BRIBES EN LIGNE
dans le pain brisé son pour martine, coline et laure       sur pour andré quel ennui, mortel pour glaciation entre cyclades, iii° je suis occupé ces (vois-tu, sancho, je suis morz est rollant, deus en ad       ma de profondes glaouis  ce qui importe pour tout en vérifiant et que dire de la grâce miguel a osé habiter marcel alocco a       sur vedo la luna vedo le diaphane est le mot (ou heureuse ruine, pensait madame déchirée le plus insupportable chez lu le choeur des femmes de dans les hautes herbes « h&eacu mieux valait découper dernier vers aoi halt sunt li pui e mult halt au labyrinthe des pleursils le tissu d’acier nous viendrons nous masser ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi le scribe ne retient la littérature de antoine simon 26 pour michèle       le       la i mes doigts se sont ouverts quand les mots pour raphaël un nouvel espace est ouvert sous la pression des dernier vers aoi   né le 7 livre grand format en trois pour max charvolen 1) l’eau s’infiltre       glouss le vieux qui ici, les choses les plus sept (forces cachées qui       au       jardin  le grand brassage des tout est possible pour qui antoine simon 22 napolì napolì       reine       le on préparait af : j’entends   iv    vers       avant antoine simon 7 suite de     extraire je n’hésiterai d’un bout à a la femme au       la pie dernier vers aoi la bouche pleine de bulles quand les couleurs     rien il s’appelait je ne sais pas si "je me tais. pour taire. se placer sous le signe de "l’art est-il sixième       le première bel équilibre et sa pour jean gautheronle cosmos nécrologie onze sous les cercles rm, le 2/02/2018 j’ai fait dans le respect du cahier des       m&eacu janvier 2002 .traverse 1257 cleimet sa culpe, si le temps passe dans la     son      & approche d’une antoine simon 2 arbre épanoui au ciel       deux       quinze mais jamais on ne avec marc, nous avons    de femme liseuse les dessins de martine orsoni edmond, sa grande à la bonne et tout avait essai de nécrologie, je dors d’un sommeil de ce paysage que tu contemplais       macles et roulis photo 4 de prime abord, il       parfoi       le temps de bitume en fusion sur nice, le 8 octobre j’arrivais dans les décembre 2001. vertige. une distance       bruyan Ç’avait été la ce va et vient entre dernier vers aoi   ….omme virginia par la madame est une    si tout au long    nous     &nbs biboon. plus qu’une saison. la communication est   dits de attelage ii est une œuvre frères et temps où le sang se pour jacky coville guetteurs allons fouiller ce triangle quatrième essai de     tout autour dernier vers aoi le 26 août 1887, depuis nos voix ma chair n’est béatrice machet vient de recleimet deu mult  improbable visage pendu  de la trajectoire de ce ...et la mémoire rêve dans le monde de cette  mise en ligne du texte pour jean-marie simon et sa l’attente, le fruit   voici donc la entr’els nen at ne pui dernier vers aoi  pour de   encore une rêve, cauchemar, v.- les amicales aventures du ce qui aide à pénétrer le cette machine entre mes  c’était  tu vois im font chier  le livre, avec vue à la villa tamaris     chambre neuf j’implore en vain  monde rassemblé carissimo ulisse,torna a une image surgit traverse le « e ! malvais   ciel !!!!    7 artistes et 1 les installations souvent, g. duchêne, écriture le corps nomades bouches     pourquoi leonardo rosa j’ai donné, au mois au matin du antoine simon 29       pass&e le ciel est clair au travers à sylvie nous avons affaire à de des conserves !  avec « a la  de même que les       retour martin miguel art et laure et pétrarque comme même si de l’autre très malheureux... la mort d’un oiseau.       le iloec endreit remeint li os ce texte se présente sixième       l̵ je t’ai admiré, grande lune pourpre dont les que d’heures     à       sur diaphane est le toutes ces pages de nos       marche mult ben i fierent franceis e les dernières on croit souvent que le but       bien pour andrée si tu es étudiant en les enseignants : le 10 décembre 2013, passet li jurz, si turnet a etudiant à       au madame, c’est notre       nuage       soleil suite du blasphème de poussées par les vagues       neige pour frédéric       " les oiseaux s’ouvrent merci à la toile de dire que le livre est une   pour le prochain normal 0 21 false fal ses mains aussi étaient 5) triptyque marocain Être tout entier la flamme   un       chaque mille fardeaux, mille mise en ligne d’un le poiseau de parisi mon une il faut dire les derniers     quand la légende fleurie est d’un côté voici l’une de nos plus     [1]  là, c’est le sable et   entrons       aux       deux       " autre citation       " couleur qui ne masque pas       au j’oublie souvent et deux ce travail vous est       dans deuxième noble folie de josué, on trouvera la video       je temps de cendre de deuil de il ne reste plus que le dans le patriote du 16 mars       dans merle noir  pour agnus dei qui tollis peccata ki mult est las, il se dort       sur le la chaude caresse de 1. il se trouve que je suis ma voix n’est plus que       une       au il était question non assise par accroc au bord de     ton able comme capable de donner "et bien, voilà..." dit c’est extrêmement f le feu m’a les lettres ou les chiffres abstraction voir figuration  marcel migozzi vient de antoine simon 11 pour philippe antoine simon 19 mais non, mais non, tu quelque temps plus tard, de et si au premier jour il Éléments - titrer "claude viallat, deuxième apparition dans le ciel du et je vois dans vos ce n’est pas aux choses introibo ad altare nous avancions en bas de pure forme, belle muette,       &n toi, mésange à feuilleton d’un travail de soie les draps, de soie la route de la soie, à pied, granz fut li colps, li dux en je découvre avant toi dernier vers aoi     double       m̵       maquis antoine simon 33 dans les carnets a ma mère, femme parmi un tunnel sans fin et, à la rencontre d’une comme un préliminaire la les grands quelque chose macles et roulis photo 7       embarq pour yves et pierre poher et la vie est ce bruissement je n’ai pas dit que le       et tu       va         &n   ces sec erv vre ile difficile alliage de       in the country dernier vers aoi       gentil a la fin il ne resta que       bonheu je suis celle qui trompe le temps passe si vite,       la     un mois sans quand nous rejoignons, en et voici maintenant quelques clere est la noit e la bribes dans le nid de       grappe tandis que dans la grande  les trois ensembles       la À l’occasion de ce qui fait tableau : ce rafale n° 4 on le l’art c’est la pour mes enfants laure et       (       st carmelo arden quin est une siglent a fort e nagent e le ciel de ce pays est tout je me souviens de ce monde est semé je désire un dans ce pays ma mère le travail de miguel, de 1968 des quatre archanges que traquer huit c’est encore à pour pierre theunissen la cher bernard on trouvera la captation l’existence n’est exacerbé d’air n’ayant pas f le feu est venu,ardeur des ajout de fichiers sons dans quant carles oït la pour nicolas lavarenne ma (dans mon ventre pousse une       le       rampan raphaËl quatrième essai rares dernier vers aoi pour marcel station 4 : judas  f les marques de la mort sur il ne s’agit pas de pour jacqueline moretti,   que signifie       soleil la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Miguel > ... ET LA MÉMOIRE RÊVE D’EN RÊVER

L’eau s’infiltre s’écoule
laisse écrans traînes voiles et colonnes

Un orage prend fin

À l’abri du surplomb rocheux
le monde apparaît en symphonie de voûtes
grottes ventres crânes
voûtes du dedans
forêts
ciels de jours et de nuits
voûtes du dehors

Entre dehors et dedans
corps nomades
bouches orantes
regards flottants

Publication en ligne : 22 février
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette