BRIBES EN LIGNE
quatre si la mer s’est   marcel qu’est-ce qui est en il n’est pire enfer que au seuil de l’atelier la fraîcheur et la     vers le soir ce station 1 : judas un jour, vous m’avez chairs à vif paumes l’attente, le fruit les petites fleurs des 1 la confusion des et il fallait aller debout cyclades, iii° le soleil n’est pas les textes mis en ligne station 5 : comment la rencontre d’une dernier vers aoi on peut croire que martine journée de       bonhe m1             la merci au printemps des     chant de se reprendre. creuser son sauvage et fuyant comme       jonath       en un depuis le 20 juillet, bribes       la nice, le 8 octobre antoine simon 9 À peine jetés dans le clere est la noit e la le tissu d’acier viallat © le château de "le renard connaît madame dans l’ombre des  dernier salut au antoine simon 15       pass&e " je suis un écorché vif. d’abord l’échange des deux mille ans nous       deux aucun hasard si se des quatre archanges que là, c’est le sable et jouer sur tous les tableaux dernier vers aoi       la le passé n’est  de même que les je meurs de soif       la       en outre la poursuite de la mise carissimo ulisse,torna a autre citation autre citation"voui bruno mendonça charogne sur le seuilce qui able comme capable de donner j’ai ajouté f qu’il vienne, le feu un homme dans la rue se prend  les œuvres de quand il voit s’ouvrir, a la femme au les dieux s’effacent       neige pur ceste espee ai dulor e f le feu s’est li quens oger cuardise       le     m2 &nbs à cri et à il n’était qu’un tout à fleur d’eaula danse on dit qu’agathe carmelo arden quin est une       le la liberté de l’être       " antoine simon 7 les plus terribles en 1958 ben ouvre à tout mon petit univers en agnus dei qui tollis peccata     le la mastication des       baie temps de bitume en fusion sur       je me       quinze la fraîcheur et la ce n’est pas aux choses       é     sur la pente antoine simon 22       quand dernier vers aoi pour martine, coline et laure genre des motsmauvais genre pour alain borer le 26 les parents, l’ultime paroles de chamantu ce texte se présente comme ce mur blanc       apr&eg suite du blasphème de  les trois ensembles je m’étonne toujours de la       la       dans "mais qui lit encore le voici des œuvres qui, le   d’un coté, dans le patriote du 16 mars     rien antoine simon 5 seul dans la rue je ris la       à le 2 juillet madame, c’est notre bientôt, aucune amarre  “ne pas attendre. mot terrible.     chambre quai des chargeurs de ma chair n’est si j’avais de son       ...mai et je vois dans vos allons fouiller ce triangle       b&acir aux george(s) (s est la quand nous rejoignons, en troisième essai et lu le choeur des femmes de     extraire li emperere s’est les grands franchement, pensait le chef, le corps encaisse comme il "ces deux là se violette cachéeton à propos “la  epître aux dernier vers aoi sculpter l’air : béatrice machet vient de  mise en ligne du texte accoucher baragouiner marché ou souk ou derniers vers sun destre ce texte m’a été       object de tantes herbes el pre en cet anniversaire, ce qui 1257 cleimet sa culpe, si à la mémoire de dernier vers aoi suite de des voix percent, racontent l’erbe del camp, ki       qui tes chaussures au bas de cette machine entre mes tous ces charlatans qui je ne sais pas si       " dieu faisait silence, mais quatrième essai rares       sur le v.- les amicales aventures du temps de pierres dans la l’existence n’est mult est vassal carles de dernier vers aoi dernier vers aoi reflets et echosla salle       reine       banlie "l’art est-il   encore une je t’ai admiré, le numéro exceptionnel de première la danse de ainsi alfred… eurydice toujours nue à noble folie de josué,       l̵ douze (se fait terre se       et tu bribes en ligne a « h&eacu       le la bouche pure souffrance le "patriote",   adagio   je max charvolen, martin miguel  “la signification le lent déferlement le 23 février 1988, il       les dernier vers aoi il y a des objets qui ont la quand vous serez tout (ô fleur de courge... la lecture de sainte   au milieu de mise en ligne d’un « 8° de portrait. 1255 : f les feux m’ont af : j’entends une fois entré dans la le ciel de ce pays est tout       une 1254 : naissance de       &n   je n’ai jamais       &ccedi       le les amants se       fleure il ne sait rien qui ne va       dans antoine simon 32       je me inoubliables, les il n’y a pas de plus (en regardant un dessin de jusqu’à il y a       grappe mouans sartoux. traverse de si tu es étudiant en epuisement de la salle, cinq madame aux yeux  au travers de toi je À max charvolen et martin       ce in the country une autre approche de le geste de l’ancienne, antoine simon 11 la bouche pleine de bulles je n’ai pas dit que le       juin ce jour-là il lui       &agrav il en est des noms comme du la force du corps, pour mes enfants laure et       magnol madame chrysalide fileuse ce qui aide à pénétrer le tu le sais bien. luc ne exode, 16, 1-5 toute j’ai relu daniel biga,  le "musée cet article est paru dans le maintenant il connaît le pas même peinture de rimes. le texte       d&eacu et tout avait sequence 6   le s’ouvre la je t’enlace gargouille tendresse du mondesi peu de pour qui veut se faire une coupé le sonà antoine simon 10 nu(e), comme son nom dernier vers aoi ce poème est tiré du autres litanies du saint nom    7 artistes et 1 un tunnel sans fin et, à guetter cette chose autre petite voix jamais je n’aurais antoine simon 31 Être tout entier la flamme sept (forces cachées qui et que vous dire des c’est un peu comme si, libre de lever la tête     &nbs des quatre archanges que   le texte suivant a dans les rêves de la les enseignants : régine robin,       longte martin miguel art et       il       nuage dernier vers doel i avrat, deux ce travail vous est     &nbs carcassonne, le 06 paien sunt morz, alquant       mon cher pétrarque, très malheureux... dernier vers aoi     un ce qu’un paysage peut       "  si, du nouveau issent de mer, venent as     " je suis celle qui trompe huit c’est encore à raphaël et il parlait ainsi dans la       ma au rayon des surgelés nous avancions en bas de     oued coulant dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la ne faut-il pas vivre comme 5) triptyque marocain et si au premier jour il chaises, tables, verres, dernier vers aoi zacinto dove giacque il mio       le       coude j’entends sonner les dans les hautes herbes       &n madame aux rumeurs constellations et       vu un nouvel espace est ouvert dernier vers aoi       entre quando me ne so itu pe       p&eacu « amis rollant, de carles respunt : le ciel est clair au travers       la  monde rassemblé       l̵ pour lee le galop du poème me il aurait voulu être dernier vers aoi le 26 août 1887, depuis coupé en deux quand antoine simon 23 branches lianes ronces       le nice, le 18 novembre 2004   jn 2,1-12 :   ces sec erv vre ile   on n’est à la bonne       embarq       la madame, vous débusquez abu zayd me déplait. pas raphaËl       dans       une       neige entr’els nen at ne pui       nuage       le  avec « a la elle ose à peine a toi le don des cris qui       allong 7) porte-fenêtre je ne saurais dire avec assez rien n’est plus ardu f le feu s’est quatrième essai de       il quand les eaux et les terres       s̵ travail de tissage, dans encore une citation“tu la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù

Ce monde est semé d’yeux
ils scintillent
se ferment parfois
en un assentiment silencieux

Il y flotte des ailes nuageuses
elles vibrent
parlent
en quelque façon
on les dirait des anges
si leur message nous était connu

Ce monde est d’ailes et d’yeux
et nos regards
s’y décomposent

Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 17 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette