BRIBES EN LIGNE
les textes mis en ligne couleur qui ne masque pas dernier vers aoi sainte marie, intendo... intendo ! le geste de l’ancienne,       le  les premières il faut aller voir pour "moi, esclave" a pour lee macles et roulis photo 1 pour nicolas lavarenne ma       pass&e l’ami michel en ceste tere ad estet ja premier essai c’est morz est rollant, deus en ad a christiane la cité de la musique d’un côté tout est prêt en moi pour       quand  le "musée madame a des odeurs sauvages le soleil n’est pas il n’était qu’un j’ai changé le       "   la baie des anges ( ce texte a soudain un blanc fauche le     quand la rencontre d’une (josué avait on dit qu’agathe       la religion de josué il   (dans le le 2 juillet ecrire sur dernier vers que mort le "patriote", sauvage et fuyant comme       les des quatre archanges que      &       force passent .x. portes, de pa(i)smeisuns en est venuz heureuse ruine, pensait dire que le livre est une       je normalement, la rubrique noble folie de josué, nice, le 18 novembre 2004  il y a le exode, 16, 1-5 toute la légende fleurie est       soleil  dans le livre, le sixième et c’était dans       allong  pour de     au couchant pour mireille et philippe dernier vers aoi antoine simon 22 il n’y a pas de plus ce monde est semé       bien seins isabelle boizard 2005 raphaël une errance de       " f toutes mes je suis bien dans pierre ciel le glacis de la mort se placer sous le signe de       voyage tendresses ô mes envols c’est ici, me lentement, josué allons fouiller ce triangle au rayon des surgelés agnus dei qui tollis peccata les petites fleurs des l’erbe del camp, ki ce texte se présente art jonction semble enfin nous avancions en bas de la terre a souvent tremblé dimanche 18 avril 2010 nous       reine antoine simon 5 la bouche pleine de bulles pur ceste espee ai dulor e       au pas sur coussin d’air mais il en est des noms comme du sa langue se cabre devant le antoine simon 13 ] heureux l’homme       l̵ dernier vers aoi  dernières mises       pav&ea   accoucher baragouiner station 3 encore il parle antoine simon 27 la fraîcheur et la sous l’occupation nous viendrons nous masser deuxième essai       la   un vendredi poussées par les vagues "l’art est-il (dans mon ventre pousse une traquer sculpter l’air : le travail de bernard À max charvolen et  les éditions de moi cocon moi momie fuseau       soleil madame déchirée le franchissement des  improbable visage pendu le plus insupportable chez   j’ai souvent on croit souvent que le but  la lancinante mais non, mais non, tu dernier vers aoi ce qui aide à pénétrer le       la le ciel est clair au travers       ( tous feux éteints. des ce f tous les feux se sont dans le monde de cette il semble possible ajout de fichiers sons dans       pourqu ce pays que je dis est des quatre archanges que (ma gorge est une quel étonnant démodocos... Ça a bien un       o « pouvez-vous       allong grande lune pourpre dont les À max charvolen et martin lorsqu’on connaît une encore la couleur, mais cette       sur réponse de michel       sur       je me marché ou souk ou vous deux, c’est joie et ils avaient si longtemps, si aux george(s) (s est la       glouss deux mille ans nous la communication est madame, on ne la voit jamais une fois entré dans la       sur de l’autre bruno mendonça s’égarer on  tous ces chardonnerets   que signifie il aurait voulu être dernier vers aoi   ces notes quatrième essai de mougins. décembre vertige. une distance j’ai longtemps       la hans freibach : 1-nous sommes dehors. mise en ligne d’un   le 10 décembre   ces sec erv vre ile pour michèle aueret dont les secrets… à quoi trois tentatives desesperees dix l’espace ouvert au je t’enlace gargouille carissimo ulisse,torna a et si tu dois apprendre à autres litanies du saint nom derniers vers sun destre autre essai d’un constellations et l’art n’existe  “s’ouvre       rampan       crabe- tendresse du mondesi peu de       il granz est li calz, si se quand nous rejoignons, en temps de bitume en fusion sur deux ce travail vous est       j̵ petites proses sur terre c’est la peur qui fait     son le lent tricotage du paysage antoine simon 31 quai des chargeurs de merci à la toile de       " il arriva que       vaches pour maguy giraud et       je "pour tes       le reprise du site avec la À la loupe, il observa f dans le sourd chatoiement six de l’espace urbain, pas de pluie pour venir a propos d’une "je me tais. pour taire. pas même quatrième essai de jamais je n’aurais  marcel migozzi vient de  on peut passer une vie       en un de proche en proche tous accorde ton désir à ta "nice, nouvel éloge de la deuxième apparition de chaises, tables, verres, histoire de signes .       reine 10 vers la laisse ccxxxii       bonheu f le feu est venu,ardeur des mult est vassal carles de il y a tant de saints sur       sur clers est li jurz et li       le bernard dejonghe... depuis mais jamais on ne       chaque je serai toujours attentif à cliquetis obscène des ...et poème pour       avant le vieux qui dernier vers aoi de prime abord, il dans les carnets tes chaussures au bas de       ce       et eurydice toujours nue à présentation du ce 28 février 2002.  l’écriture coupé en deux quand       vu       b&acir vous n’avez il faut laisser venir madame li emperere par sa grant       la à bernadette       le dorothée vint au monde       marche issent de mer, venent as dernier vers aoi     tout autour dernier vers aoi de soie les draps, de soie la galerie chave qui et il parlait ainsi dans la et si au premier jour il polenta l’une des dernières nouvelles mises en quelques textes le 15 mai, à dernier vers aoi folie de josuétout est raphaël pour maxime godard 1 haute macao grise comme une suite de dernier vers aoi       baie dernier vers doel i avrat, antoine simon 23       &n       é  hors du corps pas pour martine     cet arbre que       sous  je signerai mon ici. les oiseaux y ont fait       alla les lettres ou les chiffres able comme capable de donner       grappe je crie la rue mue douleur martin miguel art et c’est le grand ce qui importe pour nice, le 8 octobre un verre de vin pour tacher pour philippe chaque jour est un appel, une des conserves ! l’éclair me dure,       au  le grand brassage des  avec « a la j’ai donc  les œuvres de jouer sur tous les tableaux 1 au retour au moment franchement, pensait le chef, avant propos la peinture est régine robin, deuxième approche de je dors d’un sommeil de le temps passe dans la j’entends sonner les antoine simon 19     depuis au seuil de l’atelier station 7 : as-tu vu judas se     hélas, pluies et bruines, ils sortent (vois-tu, sancho, je suis       en le scribe ne retient de la       st mon cher pétrarque, madame porte à antoine simon 20       sur le je découvre avant toi       voyage       &n pour yves et pierre poher et lancinant ô lancinant je meurs de soif i.- avaler l’art par       mouett dans les écroulements f qu’il vienne, le feu elle réalise des       banlie pour martine, coline et laure   je n’ai jamais une autre approche de       ma ce qui fait tableau : ce temps de cendre de deuil de un nouvel espace est ouvert et combien       deux diaphane est le     chambre       le ses mains aussi étaient   au milieu de de sorte que bientôt approche d’une       sur la parol

Accueil > Carnets intermittents

RAPHAEL MONTICELLI

<- Les lectures des Bribes | Max Charvolen à Colmar ->
Lecture à la BMVR de Nice, 22 mai 2015, la video...
Clefs : Bribes , Médiathèque

On trouvera la video complète de la lecture sur youtube, à l’adresse suivante :


http://www.youtube.com/watch?v=q3zlkIj5N6s&sns=em

Publication en ligne : 31 mai 2015

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette