BRIBES EN LIGNE
  saint paul trois       fleur     l’é     les provisions     chambre     chant de pourquoi yves klein a-t-il     surgi décembre 2001. madame est toute 5) triptyque marocain ma voix n’est plus que très malheureux...     vers le soir       p&eacu antoine simon 25 j’ai donc (josué avait       au "si elle est le "patriote", ainsi alfred…       " la légende fleurie est  dans toutes les rues  pour jean le       je (ô fleur de courge...  de même que les pour maxime godard 1 haute a dix sept ans, je ne savais comme ce mur blanc « voici madame est une torche. elle       l̵ nous viendrons nous masser à cri et à     pluie du il existe deux saints portant je t’enlace gargouille samuelchapitre 16, versets 1 ce 0 false 21 18 il était question non       b&acir À peine jetés dans le pour michèle sainte marie, m1       c’est ici, me       dans       en station 5 : comment la littérature de se placer sous le signe de       cette antoine simon 9 portrait. 1255 : clers est li jurz et li  au travers de toi je il faut laisser venir madame la mort, l’ultime port, il ne reste plus que le     sur la       dans onzième   iv    vers le geste de l’ancienne,  epître aux antoine simon 33     rien  dans le livre, le         &n un titre : il infuse sa archipel shopping, la on peut croire que martine et…  dits de (en regardant un dessin de marie-hélène       nice, le 8 octobre   pour olivier constellations et bal kanique c’est nous dirons donc le temps passe si vite, pour pierre theunissen la où l’on revient j’ai travaillé tout à fleur d’eaula danse de mes deux mains n’ayant pas il ne s’agit pas de le géographe sait tout chaque automne les dire que le livre est une  “s’ouvre errer est notre lot, madame,       &agrav "je me tais. pour taire. et que vous dire des glaciation entre le lent tricotage du paysage jouer sur tous les tableaux depuis ce jour, le site "nice, nouvel éloge de la f qu’il vienne, le feu l’existence n’est       le les dieux s’effacent ne faut-il pas vivre comme normal 0 21 false fal       la       chaque c’est la chair pourtant spectacle de josué dit       pav&ea le lourd travail des meules merci au printemps des de la ço dist li reis : deuxième     une abeille de il n’est pire enfer que après la lecture de il existe au moins deux       l̵      & f le feu s’est pour andré villers 1) quand c’est le vent qui « h&eacu pour mes enfants laure et   le 10 décembre outre la poursuite de la mise ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi al matin, quant primes pert rossignolet tu la folie de josuétout est 1254 : naissance de villa arson, nice, du 17  je signerai mon vous êtes la terre nous il en est des noms comme du       il       en martin miguel art et 13) polynésie rm : nous sommes en f le feu m’a exode, 16, 1-5 toute et  riche de mes il avait accepté dernier vers aoi le passé n’est       ...mai     après et te voici humanité       jonath tous ces charlatans qui       &agrav   la baie des anges paien sunt morz, alquant cyclades, iii°    seule au références : xavier au seuil de l’atelier la terre a souvent tremblé antoine simon 3     un mois sans comme une suite de raphaËl fin première tout le problème dans les carnets ajout de fichiers sons dans temps de pierres dans la "mais qui lit encore le essai de nécrologie, poème pour j’écoute vos avant propos la peinture est je ne sais pas si "ah ! mon doux pays,     [1]  elle ose à peine pas facile d’ajuster le madame aux rumeurs iv.- du livre d’artiste la rencontre d’une    courant station 3 encore il parle       reine accorde ton désir à ta able comme capable de donner dieu faisait silence, mais       dans antoine simon 7       et tu       sur réponse de michel       au avant dernier vers aoi certains prétendent grant est la plaigne e large sa langue se cabre devant le diaphane est le       m̵ pour michèle aueret  tu ne renonceras pas. écoute, josué, rm : d’accord sur carissimo ulisse,torna a rien n’est face aux bronzes de miodrag toujours les lettres : l’appel tonitruant du dernier vers aoi l’éclair me dure, antoine simon 16 napolì napolì régine robin, pour   le texte suivant a   anatomie du m et giovanni rubino dit dernier vers aoi   f j’ai voulu me pencher       assis       dans  née à   tout est toujours en les petites fleurs des fontelucco, 6 juillet 2000       apr&eg merle noir  pour       six douce est la terre aux yeux la mort d’un oiseau.     le cygne sur   ces notes   pour le prochain de proche en proche tous       aux tu le sais bien. luc ne d’abord l’échange des    de femme liseuse       je cet article est paru apaches : (dans mon ventre pousse une sur l’erbe verte si est s’ouvre la le bulletin de "bribes tes chaussures au bas de À la loupe, il observa arbre épanoui au ciel       ce recleimet deu mult il y a des objets qui ont la cher bernard chaises, tables, verres, des voix percent, racontent       dans  hors du corps pas on cheval       parfoi       la     le  au mois de mars, 1166 je suis celle qui trompe macles et roulis photo pour jean gautheronle cosmos entr’els nen at ne pui libre de lever la tête     du faucon       au pour m.b. quand je me heurte       la mille fardeaux, mille   d’un coté,       entre dernier vers aoi c’est seulement au “dans le dessin       je  zones gardées de        la lancinante       la       vu les installations souvent,       tourne tant pis pour eux. heureuse ruine, pensait je me souviens de je dors d’un sommeil de je suis ils avaient si longtemps, si le 26 août 1887, depuis       longte 1 au retour au moment dans l’innocence des antoine simon 32       sur le antoine simon 29 jamais je n’aurais la cité de la musique f les feux m’ont de pa(i)smeisuns en est venuz "ces deux là se v.- les amicales aventures du bernard dejonghe... depuis agnus dei qui tollis peccata j’ai parlé vous n’avez et il parlait ainsi dans la des conserves !       dans s’égarer on     oued coulant de tantes herbes el pre dernier vers aoi accoucher baragouiner non... non... je vous assure,       le abu zayd me déplait. pas on croit souvent que le but la gaucherie à vivre, première rien n’est plus ardu tout mon petit univers en de prime abord, il mise en ligne       sabots diaphane est le mot (ou quant carles oït la les durand : une marché ou souk ou       arauca lentement, josué autre citation ce 28 février 2002. antoine simon 19    au balcon antoine simon 18 mes pensées restent       à je meurs de soif antoine simon 22 souvent je ne sais rien de       pass&e attendre. mot terrible. inoubliables, les temps de cendre de deuil de suite du blasphème de clers fut li jurz e li 0 false 21 18 ce pays que je dis est       pass&e  “... parler une "la musique, c’est le       au antoine simon 27 À max charvolen et martin si, il y a longtemps, les       un dentelle : il avait vedo la luna vedo le ce jour là, je pouvais       bonhe  les trois ensembles karles se dort cum hume de toutes les quelques textes    nous seins isabelle boizard 2005       m̵ la langue est intarissable peinture de rimes. le texte mon travail est une 1257 cleimet sa culpe, si neuf j’implore en vain       pass&e     &nbs c’est une sorte de       la pie       &n fragilité humaine. polenta       descen quelque chose la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS

Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique
Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. Pourquoi le cachent-ils ? Pourquoi ? Ils jouent, ils jouent l’ignorance. Il veulent paraître ignorants, m’ignorer. Ils veulent m’ignore et y réussissent parfaitement, oui, puisque j’en viens à croire que loin de faire ceux qui m’ignorent, ils m’ignorent vraiment. Pourquoi ? Pourquoi veulent-ils me cacher qu’ils savent qui je suis alors qu’ils savaent très bien que je dois me douter qu’ils savent et que je sais qu’ils jouent, qu’ils feignent, qu’ils font semblant. A quoi jouent... Quel jeu jouent-ils pour se cacher de moi et me faire croire qu’ils ne savent pas ? Voilà. Pourquoi jouent-ils ce jeu Pouquoi me me laissent-ils le rôle de celui qui n’est pas ? Je veux dire : pourquoi ne me laissent-ils aucun rôle dans ce jeu ? Aucun rôle. Ce rôle de rien qu’ils veulent que je tienne, dans lequel, ignoré de ceux qui savent qui je suis, je suis censé ignorer qu’ils savent qui je suis, pourquoi me le font-ils jouer ? Qu’ont-ils à gagner, m’ignorant, à me tenir ignoré et me jeter sur le dos leur ignorance ? Pour m’ignorer ainsi, pour me faire croire qu’ils ne savent pas qui je suis, ils doivent forcément, au contraire, parfaitement le savoir, parce que s’ils ne savaient pas vraiment qui je suis, quel besoin auraient-ils de m’ignorer ? De me faire croire qu’ils ne savent pas ? Oui, oui, c’est ça. S’ils m’ignorent, c’est qu’ils me savent. Mais s’ils pensent qu’ils peuvent arriver à me faire croire qu’ils m’ignorent et que serai dupe de leur jeu, si, si, c’est qu’ils ne savent pas qui je suis. Bon bon, mais ils ne doivent vraiment pas savoir que je sais combien ils ne le savent pas, ils ne doivent pas, puisqu’ils m’ignorent... Oui, ils savent à quel point ils ne savent pas qui je suis, puisqu’ils m’ignorent. C’est parce qu’ils savent leur ignorance, qu’ils m’ignorent. Et pourquoi ? Pourquoi jouent-ils, alors qu’ils savent leur ignorance, à ceux qui en savent assez pour pouvoir m’ignorer ? Mais, moi, je sais bien qu’ils savent et ne veulent pas me le faire savoir. Il est des jours, ainsi, où leur ignorance me pèse... Pourquoi donc m’en veulent-ils ? Je leur apprendrai bien qui je suis. Oui, oui, qui je suis... Pour qui me prennent-ils à croire que je peux tenir leur ignorance de ce que je suis vraiment pour leur connaissance de qui je suis ? Il est des jours, ainsi, où je me dis que je saurai bien leur montrer qui je suis, et qu’ils en seront si étonnés, qu’ils ne pourront plus feindre l’ignorance. Je les contraindrai bien à avouer qu’ils savent...

Ainsi parlait-il dans la grande salle

Notre mère m’avait dit que tu l’aimais
  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette