BRIBES EN LIGNE
béatrice machet vient de  tu vois im font chier on trouvera la video       voyage       maquis pour maxime godard 1 haute il arriva que avant propos la peinture est allons fouiller ce triangle il y a des objets qui ont la       pass&e marie-hélène cet univers sans     de rigoles en  le "musée quant carles oït la cinquième essai tout toute trace fait sens. que (elle entretenait quatre si la mer s’est en cet anniversaire, ce qui présentation du abu zayd me déplait. pas f le feu m’a couleur qui ne masque pas       &agrav la rencontre d’une huit c’est encore à     oued coulant il faut laisser venir madame       sur le dans ma gorge     depuis       sur le aux george(s) (s est la madame dans l’ombre des viallat © le château de passent .x. portes, le pendu antoine simon 27 paroles de chamantu     sur la pente       ruelle station 4 : judas  dans l’effilé de trois (mon souffle au matin l’instant criblé 1 la confusion des le 26 août 1887, depuis pour egidio fiorin des mots 1.- les rêves de       "       et       vaches       dans  pour jean le attelage ii est une œuvre       arauca d’un côté  “s’ouvre merle noir  pour dans ce périlleux à la bonne trois tentatives desesperees elle disposait d’une       le       le       m̵ iv.- du livre d’artiste           à madame porte à À l’occasion de ce texte se présente dernier vers aoi comme une suite de 13) polynésie madame aux rumeurs avant dernier vers aoi moi cocon moi momie fuseau dans les rêves de la printemps breton, printemps f les marques de la mort sur temps de bitume en fusion sur     faisant la       sur "la musique, c’est le       midi de prime abord, il     cet arbre que le tissu d’acier         or vertige. une distance       apr&eg antoine simon 3 pour frédéric       allong pas facile d’ajuster le fragilité humaine. vos estes proz e vostre normalement, la rubrique i.- avaler l’art par     hélas, pour mes enfants laure et sept (forces cachées qui       journ&   un vendredi   3   

les le 19 novembre 2013, à la       &n il s’appelait le lent déferlement       la dernier vers aoi sixième       " mult ben i fierent franceis e       sur sous l’occupation ecrire sur       au quand il voit s’ouvrir, prenez vos casseroles et pour jean-marie simon et sa       nuage vous êtes sequence 6   le ouverture de l’espace branches lianes ronces antoine simon 15 edmond, sa grande un nouvel espace est ouvert légendes de michel siglent a fort e nagent e pour ma   dits de       sabots   est-ce que       je il n’était qu’un       reine madame est une torche. elle il ne reste plus que le       m&eacu au seuil de l’atelier grant est la plaigne e large du fond des cours et des     le et si tu dois apprendre à genre des motsmauvais genre pour jean-louis cantin 1.- la prédication faite pour qui veut se faire une Ç’avait été la jamais si entêtanteeurydice le scribe ne retient  hors du corps pas  on peut passer une vie le 23 février 1988, il mais non, mais non, tu bel équilibre et sa c’est pour moi le premier pour andré   saint paul trois chaises, tables, verres, et ces j’ai changé le « voici       six la chaude caresse de       p&eacu       tourne de sorte que bientôt il faut aller voir les textes mis en ligne     dans la ruela carissimo ulisse,torna a a toi le don des cris qui pour helmut       en cette machine entre mes chaque jour est un appel, une       fourr&     sur la très saintes litanies     longtemps sur 1) notre-dame au mur violet pour j’ai relu daniel biga, 5) triptyque marocain le 2 juillet l’impossible madame est toute cliquetis obscène des nous lirons deux extraits de madame, on ne la voit jamais v.- les amicales aventures du assise par accroc au bord de "le renard connaît j’arrivais dans les "l’art est-il je déambule et suis non... non... je vous assure, la fonction, antoine simon 17       (       sur       su deuxième approche de macao grise a supposer quece monde tienne au programme des actions  référencem descendre à pigalle, se il ne sait rien qui ne va       s̵ le ciel est clair au travers  monde rassemblé j’oublie souvent et antoine simon 18 ouverture d’une pour mon épouse nicole ce a ma mère, femme parmi  il y a le références : xavier r.m.a toi le don des cris qui pour maguy giraud et entr’els nen at ne pui    regardant il ne s’agit pas de chaque automne les madame des forêts de able comme capable de donner macles et roulis photo 6 antoine simon 31 1257 cleimet sa culpe, si       enfant la bouche pure souffrance af : j’entends le passé n’est agnus dei qui tollis peccata  “comment       object ecrire les couleurs du monde       dans     ton marcel alocco a  de la trajectoire de ce j’ai donc antoine simon 24 il y a tant de saints sur       sur je ne peins pas avec quoi, pour max charvolen 1) noble folie de josué,       fleure antoine simon 11 rare moment de bonheur, régine robin, des voix percent, racontent       longte nécrologie     l’é la liberté s’imprime à quelque temps plus tard, de  dans toutes les rues je n’ai pas dit que le rien n’est    si tout au long le geste de l’ancienne,       ...mai il avait accepté juste un mot pour annoncer       &eacut je ne saurais dire avec assez  “... parler une         &n hans freibach :       neige station 3 encore il parle       sur dans la caverne primordiale temps où le sang se       dans dernier vers aoi la poésie, à la peinture de rimes. le texte carissimo ulisse,torna a dernier vers aoi de toutes les non, björg,       " tes chaussures au bas de dernier vers aoi et combien merci à la toile de       cette diaphane est le mot (ou bernard dejonghe... depuis   je ne comprends plus nous dirons donc il existe deux saints portant vedo la luna vedo le       à me dernier vers aoi première       dans les parents, l’ultime et la peur, présente in the country antoine simon 29 onzième que reste-t-il de la passet li jurz, la noit est " je suis un écorché vif. à propos “la générations approche d’une le lent tricotage du paysage a l’aube des apaches,       baie les routes de ce pays sont  marcel migozzi vient de les plus vieilles à dernier vers aoi le corps encaisse comme il voici des œuvres qui, le patrick joquel vient de ce texte m’a été mouans sartoux. traverse de la pureté de la survie. nul seul dans la rue je ris la suite de  hier, 17       une les enseignants :       il       l̵ f dans le sourd chatoiement dernier vers aoi rimbaud a donc       la ma mémoire ne peut me nous serons toujours ces janvier 2002 .traverse dernier vers aoi ce qui fascine chez encore une citation“tu pour andré villers 1) a propos de quatre oeuvres de et si au premier jour il       marche sables mes parolesvous       le si j’étais un je serai toujours attentif à       que la bouche pleine de bulles granz fut li colps, li dux en nice, le 18 novembre 2004 beaucoup de merveilles (ma gorge est une pour philippe tout en vérifiant       dans  un livre écrit l’éclair me dure, derniers vers sun destre autre essai d’un       é dans le monde de cette       neige il en est des noms comme du       je me deuxième essai un besoin de couper comme de  le grand brassage des     pourquoi pour gilbert une fois entré dans la dernier vers aoi à bernadette toute une faune timide veille bal kanique c’est abstraction voir figuration antoine simon 10 d’abord l’échange des toutes ces pages de nos pour julius baltazar 1 le les premières carcassonne, le 06 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe > Améthode

PHILIPPE CHARTRON

<- Monde imaginal... | Zone gardée... ->
Monde rassemblé...
© Philippe Chartron
Ecrivain(s) : Chartron
Clefs : poésie

 Monde rassemblé en unités primordiales, ramené à son centre d’énergie fondamentale. Après un fort long temps de ramassage des morceaux, dans lesquels par une patiente lecture, j’ai cru lire les traces d’une ancienne catastrophe, d’une eschatologie déjà opérée et potentiellement toujours à l’œuvre, j’ai vu dans tous ces débris ; pour trouver, et parfois reconstituer, et enfin inventer, ce monde reclus, profond, vertueux, qui est origine, matrice et fin.

 
Derrière les choses et leur flux vers la mort, une permanence est à l’œuvre, et ne s’épuise jamais, sans avant, sans après. Être au plus près du flux de destruction, entrer dans sa structure intime nous montre, nous fait rencontrer son terme qui est de toute éternité assuré.
 

Enfin retirées de l’anecdote, nos sensations épurées nous guident dans un monde vibratoire, qui était caché tout près de nous.

Publication en ligne : 20 juin 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette