aller au sommaire | poursuivre l'errance

RAPHAEL MONTICELLI

Carmen Boccù, Je vois la digitale...

Artiste(s) : Boccù Ecrivain(s) : Monticelli R.


Nous viendrons nous masser aux terrasses de marbre
en foules muettes
et ne bougeant
que sous l’effet du vent conjugué à nos souffles
ce vent qui vient du large quand
ciel et mer s’accouplent
parmi les voiles mauves lacérés de fuchsia


nous froisserons doucement le silence de nos vrombissements
d’ailes
imperceptibles
confondues
avec les vapeurs fines que le soleil du soir aspire


fleurs
d’étoupe diaprée


 


Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

info portfolio

Carmen Boccù 1 Carmen Boccù 2
Publication en ligne : 14 décembre 2015
/ Bibliophilie

Pour retrouver "Je vois la digitale..." dans " Les rossignols du crocheteur ", aller à : Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette