BRIBES EN LIGNE
f qu’il vienne, le feu       la très saintes litanies  si, du nouveau       " pour qui veut se faire une dans les carnets       la       un "ces deux là se certains soirs, quand je entr’els nen at ne pui dans l’effilé de deuxième essai je reviens sur des       soleil       grappe   la baie des anges pour frédéric       une       fourr& Éléments - tout est prêt en moi pour "moi, esclave" a       en   pour théa et ses antoine simon 13 intendo... intendo ! le pendu les dieux s’effacent tout en vérifiant pas facile d’ajuster le normalement, la rubrique et…  dits de pierre ciel       marche troisième essai et dans ce pays ma mère antoine simon 9 antoine simon 28       dans       alla  un livre écrit la liberté de l’être granz fut li colps, li dux en martin miguel art et les étourneaux ! antoine simon 33 pure forme, belle muette, faisant dialoguer apaches :       embarq on préparait pour raphaël d’ eurydice ou bien de on a cru à dernier vers s’il abstraction voir figuration il n’était qu’un siglent a fort e nagent e de soie les draps, de soie f les feux m’ont       au       que ainsi va le travail de qui f tous les feux se sont pour robert saluer d’abord les plus "le renard connaît pas de pluie pour venir 1- c’est dans le franchissement des antoine simon 21 antoine simon 26       chaque des voiles de longs cheveux ce qui importe pour c’est ici, me antoine simon 23 quelques textes       coude tes chaussures au bas de l’éclair me dure,   (dans le       &n pour jacky coville guetteurs  dans toutes les rues comme c’est accorde ton désir à ta  pour de 1257 cleimet sa culpe, si       la poème pour très malheureux... langues de plomba la voici des œuvres qui, le a la libération, les       sur le madame aux rumeurs on peut croire que martine   adagio   je   que signifie       je me c’est le grand c’est parfois un pays les grands       longte un tunnel sans fin et, à f le feu s’est quand sur vos visages les il aurait voulu être  pour jean le    nous       au s’ouvre la envoi du bulletin de bribes un homme dans la rue se prend ses mains aussi étaient       longte       l̵ derniers vers sun destre     le       sur       devant  le "musée À max charvolen et ne pas négocier ne suite de avez-vous vu dernier vers aoi villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi  “ce travail qui       mon cher pétrarque, j’ai donné, au mois 0 false 21 18       droite il arriva que  les trois ensembles des voix percent, racontent vous dites : "un 5) triptyque marocain en cet anniversaire, ce qui 7) porte-fenêtre si grant dol ai que ne halt sunt li pui e mult halt violette cachéeton       glouss  dans le livre, le     à voudrais je vous c’est pour moi le premier     les provisions lentement, josué  les œuvres de f le feu s’est on dit qu’agathe cliquetis obscène des   au milieu de station 7 : as-tu vu judas se il ne reste plus que le antoine simon 15 six de l’espace urbain, ici, les choses les plus   jn 2,1-12 : dans le pain brisé son     &nbs dire que le livre est une       force merci au printemps des ce poème est tiré du       la comme une suite de peinture de rimes. le texte al matin, quant primes pert là, c’est le sable et       " ensevelie de silence, on croit souvent que le but il souffle sur les collines       aujour macao grise f le feu m’a ma voix n’est plus que mult est vassal carles de temps où les coeurs diaphane est le mot (ou 1.- les rêves de la prédication faite de la de l’autre  monde rassemblé     de rigoles en la réserve des bribes attelage ii est une œuvre     surgi       object       ruelle chaque automne les "et bien, voilà..." dit la mort d’un oiseau. j’ai donc “le pinceau glisse sur antoine simon 14       le sors de mon territoire. fais       la pie         or toutes sortes de papiers, sur en 1958 ben ouvre à la deuxième édition du clers fut li jurz e li grant est la plaigne e large les doigts d’ombre de neige un besoin de couper comme de fin première cet univers sans dernier vers aoi       jardin pour m.b. quand je me heurte immense est le théâtre et macles et roulis photo 1 la vie est dans la vie. se       &agrav c’est la distance entre raphaël le passé n’est le 2 juillet dimanche 18 avril 2010 nous bruno mendonça       le       avant je dors d’un sommeil de et je vois dans vos     les fleurs du a propos de quatre oeuvres de un nouvel espace est ouvert arbre épanoui au ciel i mes doigts se sont ouverts rien n’est plus ardu pour angelo     au couchant "la musique, c’est le       dans il en est des meurtrières. epuisement de la salle, pour mes enfants laure et ce pays que je dis est merci à la toile de vi.- les amicales aventures       quand dernier vers aoi vous deux, c’est joie et       le sept (forces cachées qui ce qui fascine chez pour michèle gazier 1 pour jean-marie simon et sa générations quel ennui, mortel pour sur l’erbe verte si est j’ai changé le etait-ce le souvenir neuf j’implore en vain douce est la terre aux yeux       mouett toutefois je m’estimais       é antoine simon 11 un soir à paris au    en écoute, josué, dans le respect du cahier des     longtemps sur dans le train premier   je n’ai jamais je t’ai admiré, le corps encaisse comme il morz est rollant, deus en ad able comme capable de donner       soleil station 4 : judas  (josué avait lentement pas une année sans évoquer le soleil n’est pas 13) polynésie       o approche d’une dernier vers aoi 1. il se trouve que je suis la rencontre d’une nous avons affaire à de quatrième essai de       à ki mult est las, il se dort je crie la rue mue douleur heureuse ruine, pensait le samedi 26 mars, à 15 assise par accroc au bord de edmond, sa grande reprise du site avec la carmelo arden quin est une i.- avaler l’art par       ton       au deuxième approche de       je me 10 vers la laisse ccxxxii       ...mai 1254 : naissance de   six formes de la temps de cendre de deuil de       le sous l’occupation vous êtes       entre bien sûrla (ma gorge est une pour ma attendre. mot terrible. noble folie de josué, station 5 : comment un titre : il infuse sa se reprendre. creuser son       &n    courant preambule – ut pictura moisissures mousses lichens références : xavier “dans le dessin gardien de phare à vie, au  les premières dernier vers aoi dans les carnets une il faut dire les       dans       une percey priest lakesur les       bonhe le ciel est clair au travers       fleur même si un verre de vin pour tacher madame déchirée pas sur coussin d’air mais dernier vers aoi à cri et à carles li reis en ad prise sa après la lecture de    il a toi le don des cris qui l’illusion d’une giovanni rubino dit     sur la pente f le feu est venu,ardeur des un jour, vous m’avez af : j’entends "je me tais. pour taire. polenta ecrire sur antoine simon 2 nous viendrons nous masser raphaël encore une citation“tu     m2 &nbs       su errer est notre lot, madame, karles se dort cum hume       le avant dernier vers aoi  “comment ço dist li reis :       sous cyclades, iii° passet li jurz, si turnet a n’ayant pas décembre 2001.  il est des objets sur dernier vers aoi       l̵       m̵ "mais qui lit encore le       fleure       bien dernier vers aoi au labyrinthe des pleursils trois tentatives desesperees       maquis à sylvie   voici donc la  de la trajectoire de ce madame est une la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù

Poussées par les vagues marines sans cesse sur elles mêmes repassant
les eaux
teintes tour à tour de ciel terre émeraude sang lait feu
tuméfactions toutes liqueurs et tous fluides
remontent
arc en ciel entremêlé
charriant parfums animaux et odeurs végétales
éveillant
assourdies dans le souvenir
fragrances et pestilences
le long des veines d’eaux de pierres de sables
par les plaines les plateaux les vallées
jusqu’aux contreforts argentés où reposent dieux et déesses
théâtre
aux cimes d’ambre et d’or où le blanc s’effiloche
dans le bleu de la nuit

tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 24 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette