BRIBES EN LIGNE
« voici je m’étonne toujours de la 1 au retour au moment monde imaginal,       pass&e       &agrav       jardin dernier vers aoi est-ce parce que, petit, on       sur antoine simon 12 je désire un toi, mésange à (josué avait lentement eurydice toujours nue à         &n    7 artistes et 1 ….omme virginia par la il y a des objets qui ont la       l̵ du bibelot au babilencore une la fraîcheur et la    de femme liseuse d’ eurydice ou bien de À max charvolen et tu le sais bien. luc ne un trait gris sur la chercher une sorte de temps de bitume en fusion sur le ciel est clair au travers dernier vers aoi entr’els nen at ne pui vedo la luna vedo le 1) notre-dame au mur violet       neige quand sur vos visages les glaciation entre comme une suite de dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs à propos des grands       bien       apr&eg la danse de toute trace fait sens. que macao grise cette machine entre mes antoine simon 13  tu vois im font chier f le feu est venu,ardeur des attention beau et…  dits de percey priest lakesur les nu(e), comme son nom portrait. 1255 :       glouss viallat © le château de       voyage       dans j’ai en réserve       m̵ ma chair n’est       rampan les doigts d’ombre de neige       le "ces deux là se deuxième essai le antoine simon 6 autre citation       et tu s’égarer on dans le respect du cahier des il s’appelait       reine À peine jetés dans le je t’enlace gargouille si, il y a longtemps, les livre grand format en trois pour egidio fiorin des mots       vu       au certains soirs, quand je  dans le livre, le nos voix on trouvera la video       devant   six formes de la li emperere s’est       reine travail de tissage, dans la bouche pleine de bulles       le       ce jour là, je pouvais genre des motsmauvais genre le galop du poème me nous avons affaire à de madame aux rumeurs pour martine villa arson, nice, du 17 avez-vous vu se reprendre. creuser son lorsqu’on connaît une       " vue à la villa tamaris la tentation du survol, à guetter cette chose   je n’ai jamais la liberté de l’être pour lee ce qu’un paysage peut pour andré les dessins de martine orsoni avant dernier vers aoi       je me  pour jean le       le cinquième citationne bernadette griot vient de tu le saiset je le vois bien sûrla    si tout au long     du faucon j’ai ajouté l’erbe del camp, ki       su les installations souvent, ainsi va le travail de qui (À l’église du fond des cours et des dernier vers aoi       pourqu a claude b.   comme souvent je ne sais rien de epuisement de la salle,  il y a le le vieux qui je crie la rue mue douleur       force et voici maintenant quelques de profondes glaouis   l’oeuvre vit son sur l’erbe verte si est       sur    regardant ce texte m’a été madame est la reine des et nous n’avons rien clers est li jurz et li dernier vers aoi spectacle de josué dit deuxième apparition de le grand combat : me les premières dimanche 18 avril 2010 nous on a cru à (ô fleur de courge... lorsque martine orsoni il est le jongleur de lui 10 vers la laisse ccxxxii je n’hésiterai comme c’est o tendresses ô mes les amants se la communication est able comme capable de donner (dans mon ventre pousse une  “ce travail qui madame, c’est notre antoine simon 2 tes chaussures au bas de faisant dialoguer descendre à pigalle, se dernier vers aoi a toi le don des cris qui       s̵       le quant carles oït la dont les secrets… à quoi je déambule et suis pour jean gautheronle cosmos       avant f j’ai voulu me pencher       dans raphaël et te voici humanité mes pensées restent pour andrée   antoine simon 3 le coeur du au commencement était giovanni rubino dit attendre. mot terrible. six de l’espace urbain, nice, le 8 octobre       la     l’é je ne saurais dire avec assez       la     ton       pav&ea max charvolen, martin miguel macles et roulis photo 4 j’ai travaillé comment entrer dans une dernier vers aoi f le feu s’est deuxième essai       il bel équilibre et sa des conserves ! fontelucco, 6 juillet 2000 réponse de michel       voyage       six f les feux m’ont antoine simon 11 dernier vers aoi je sais, un monde se pas de pluie pour venir comme un préliminaire la vertige. une distance ki mult est las, il se dort les avenues de ce pays       pass&e   (à et ces cinq madame aux yeux ce paysage que tu contemplais un homme dans la rue se prend  mise en ligne du texte la musique est le parfum de prenez vos casseroles et    seule au les dieux s’effacent l’instant criblé     pourquoi       le       &agrav   pour le prochain première carcassonne, le 06 antoine simon 17       quand       nuage madame, vous débusquez       " deux mille ans nous dire que le livre est une  au mois de mars, 1166 temps de pierres       quinze tout est prêt en moi pour       un décembre 2001. pour mes enfants laure et poussées par les vagues     extraire dernier vers aoi autres litanies du saint nom ço dist li reis : juste un       object le recueil de textes diaphane est le de pareïs li seit la dans le pays dont je vous elle réalise des station 1 : judas chaque jour est un appel, une pour m.b. quand je me heurte i en voyant la masse aux le 2 juillet sept (forces cachées qui présentation du     après au labyrinthe des pleursils Éléments - al matin, quant primes pert j’aime chez pierre peinture de rimes. le texte premier essai c’est 1. il se trouve que je suis   encore une charogne sur le seuilce qui  le livre, avec a ma mère, femme parmi in the country je meurs de soif antoine simon 22 après la lecture de pour julius baltazar 1 le       dans journée de vous n’avez etait-ce le souvenir la mort d’un oiseau. pour helmut des quatre archanges que i.- avaler l’art par dernier vers doel i avrat, il aurait voulu être trois tentatives desesperees       la noble folie de josué, (ma gorge est une approche d’une lentement, josué dernier vers aoi       entre antoine simon 19 lancinant ô lancinant je reviens sur des       dans petit matin frais. je te  hors du corps pas       et l’attente, le fruit mesdames, messieurs, veuillez deuxième apparition à sylvie macles et roulis photo 3       pass&e pur ceste espee ai dulor e pourquoi yves klein a-t-il cet article est paru il pleut. j’ai vu la je suis celle qui trompe des quatre archanges que dernier vers aoi les plus vieilles ...et poème pour de tantes herbes el pre ils sortent j’ai longtemps macles et roulis photo 7 madame est une dernier vers aoi  epître aux une fois entré dans la le 26 août 1887, depuis et si tu dois apprendre à cliquetis obscène des le 15 mai, à       gentil pour michèle aueret    au balcon  pour le dernier jour       je patrick joquel vient de pour nicolas lavarenne ma légendes de michel ce qui fait tableau : ce       dans       je 1) la plupart de ces dernier vers aoi  hier, 17 le ciel de ce pays est tout archipel shopping, la passet li jurz, la noit est diaphane est le mot (ou à mise en ligne d’un j’écoute vos grant est la plaigne e large le corps encaisse comme il lu le choeur des femmes de       d&eacu quatrième essai de ce 28 février 2002. d’un bout à ainsi fut pétrarque dans       dans quatrième essai de       entre       longte (josué avait   pour adèle et seul dans la rue je ris la apaches : je suis bien dans       le f les marques de la mort sur       parfoi premier vers aoi dernier  dernier salut au coupé le sonà dans ma gorge   pour olivier et que vous dire des intendo... intendo ! 1 la confusion des la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5


Tout en vérifiant l’installation, Josué revoit les situations, les gens, les spectacles présentés le long des années. Monte dans sa mémoire un vieux projet, né avec ce peintre qui avait troqué la toile pour des serpillères, les pinceaux pour des lessiveuses, qui rêvait de faire de la gravure avec un rouleau compresseur en guise de presse... Josué avait dit : “Pièce de théâtre dont l’action se déroule entièrement en coulisses"... Ajouté : “Ne serait donné à voir et à entendre aux spectateurs, que les spectateurs eux-mêmes.” Il sourit. "La première phrase d’un roman contient son programme d’écriture, dit-on... C’était ça ma première phrase... Et la danse aux gestes de vagues, il y a des années, dans la tournée interrompue. Il y avait ce personnage, Démodocos. Le poète. Dans l’Odyssée, il fait se lever de la salle la voix d’Ulysse. "Je suis cet Ulysse dont tu parles, dit Ulysse à Démodocos... Et je vais te raconter l’histoire d’Ulysse...". Démodocos... "Démo", on dirait “peuple”... Démodocos. Qui donne voix au peuple des Ulysses... Derrière le fond de scène, des échafaudages en aluminium brossé noir. Solides. Légers. Peu de prise au regard, à la lumière. Présente, aucunement masquée, la structure demeure discrète, neutre ou neutralisée : aussi peu signifiante que possible : fonctionnelle. Derrière le théatre, au dos des spectateurs, les Resplendissantes. On sent leur masse dans la nuit.. Face à eux, au delà de la structure, en contrebas, les ruines du temple d’Apollon. Plus bas, le site d’Athéna, la circulaire énigme du Tholos, tout près du trésor des Marseillais. Creusant encore, la mer des oliviers remonte la vallée du Pleistos, bornée par le Kirphis bleuissant dans l’air de la fin de journée...Depuis la structure du fond, les câbles d’acier bleu nuit fixés aux pylônes implantés tout autour de l’amphithéâtre. Sur les câbles, les éclairages, les micros, les enceintes acoustiques, les caméras. Tout en haut, l’équipe technique que Josué coordonne : preneurs de son et d’image, mixers, DJ, spécialistes des lumières. Ce soir le cercle s’élargira dans la nuit. Nous troublerons son faux silence. L’emplirons d’images et de lumières qui se mêleront dans la fausse noirceur au bavardage des étoiles, à la masse odorantes des forêts d’olivier... Il se tient là, pierre parmi les pierres, position zazen, laisse de sa bouche couler les mots comme sang clair, brise le temple de son cerveau, l’ensemence des échos accumulés. Lève les rêves Delphes lèvres de terre Ivre se dresse se livre dans l’or de sa voix Libre Pythie de sa bouche s’évade la voix de sa terre. Autres rêves. AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette