BRIBES EN LIGNE
      ruelle dernier vers aoi je découvre avant toi nos voix a christiane vous dites : "un l’art c’est la     un mois sans viallat © le château de s’ouvre la 1 au retour au moment       le       la dernier vers aoi je rêve aux gorges paroles de chamantu 10 vers la laisse ccxxxii dans les rêves de la à propos “la dernier vers aoi temps de bitume en fusion sur tromper le néant marie-hélène       &agrav carles li reis en ad prise sa       entre pour helmut se placer sous le signe de a la fin il ne resta que quand les eaux et les terres       pourqu de l’autre il avait accepté descendre à pigalle, se madame, vous débusquez il s’appelait il est le jongleur de lui il souffle sur les collines quel étonnant  au mois de mars, 1166       sur la galerie chave qui pour martin on a cru à   se pas même       la premier essai c’est le plus insupportable chez   la production lorsque martine orsoni       & quatrième essai de etudiant à pour nicolas lavarenne ma mon cher pétrarque,       le nous avons affaire à de il semble possible 1) la plupart de ces les grands ce jour-là il lui       sur le bal kanique c’est antoine simon 24 faisant dialoguer on trouvera la video À max charvolen et martin pour alain borer le 26       l̵ antoine simon 10     chant de dernier vers aoi     ton dernier vers aoi   est-ce que ce qui fait tableau : ce       m̵   d’un coté, il y a dans ce pays des voies dans les carnets nous savons tous, ici, que face aux bronzes de miodrag       s̵ 0 false 21 18 le 19 novembre 2013, à la       (       enfant le samedi 26 mars, à 15 il faut aller voir les cuivres de la symphonie       reine approche d’une  dernières mises       dans     après Être tout entier la flamme guetter cette chose franchement, pensait le chef, le glacis de la mort jouer sur tous les tableaux             &agrav histoire de signes .       dans       droite villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi seul dans la rue je ris la tous feux éteints. des pour qui veut se faire une la gaucherie à vivre, madame a des odeurs sauvages juste un mot pour annoncer       apr&eg exacerbé d’air       aujour en 1958 ben ouvre à    tu sais il était question non les plus terribles       pass&e bien sûrla le numéro exceptionnel de passet li jurz, la noit est       pass&e ] heureux l’homme  au travers de toi je on croit souvent que le but « pouvez-vous très malheureux...       l̵ le "patriote", c’est la chair pourtant sables mes parolesvous un verre de vin pour tacher     faisant la antoine simon 28 toulon, samedi 9   3   

les pour andrée j’ai parlé   le 10 décembre je suis celle qui trompe ma chair n’est antoine simon 15       je me la terre nous torna a sorrento ulisse torna toutefois je m’estimais madame aux rumeurs deuxième essai dernier vers aoi     le bel équilibre et sa     sur la comme ce mur blanc au labyrinthe des pleursils       au du bibelot au babilencore une    au balcon dernier vers aoi antoine simon 31 il ne sait rien qui ne va etait-ce le souvenir À perte de vue, la houle des       jonath f les feux m’ont   madame, c’est notre que d’heures couleur qui ne masque pas langues de plomba la un trait gris sur la     longtemps sur     quand vi.- les amicales aventures j’ai longtemps "moi, esclave" a dernier vers aoi  jésus un jour, vous m’avez  il y a le o tendresses ô mes  les éditions de     le cygne sur  la lancinante "si elle est la fonction, ce qui aide à pénétrer le deuxième laure et pétrarque comme c’est parfois un pays le pendu saluer d’abord les plus et ces des quatre archanges que d’un côté       au     tout autour       " grande lune pourpre dont les à cri et à quatrième essai de pour jean gautheronle cosmos pour jean-marie simon et sa béatrice machet vient de si grant dol ai que ne     cet arbre que   pour adèle et journée de pour jean-louis cantin 1.- hans freibach : siglent a fort e nagent e 1. il se trouve que je suis tout en travaillant sur les c’est la distance entre 1- c’est dans       retour vous êtes       le madame est une torche. elle le texte qui suit est, bien m1       j’ai donc       soleil  tous ces chardonnerets voici des œuvres qui, le à l’impossible (À l’église  hors du corps pas il n’est pire enfer que sixième si j’avais de son je t’enfourche ma       &ccedi non... non... je vous assure, dans les écroulements  les œuvres de merci à la toile de À l’occasion de pour michèle gazier 1 mon travail est une li emperere par sa grant l’attente, le fruit "et bien, voilà..." dit je ne sais pas si     double       dans       deux la fraîcheur et la le grand combat : f toutes mes ce texte m’a été pour andré dernier vers aoi       dans       bruyan       les       le se reprendre. creuser son       je   entrons tu le saiset je le vois  zones gardées de le coquillage contre lancinant ô lancinant la vie est ce bruissement écrirecomme on se la communication est       coude       st la bouche pure souffrance la pureté de la survie. nul dernier vers aoi     l’é ouverture de l’espace attendre. mot terrible.  hier, 17 quelque chose ki mult est las, il se dort pluies et bruines, avez-vous vu 1-nous sommes dehors. tous ces charlatans qui antoine simon 12 station 5 : comment j’écoute vos       jardin pour max charvolen 1) pure forme, belle muette, recleimet deu mult dans le patriote du 16 mars les dessins de martine orsoni montagnesde “le pinceau glisse sur sculpter l’air : mesdames, messieurs, veuillez toute une faune timide veille "tu sais ce que c’est préparation des « e ! malvais et nous n’avons rien f le feu m’a autres litanies du saint nom marché ou souk ou outre la poursuite de la mise tout le problème macles et roulis photo 7 ouverture d’une quand il voit s’ouvrir,  si, du nouveau cet article est paru       object pour maguy giraud et dieu faisait silence, mais « h&eacu cinquième citationne et  riche de mes issent de mer, venent as à bernadette ils s’étaient f le feu est venu,ardeur des       il a propos de quatre oeuvres de       &n  le livre, avec ils sortent avec marc, nous avons       dans noble folie de josué, macles et roulis photo 3 ce qui fascine chez  les premières immense est le théâtre et au rayon des surgelés rien n’est …presque vingt ans plus quelques textes le recueil de textes     chambre li quens oger cuardise       ma clers fut li jurz e li       d&eacu       sur mi viene in mentemi « amis rollant, de       il merci à marc alpozzo     oued coulant un nouvel espace est ouvert pour yves et pierre poher et dernier vers aoi sept (forces cachées qui   né le 7    si tout au long       qui je ne peins pas avec quoi, pour martine, coline et laure bribes en ligne a dessiner les choses banales première abu zayd me déplait. pas     au couchant       apparu     nous         or toi, mésange à j’ai perdu mon       j̵       nuage effleurer le ciel du bout des deuxième apparition je t’ai admiré, antoine simon 6 quatrième essai rares sous l’occupation sur la toile de renoir, les   un constellations et prenez vos casseroles et le temps passe si vite,       dans       le    nous (de)lecta lucta   dans le train premier le proche et le lointain li emperere s’est dans le respect du cahier des la parol

Accueil > Autres textes

RAPHAEL MONTICELLI

| SUB IDEM TEMPUS ->
MANDELA


  Le 10 décembre 2013, j’ai présenté de Mer intérieure à la Maison de la poésie de Grasse, dans le cadre de la manifestation Les poètes n’hibernent pas


 J’ai terminé cette lecture par un texte hors recueil, en hommage à Nelson Mandela... 

 


 


amant


amant de la


amant de la


vie amant


de la


joie de la


liberté


amant


amant de la


paix


 


Mandela


Mandela


tu es là


tu es


tu es



Mandela


 


Oh que


songeais


tu


que pensais


tu


que te


disais-tu


dans l’ombre


dans


non l’oubli


mais


l’écart


de tous


nous


la douceur


de notre


fraternité


toi


le cœur


de


nous tous


Mandela


Mandela


Amant de la


joie


au cœur de la


peine


de la


vie


au cœur de la


mort


comment


comment


vivais tu


force


force


force


de la


vie


 


Mandela


Mandela


Mandela


Ah


c’est tu


ton nom


qui roule


qui roule


qui roule


oh


ton nom


qui sauve


qui sauve


qui sauve


ah


 


Amant de la


liberté


que songeais tu


que


comment


tenais


tu


dis


toi le


cœur de la


vie


clos au cœur


de la


mort


 


Père


père noir


de mon cerveau


Mandela


Mandela


Mandela


Frère de mon cœur


frère


frère


frère


frère


 


Amant de la


vérité père


de mes pensées


Mandela


Mandela


Mandela


Ah


Frère selon mon cœur


 


Amant de la


Liberté père


de mes idées


Mandela


Mandela


Mandela


Oh


Frère selon mon


âme


 


Amant de la


Paix père de mon


cerveau


Mandela


frère


Toi


ta


lutte


notre


lutte


tu nous survis


Dulcie


Dulcie


Au doux nom de


septembre


tu


survis


tu


ma douleur


Dulcie


aux senteurs


de


fruits


 


Amant de la


liberté


Mandela


Mandela


Mandela


père de


nos luttes


toi


frère


de nos espoirs


 


Mandela


Mandela


Mandela


Mandela


nom martelé


sur la course


de mes frères


manifestants


 


 


Amant de la


vie


frère de mon


cœur


père de mon


cerveau


amant de mes


amours


Dulcie


Ma voix


incertaine


au seuil de toi


hésite


se suspend


te cherche


te cherche


te trouve


et te trouvant


se trouve


Amant


au cœur


fraternel


du monde


 


 


 

Publication en ligne : 12 décembre 2013

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette