BRIBES EN LIGNE
ouverture d’une 1257 cleimet sa culpe, si       parfoi noble folie de josué,  hors du corps pas charogne sur le seuilce qui granz est li calz, si se sixième 1.- les rêves de dimanche 18 avril 2010 nous six de l’espace urbain,     double dernier vers aoi bel équilibre et sa d’abord l’échange des       le ecrire sur   voici donc la madame a des odeurs sauvages aux george(s) (s est la nous avancions en bas de    au balcon antoine simon 32    7 artistes et 1       voyage là, c’est le sable et on trouvera la video dans l’innocence des elle réalise des       & références : xavier assise par accroc au bord de troisième essai il aura fallu longtemps -       apr&eg     [1]  le samedi 26 mars, à 15  un livre écrit       nuage de pa(i)smeisuns en est venuz dans ma gorge et encore  dits avez-vous vu       sur able comme capable de donner “le pinceau glisse sur iv.- du livre d’artiste passent .x. portes,     les provisions le 28 novembre, mise en ligne  “ce travail qui vous avez antoine simon 11 le soleil n’est pas nice, le 30 juin 2000 jamais je n’aurais pour julius baltazar 1 le on peut croire que martine ( ce texte a nous serons toujours ces quelque temps plus tard, de je t’ai admiré, les plus terribles s’ouvre la 10 vers la laisse ccxxxii de toutes les abu zayd me déplait. pas vedo la luna vedo le de profondes glaouis dernier vers aoi         allong il tente de déchiffrer, mult ben i fierent franceis e un titre : il infuse sa antoine simon 18 deuxième suite     &nbs       pour       les   pour le prochain il avait accepté cliquetis obscène des  référencem corps nomades bouches     m2 &nbs       je   j’ai souvent je suis celle qui trompe ce texte m’a été       marche À max charvolen et antoine simon 13 sixième chaque jour est un appel, une du fond des cours et des voici l’une de nos plus 7) porte-fenêtre je m’étonne toujours de la en cet anniversaire, ce qui on cheval   encore une les oiseaux s’ouvrent de sorte que bientôt quai des chargeurs de 0 false 21 18 samuelchapitre 16, versets 1 (dans mon ventre pousse une antoine simon 26  le livre, avec antoine simon 17 ….omme virginia par la   dits de cyclades, iii° a toi le don des cris qui sa langue se cabre devant le       ruelle heureuse ruine, pensait les dessins de martine orsoni li emperere par sa grant nous savons tous, ici, que de proche en proche tous dernier vers aoi les dernières pour jean-marie simon et sa   la production je suis bien dans dernier vers aoi ici. les oiseaux y ont fait on croit souvent que le but       la dernier vers aoi journée de o tendresses ô mes madame dans l’ombre des nouvelles mises en mesdames, messieurs, veuillez nice, le 8 octobre antoine simon 28 comme c’est       "       ton station 3 encore il parle avec marc, nous avons depuis le 20 juillet, bribes il n’est pire enfer que  l’écriture la réserve des bribes viallat © le château de prenez vos casseroles et (de)lecta lucta   la liberté s’imprime à non, björg,       dans laure et pétrarque comme nous viendrons nous masser dans les horizons de boue, de ce 28 février 2002.       fleure très malheureux... antoine simon 30 il souffle sur les collines m1       coupé le sonà l’éclair me dure,  improbable visage pendu des conserves ! i en voyant la masse aux pas facile d’ajuster le merci à marc alpozzo dentelle : il avait guetter cette chose     nous autre citation"voui la terre a souvent tremblé pour martine À l’occasion de rimbaud a donc       et tu       voyage toute une faune timide veille     les fleurs du bernard dejonghe... depuis petites proses sur terre antoine simon 16       " madame porte à les parents, l’ultime       &agrav       grappe       neige       &n vue à la villa tamaris il pleut. j’ai vu la Ç’avait été la       en régine robin, au rayon des surgelés f le feu est venu,ardeur des     de rigoles en       jardin accorde ton désir à ta les doigts d’ombre de neige       le sculpter l’air : dernier vers aoi fin première je désire un    si tout au long le temps passe dans la       retour la rencontre d’une je t’enfourche ma  martin miguel vient cet univers sans rêves de josué, diaphane est le mot (ou       m̵ dernier vers aoi on trouvera la captation ce qui fascine chez martin miguel art et rien n’est     du faucon dernier vers aoi spectacle de josué dit j’ai travaillé la vie est ce bruissement à cri et à pour anne slacik ecrire est       pav&ea le lourd travail des meules quand sur vos visages les 1 la confusion des     " ce monde est semé  ce qui importe pour le 23 février 1988, il       deux       vaches troisième essai et       au "ces deux là se les enseignants : rafale n° 10 ici       l̵ grant est la plaigne e large c’est seulement au la vie humble chez les “dans le dessin   un dont les secrets… à quoi le 15 mai, à ainsi alfred… ce poème est tiré du (À l’église clquez sur pas même a supposer quece monde tienne   anatomie du m et tandis que dans la grande présentation du pourquoi yves klein a-t-il     hélas,       j̵ et je vois dans vos autre essai d’un saluer d’abord les plus   tout est toujours en moisissures mousses lichens je crie la rue mue douleur au labyrinthe des pleursils dans ce pays ma mère tu le sais bien. luc ne deux ce travail vous est rafale de pareïs li seit la       mouett voici des œuvres qui, le reflets et echosla salle dans les écroulements il arriva que ce n’est pas aux choses       dans quand les couleurs raphaël le 26 août 1887, depuis histoire de signes . merci au printemps des       &eacut (en regardant un dessin de rafale mes pensées restent       crabe- f les rêves de dernier vers aoi (elle entretenait ce qu’un paysage peut et nous n’avons rien pour daniel farioli poussant il est le jongleur de lui dix l’espace ouvert au pour maxime godard 1 haute ma voix n’est plus que coupé en deux quand antoine simon 24 bien sûrla       nuage       st le galop du poème me il faut aller voir je ne saurais dire avec assez  dans le livre, le douce est la terre aux yeux li emperere s’est fontelucco, 6 juillet 2000 a ma mère, femme parmi le numéro exceptionnel de lorsqu’on connaît une introibo ad altare  dernières mises       i mes doigts se sont ouverts c’est parfois un pays une image surgit traverse le pour martine, coline et laure  si, du nouveau   on n’est sainte marie,       vu même si bernadette griot vient de a grant dulur tendrai puis le geste de l’ancienne, dessiner les choses banales il y a tant de saints sur ainsi va le travail de qui deux nouveauté,     pluie du       embarq allons fouiller ce triangle nos voix    seule au le "patriote",  il y a le       la je ne sais pas si       enfant       " sables mes parolesvous l’illusion d’une  le grand brassage des nous avons affaire à de le pendu la prédication faite       au temps où le sang se je découvre avant toi macao grise rafale n° 6 just do max charvolen, martin miguel       apr&eg madame aux rumeurs raphaël de prime abord, il l’impression la plus rêve, cauchemar, titrer "claude viallat, normal 0 21 false fal dans le pays dont je vous       apparu 5) triptyque marocain   iv    vers "je me tais. pour taire.  on peut passer une vie edmond, sa grande       il pour jacqueline moretti, dans le ciel du       sur     sur la       journ& issent de mer, venent as bientôt, aucune amarre       sur normalement, la rubrique antoine simon 22 preambule – ut pictura       longte le 2 juillet dernier vers aoi       ce « 8° de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Miguel > ... ET LA MÉMOIRE RÊVE D’EN RÊVER

dans le ciel du jour
l’orage prend fin
apparaît alors
une arche hors d’atteinte
Quel que soit notre effort
notre marche sera vaine
Jamais nous n’atteindrons le pied de l’arche
Et nous savons aussi
qu’elle
s’effacera

Une image surgit
et derrière elle
la main qui l’a formée

Publication en ligne : 22 février

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette