BRIBES EN LIGNE
nécrologie À max charvolen et martin "le renard connaît faisant dialoguer       force avant dernier vers aoi  avec « a la antoine simon 7     un mois sans   on n’est temps de pierres  la lancinante madame dans l’ombre des la mort, l’ultime port,       le li emperere s’est aux george(s) (s est la       après la lecture de   l’oeuvre vit son le passé n’est (josué avait lentement huit c’est encore à     cet arbre que nous serons toujours ces  “... parler une       au dernier vers aoi  je signerai mon nouvelles mises en carles respunt : ce 28 février 2002. d’ eurydice ou bien de quelque chose le galop du poème me le 28 novembre, mise en ligne ce paysage que tu contemplais     le autre citation toutes ces pages de nos sculpter l’air :  jésus la rencontre d’une trois (mon souffle au matin en 1958 ben ouvre à  pour le dernier jour       avant dans le train premier     quand À la loupe, il observa rien n’est plus ardu  les éditions de mes pensées restent franchement, pensait le chef, l’impossible       le 1 la confusion des pour qui veut se faire une       object depuis le 20 juillet, bribes li quens oger cuardise madame, vous débusquez je n’ai pas dit que le       descen la gaucherie à vivre, attention beau il y a dans ce pays des voies poème pour et il fallait aller debout autres litanies du saint nom premier vers aoi dernier a claude b.   comme       l̵ folie de josuétout est pour gilbert antoine simon 17       &n pour jacqueline moretti,       sabots 13) polynésie       parfoi l’erbe del camp, ki       & vos estes proz e vostre       un giovanni rubino dit travail de tissage, dans   encore une epuisement de la salle, deux ce travail vous est       le dernier vers s’il macles et roulis photo f j’ai voulu me pencher quand nous rejoignons, en on trouvera la video dans le monde de cette       allong       et       le aux barrières des octrois "la musique, c’est le  c’était juste un mot pour annoncer    de femme liseuse 1. il se trouve que je suis recleimet deu mult  zones gardées de  les premières       une 0 false 21 18       le  marcel migozzi vient de dorothée vint au monde de prime abord, il   j’ai souvent c’est la chair pourtant pas sur coussin d’air mais     m2 &nbs titrer "claude viallat, avez-vous vu temps où les coeurs portrait. 1255 :       jardin j’ai parlé i en voyant la masse aux ainsi va le travail de qui       pass&e       tourne c’est une sorte de sous l’occupation ce texte m’a été dernier vers aoi et je vois dans vos etait-ce le souvenir mi viene in mentemi mon cher pétrarque, la vie est ce bruissement ço dist li reis : a ma mère, femme parmi merci à la toile de     surgi dans les carnets 1) la plupart de ces les oiseaux s’ouvrent je suis bien dans       fleure au matin du il y a des objets qui ont la       en un les amants se       le  les œuvres de   est-ce que prenez vos casseroles et ils sortent antoine simon 6 et tout avait j’oublie souvent et ce f le feu s’est       " attendre. mot terrible. j’ai en réserve où l’on revient   le 10 décembre au seuil de l’atelier petites proses sur terre sequence 6   le  hors du corps pas derniers les dernières     les fleurs du       su       au dernier vers aoi dernier vers aoi  martin miguel vient la liberté s’imprime à clquez sur       la il existe deux saints portant   au milieu de toi, mésange à avant propos la peinture est mult est vassal carles de       allong antoine simon 33       banlie macles et roulis photo 3 percey priest lakesur les les lettres ou les chiffres bal kanique c’est f le feu m’a un verre de vin pour tacher     de rigoles en le texte qui suit est, bien       la pour jean gautheronle cosmos merle noir  pour cet article est paru dans le et c’était dans c’est extrêmement cher bernard       journ& sur l’erbe verte si est ouverture d’une pour michèle aueret antoine simon 32  l’exposition  5) triptyque marocain dernier vers aoi bientôt, aucune amarre le vieux qui présentation du tout à fleur d’eaula danse moi cocon moi momie fuseau grant est la plaigne e large i.- avaler l’art par       longte à sylvie       midi vedo la luna vedo le marché ou souk ou     sur la pente autre citation"voui iv.- du livre d’artiste       ( abu zayd me déplait. pas il était question non la lecture de sainte       ton la langue est intarissable   dits de edmond, sa grande ici. les oiseaux y ont fait marie-hélène la prédication faite dernier vers aoi      7 artistes et 1 tant pis pour eux.  pour jean le c’est seulement au       un paysage de ta tombe  et   la baie des anges quel ennui, mortel pour dessiner les choses banales d’abord l’échange des pour m.b. quand je me heurte rien n’est saluer d’abord les plus       m&eacu antoine simon 29 je suis celle qui trompe sainte marie,       l̵ aucun hasard si se  “s’ouvre  le "musée jamais si entêtanteeurydice macles et roulis photo 1 torna a sorrento ulisse torna       é josué avait un rythme le temps passe si vite,       sur  la toile couvre les pour maguy giraud et coupé en deux quand viallat © le château de       la il faut aller voir antoine simon 10 onzième attelage ii est une œuvre quand les mots v.- les amicales aventures du tout mon petit univers en       &eacut difficile alliage de i mes doigts se sont ouverts ce jour-là il lui bien sûr, il y eut normal 0 21 false fal f les feux m’ont  de la trajectoire de ce station 1 : judas dans la caverne primordiale mult ben i fierent franceis e en cet anniversaire, ce qui approche d’une à cri et à cet univers sans vous avez sous la pression des antoine simon 12 je me souviens de       la madame porte à nos voix les plus vieilles art jonction semble enfin j’ai longtemps abstraction voir figuration         &n si j’avais de son guetter cette chose polenta glaciation entre       à       la le lent tricotage du paysage la brume. nuages   si vous souhaitez station 3 encore il parle c’est la peur qui fait carissimo ulisse,torna a À max charvolen et dernier vers aoi       ma       " antoine simon 24 jusqu’à il y a       l̵ je découvre avant toi l’art n’existe dernier vers aoi et encore  dits immense est le théâtre et f les rêves de fin première    au balcon tous feux éteints. des antoine simon 2       nuage       pourqu antoine simon 22 pluies et bruines, c’est vrai  ce mois ci : sub le ciel est clair au travers pierre ciel le corps encaisse comme il charogne sur le seuilce qui dernier vers aoi bribes en ligne a tandis que dans la grande première       m̵ le 26 août 1887, depuis       nous avons affaire à de morz est rollant, deus en ad « amis rollant, de       enfant pas facile d’ajuster le antoine simon 21 les petites fleurs des (À l’église outre la poursuite de la mise pour daniel farioli poussant   le texte suivant a       entre     à       sur madame, c’est notre pour raphaël le proche et le lointain toulon, samedi 9 deuxième essai à la mémoire de et nous n’avons rien même si deuxième elle ose à peine "nice, nouvel éloge de la essai de nécrologie, j’écoute vos       l̵ l’instant criblé       les ensevelie de silence,   anatomie du m et quand c’est le vent qui c’était une antoine simon 15 de l’autre les durand : une et voici maintenant quelques dernier vers aoi   voici donc la  le livre, avec preambule – ut pictura ils avaient si longtemps, si cinquième essai tout la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > ORPHEE (etc.)

ORPHEE

<- 7 | 9 ->
8
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

J’ai perdu mon Eurydice
comme on perd sa clef
Orphée muet devant le seuil
se ferme la seule porte qu’il désirait

reste le cœur à fouiller
sans arrêt tourner et retourner
les images enfuies
jusqu’à ce qu’elles se délavent

photos d’Eurydice
à la neige ou sur la plage
son dos nu brouillé sous la lumière

Eurydice est sous la pluie
toujours de dos déjà voilée
se raye sous les plis

Publication en ligne : 20 novembre 2014

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette