BRIBES EN LIGNE
    de rigoles en coupé le sonà dernier vers aoi pour andré villers 1) …presque vingt ans plus       vaches j’aime chez pierre       devant sous la pression des antoine simon 25 pour maguy giraud et ma mémoire ne peut me etudiant à     son j’entends sonner les quand c’est le vent qui passet li jurz, si turnet a et que dire de la grâce       dans essai de nécrologie,    seule au dieu faisait silence, mais de profondes glaouis       baie       va diaphane est le mot (ou dernier vers aoi et nous n’avons rien       bonhe       & dernier vers aoi       &n prenez vos casseroles et       le peinture de rimes. le texte pour michèle gazier 1 rita est trois fois humble. tu le sais bien. luc ne ils avaient si longtemps, si c’est la peur qui fait je suis bien dans f qu’il vienne, le feu envoi du bulletin de bribes le nécessaire non souvent je ne sais rien de on trouvera la video dimanche 18 avril 2010 nous tout en vérifiant une fois entré dans la quand les eaux et les terres me f les marques de la mort sur  ce mois ci : sub       ton comme c’est   adagio   je ainsi alfred…    regardant au commencement était mult est vassal carles de  epître aux       l̵ accoucher baragouiner dernier vers aoi         je me et tout avait je déambule et suis pour michèle « e ! malvais   pour olivier  jésus       sur eurydice toujours nue à rossignolet tu la ses mains aussi étaient   la baie des anges se reprendre. creuser son entr’els nen at ne pui       " dernier vers aoi     quand et il fallait aller debout attendre. mot terrible. et si au premier jour il et…  dits de j’ai donné, au mois nous avancions en bas de ma voix n’est plus que “le pinceau glisse sur rêves de josué, pas une année sans évoquer     sur la       la       au pour angelo l’évidence immense est le théâtre et exacerbé d’air temps de pierres dans la j’ai changé le l’impression la plus       gentil dernier vers aoi ecrire sur je t’ai admiré, au matin du   nous sommes autre citation"voui neuf j’implore en vain in the country  marcel migozzi vient de j’ai en réserve     oued coulant dernier vers aoi deuxième apparition de  l’exposition  antoine simon 11 pour andré aux barrières des octrois       " heureuse ruine, pensait ce texte se présente bruno mendonça sa langue se cabre devant le    courant quatrième essai rares (de)lecta lucta         reine archipel shopping, la à la bonne dans le respect du cahier des passet li jurz, la noit est       droite a grant dulur tendrai puis     vers le soir         &n régine robin,       tourne       les petit matin frais. je te       allong napolì napolì     une abeille de toi, mésange à       "       le       en un hans freibach :  le livre, avec       pass&e ma chair n’est les cuivres de la symphonie     à dans ce pays ma mère       la       ce si grant dol ai que ne 0 false 21 18 je dors d’un sommeil de la littérature de exode, 16, 1-5 toute douze (se fait terre se à propos “la       entre sequence 6   le macles et roulis photo 3       apr&eg viallat © le château de       grimpa le passé n’est chairs à vif paumes deuxième approche de quelque chose tant pis pour eux. à la mémoire de 1) notre-dame au mur violet moi cocon moi momie fuseau et je vois dans vos l’ami michel rm : d’accord sur antoine simon 2 la mastication des   li emperere par sa grant la chaude caresse de comme un préliminaire la antoine simon 16 chaque jour est un appel, une d’ eurydice ou bien de la tentation du survol, à la musique est le parfum de c’est extrêmement macao grise       la  les œuvres de derniers vers sun destre    tu sais et que vous dire des au lecteur voici le premier si j’étais un cinquième essai tout pour qui veut se faire une thème principal : difficile alliage de c’est le grand je suis occupé ces       m̵       un         or la mort, l’ultime port, madame, c’est notre " je suis un écorché vif.       je je rêve aux gorges dernier vers aoi vous dites : "un et  riche de mes giovanni rubino dit pas même       la le temps passe dans la       soleil f le feu est venu,ardeur des la vie est dans la vie. se on préparait carmelo arden quin est une "ces deux là se pour m.b. quand je me heurte À max charvolen et martin « voici le franchissement des lentement, josué       force dernier vers aoi Être tout entier la flamme       banlie des conserves ! je meurs de soif maintenant il connaît le « pouvez-vous   encore une       au fin première du bibelot au babilencore une ce va et vient entre madame, vous débusquez ce qui aide à pénétrer le       la pluies et bruines,  la toile couvre les       pourqu       le portrait. 1255 : charogne sur le seuilce qui 10 vers la laisse ccxxxii       ruelle beaucoup de merveilles il souffle sur les collines il en est des noms comme du ce qui fait tableau : ce bien sûrla "je me tais. pour taire. (À l’église c’est pour moi le premier et si tu dois apprendre à le recueil de textes madame des forêts de       une carles respunt : de pareïs li seit la clquez sur sors de mon territoire. fais madame est toute     après le lent tricotage du paysage antoine simon 29 dernier vers aoi a claude b.   comme décembre 2001. la mort d’un oiseau. raphaËl cinq madame aux yeux       le vue à la villa tamaris dans les écroulements 0 false 21 18 les lettres ou les chiffres spectacle de josué dit pour frédéric six de l’espace urbain, pour jean-marie simon et sa  le "musée effleurer le ciel du bout des  les premières       retour patrick joquel vient de deux mille ans nous al matin, quant primes pert À max charvolen et attelage ii est une œuvre les durand : une tu le saiset je le vois les petites fleurs des "le renard connaît 5) triptyque marocain abstraction voir figuration toutes sortes de papiers, sur au labyrinthe des pleursils Éléments - elle disposait d’une  dans toutes les rues dernier vers aoi       [1]  mon travail est une (en regardant un dessin de la lecture de sainte mouans sartoux. traverse de laure et pétrarque comme dernier vers aoi ce poème est tiré du       &agrav dernier vers aoi       cette leonardo rosa pour dans les carnets rm : nous sommes en a l’aube des apaches, les dieux s’effacent accorde ton désir à ta pas sur coussin d’air mais avez-vous vu madame chrysalide fileuse tes chaussures au bas de i.- avaler l’art par 1254 : naissance de deux ajouts ces derniers béatrice machet vient de grant est la plaigne e large le coeur du       m&eacu de tantes herbes el pre nous lirons deux extraits de j’arrivais dans les   se passent .x. portes,   né le 7 epuisement de la salle, il ne s’agit pas de écoute, josué, il y a dans ce pays des voies la route de la soie, à pied,       (  pour jean le ce abu zayd me déplait. pas pur ceste espee ai dulor e antoine simon 5       journ& ma voix n’est plus que raphaël il n’y a pas de plus station 1 : judas  de la trajectoire de ce derniers au programme des actions à sylvie       quinze paysage de ta tombe  et la galerie chave qui le soleil n’est pas non, björg, la terre a souvent tremblé       enfant mougins. décembre       la en ceste tere ad estet ja       embarq nu(e), comme son nom cinquième citationne       pav&ea v.- les amicales aventures du je n’ai pas dit que le le 23 février 1988, il pierre ciel si elle est belle ? je   3   

les dernier vers aoi antoine simon 27       midi des voiles de longs cheveux la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > DEPLIEZ VOS YEUX

RAPHAEL MONTICELLI

<- page 3 | page 5 ->
page 4

Dépliez vos yeux

Première publication : 1968


©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette