BRIBES EN LIGNE
ce qui fascine chez la mastication des maintenant il connaît le 0 false 21 18 coupé le sonà (elle entretenait etait-ce le souvenir       longte la bouche pure souffrance       le écoute, josué,     après  “comment       fourr& rm : d’accord sur le 2 juillet et si tu dois apprendre à       pourqu pour michèle poussées par les vagues   (à ainsi alfred… dans le patriote du 16 mars       au pour jacqueline moretti, ( ce texte a       il attendre. mot terrible.       aujour une errance de ce qu’un paysage peut  pour de     dans la ruela paroles de chamantu deux mille ans nous la lecture de sainte les installations souvent, « voici pierre ciel dans le monde de cette carissimo ulisse,torna a il y a tant de saints sur d’un bout à chaque jour est un appel, une et…  dits de       la polenta que d’heures       " au labyrinthe des pleursils dernier vers aoi des voix percent, racontent 1257 cleimet sa culpe, si       la une il faut dire les cette machine entre mes       ma mémoire ne peut me  improbable visage pendu carmelo arden quin est une       " est-ce parce que, petit, on 0 false 21 18 folie de josuétout est dans le respect du cahier des carissimo ulisse,torna a là, c’est le sable et dernier vers s’il a ma mère, femme parmi coupé en deux quand     le avant dernier vers aoi antoine simon 23       "       m̵ à la bonne madame a des odeurs sauvages granz est li calz, si se sixième bien sûr, il y eut       force chaises, tables, verres, les dessins de martine orsoni quel ennui, mortel pour antoine simon 20 dernier vers aoi grant est la plaigne e large pour quand c’est le vent qui pour angelo dernier vers aoi il y a des objets qui ont la       sur antoine simon 11       sur le ne pas négocier ne equitable un besoin sonnerait   encore une un jour, vous m’avez f j’ai voulu me pencher buttati ! guarda&nbs al matin, quant primes pert sur l’erbe verte si est antoine simon 2 ma voix n’est plus que ] heureux l’homme premier essai c’est il était question non ki mult est las, il se dort première il s’appelait (À l’église giovanni rubino dit du bibelot au babilencore une cinquième citationne       la       la certains prétendent pas même       la       descen       ce et combien quand il voit s’ouvrir, je meurs de soif pour michèle gazier 1) faisant dialoguer autre citation"voui frères et seul dans la rue je ris la       d&eacu les avenues de ce pays pour pierre theunissen la je suis la mort, l’ultime port, ecrire sur mi viene in mentemi madame, c’est notre c’est seulement au       au       parfoi dans les rêves de la nous serons toujours ces pour qui veut se faire une glaciation entre a claude b.   comme ils s’étaient issent de mer, venent as violette cachéeton moi cocon moi momie fuseau       la j’entends sonner les de pa(i)smeisuns en est venuz       avant       &agrav samuelchapitre 16, versets 1 lentement, josué  l’exposition  comme c’est cinq madame aux yeux autres litanies du saint nom traquer       &n abu zayd me déplait. pas ils sortent       tourne pour marcel macles et roulis photo 3 dernier vers aoi "le renard connaît un homme dans la rue se prend antoine simon 12 j’aime chez pierre il existe deux saints portant troisième essai jusqu’à il y a        ce mois ci : sub mougins. décembre il n’est pire enfer que il tente de déchiffrer, vertige. une distance       & iloec endreit remeint li os macles et roulis photo       droite À perte de vue, la houle des si, il y a longtemps, les  c’était       coude j’ai perdu mon il en est des noms comme du     les fleurs du et si au premier jour il antoine simon 33     rien le nécessaire non dernier vers aoi " je suis un écorché vif. régine robin, mult ben i fierent franceis e comme un préliminaire la cher bernard o tendresses ô mes f tous les feux se sont l’évidence       sur j’ai ajouté passet li jurz, si turnet a comment entrer dans une poème pour a toi le don des cris qui écrirecomme on se       les attendre. mot terrible. exode, 16, 1-5 toute voile de nuità la f dans le sourd chatoiement le plus insupportable chez charogne sur le seuilce qui     extraire monde imaginal, nice, le 18 novembre 2004 dernier vers aoi paien sunt morz, alquant tout le problème je déambule et suis "tu sais ce que c’est diaphane est le viallat © le château de nous viendrons nous masser pas facile d’ajuster le dernier vers aoi sainte marie, si tu es étudiant en       six le coeur du       baie nos voix ce texte m’a été que reste-t-il de la       sur   voici donc la et que dire de la grâce 1 la confusion des     chambre et la peur, présente       aux     "   au milieu de lorsqu’on connaît une     tout autour station 1 : judas       l̵       au  epître aux       dans le numéro exceptionnel de  tous ces chardonnerets constellations et l’illusion d’une quelques autres m1       chaque automne les un verre de vin pour tacher  ce qui importe pour apaches : bal kanique c’est autre essai d’un       voyage tant pis pour eux.       et tu il faut laisser venir madame    regardant       &n la deuxième édition du  le livre, avec pour martin je dors d’un sommeil de nice, le 8 octobre au commencement était sous l’occupation   saint paul trois     chant de noble folie de josué, sur la toile de renoir, les       en ils avaient si longtemps, si toutes sortes de papiers, sur il ne s’agit pas de madame porte à macao grise tout en vérifiant   (dans le pour andré "je me tais. pour taire. vos estes proz e vostre antoine simon 13 cliquetis obscène des le texte qui suit est, bien encore une citation“tu sept (forces cachées qui tandis que dans la grande       sous il n’y a pas de plus   tous feux éteints. des la tentation du survol, à       le …presque vingt ans plus sa langue se cabre devant le thème principal : il y a dans ce pays des voies morz est rollant, deus en ad non... non... je vous assure, f le feu m’a un temps hors du de pareïs li seit la merci au printemps des dans le pays dont je vous titrer "claude viallat, madame des forêts de le lent tricotage du paysage       &agrav  les œuvres de f les rêves de       je me       soleil       journ& antoine simon 19 ici, les choses les plus beaucoup de merveilles       maquis "et bien, voilà..." dit       fleure le tissu d’acier juste un mot pour annoncer       les journée de pour egidio fiorin des mots       jonath où l’on revient merci à marc alpozzo       &eacut et nous n’avons rien le lourd travail des meules dernier vers aoi d’abord l’échange des 0 false 21 18 toi, mésange à       su je t’enfourche ma       les   tout est toujours en    en  marcel migozzi vient de       sur dans le train premier       " introibo ad altare   ces notes       je s’égarer on villa arson, nice, du 17 carcassonne, le 06 on peut croire que martine     m2 &nbs  la lancinante antoine simon 5 "mais qui lit encore le       juin il ne sait rien qui ne va avec marc, nous avons À max charvolen et ce qui importe pour station 7 : as-tu vu judas se abstraction voir figuration ce qui aide à pénétrer le la galerie chave qui et ces       magnol mais jamais on ne rimbaud a donc les enseignants : janvier 2002 .traverse gardien de phare à vie, au sequence 6   le peinture de rimes. le texte j’ai en réserve       ruelle   pour adèle et       montag       dans la parol

Accueil > Carnets intermittents

RAPHAËL MONTICELLI

<- À PROPOS DU MOUVEMENT ARTISTIQUE NIÇOIS 1947-1977 |
MICHEL BUTOR : UN ÉCRIVAIN POPULAIRE ?

Dans le Patriote du 16 mars 2018, un dossier de 12 pages pose la question de la "popularité" d’un écrivain singulier.
Contributions de :
Mireille Calle-Gruber, Adèle Godefroy, Christian Arthaud, Henri Desoubeaux, Michel Ménaché, Martin Miguel, Raphaël Monticelli, Gérald Thupinier, Jean Baptiste Sarocchi, Christian Skimao.
On accède au PDF en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 1.8 Mo

Et on accède à l’espace « BUTOR » de ce site en cliquant sur ce lien
http://www.bribes-en-ligne.fr/spip.php?rubrique239

Publication en ligne : 24 mars
/ le Patriote

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette