BRIBES EN LIGNE
les routes de ce pays sont pour andré je désire un trois tentatives desesperees   maille 1 :que avant propos la peinture est a propos de quatre oeuvres de lentement, josué toute trace fait sens. que       six nous savons tous, ici, que       avant       grimpa rien n’est josué avait un rythme ne faut-il pas vivre comme       devant le scribe ne retient quatrième essai de et si au premier jour il    regardant bribes en ligne a j’aime chez pierre       l̵       et pour marcel s’ouvre la       une antoine simon 28 bientôt, aucune amarre (la numérotation des       pour du bibelot au babilencore une une fois entré dans la nous lirons deux extraits de et ma foi, la brume. nuages deux ajouts ces derniers la deuxième édition du pierre ciel et si tu dois apprendre à traquer       il ma chair n’est il n’était qu’un peinture de rimes. le texte et encore  dits   je ne comprends plus tant pis pour eux. quai des chargeurs de certains prétendent vous n’avez     les provisions       rampan on a cru à   né le 7 1. il se trouve que je suis       les mais non, mais non, tu ma voix n’est plus que il existe au moins deux   si vous souhaitez cinquième citationne tous ces charlatans qui  l’écriture antoine simon 14 essai de nécrologie, à propos “la pour anne slacik ecrire est pas facile d’ajuster le passet li jurz, la noit est  dernières mises   pour adèle et   pour le prochain  le grand brassage des raphaël antoine simon 31  la lancinante le 26 août 1887, depuis       le vi.- les amicales aventures pour michèle aueret ce pays que je dis est de proche en proche tous je t’enfourche ma ils avaient si longtemps, si       longte   un vendredi nécrologie à bernadette       qui je m’étonne toujours de la je ne peins pas avec quoi,       l̵ able comme capable de donner vous êtes la lecture de sainte       d&eacu la mort, l’ultime port,       le deux nouveauté, la terre nous les oiseaux s’ouvrent       vaches gardien de phare à vie, au d’ eurydice ou bien de  hors du corps pas quel ennui, mortel pour 1) notre-dame au mur violet nice, le 30 juin 2000 dernier vers aoi       le l’éclair me dure, napolì napolì       deux a supposer quece monde tienne     [1]  g. duchêne, écriture le pour qui veut se faire une carissimo ulisse,torna a pour pierre theunissen la maintenant il connaît le dans ma gorge que d’heures dessiner les choses banales       deux       magnol       dans il semble possible rossignolet tu la un trait gris sur la pour mireille et philippe pas sur coussin d’air mais accoucher baragouiner       une frères et beaucoup de merveilles temps de pierres le pendu     les fleurs du       je me       le petites proses sur terre       midi       la raphaël samuelchapitre 16, versets 1    courant edmond, sa grande antoine simon 17   (dans le franchement, pensait le chef, après la lecture de   la baie des anges la danse de       &eacut iv.- du livre d’artiste s’égarer on depuis le 20 juillet, bribes laure et pétrarque comme huit c’est encore à mi viene in mentemi       en un  un livre écrit cher bernard carles li reis en ad prise sa la langue est intarissable pour daniel farioli poussant pour m.b. quand je me heurte pour lee le coeur du       la pie le 15 mai, à       l̵ de tantes herbes el pre       en     sur la pente il en est des meurtrières.       " temps de bitume en fusion sur       en   au milieu de pour jean marie antoine simon 29 elle disposait d’une     &nbs dernier vers doel i avrat, autre petite voix et combien  les premières       fourr& quando me ne so itu pe l’instant criblé       montag autre citation immense est le théâtre et il aurait voulu être       sur dernier vers aoi difficile alliage de  monde rassemblé seul dans la rue je ris la       sur       dans les hautes herbes et ces antoine simon 23 il y a tant de saints sur       ce       dans exode, 16, 1-5 toute (ma gorge est une dernier vers aoi madame est toute       le       le buttati ! guarda&nbs écrirecomme on se je n’hésiterai karles se dort cum hume       mouett c’est vrai il ne sait rien qui ne va pour yves et pierre poher et ajout de fichiers sons dans autre citation"voui pour mes enfants laure et j’oublie souvent et chaises, tables, verres, si, il y a longtemps, les pour raphaël “le pinceau glisse sur j’ai relu daniel biga,     l’é  dernier salut au       un l’homme est encore une citation“tu     oued coulant       &agrav antoine simon 3 même si       gentil       la quelque chose       la réponse de michel       &ccedi la mastication des pour philippe À perte de vue, la houle des comme ce mur blanc       su mise en ligne d’un et voici maintenant quelques les grands la bouche pure souffrance de profondes glaouis quand il voit s’ouvrir, l’illusion d’une arbre épanoui au ciel marcel alocco a 0 false 21 18 mougins. décembre       le       dans je déambule et suis 13) polynésie au commencement était f les marques de la mort sur on dit qu’agathe journée de juste un mot pour annoncer   ciel !!!! de la pour le prochain basilic, (la au matin du hans freibach :     &nbs sors de mon territoire. fais temps de pierres dans la voici des œuvres qui, le sables mes parolesvous le lent tricotage du paysage bien sûrla quand les eaux et les terres troisième essai et de pa(i)smeisuns en est venuz pour michèle gazier 1) le proche et le lointain jamais je n’aurais     vers le soir       voyage quelques autres allons fouiller ce triangle ecrire les couleurs du monde antoine simon 20 de soie les draps, de soie si j’étais un       dans station 4 : judas  dernier vers aoi   ...et poème pour la route de la soie, à pied, attelage ii est une œuvre dernier vers aoi dans les carnets madame, on ne la voit jamais tandis que dans la grande       quand en 1958 ben ouvre à tout le problème  “la signification certains soirs, quand je     surgi au programme des actions antoine simon 7 nous dirons donc 1254 : naissance de dernier vers aoi       st       je toujours les lettres : les plus vieilles    au balcon de sorte que bientôt au seuil de l’atelier portrait. 1255 : merci au printemps des       m&eacu       le introibo ad altare et il fallait aller debout       soleil dans les carnets c’est la distance entre juste un pour       &agrav  les trois ensembles dernier vers aoi troisième essai polenta tendresses ô mes envols régine robin, madame, c’est notre       glouss ce qui importe pour       et tu a la fin il ne resta que ils s’étaient le bulletin de "bribes temps où les coeurs li emperere par sa grant ce jour-là il lui pourquoi yves klein a-t-il 1 la confusion des   ces notes madame est la reine des   1) cette (de)lecta lucta    le livre, avec l’évidence ce texte se présente marie-hélène mille fardeaux, mille       &n (josué avait antoine simon 30       neige si j’avais de son cet univers sans la mort d’un oiseau.       enfant a la femme au   le 10 décembre 0 false 21 18       sur je n’ai pas dit que le  il est des objets sur la fraîcheur et la       sur un homme dans la rue se prend vue à la villa tamaris « 8° de       le j’arrivais dans les quand sur vos visages les la terre a souvent tremblé c’est le grand  née à zacinto dove giacque il mio la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Klein

RAPHAEL MONTICELLI

<- cinquième essai |
sixième essai
Artiste(s) : Klein Ecrivain(s) : Monticelli R.


Sixième essai


 


« Homme (...) tiens-toi donc prêt, pense bien à ce point, parce que si tu gagnes en ce point tu as gagné tout le reste, mais si tu perds, ce que tu fais ne vaudra rien. », écrit Savonarole parlant de la mort.
« A vrai dire, ce que je cherche à atteindre, mon développement futur, ma sortie dans la solution de mon problème, c’est de ne plus rien faire du tout, le plus rapidement possible, mais consciemment, avec circonspection et précaution. Je cherche à être « tout court ». Je serai « un peintre » ; on dira de moi : « c’est le peintre », et je me sentirai un « peintre », un vrai, justement parce que je ne peindrai pas, ou tout au moins en apparence. Le fait que j’existe comme peintre sera le travail pictural le plus formidable de ce temps. »
Autant que par sa vie Klein nous aura marqué par sa mort. On ne m’ôtera pas de l’idée qu’il l’a voulue.
Destinée... l’inverse d’une expérience solitaire, comme le symbole d’une aventure collective.

Publication en ligne : 12 février

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette