu,ardeur des et ma foi, max charvolen, martin miguel il était question non entr’els nen at ne pui le passé n’est depuis ce jour, le site       &agrav   est-ce que des voix percent, racontent dernier vers aoi une errance de       le traquer dernier vers aoi journée de le grand combat : etait-ce le souvenir la force du corps, ço dist li reis : dire que le livre est une des quatre archanges que passet li jurz, si turnet a temps de pierres dans la       alla  martin miguel vient encore une citation“tu glaciation entre la mort, l’ultime port, madame, vous débusquez la littérature de       en un       dans sept (forces cachées qui       une la musique est le parfum de f le feu m’a g. duchêne, écriture le       un toute une faune timide veille       la on dit qu’agathe       je sables mes parolesvous      & a la femme au ici. les oiseaux y ont fait     faisant la       quand     &nbs s’ouvre la       &agrav le nécessaire non en 1958 ben ouvre à faisant dialoguer       sur le paroles de chamantu deux ajouts ces derniers     oued coulant d’ eurydice ou bien de je reviens sur des       voyage c’est extrêmement       les  il est des objets sur       dans    courant derniers vers sun destre marcel alocco a il y a des objets qui ont la       sur dernier vers aoi "pour tes comme un préliminaire la un titre : il infuse sa spectacle de josué dit vertige. une distance là, c’est le sable et Être tout entier la flamme mon cher pétrarque,  “comment dernier vers aoi   paien sunt morz, alquant sainte marie, sa langue se cabre devant le la terre a souvent tremblé recleimet deu mult merci à la toile de du fond des cours et des    tu sais       j̵   chercher une sorte de       bruyan lorsque martine orsoni  au mois de mars, 1166 tu le sais bien. luc ne “dans le dessin douze (se fait terre se nous savons tous, ici, que antoine simon 3       &eacut la prédication faite       au in the country   voici donc la       les les grands       l̵ la rencontre d’une   dits de dessiner les choses banales beaucoup de merveilles dernier vers aoi       l̵ ecrire les couleurs du monde dernier vers doel i avrat,       l̵ al matin, quant primes pert langues de plomba la   la baie des anges j’ai donc       embarq l’appel tonitruant du "je me tais. pour taire. deuxième apparition libre de lever la tête arbre épanoui au ciel c’est une sorte de antoine simon 7 la liberté de l’être noble folie de josué,       descen     ton antoine simon 16 quand les eaux et les terres     une abeille de  jésus   pour adèle et    seule au abstraction voir figuration     sur la quand c’est le vent qui "moi, esclave" a       passet li jurz, la noit est quando me ne so itu pe     à si, il y a longtemps, les apaches : "l’art est-il vous dites : "un rien n’est       que sixième de pareïs li seit la mouans sartoux. traverse de   six formes de la bernadette griot vient de       d&eacu issent de mer, venent as en introduction à     de rigoles en     pluie du chaque jour est un appel, une “le pinceau glisse sur cher bernard ce       neige "tu sais ce que c’est morz est rollant, deus en ad deuxième apparition de   3   

les en ceste tere ad estet ja deuxième qu’est-ce qui est en   entrons giovanni rubino dit     [1]  quelques textes les cuivres de la symphonie il ne reste plus que le       m&eacu  “la signification r.m.a toi le don des cris qui nouvelles mises en   marcel seins isabelle boizard 2005 sur la toile de renoir, les à la bonne  tu vois im font chier de sorte que bientôt raphaël pas de pluie pour venir       glouss i mes doigts se sont ouverts dans les hautes herbes ici, les choses les plus       object       la il ne s’agit pas de sculpter l’air :  le "musée et il fallait aller debout 1-nous sommes dehors. marie-hélène de soie les draps, de soie au programme des actions réponse de michel   encore une dernier vers aoi quatrième essai de       sur a supposer quece monde tienne       &n au lecteur voici le premier le 15 mai, à que d’heures la vie est dans la vie. se exacerbé d’air pour le prochain basilic, (la pour m.b. quand je me heurte       la la vie est ce bruissement     le cygne sur j’écoute vos dentelle : il avait et tout avait aucun hasard si se       jardin temps de pierres et ces f les marques de la mort sur  improbable visage pendu a christiane       "       " travail de tissage, dans       b&acir i.- avaler l’art par       deux mille fardeaux, mille dernier vers aoi (la numérotation des       la il avait accepté la gaucherie à vivre, antoine simon 19 je n’ai pas dit que le chairs à vif paumes livre grand format en trois f le feu s’est la vie humble chez les sous l’occupation les plus terribles       l̵       aujour rien n’est plus ardu ne faut-il pas vivre comme lu le choeur des femmes de   si vous souhaitez raphaËl       ce       "       fourr& josué avait un rythme l’erbe del camp, ki premier vers aoi dernier comment entrer dans une vous êtes on préparait pour egidio fiorin des mots station 3 encore il parle ce qui aide à pénétrer le       ma j’ai travaillé elle ose à peine  ce qui importe pour intendo... intendo ! moisissures mousses lichens    nous je ne saurais dire avec assez       su villa arson, nice, du 17 allons fouiller ce triangle       coude les routes de ce pays sont dans le monde de cette le bulletin de "bribes avant propos la peinture est quelques autres       au       apr&eg douce est la terre aux yeux   en grec, morías       fourr&       parfoi le temps passe si vite,       allong même si       sous aux george(s) (s est la merci à marc alpozzo       avant de toutes les quand nous rejoignons, en       bonhe la mastication des suite de pas une année sans évoquer a dix sept ans, je ne savais       ( de tantes herbes el pre       &agrav attelage ii est une œuvre antoine simon 31 quand vous serez tout  dans le livre, le onzième pierre ciel écrirecomme on se si j’étais un dont les secrets… à quoi c’est pour moi le premier macles et roulis photo 7 clers est li jurz et li       et rossignolet tu la je suis bien dans       le des quatre archanges que antoine simon 9 1 la confusion des       sur dans le train premier c’est la chair pourtant mise en ligne je découvre avant toi mais non, mais non, tu pour andrée la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe > Améthode

PHILIPPE CHARTRON

<- Ici, les choses les plus simples à dire... | Monde imaginal... ->
Chercher une sorte de frontière...
© Philippe Chartron
Ecrivain(s) : Chartron
Clefs : poésie

Chercher une sorte de frontière de ce qui est proposé à la vie, tous les jours, dans cette banalité qui est un véritable défi pour l’âme.
 
Quel mot pourrait indiquer cet espace ? Ni la limite, qui fait penser à une sorte d’épuisement, ni la zone qui fait penser à son cortège de destruction, ni la frontière, trop sociale ou historique. Marge, lisière, bord.
 
La métaphore spatiale ne convient plus, pour cet état fugace et indéterminé, cet état où la sensation est d’un autre tout proche, presque intérieur à cet objet ou cet espace mais qui cependant ne s’y confond pas.
 
Il serait plus facile d’intervenir dans le su et le reconnu, de décrire ce qui est. Cependant l’effet de toute écriture est de transformer ce qui a été choisi par l’écriture, qui le corrompt très vite et dit cependant une part de sa vérité.
 

Décrire une marche dans ces différents niveaux qui les associe sans que leurs liens soient évidents ou attendus, pour que le lecteur pressente que ceci a un sens caché. Autorisé en quelque sorte par la hardiesse de celui qui écrit, ou son inconscience, ou sa naïveté, à rêver une sorte de vérité, relative à ce moment de vision, et pour partie vérité tout de même.  

Publication en ligne : 6 juin 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette