BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est napolì napolì mise en ligne temps de pierres dans la       en un il existe au moins deux jamais je n’aurais « 8° de tu le sais bien. luc ne mes pensées restent pas sur coussin d’air mais nice, le 8 octobre 1-nous sommes dehors.       o d’un bout à       au       nuage toute une faune timide veille on a cru à la deuxième édition du inoubliables, les ses mains aussi étaient spectacle de josué dit a ma mère, femme parmi pour gilbert mult est vassal carles de       le À max charvolen et martin   iv    vers     depuis la route de la soie, à pied, il y a des objets qui ont la il y a tant de saints sur « pouvez-vous  epître aux       en livre grand format en trois f j’ai voulu me pencher et je vois dans vos       au ne faut-il pas vivre comme l’ami michel le lent tricotage du paysage autre essai d’un la poésie, à la si elle est belle ? je les oiseaux s’ouvrent antoine simon 32   si vous souhaitez       embarq       neige sequence 6   le       deux le grand combat : seins isabelle boizard 2005 dans le monde de cette nécrologie comme ce mur blanc   j’ai souvent polenta douce est la terre aux yeux l’existence n’est ce qui aide à pénétrer le tout à fleur d’eaula danse si grant dol ai que ne le "patriote", ils sortent       la mille fardeaux, mille je t’enfourche ma dieu faisait silence, mais je serai toujours attentif à nous viendrons nous masser nos voix troisième essai et effleurer le ciel du bout des ce paysage que tu contemplais    si tout au long nouvelles mises en depuis le 20 juillet, bribes neuf j’implore en vain dernier vers s’il dernier vers aoi antoine simon 7       je pour jean-louis cantin 1.-  les œuvres de       un   jn 2,1-12 : ce pays que je dis est je ne sais pas si nous avons affaire à de mm si c’est ça creuser, dans les écroulements c’est la peur qui fait       marche       ( je découvre avant toi (de)lecta lucta   "et bien, voilà..." dit le ciel est clair au travers dernier vers aoi   tout est possible pour qui       &agrav les dessins de martine orsoni "nice, nouvel éloge de la       &n a l’aube des apaches, à sylvie Être tout entier la flamme temps de pierres       journ& il en est des noms comme du     faisant la dernier vers aoi poussées par les vagues de soie les draps, de soie toi, mésange à       la je déambule et suis des voiles de longs cheveux biboon. plus qu’une saison. arbre épanoui au ciel       la et…  dits de 1) notre-dame au mur violet la liberté de l’être non... non... je vous assure, du bibelot au babilencore une dernier vers aoi dans le respect du cahier des       bonhe moi cocon moi momie fuseau halt sunt li pui e mult halt deuxième essai le d’abord l’échange des dernier vers aoi 0 false 21 18 station 1 : judas dans les carnets la cité de la musique les enseignants : a supposer quece monde tienne eurydice toujours nue à histoire de signes .   saint paul trois     pourquoi il tente de déchiffrer,       dans       cette ce qui fascine chez dernier vers aoi pas de pluie pour venir macles et roulis photo 6   un vendredi temps où les coeurs dernier vers aoi rimbaud a donc comment entrer dans une       la bribes en ligne a dernier vers que mort difficile alliage de       le attendre. mot terrible. là, c’est le sable et " je suis un écorché vif. deuxième apparition tes chaussures au bas de cinq madame aux yeux imagine que, dans la       le       sur temps de cendre de deuil de l’erbe del camp, ki un nouvel espace est ouvert rafale       la tout en travaillant sur les la liberté s’imprime à   adagio   je derniers quand il voit s’ouvrir, in the country nous serons toujours ces josué avait un rythme "mais qui lit encore le   se sa langue se cabre devant le si tu es étudiant en 0 false 21 18 j’aime chez pierre passent .x. portes, pour ma       les macles et roulis photo 4 af : j’entends <img852|left> forest       mouett       l̵ le galop du poème me macles et roulis photo 7 petites proses sur terre       soleil agnus dei qui tollis peccata la fraîcheur et la nous savons tous, ici, que cet article est paru       le les grands dernier vers aoi   antoine simon 22 tendresses ô mes envols antoine simon 26 l’instant criblé l’heure de la     tout autour 13) polynésie je dors d’un sommeil de o tendresses ô mes tout en vérifiant onze sous les cercles mon travail est une  “ne pas sous la pression des janvier 2002 .traverse (la numérotation des able comme capable de donner     extraire il semble possible       banlie  dans toutes les rues       dans       sur la gaucherie à vivre, le 26 août 1887, depuis tout le problème pour frédéric       "       il     au couchant traquer       au le bulletin de "bribes la fonction, granz fut li colps, li dux en diaphane est le       les  pour le dernier jour antoine simon 10 d’un côté toute trace fait sens. que une image surgit et derrière heureuse ruine, pensait  “comment       &agrav       le mon cher pétrarque, pourquoi yves klein a-t-il tant pis pour eux. rafale n° 4 on le     dans la ruela rafale n° 6 just do       dans   entrons antoine simon 27 dernier vers aoi madame est une torche. elle il en est des meurtrières. coupé en deux quand       quinze une image surgit traverse le ce va et vient entre le lent déferlement c’est le grand saluer d’abord les plus de proche en proche tous dernier vers aoi "pour tes   marcel karles se dort cum hume tous ces charlatans qui à   est-ce que       crabe- corps nomades bouches fragilité humaine. vous êtes  un livre écrit que d’heures accoucher baragouiner   je ne comprends plus dernier vers aoi cliquetis obscène des où l’on revient vedo la luna vedo le etudiant à allons fouiller ce triangle "tu sais ce que c’est   tout est toujours en avant dernier vers aoi  de même que les       " pour philippe les premières errer est notre lot, madame, vous deux, c’est joie et  la toile couvre les       é ainsi fut pétrarque dans et c’était dans       ma je n’hésiterai présentation du       bonheu    regardant et si tu dois apprendre à la vie humble chez les le franchissement des la pureté de la survie. nul le désir de faire avec toujours les lettres : trois (mon souffle au matin c’est extrêmement       pass&e non, björg, le plus insupportable chez quatrième essai de       sur le       sur un jour, vous m’avez li emperere s’est         l̵ dans le pays dont je vous suite de peinture de rimes. le texte pour michèle dernier vers aoi de profondes glaouis abstraction voir figuration j’ai perdu mon       la a dix sept ans, je ne savais références : xavier alocco en patchworck © f tous les feux se sont       dans guetter cette chose deuxième apparition de sculpter l’air : violette cachéeton la mort, l’ultime port, antoine simon 31 pour maguy giraud et dans le ciel du je crie la rue mue douleur pour jean marie raphaËl       d&eacu antoine simon 9 À peine jetés dans le pour egidio fiorin des mots pour andré tout est prêt en moi pour  née à « amis rollant, de       dans avant propos la peinture est toutes ces pages de nos bien sûr, il y eut       enfant f toutes mes       la elle ose à peine comme une suite de   3   

les antoine simon 5  dernières mises dernier vers aoi f le feu est venu,ardeur des Éléments -  les éditions de epuisement de la salle,       les       baie       au au programme des actions les textes mis en ligne     nous     &nbs vous dites : "un dont les secrets… à quoi la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Miguel > ... ET LA MÉMOIRE RÊVE D’EN RÊVER

RAPHAËL MONTICELLI

<- Deuxième rupture... |
Une image surgit
Artiste(s) : Miguel

Une image surgit
et derrière elle
la main qui l’a formée
Une main émerge
On pourrait dire du fond du temps
Si le temps avait quelque importance
de derrière la paroi
si la paroi était paroi

La main
Toute une humanité
toute l’Humanité
la longue théorie des femmes des hommes des enfants
anges dont les mains ailées
font voler les images
nous ouvrent les yeux
se posent sur nos têtes
nous poussent dans le dos

Publication en ligne : 22 février
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette