BRIBES EN LIGNE
      longte     l’é je désire un pour robert antoine simon 7 ouverture de l’espace aux george(s) (s est la à bernadette (elle entretenait un nouvel espace est ouvert antoine simon 20 un trait gris sur la temps de pierres dans la "la musique, c’est le       en un dernier vers aoi   reprise du site avec la  ce qui importe pour elle disposait d’une la rencontre d’une recleimet deu mult une il faut dire les nous avons affaire à de madame déchirée deuxième essai le écrirecomme on se bel équilibre et sa       apr&eg       neige     " pour michèle gazier 1       force       d&eacu première  au travers de toi je   six formes de la bribes en ligne a cinq madame aux yeux       droite iloec endreit remeint li os la cité de la musique 1254 : naissance de voudrais je vous la gaucherie à vivre, l’existence n’est equitable un besoin sonnerait pour jean gautheronle cosmos  c’était i.- avaler l’art par (josué avait neuf j’implore en vain 1.- les rêves de si grant dol ai que ne (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi « 8° de  les éditions de l’impossible       dans     longtemps sur là, c’est le sable et       voyage petit matin frais. je te art jonction semble enfin les installations souvent,       vaches les premières rien n’est plus ardu tout est possible pour qui max charvolen, martin miguel un homme dans la rue se prend à propos “la envoi du bulletin de bribes la deuxième édition du       " josué avait un rythme  “ce travail qui décembre 2001. pour nicolas lavarenne ma madame des forêts de la liberté de l’être ils sortent  marcel migozzi vient de bien sûr, il y eut "ah ! mon doux pays, non, björg, franchement, pensait le chef, comme c’est du fond des cours et des     chambre au labyrinthe des pleursils nous dirons donc pour martin charogne sur le seuilce qui merci à marc alpozzo arbre épanoui au ciel c’est vrai chaises, tables, verres,   pour adèle et       je 7) porte-fenêtre même si  improbable visage pendu raphaël dentelle : il avait       le     pluie du autre citation"voui la tentation du survol, à et  riche de mes madame a des odeurs sauvages et encore  dits macles et roulis photo 6 assise par accroc au bord de de pa(i)smeisuns en est venuz cliquetis obscène des un titre : il infuse sa il existe deux saints portant pour daniel farioli poussant    il pour andré mult ben i fierent franceis e inoubliables, les       b&acir sous l’occupation a christiane en ceste tere ad estet ja suite de       sous       journ& fin première f tous les feux se sont vertige. une distance c’était une       ma le 26 août 1887, depuis le ciel de ce pays est tout non... non... je vous assure,     double sables mes parolesvous autres litanies du saint nom mougins. décembre   dits de folie de josuétout est tout en travaillant sur les je ne peins pas avec quoi,    en macles et roulis photo 1 sixième     sur la pente ajout de fichiers sons dans dernier vers aoi pour philippe dans ce pays ma mère       fleur       je 10 vers la laisse ccxxxii       la  tous ces chardonnerets j’ai perdu mon voile de nuità la Ç’avait été la cet article est paru dans le maintenant il connaît le vue à la villa tamaris   d’un coté, est-ce parce que, petit, on 1- c’est dans s’égarer on douze (se fait terre se on peut croire que martine le ciel est clair au travers       dans dernier vers aoi (ô fleur de courge...   entrons vos estes proz e vostre lentement, josué quai des chargeurs de que d’heures       sur soudain un blanc fauche le l’art c’est la comment entrer dans une       la       il à cri et à dans les rêves de la tout mon petit univers en il arriva que a propos d’une le lent tricotage du paysage toujours les lettres : l’éclair me dure, merle noir  pour       reine carissimo ulisse,torna a       p&eacu       coude pierre ciel tendresse du mondesi peu de       la introibo ad altare mouans sartoux. traverse de « e ! malvais six de l’espace urbain,       l̵ des voiles de longs cheveux la littérature de tu le saiset je le vois  dernier salut au merci au printemps des mise en ligne le plus insupportable chez pour max charvolen 1)       juin ki mult est las, il se dort       dans le numéro exceptionnel de station 4 : judas  le 28 novembre, mise en ligne montagnesde       au g. duchêne, écriture le pas sur coussin d’air mais le grand combat : histoire de signes . sors de mon territoire. fais j’ai travaillé et que dire de la grâce « amis rollant, de dernier vers aoi fragilité humaine. c’est ici, me     de rigoles en dernier vers aoi granz fut li colps, li dux en carles li reis en ad prise sa quand nous rejoignons, en tout est prêt en moi pour je t’ai admiré,       midi nous avancions en bas de dessiner les choses banales pour maguy giraud et jouer sur tous les tableaux    regardant  mise en ligne du texte les parents, l’ultime noble folie de josué, ce pays que je dis est le lent déferlement j’écoute vos     à se placer sous le signe de juste un mot pour annoncer quand sur vos visages les   on n’est 1) la plupart de ces morz est rollant, deus en ad ce qui fait tableau : ce descendre à pigalle, se ce texte m’a été antoine simon 11 encore la couleur, mais cette dans ma gorge macao grise et tout avait écoute, josué, dans le train premier       pass&e d’un bout à       magnol laure et pétrarque comme station 7 : as-tu vu judas se attendre. mot terrible. pour martine, coline et laure rimbaud a donc c’est la peur qui fait agnus dei qui tollis peccata       cerisi     faisant la en introduction à  les premières  la lancinante clers est li jurz et li exode, 16, 1-5 toute antoine simon 27 toutes ces pages de nos il n’était qu’un pour m.b. quand je me heurte je t’enlace gargouille deuxième essai       la l’évidence       pass&e       sur le ils avaient si longtemps, si       grappe       je li emperere s’est macles et roulis photo 7 comme ce mur blanc errer est notre lot, madame, jamais si entêtanteeurydice       pav&ea       é       les pour lee pour ma       la dernier vers aoi  si, du nouveau deuxième apparition la liberté s’imprime à on trouvera la video pour pierre theunissen la ses mains aussi étaient un tunnel sans fin et, à  référencem 1-nous sommes dehors. me entr’els nen at ne pui       deux       la       "  hier, 17     les provisions temps où les coeurs de mes deux mains       dans     oued coulant antoine simon 33 et la peur, présente pure forme, belle muette, générations marie-hélène sur la toile de renoir, les station 1 : judas     après  pour le dernier jour raphaël granz est li calz, si se À l’occasion de dernier vers aoi à propos des grands mieux valait découper c’est une sorte de nice, le 8 octobre toutefois je m’estimais  ce mois ci : sub « voici       st dernier vers aoi « pouvez-vous carles respunt : branches lianes ronces dernier vers aoi tout le problème beaucoup de merveilles  pour de  au mois de mars, 1166 spectacle de josué dit c’est parfois un pays    tu sais chairs à vif paumes de pareïs li seit la clquez sur       sur si, il y a longtemps, les nice, le 30 juin 2000       quinze f le feu s’est     chant de les étourneaux ! il s’appelait pour qui veut se faire une le corps encaisse comme il     dans la ruela v.- les amicales aventures du       un autre citation toulon, samedi 9 références : xavier si j’étais un       la antoine simon 22 preambule – ut pictura À max charvolen et a supposer quece monde tienne autre essai d’un paien sunt morz, alquant       la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS
| LXVII ->
Exergue

Clefs : citations , Dieu , spectacle

Introibo ad altare dei
 ad deum qui etc.
©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette