BRIBES EN LIGNE
la brume. nuages pour michèle a la femme au 0 false 21 18       je nous avancions en bas de il arriva que       la libre de lever la tête la vie est dans la vie. se i mes doigts se sont ouverts deuxième rupture : le vous dites : "un j’oublie souvent et ce poème est tiré du le corps encaisse comme il antoine simon 9 10 vers la laisse ccxxxii franchement, pensait le chef, macles et roulis photo 6 c’est la peur qui fait pour jean-marie simon et sa « e ! malvais un nouvel espace est ouvert dans ce périlleux de profondes glaouis tout en travaillant sur les    de femme liseuse       sur  les trois ensembles dernier vers aoi antoine simon 13 dernier vers que mort se placer sous le signe de et ma foi, dentelle : il avait     le abstraction voir figuration   un vendredi       et tu dire que le livre est une macles et roulis photo 4 dernier vers aoi af : j’entends démodocos... Ça a bien un c’est la distance entre essai de nécrologie, vous avez       l̵ À max charvolen et martin à sylvie des voiles de longs cheveux ils s’étaient       il de pa(i)smeisuns en est venuz       aujour dernier vers aoi       la il tente de déchiffrer,       dans toujours les lettres : deuxième apparition de si j’étais un       au       en écrirecomme on se l’illusion d’une     double       su cher bernard je rêve aux gorges un tunnel sans fin et, à patrick joquel vient de recleimet deu mult       sur sur la toile de renoir, les et si au premier jour il     dans la ruela la liberté de l’être la deuxième édition du jamais si entêtanteeurydice les parents, l’ultime pour frédéric       pourqu       &agrav station 3 encore il parle       une en introduction à   on n’est pour le prochain basilic, (la accorde ton désir à ta       assis sous l’occupation       dans   pour théa et ses dernier vers aoi dans les carnets le lent déferlement il en est des noms comme du heureuse ruine, pensait c’est le grand martin miguel il va falloir f le feu m’a la cité de la musique beaucoup de merveilles miguel a osé habiter le désir de faire avec et il parlait ainsi dans la au programme des actions       sur lorsqu’on connaît une       dans douze (se fait terre se constellations et c’est une sorte de le galop du poème me première rupture : le l’appel tonitruant du on peut croire que martine je me souviens de vue à la villa tamaris je suis bien dans journée de trois tentatives desesperees à cri et à au rayon des surgelés nous viendrons nous masser f les rêves de il aurait voulu être mes pensées restent       dans la communication est pour jean-louis cantin 1.-       va moisissures mousses lichens       deux a ma mère, femme parmi       retour pas de pluie pour venir pour martine, coline et laure   anatomie du m et vi.- les amicales aventures macles et roulis photo 7       tourne pas sur coussin d’air mais       le       fourmi a toi le don des cris qui       la pie j’ai en réserve mon cher pétrarque, dernier vers aoi  référencem dernier vers aoi   pour raphaël 5) triptyque marocain a l’aube des apaches, le pendu le texte qui suit est, bien les plus vieilles c’est seulement au attendre. mot terrible. et la peur, présente     sur la bernard dejonghe... depuis passet li jurz, la noit est arbre épanoui au ciel merci à marc alpozzo il en est des meurtrières. antoine simon 2 il aura fallu longtemps -       la ki mult est las, il se dort       entre je ne saurais dire avec assez mouans sartoux. traverse de non... non... je vous assure, les oiseaux s’ouvrent nice, le 8 octobre     surgi station 4 : judas   le "musée antoine simon 20 saluer d’abord les plus " je suis un écorché vif. iloec endreit remeint li os clers fut li jurz e li et que vous dire des passent .x. portes, printemps breton, printemps madame aux rumeurs       sur viallat © le château de dernier vers aoi etait-ce le souvenir depuis le 20 juillet, bribes il existe deux saints portant on trouvera la captation je suis celle qui trompe dimanche 18 avril 2010 nous portrait. 1255 : a supposer quece monde tienne l’attente, le fruit   l’oeuvre vit son jamais je n’aurais onze sous les cercles l’éclair me dure, mais jamais on ne tout le problème       b&acir je serai toujours attentif à     au couchant paysage de ta tombe  et       banlie       s̵    tu sais je t’enlace gargouille vedo la luna vedo le       fleur ici. les oiseaux y ont fait macles et roulis photo 1 li emperere par sa grant errer est notre lot, madame, pure forme, belle muette, josué avait un rythme       p&eacu cinquième citationne       " noble folie de josué, sixième au lecteur voici le premier les lettres ou les chiffres bribes en ligne a     cet arbre que troisième essai       neige en cet anniversaire, ce qui rossignolet tu la pour gilbert cet univers sans sors de mon territoire. fais tous feux éteints. des dernier vers aoi mille fardeaux, mille sur l’erbe verte si est       nuage       sur antoine simon 18 f tous les feux se sont       ( si, il y a longtemps, les 1-nous sommes dehors. « voici ne faut-il pas vivre comme en ceste tere ad estet ja avez-vous vu petit matin frais. je te je découvre avant toi ensevelie de silence, et te voici humanité  tu ne renonceras pas. fragilité humaine. nécrologie   nous sommes il y a dans ce pays des voies       ...mai "et bien, voilà..." dit j’ai donc       le art jonction semble enfin pour jean marie     une abeille de zacinto dove giacque il mio     chambre janvier 2002 .traverse rita est trois fois humble.  pour jean le à la mémoire de n’ayant pas l’art c’est la exode, 16, 1-5 toute le bulletin de "bribes pour max charvolen 1) on dit qu’agathe inoubliables, les a dix sept ans, je ne savais f le feu s’est       descen la terre a souvent tremblé       que dans le pays dont je vous antoine simon 12 f les marques de la mort sur  on peut passer une vie je meurs de soif dix l’espace ouvert au antoine simon 23 les dernières  si, du nouveau etudiant à charogne sur le seuilce qui pour andré dans la caverne primordiale antoine simon 26 "la musique, c’est le       object madame dans l’ombre des très saintes litanies d’un bout à tout en vérifiant grant est la plaigne e large des quatre archanges que     sur la pente premier vers aoi dernier       parfoi       pav&ea pour yves et pierre poher et f les feux m’ont chants à tu mon recueil bribes dans le nid de bal kanique c’est un besoin de couper comme de nous savons tous, ici, que et ces et encore  dits c’est ici, me antoine simon 7 onzième       le présentation du       il les dieux s’effacent       voyage temps où le sang se certains prétendent 1.- les rêves de je crie la rue mue douleur …presque vingt ans plus dans le ciel du frères et "si elle est de soie les draps, de soie    au balcon la rencontre d’une       longte       "       sur ma chair n’est     de rigoles en pour jean gautheronle cosmos j’entends sonner les a la fin il ne resta que dans l’effilé de on préparait assise par accroc au bord de autre citation"voui leonardo rosa temps où les coeurs pierre ciel       & paroles de chamantu       bonheu la mort d’un oiseau. il avait accepté     &nbs clers est li jurz et li       fourr& pur ceste espee ai dulor e violette cachéeton polenta       gentil la musique est le parfum de réponse de michel du bibelot au babilencore une la fonction, antoine simon 15       le antoine simon 24 fin première l’eau s’infiltre toi, mésange à passet li jurz, si turnet a les dessins de martine orsoni  avec « a la (ma gorge est une       &agrav la chaude caresse de vous deux, c’est joie et   d’un coté, j’ai donné, au mois écoute, josué,   j’ai souvent pour qui veut se faire une la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Miguel > ... ET LA MÉMOIRE RÊVE D’EN RÊVER

Une image surgit
traverse le regard
agite dans le fond de nos crânes
les couches du temps
heurte
d’autres images
les brise
s’y mêle
La nuit s’efface
apparaissent alors
des silhouettes de point de jour

Publication en ligne : 20 février
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette