BRIBES EN LIGNE
il n’était qu’un c’est parfois un pays "et bien, voilà..." dit heureuse ruine, pensait       soleil "ah ! mon doux pays, le 28 novembre, mise en ligne "tu sais ce que c’est je dors d’un sommeil de la vie est dans la vie. se monde imaginal, générations      & l’ami michel dans les écroulements je suis le "patriote", tout mon petit univers en a toi le don des cris qui 13) polynésie un jour, vous m’avez trois (mon souffle au matin nouvelles mises en       &agrav     son ainsi alfred…     ton “le pinceau glisse sur a l’aube des apaches,   pour adèle et 1.- les rêves de jamais si entêtanteeurydice     après       rampan couleur qui ne masque pas       pour la gaucherie à vivre, depuis le 20 juillet, bribes       ...mai carissimo ulisse,torna a gardien de phare à vie, au tous feux éteints. des     sur la pente dernier vers aoi la poésie, à la       juin portrait. 1255 : en 1958 ben ouvre à 0 false 21 18 je n’hésiterai mise en ligne d’un  il est des objets sur    si tout au long deuxième deuxième apparition et  riche de mes antoine simon 33 coupé en deux quand a la libération, les beaucoup de merveilles bribes en ligne a fragilité humaine. faisant dialoguer toutes sortes de papiers, sur si elle est belle ? je rare moment de bonheur, au commencement était       la       fourmi       apr&eg dont les secrets… à quoi   ces notes la mort d’un oiseau.       voyage     les fleurs du edmond, sa grande les dessins de martine orsoni       vu cyclades, iii° f qu’il vienne, le feu maintenant il connaît le a propos de quatre oeuvres de pour martin clers est li jurz et li histoire de signes . madame chrysalide fileuse la mastication des où l’on revient " je suis un écorché vif. il ne s’agit pas de pour andrée essai de nécrologie, lentement, josué qu’est-ce qui est en       le il pleut. j’ai vu la ce 28 février 2002. dieu faisait silence, mais dans les horizons de boue, de       la l’illusion d’une       l̵ ses mains aussi étaient macles et roulis photo 3 on cheval voici des œuvres qui, le       o       allong     le cygne sur la liberté de l’être  monde rassemblé     surgi       dans l’instant criblé deuxième suite arbre épanoui au ciel si, il y a longtemps, les chairs à vif paumes dernier vers aoi ouverture d’une de soie les draps, de soie …presque vingt ans plus       fleure le géographe sait tout paroles de chamantu pour max charvolen 1) ma mémoire ne peut me quelques autres station 5 : comment si grant dol ai que ne dernier vers aoi f les feux m’ont       nuage sous la pression des antoine simon 17 s’ouvre la raphaËl etudiant à antoine simon 9 pierre ciel li emperere par sa grant     chant de       le je meurs de soif    de femme liseuse comme c’est   entrons dernier vers aoi ce qu’un paysage peut un soir à paris au lorsque martine orsoni deux ce travail vous est pas facile d’ajuster le mult est vassal carles de l’une des dernières       le "nice, nouvel éloge de la dans les hautes herbes langues de plomba la       à petites proses sur terre et que dire de la grâce    en       avant  pour de       dans suite de       st pure forme, belle muette,       longte d’un côté     sur la tromper le néant et nous n’avons rien a la femme au souvent je ne sais rien de montagnesde  dernières mises pour alain borer le 26 alocco en patchworck © j’ai parlé antoine simon 24 mais non, mais non, tu autres litanies du saint nom       et il s’appelait la terre a souvent tremblé peinture de rimes. le texte sixième certains prétendent   on n’est  tous ces chardonnerets je sais, un monde se       une pour pierre theunissen la sauvage et fuyant comme epuisement de la salle, paien sunt morz, alquant     pourquoi   cliquetis obscène des dernier vers doel i avrat,       deux       parfoi la question du récit   l’oeuvre vit son la fonction, dans les rêves de la temps de pierres les cuivres de la symphonie pour lee etait-ce le souvenir  les éditions de j’écoute vos l’attente, le fruit quatrième essai rares station 4 : judas      &nbs dire que le livre est une 0 false 21 18 c’est la distance entre de profondes glaouis abu zayd me déplait. pas   iv    vers marcel alocco a  pour le dernier jour j’ai donc antoine simon 25     vers le soir quando me ne so itu pe       une ( ce texte a       un 1 la confusion des l’erbe del camp, ki "si elle est station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 31  la toile couvre les       fourr& dernier vers aoi bribes en ligne a   pour olivier de toutes les les amants se coupé le sonà vertige. une distance dernier vers aoi       voyage   en grec, morías       il en est des noms comme du       au madame est une torche. elle tout en travaillant sur les       s̵       chaque pour martine, coline et laure macles et roulis photo 7 n’ayant pas voile de nuità la intendo... intendo ! iv.- du livre d’artiste le 26 août 1887, depuis tout en vérifiant quand nous rejoignons, en À la loupe, il observa       dans la rencontre d’une Éléments - le glacis de la mort dernier vers aoi   station 1 : judas c’est la peur qui fait deux nouveauté, et c’était dans tu le sais bien. luc ne c’est pour moi le premier dans le pays dont je vous       assis tout est prêt en moi pour du bibelot au babilencore une me la chaude caresse de descendre à pigalle, se dernier vers aoi  le grand brassage des pas de pluie pour venir  “la signification li emperere s’est des conserves ! attention beau  hors du corps pas       cerisi   un elle ose à peine lancinant ô lancinant ce pays que je dis est le coeur du sables mes parolesvous religion de josué il       &ccedi   tout est toujours en derniers vers sun destre préparation des j’arrivais dans les in the country les avenues de ce pays huit c’est encore à       grappe attelage ii est une œuvre       bonheu il faut aller voir       le cette machine entre mes mesdames, messieurs, veuillez à bernadette station 3 encore il parle     &nbs     tout autour macao grise       que ajout de fichiers sons dans       m&eacu une autre approche de pour jean marie  dans le livre, le dernier vers aoi r.m.a toi le don des cris qui issent de mer, venent as j’ai perdu mon       longte       dans pour martine       bien       quand l’impossible envoi du bulletin de bribes pour maguy giraud et tu le saiset je le vois il en est des meurtrières. raphaël jamais je n’aurais « h&eacu « amis rollant, de clquez sur ecrire sur halt sunt li pui e mult halt les dieux s’effacent douze (se fait terre se (ma gorge est une clers fut li jurz e li le recueil de textes antoine simon 29 le franchissement des je n’ai pas dit que le pur ceste espee ai dulor e et encore  dits pour andré jusqu’à il y a réponse de michel bientôt, aucune amarre apaches : s’égarer on on dit qu’agathe toute une faune timide veille       pass&e       pourqu le plus insupportable chez       " c’était une régine robin, nice, le 18 novembre 2004 ils avaient si longtemps, si diaphane est le mot (ou tes chaussures au bas de imagine que, dans la marché ou souk ou   est-ce que       é  née à       sur antoine simon 23 antoine simon 22 ce qui fait tableau : ce trois tentatives desesperees outre la poursuite de la mise chercher une sorte de patrick joquel vient de       au ce qui fascine chez vedo la luna vedo le "pour tes la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù

Tout à fleur d’eau
la danse dispersée des chevelures
parcourue de chants de femmes
lavandières nageuses noyées aux regards blancs
fillettes tenant des branches
jouant parmi les algues

Remuement de ciel dans un lac calme

Entre les ridules de l’eau
les tremblements de l’air
les hoquets du temps
les galets et les cailloux
brillent des feux du quartz et du rubis
c’est le chant des églantines
qui berce le sommeil des roses

Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 24 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette