BRIBES EN LIGNE
et si au premier jour il les plus vieilles arbre épanoui au ciel dernier vers aoi         fleur ajout de fichiers sons dans       tourne dans la caverne primordiale il est le jongleur de lui À max charvolen et martin il y a dans ce pays des voies pour michèle gazier 1 pour frédéric carissimo ulisse,torna a       la       " sixième temps de bitume en fusion sur les doigts d’ombre de neige       la antoine simon 13     du faucon quatre si la mer s’est il en est des noms comme du torna a sorrento ulisse torna ici. les oiseaux y ont fait sur la toile de renoir, les si j’étais un antoine simon 26       jardin charogne sur le seuilce qui  mise en ligne du texte       object "tu sais ce que c’est      & encore une citation“tu nouvelles mises en dernier vers aoi deux ajouts ces derniers  marcel migozzi vient de     oued coulant je sais, un monde se       aujour voile de nuità la deux mille ans nous       dans madame a des odeurs sauvages       magnol "l’art est-il (vois-tu, sancho, je suis si j’avais de son envoi du bulletin de bribes 1 la confusion des pluies et bruines, i.- avaler l’art par face aux bronzes de miodrag       droite « e ! malvais       ma "le renard connaît quand les mots f les rêves de j’ai perdu mon rare moment de bonheur, la lecture de sainte le lourd travail des meules le glacis de la mort pour nicolas lavarenne ma josué avait un rythme autres litanies du saint nom  les éditions de avant dernier vers aoi rien n’est dernier vers aoi nous lirons deux extraits de       au guetter cette chose autre petite voix ….omme virginia par la juste un     de rigoles en d’ eurydice ou bien de ma mémoire ne peut me issent de mer, venent as 5) triptyque marocain  née à sa langue se cabre devant le aucun hasard si se     m2 &nbs ils avaient si longtemps, si       chaque "la musique, c’est le nice, le 30 juin 2000 pour daniel farioli poussant   j’écoute vos recleimet deu mult décembre 2001.  c’était   iv    vers  tu vois im font chier cinq madame aux yeux régine robin, c’est le grand       un     " « amis rollant, de c’est la chair pourtant souvent je ne sais rien de et il fallait aller debout       vu à       ce la terre nous         &n des quatre archanges que gardien de phare à vie, au       " on trouvera la video f le feu m’a pour michèle gazier 1) pour lee dernier vers aoi pour andré villers 1) temps de cendre de deuil de mon travail est une a la libération, les sequence 6   le le lent déferlement       sur       le antoine simon 20 7) porte-fenêtre       midi       " edmond, sa grande huit c’est encore à dernier vers aoi il n’y a pas de plus quatrième essai de de la maintenant il connaît le de pareïs li seit la f le feu est venu,ardeur des est-ce parce que, petit, on   le 10 décembre introibo ad altare un verre de vin pour tacher   pour théa et ses merle noir  pour  hier, 17 dernier vers s’il à cri et à des voix percent, racontent 0 false 21 18 dernier vers aoi max charvolen, martin miguel en introduction à thème principal : chairs à vif paumes je n’hésiterai  avec « a la       &eacut moi cocon moi momie fuseau aux barrières des octrois antoine simon 10 tout à fleur d’eaula danse temps où les coeurs je découvre avant toi 1257 cleimet sa culpe, si  pour jean le dans le pays dont je vous   je n’ai jamais premier essai c’est       je quand vous serez tout j’ai relu daniel biga, elle ose à peine       soleil f les marques de la mort sur i mes doigts se sont ouverts       je à propos “la         or c’est extrêmement nous avons affaire à de dernier vers aoi toutes sortes de papiers, sur       longte  hors du corps pas madame aux rumeurs clquez sur dernier vers aoi de pa(i)smeisuns en est venuz me il arriva que   ces sec erv vre ile       un la question du récit de toutes les hans freibach : ils sortent à la mémoire de dans les écroulements f tous les feux se sont il semble possible un tunnel sans fin et, à il y a tant de saints sur religion de josué il sculpter l’air : les dieux s’effacent le 19 novembre 2013, à la une autre approche de vous avez quelques autres f le feu s’est 0 false 21 18 dans le pain brisé son mi viene in mentemi jouer sur tous les tableaux il en est des meurtrières. le 28 novembre, mise en ligne dernier vers aoi sur l’erbe verte si est "pour tes antoine simon 12       le       dans à propos des grands printemps breton, printemps in the country certains soirs, quand je       l̵ j’ai donné, au mois abu zayd me déplait. pas ( ce texte a c’est la peur qui fait cet univers sans   3   

les station 1 : judas Éléments - il avait accepté et voici maintenant quelques et ces antoine simon 6 a propos de quatre oeuvres de station 7 : as-tu vu judas se temps de pierres       bruyan pour martin       la légendes de michel macles et roulis photo macles et roulis photo 7 macles et roulis photo 4 franchement, pensait le chef, la vie humble chez les fontelucco, 6 juillet 2000 a toi le don des cris qui       je antoine simon 16   adagio   je cinquième citationne si, il y a longtemps, les       sur la terre a souvent tremblé 10 vers la laisse ccxxxii seins isabelle boizard 2005 une errance de avec marc, nous avons le coeur du  pour le dernier jour j’arrivais dans les le "patriote", madame, c’est notre suite du blasphème de       vaches effleurer le ciel du bout des du bibelot au babilencore une pour maxime godard 1 haute dans ce pays ma mère       la j’ai changé le       &agrav       &n     l’é et combien cette machine entre mes  “... parler une       pass&e références : xavier on a cru à f j’ai voulu me pencher  le "musée pur ceste espee ai dulor e antoine simon 2 je crie la rue mue douleur     depuis       ce       sur (ô fleur de courge... iv.- du livre d’artiste i en voyant la masse aux merci à la toile de       le station 5 : comment beaucoup de merveilles au labyrinthe des pleursils  “s’ouvre tes chaussures au bas de percey priest lakesur les nos voix pour alain borer le 26 rêves de josué,       &agrav le 26 août 1887, depuis al matin, quant primes pert la mort d’un oiseau.       &agrav exode, 16, 1-5 toute deux ce travail vous est l’heure de la reprise du site avec la       sur       le madame est une torche. elle la chaude caresse de antoine simon 25    en vous n’avez quel étonnant       arauca si tu es étudiant en comme une suite de       pav&ea ce pays que je dis est rien n’est plus ardu  martin miguel vient onzième       ton deuxième suite la fraîcheur et la    si tout au long saluer d’abord les plus neuf j’implore en vain dernier vers aoi pas facile d’ajuster le mouans sartoux. traverse de la vie est ce bruissement les installations souvent,   au milieu de       au       object accoucher baragouiner dans le patriote du 16 mars derniers vers sun destre ensevelie de silence,       six  la lancinante noble folie de josué, antoine simon 32 générations       dans     sur la pente       quand ecrire les couleurs du monde   j’ai souvent       le pour maguy giraud et       " de mes deux mains je déambule et suis macao grise ce il faut aller voir l’existence n’est un temps hors du       nuage quand c’est le vent qui merci au printemps des et si tu dois apprendre à le franchissement des tous ces charlatans qui dimanche 18 avril 2010 nous 13) polynésie       s̵  jésus pour le prochain basilic, (la       fourr& ce jour-là il lui deuxième     le la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù


Les dieux s’effacent lentement
ne restent
au bout de nos doigts
que les couleurs de leurs ombres
ambres liquéfiés
flottant entre bleu et bleu parmi l’écume
et dans l’écume confondus


Un parterre de boutons d’or ruisselle d’une nuée de sources
eaux drainées des fontes proches
par les filets de rhizomes
de minces poignards d’agate
glissent dans les futaies
parmi roches et éboulis
épanouis
griffant le ciel


 


Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 16 décembre 2015

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette