BRIBES EN LIGNE
  entrons heureuse ruine, pensait   ces notes dans les rêves de la la gaucherie à vivre,       la     du faucon frères et     nous       ( f qu’il vienne, le feu       à printemps breton, printemps pourquoi yves klein a-t-il quand vous serez tout il arriva que genre des motsmauvais genre sainte marie, antoine simon 30 epuisement de la salle, gardien de phare à vie, au dernier vers aoi a propos de quatre oeuvres de samuelchapitre 16, versets 1 dans l’effilé de dans les horizons de boue, de iv.- du livre d’artiste pur ceste espee ai dulor e à bernadette       gentil       les       " dans les hautes herbes quelque temps plus tard, de       apr&eg jouer sur tous les tableaux       il voile de nuità la dernier vers aoi ….omme virginia par la j’ai relu daniel biga, antoine simon 6    7 artistes et 1  “s’ouvre  jésus dernier vers aoi       dans       dans "tu sais ce que c’est je me souviens de     surgi errer est notre lot, madame,   ces sec erv vre ile un soir à paris au merci à marc alpozzo pour frédéric  un livre écrit   dits de dans l’innocence des       b&acir les parents, l’ultime  référencem   encore une       grimpa dernier vers aoi rimbaud a donc peinture de rimes. le texte r.m.a toi le don des cris qui     un mois sans je suis occupé ces bien sûrla       sur les routes de ce pays sont     depuis       object       pourqu raphaël pure forme, belle muette, premier essai c’est seul dans la rue je ris la dernier vers aoi dernier vers doel i avrat, pour mes enfants laure et pour andrée   un vendredi 13) polynésie macles et roulis photo 6 1 la confusion des       le les avenues de ce pays carles respunt : et si au premier jour il ouverture d’une pour yves et pierre poher et       sur ses mains aussi étaient iloec endreit remeint li os zacinto dove giacque il mio et ma foi, il n’y a pas de plus macles et roulis photo 4   pour théa et ses du bibelot au babilencore une les amants se douze (se fait terre se       dans de pareïs li seit la le lent déferlement cher bernard mais non, mais non, tu raphaËl le 23 février 1988, il attention beau allons fouiller ce triangle quando me ne so itu pe equitable un besoin sonnerait       &n le scribe ne retient   anatomie du m et juste un mot pour annoncer de soie les draps, de soie nice, le 18 novembre 2004       un  les trois ensembles si, il y a longtemps, les       le pour ma       reine libre de lever la tête pas sur coussin d’air mais antoine simon 33 vue à la villa tamaris il en est des meurtrières.       dans dernier vers aoi ce jour là, je pouvais abu zayd me déplait. pas       et tu  monde rassemblé dans un coin de nice, du fond des cours et des antoine simon 10 comme une suite de rêve, cauchemar, de proche en proche tous  mise en ligne du texte a toi le don des cris qui       avant est-ce parce que, petit, on dernier vers aoi  “comment mise en ligne d’un li quens oger cuardise     dans la ruela je rêve aux gorges     après madame des forêts de  dernier salut au vous dites : "un passent .x. portes, arbre épanoui au ciel bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi tout est prêt en moi pour ce jour-là il lui       "       longte tandis que dans la grande j’ai parlé je sais, un monde se ] heureux l’homme       &eacut attendre. mot terrible.  pour de  marcel migozzi vient de ma voix n’est plus que ce qui importe pour ajout de fichiers sons dans ce toujours les lettres : il n’est pire enfer que entr’els nen at ne pui il y a des objets qui ont la les dessins de martine orsoni autre citation abstraction voir figuration et tout avait À la loupe, il observa mes pensées restent       jonath    courant "et bien, voilà..." dit un besoin de couper comme de rita est trois fois humble. glaciation entre la rencontre d’une merci au printemps des apaches :       la pie ki mult est las, il se dort       montag la question du récit (la numérotation des toute trace fait sens. que       la je suis celle qui trompe       &agrav je m’étonne toujours de la “le pinceau glisse sur quant carles oït la pour pierre theunissen la un temps hors du au rayon des surgelés       pav&ea  au mois de mars, 1166       que       en un c’est une sorte de dimanche 18 avril 2010 nous       &agrav à la bonne avec marc, nous avons antoine simon 15 (ô fleur de courge...     &nbs       l̵ Être tout entier la flamme  la lancinante       sous pas de pluie pour venir thème principal : il pleut. j’ai vu la antoine simon 26 pour mireille et philippe on dit qu’agathe dans le train premier aux barrières des octrois       sabots v.- les amicales aventures du encore la couleur, mais cette antoine simon 17 première jamais si entêtanteeurydice a l’aube des apaches, reprise du site avec la madame aux rumeurs dans la caverne primordiale et c’était dans macles et roulis photo 3 dorothée vint au monde le soleil n’est pas 1 au retour au moment tromper le néant       le bribes en ligne a       dans f les marques de la mort sur   l’oeuvre vit son essai de nécrologie, giovanni rubino dit       vaches avant propos la peinture est la fraîcheur et la antoine simon 16       sur et encore  dits       la qu’est-ce qui est en       voyage bribes en ligne a       la le proche et le lointain toutefois je m’estimais « voici  “ce travail qui      & pour jacqueline moretti, si tu es étudiant en tout le problème   pour adèle et deuxième essai accorde ton désir à ta tout mon petit univers en     les fleurs du  ce mois ci : sub grande lune pourpre dont les       en a propos d’une elle disposait d’une       deux       la       bonheu al matin, quant primes pert c’est un peu comme si, mon travail est une couleur qui ne masque pas guetter cette chose quand nous rejoignons, en       dans j’ai perdu mon cet article est paru nu(e), comme son nom le tissu d’acier       il légendes de michel titrer "claude viallat, mais jamais on ne  tous ces chardonnerets et ces  “... parler une ici. les oiseaux y ont fait au lecteur voici le premier       je n’hésiterai "si elle est les étourneaux ! trois (mon souffle au matin ce paysage que tu contemplais able comme capable de donner tes chaussures au bas de       va       apr&eg torna a sorrento ulisse torna sous la pression des       & mi viene in mentemi pour jean marie troisième essai la terre a souvent tremblé descendre à pigalle, se pour mon épouse nicole le recueil de textes les petites fleurs des des voiles de longs cheveux dans ma gorge     le cygne sur dans les écroulements 0 false 21 18 ecrire les couleurs du monde il ne reste plus que le recleimet deu mult nos voix aucun hasard si se       sur le il souffle sur les collines 1) notre-dame au mur violet troisième essai et       au       magnol station 5 : comment si j’avais de son       le que reste-t-il de la sixième antoine simon 18 la légende fleurie est moisissures mousses lichens antoine simon 12 dernier vers s’il       &ccedi fin première dernier vers aoi   nice, le 8 octobre       baie la littérature de ma voix n’est plus que montagnesde dans le monde de cette merci à la toile de tendresse du mondesi peu de "ces deux là se les lettres ou les chiffres     longtemps sur rm : d’accord sur le passé n’est       la un nouvel espace est ouvert station 3 encore il parle   au milieu de vedo la luna vedo le       je       dans en introduction à       un madame chrysalide fileuse voudrais je vous s’ouvre la autre petite voix tout à fleur d’eaula danse tu le sais bien. luc ne la parol

Accueil > Autres textes

RAPHAEL MONTICELLI

| SUB IDEM TEMPUS ->
MANDELA


  Le 10 décembre 2013, j’ai présenté de Mer intérieure à la Maison de la poésie de Grasse, dans le cadre de la manifestation Les poètes n’hibernent pas


 J’ai terminé cette lecture par un texte hors recueil, en hommage à Nelson Mandela... 

 


 


amant


amant de la


amant de la


vie amant


de la


joie de la


liberté


amant


amant de la


paix


 


Mandela


Mandela


tu es là


tu es


tu es



Mandela


 


Oh que


songeais


tu


que pensais


tu


que te


disais-tu


dans l’ombre


dans


non l’oubli


mais


l’écart


de tous


nous


la douceur


de notre


fraternité


toi


le cœur


de


nous tous


Mandela


Mandela


Amant de la


joie


au cœur de la


peine


de la


vie


au cœur de la


mort


comment


comment


vivais tu


force


force


force


de la


vie


 


Mandela


Mandela


Mandela


Ah


c’est tu


ton nom


qui roule


qui roule


qui roule


oh


ton nom


qui sauve


qui sauve


qui sauve


ah


 


Amant de la


liberté


que songeais tu


que


comment


tenais


tu


dis


toi le


cœur de la


vie


clos au cœur


de la


mort


 


Père


père noir


de mon cerveau


Mandela


Mandela


Mandela


Frère de mon cœur


frère


frère


frère


frère


 


Amant de la


vérité père


de mes pensées


Mandela


Mandela


Mandela


Ah


Frère selon mon cœur


 


Amant de la


Liberté père


de mes idées


Mandela


Mandela


Mandela


Oh


Frère selon mon


âme


 


Amant de la


Paix père de mon


cerveau


Mandela


frère


Toi


ta


lutte


notre


lutte


tu nous survis


Dulcie


Dulcie


Au doux nom de


septembre


tu


survis


tu


ma douleur


Dulcie


aux senteurs


de


fruits


 


Amant de la


liberté


Mandela


Mandela


Mandela


père de


nos luttes


toi


frère


de nos espoirs


 


Mandela


Mandela


Mandela


Mandela


nom martelé


sur la course


de mes frères


manifestants


 


 


Amant de la


vie


frère de mon


cœur


père de mon


cerveau


amant de mes


amours


Dulcie


Ma voix


incertaine


au seuil de toi


hésite


se suspend


te cherche


te cherche


te trouve


et te trouvant


se trouve


Amant


au cœur


fraternel


du monde


 


 


 

Publication en ligne : 12 décembre 2013

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette