BRIBES EN LIGNE
exacerbé d’air toutes sortes de papiers, sur       bonhe les premières "mais qui lit encore le       je c’est extrêmement leonardo rosa ce texte se présente cyclades, iii° etait-ce le souvenir deux ajouts ces derniers       ...mai À peine jetés dans le sur l’erbe verte si est af : j’entends   iv    vers et ces abstraction voir figuration le grand combat :       deux c’est le grand intendo... intendo ! autre petite voix le proche et le lointain j’ai travaillé     "       pav&ea       il     tout autour       la pour philippe     pourquoi régine robin, une errance de     dans la ruela       soleil madame, c’est notre thème principal : j’aime chez pierre       le à sylvie  pour le dernier jour des voiles de longs cheveux dernier vers aoi antoine simon 20 inoubliables, les pour mes enfants laure et l’art c’est la il ne reste plus que le on trouvera la video equitable un besoin sonnerait la terre a souvent tremblé en ceste tere ad estet ja s’égarer on       embarq « e ! malvais     un mois sans  au mois de mars, 1166 paysage de ta tombe  et  tu vois im font chier torna a sorrento ulisse torna aux george(s) (s est la   la production Être tout entier la flamme madame dans l’ombre des la question du récit pas facile d’ajuster le (en regardant un dessin de art jonction semble enfin  de même que les dernier vers aoi dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout  mise en ligne du texte pierre ciel rimbaud a donc tout en travaillant sur les dans ce pays ma mère       les  epître aux   (à franchement, pensait le chef, f tous les feux se sont il arriva que temps où les coeurs à cri et à hans freibach : saluer d’abord les plus antoine simon 12 premier vers aoi dernier madame, on ne la voit jamais dans les rêves de la       fourr& de l’autre toutefois je m’estimais le 28 novembre, mise en ligne bel équilibre et sa le 15 mai, à démodocos... Ça a bien un tout le problème je ne peins pas avec quoi,   ces notes deuxième apparition quelque temps plus tard, de       juin derniers libre de lever la tête voudrais je vous pour martine vi.- les amicales aventures les durand : une rêves de josué, les oiseaux s’ouvrent epuisement de la salle, là, c’est le sable et ….omme virginia par la dans le respect du cahier des portrait. 1255 : c’est une sorte de   six formes de la l’impression la plus max charvolen, martin miguel de tantes herbes el pre ainsi fut pétrarque dans madame est la reine des temps de cendre de deuil de depuis ce jour, le site mougins. décembre du fond des cours et des il y a des objets qui ont la antoine simon 13 vous dites : "un difficile alliage de       au carcassonne, le 06 je déambule et suis     une abeille de       au       sur j’ai donné, au mois       jardin       au       la  on peut passer une vie la force du corps,       baie dernier vers aoi vertige. une distance antoine simon 22 avant dernier vers aoi  improbable visage pendu il y a tant de saints sur       crabe- a supposer quece monde tienne suite du blasphème de cet article est paru dans le   maille 1 :que histoire de signes . fragilité humaine. quatrième essai de       d&eacu nous serons toujours ces       " halt sunt li pui e mult halt       glouss chaque automne les rm : d’accord sur mais non, mais non, tu la cité de la musique l’existence n’est       force quel étonnant reprise du site avec la mon travail est une       enfant quand sur vos visages les       le l’illusion d’une       l̵  le grand brassage des       la moi cocon moi momie fuseau dernier vers aoi les plus terribles je serai toujours attentif à dans le patriote du 16 mars on cheval il ne s’agit pas de ço dist li reis :       s̵ soudain un blanc fauche le       la dentelle : il avait pour jean gautheronle cosmos   (dans le accoucher baragouiner dans le monde de cette le texte qui suit est, bien les dernières lentement, josué (josué avait les cuivres de la symphonie moisissures mousses lichens merci au printemps des     chant de       &eacut "ah ! mon doux pays, la légende fleurie est     de rigoles en introibo ad altare 7) porte-fenêtre (ma gorge est une il existe deux saints portant     les fleurs du jouer sur tous les tableaux abu zayd me déplait. pas o tendresses ô mes       sur li emperere s’est lorsque martine orsoni madame, vous débusquez je ne saurais dire avec assez et si au premier jour il le 23 février 1988, il       voyage lu le choeur des femmes de le glacis de la mort       ton la mort, l’ultime port, nous viendrons nous masser un soir à paris au dans un coin de nice, du bibelot au babilencore une   en grec, morías même si les routes de ce pays sont vous deux, c’est joie et       cette merci à la toile de carmelo arden quin est une  “... parler une pour maxime godard 1 haute pour gilbert “dans le dessin elle ose à peine             sur à la mémoire de   ciel !!!!     vers le soir de soie les draps, de soie mult est vassal carles de autre essai d’un et voici maintenant quelques peinture de rimes. le texte       pour la réserve des bribes tes chaussures au bas de janvier 2002 .traverse vedo la luna vedo le in the country pour alain borer le 26 la langue est intarissable comme une suite de dernier vers doel i avrat, toutes ces pages de nos pour max charvolen 1)    courant je n’hésiterai       alla r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi f les marques de la mort sur ce texte m’a été recleimet deu mult les doigts d’ombre de neige la liberté de l’être dernier vers aoi  martin miguel vient ce jour-là il lui       & le bulletin de "bribes des quatre archanges que je dors d’un sommeil de       le       ma   entrons le 2 juillet     longtemps sur pour martin il s’appelait       sur     hélas, f les rêves de les amants se madame a des odeurs sauvages   un vendredi petites proses sur terre « 8° de       magnol     double écrirecomme on se       m&eacu antoine simon 5 religion de josué il       " vos estes proz e vostre  l’écriture (de)lecta lucta   le samedi 26 mars, à 15 douze (se fait terre se "moi, esclave" a mes pensées restent il aurait voulu être ils s’étaient bien sûr, il y eut et…  dits de la pureté de la survie. nul avez-vous vu jamais si entêtanteeurydice       jonath             le de profondes glaouis 1254 : naissance de       sous macao grise langues de plomba la frères et dans l’innocence des les avenues de ce pays       ruelle quand vous serez tout en cet anniversaire, ce qui certains soirs, quand je       le 0 false 21 18 chaises, tables, verres, bientôt, aucune amarre le 26 août 1887, depuis a propos d’une le géographe sait tout les petites fleurs des       m̵ antoine simon 16 deuxième       "       cerisi  hors du corps pas quel ennui, mortel pour antoine simon 23       devant 1-nous sommes dehors.       entre ils sortent       un pas sur coussin d’air mais des quatre archanges que si grant dol ai que ne diaphane est le   je ne comprends plus le 19 novembre 2013, à la si elle est belle ? je marcel alocco a       la  ce qui importe pour c’est parfois un pays sables mes parolesvous bien sûrla       quinze       fourr& ...et poème pour clers est li jurz et li   anatomie du m et coupé le sonà sous l’occupation cliquetis obscène des 13) polynésie       vaches la bouche pleine de bulles quand il voit s’ouvrir, à antoine simon 32     faisant la il semble possible c’est seulement au macles et roulis photo 6 l’une des dernières   je n’ai jamais       &agrav (dans mon ventre pousse une pour jacqueline moretti, dans ce périlleux la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

| Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù Ecrivain(s) : Monticelli R.


Nous viendrons nous masser aux terrasses de marbre
en foules muettes
et ne bougeant
que sous l’effet du vent conjugué à nos souffles
ce vent qui vient du large quand
ciel et mer s’accouplent
parmi les voiles mauves lacérés de fuchsia


nous froisserons doucement le silence de nos vrombissements
d’ailes
imperceptibles
confondues
avec les vapeurs fines que le soleil du soir aspire


fleurs
d’étoupe diaprée


 


Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

info portfolio

Carmen Boccù 1 Carmen Boccù 2
Publication en ligne : 14 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette