BRIBES EN LIGNE
la fonction,       au ils sortent 1254 : naissance de       cette clere est la noit e la    de femme liseuse (À l’église temps de pierres dans la tout est prêt en moi pour (vois-tu, sancho, je suis régine robin, cliquetis obscène des je m’étonne toujours de la comme ce mur blanc au programme des actions dans ce périlleux  ce mois ci : sub rêve, cauchemar, "nice, nouvel éloge de la       le       assis derniers vers sun destre 1-nous sommes dehors. troisième essai et     les provisions quand les mots temps où le sang se écrirecomme on se il en est des meurtrières. bruno mendonça ce qui aide à pénétrer le ecrire les couleurs du monde les oiseaux s’ouvrent r.m.a toi le don des cris qui   3   

les       reine s’égarer on deuxième approche de   (à et tout avait nous avons affaire à de mille fardeaux, mille f le feu s’est madame, on ne la voit jamais je t’enfourche ma même si franchement, pensait le chef, villa arson, nice, du 17 monde imaginal, station 5 : comment quatre si la mer s’est reprise du site avec la je suis dernier vers aoi   journée de       " "moi, esclave" a de profondes glaouis lorsque martine orsoni dernier vers aoi et…  dits de introibo ad altare trois tentatives desesperees la mastication des pour anne slacik ecrire est       l̵  hier, 17 bernard dejonghe... depuis l’heure de la       glouss dernier vers aoi       la antoine simon 30 le corps encaisse comme il     longtemps sur j’oublie souvent et vertige. une distance pour andré villers 1) inoubliables, les toujours les lettres : " je suis un écorché vif. on croit souvent que le but un jour, vous m’avez       longte       parfoi j’ai perdu mon     [1]        maquis       pav&ea une autre approche de du fond des cours et des vos estes proz e vostre le soleil n’est pas ] heureux l’homme la pureté de la survie. nul et  riche de mes "ces deux là se       sabots pour jacky coville guetteurs       ruelle bien sûrla “dans le dessin de pareïs li seit la pour jean marie  dernier salut au antoine simon 31 le vieux qui le ciel est clair au travers dans les carnets pour andré "je me tais. pour taire. heureuse ruine, pensait les premières ecrire sur autre petite voix à la bonne je découvre avant toi sainte marie,       la thème principal :       le le samedi 26 mars, à 15 comme une suite de  “ce travail qui ce qui fait tableau : ce       gentil se placer sous le signe de dernier vers aoi difficile alliage de la route de la soie, à pied,             entre sculpter l’air : il ne reste plus que le       avant ils avaient si longtemps, si       le    il fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi     double effleurer le ciel du bout des c’est le grand mais jamais on ne       je me 0 false 21 18 abu zayd me déplait. pas le 28 novembre, mise en ligne   iv    vers     l’é (la numérotation des       dans (dans mon ventre pousse une et que dire de la grâce       j̵       & ma mémoire ne peut me pour ma pour alain borer le 26 la gaucherie à vivre,       jonath qu’est-ce qui est en après la lecture de madame est une rêves de josué,       bonhe dernier vers aoi souvent je ne sais rien de percey priest lakesur les       sur pour helmut quando me ne so itu pe bal kanique c’est pour jean gautheronle cosmos   au milieu de       " à bernadette la fraîcheur et la pour frédéric     "       à rm : d’accord sur aucun hasard si se madame aux rumeurs madame chrysalide fileuse       pass&e  au travers de toi je j’ai parlé etudiant à i.- avaler l’art par ici, les choses les plus antoine simon 6 marie-hélène premier vers aoi dernier     pourquoi il ne sait rien qui ne va li quens oger cuardise « pouvez-vous       les raphaËl et encore  dits carmelo arden quin est une       l̵ ses mains aussi étaient si j’étais un en cet anniversaire, ce qui       dans    7 artistes et 1 de toutes les nos voix antoine simon 20 envoi du bulletin de bribes deuxième essai cet article est paru nécrologie clers est li jurz et li dans les écroulements       marche       ma i en voyant la masse aux station 1 : judas pour andrée beaucoup de merveilles       que genre des motsmauvais genre le coquillage contre       cerisi dernier vers aoi  née à le lourd travail des meules printemps breton, printemps le scribe ne retient elle disposait d’une a la fin il ne resta que ne pas négocier ne quelque temps plus tard, de f tous les feux se sont le 23 février 1988, il carcassonne, le 06  au mois de mars, 1166 une fois entré dans la glaciation entre  les œuvres de très malheureux... c’est pour moi le premier pour maxime godard 1 haute   l’oeuvre vit son f le feu est venu,ardeur des pour michèle       dans antoine simon 19 mise en ligne les doigts d’ombre de neige       la un soir à paris au je n’hésiterai paien sunt morz, alquant je ne saurais dire avec assez 1) la plupart de ces       montag pour nicolas lavarenne ma       m̵ une errance de deux ce travail vous est archipel shopping, la     pluie du dire que le livre est une pour maguy giraud et l’impression la plus antoine simon 9 les avenues de ce pays       ce le bulletin de "bribes ki mult est las, il se dort j’entends sonner les la brume. nuages tout mon petit univers en ce qu’un paysage peut       &n autres litanies du saint nom       le dernier vers aoi à cri et à diaphane est le imagine que, dans la religion de josué il seul dans la rue je ris la a claude b.   comme       sur pour jean-louis cantin 1.- douce est la terre aux yeux neuf j’implore en vain il ne s’agit pas de il arriva que pour gilbert quand vous serez tout depuis le 20 juillet, bribes       voyage  dans le livre, le granz fut li colps, li dux en le temps passe si vite, a la libération, les vi.- les amicales aventures face aux bronzes de miodrag     oued coulant jouer sur tous les tableaux  les premières mais non, mais non, tu pour pierre theunissen la antoine simon 2 bien sûr, il y eut  jésus raphaël       fourmi quelques autres       ton dernier vers aoi zacinto dove giacque il mio       "       &n antoine simon 7 des quatre archanges que   ces notes    au balcon diaphane est le mot (ou l’art n’existe ….omme virginia par la       &ccedi la question du récit 5) triptyque marocain présentation du quelque chose polenta dernier vers aoi pas sur coussin d’air mais jamais si entêtanteeurydice       m̵     tout autour deuxième essai le vous avez je suis bien dans onzième ce paysage que tu contemplais     quand       la   je ne comprends plus normal 0 21 false fal j’ai longtemps       fourr& il y a dans ce pays des voies titrer "claude viallat, quatrième essai rares deux nouveauté,       la pie (josué avait lentement a christiane madame déchirée in the country quelques textes au labyrinthe des pleursils l’attente, le fruit dernier vers aoi       sur equitable un besoin sonnerait tendresses ô mes envols on trouvera la video à propos des grands pluies et bruines, deuxième apparition un trait gris sur la suite du blasphème de ce pays que je dis est quel ennui, mortel pour m1       frères et elle réalise des   la production là, c’est le sable et       d&eacu et si au premier jour il       nuage je dors d’un sommeil de   la baie des anges iloec endreit remeint li os les grands …presque vingt ans plus nouvelles mises en       quinze la vie est ce bruissement j’ai travaillé la liberté s’imprime à l’homme est pourquoi yves klein a-t-il la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS

Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique
Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. Pourquoi le cachent-ils ? Pourquoi ? Ils jouent, ils jouent l’ignorance. Il veulent paraître ignorants, m’ignorer. Ils veulent m’ignore et y réussissent parfaitement, oui, puisque j’en viens à croire que loin de faire ceux qui m’ignorent, ils m’ignorent vraiment. Pourquoi ? Pourquoi veulent-ils me cacher qu’ils savent qui je suis alors qu’ils savaent très bien que je dois me douter qu’ils savent et que je sais qu’ils jouent, qu’ils feignent, qu’ils font semblant. A quoi jouent... Quel jeu jouent-ils pour se cacher de moi et me faire croire qu’ils ne savent pas ? Voilà. Pourquoi jouent-ils ce jeu Pouquoi me me laissent-ils le rôle de celui qui n’est pas ? Je veux dire : pourquoi ne me laissent-ils aucun rôle dans ce jeu ? Aucun rôle. Ce rôle de rien qu’ils veulent que je tienne, dans lequel, ignoré de ceux qui savent qui je suis, je suis censé ignorer qu’ils savent qui je suis, pourquoi me le font-ils jouer ? Qu’ont-ils à gagner, m’ignorant, à me tenir ignoré et me jeter sur le dos leur ignorance ? Pour m’ignorer ainsi, pour me faire croire qu’ils ne savent pas qui je suis, ils doivent forcément, au contraire, parfaitement le savoir, parce que s’ils ne savaient pas vraiment qui je suis, quel besoin auraient-ils de m’ignorer ? De me faire croire qu’ils ne savent pas ? Oui, oui, c’est ça. S’ils m’ignorent, c’est qu’ils me savent. Mais s’ils pensent qu’ils peuvent arriver à me faire croire qu’ils m’ignorent et que serai dupe de leur jeu, si, si, c’est qu’ils ne savent pas qui je suis. Bon bon, mais ils ne doivent vraiment pas savoir que je sais combien ils ne le savent pas, ils ne doivent pas, puisqu’ils m’ignorent... Oui, ils savent à quel point ils ne savent pas qui je suis, puisqu’ils m’ignorent. C’est parce qu’ils savent leur ignorance, qu’ils m’ignorent. Et pourquoi ? Pourquoi jouent-ils, alors qu’ils savent leur ignorance, à ceux qui en savent assez pour pouvoir m’ignorer ? Mais, moi, je sais bien qu’ils savent et ne veulent pas me le faire savoir. Il est des jours, ainsi, où leur ignorance me pèse... Pourquoi donc m’en veulent-ils ? Je leur apprendrai bien qui je suis. Oui, oui, qui je suis... Pour qui me prennent-ils à croire que je peux tenir leur ignorance de ce que je suis vraiment pour leur connaissance de qui je suis ? Il est des jours, ainsi, où je me dis que je saurai bien leur montrer qui je suis, et qu’ils en seront si étonnés, qu’ils ne pourront plus feindre l’ignorance. Je les contraindrai bien à avouer qu’ils savent...

Ainsi parlait-il dans la grande salle

Notre mère m’avait dit que tu l’aimais
  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette