BRIBES EN LIGNE
"si elle est       et tu       dans       reine dernier vers aoi en 1958 ben ouvre à   pour le prochain    de femme liseuse  si, du nouveau ce qui fait tableau : ce l’éclair me dure, l’art c’est la     ton ce n’est pas aux choses vertige. une distance   est-ce que entr’els nen at ne pui les lettres ou les chiffres  “ne pas f le feu s’est antoine simon 23 toute trace fait sens. que       sur       la passet li jurz, si turnet a dentelle : il avait ajout de fichiers sons dans bernard dejonghe... depuis       vu pour martine, coline et laure vous avez       glouss dans les carnets pour ma   on n’est dernier vers aoi cet article est paru deux ajouts ces derniers       le dernier vers aoi       je me dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est  pour jean le rêve, cauchemar, granz fut li colps, li dux en accoucher baragouiner   le 10 décembre       une       sur villa arson, nice, du 17       sabots quant carles oït la dernier vers aoi poème pour franchement, pensait le chef, et encore  dits     hélas, sur la toile de renoir, les je n’hésiterai  née à la poésie, à la il faut aller voir aucun hasard si se   se       sur a claude b.   comme la vie est ce bruissement dernier vers aoi la bouche pleine de bulles glaciation entre à cri et à temps où les coeurs carmelo arden quin est une mais non, mais non, tu torna a sorrento ulisse torna autres litanies du saint nom pour max charvolen 1) madame a des odeurs sauvages   pour théa et ses       au       dans d’abord l’échange des "pour tes       dans tes chaussures au bas de "je me tais. pour taire. il faut laisser venir madame dernier vers aoi   de l’autre pas même dans l’innocence des  dernier salut au lancinant ô lancinant pour alain borer le 26 suite du blasphème de       enfant comme c’est       gentil tout à fleur d’eaula danse (dans mon ventre pousse une cet article est paru dans le ce texte m’a été nous serons toujours ces vi.- les amicales aventures jamais si entêtanteeurydice un titre : il infuse sa je suis bien dans traquer sixième       cette     vers le soir autre citation"voui  “la signification faisant dialoguer  ce qui importe pour normalement, la rubrique dernier vers aoi       la       journ& petit matin frais. je te la vie est dans la vie. se la rencontre d’une antoine simon 5 le plus insupportable chez régine robin, depuis le 20 juillet, bribes     son       allong moi cocon moi momie fuseau napolì napolì huit c’est encore à       apr&eg dans les horizons de boue, de se placer sous le signe de réponse de michel l’art n’existe         &n   saint paul trois (vois-tu, sancho, je suis de pareïs li seit la madame est une torche. elle carcassonne, le 06 dernier vers aoi « e ! malvais       (   ces sec erv vre ile deuxième essai le         à tant pis pour eux. 5) triptyque marocain c’est ici, me autre citation c’est la distance entre et tout avait a dix sept ans, je ne savais pour raphaël     le cygne sur nous lirons deux extraits de tout en vérifiant madame est toute       une   jn 2,1-12 : "tu sais ce que c’est diaphane est le dernier vers aoi je sais, un monde se nécrologie face aux bronzes de miodrag       b&acir     de rigoles en       fourr& sors de mon territoire. fais       je est-ce parce que, petit, on       sur le qu’est-ce qui est en que reste-t-il de la       bruyan     &nbs onzième légendes de michel       vaches   né le 7 tout mon petit univers en et ma foi, les dessins de martine orsoni clquez sur al matin, quant primes pert       au       sur     &nbs l’appel tonitruant du       neige  tous ces chardonnerets autre essai d’un a l’aube des apaches, la langue est intarissable alocco en patchworck © suite de j’entends sonner les apaches : ( ce texte a la gaucherie à vivre, la cité de la musique  le "musée les étourneaux ! la mort d’un oiseau.     à merci à marc alpozzo pas de pluie pour venir 0 false 21 18 pour jean marie il en est des noms comme du bien sûr, il y eut dans les rêves de la les doigts d’ombre de neige       le les parents, l’ultime quatrième essai de imagine que, dans la décembre 2001. les grands un jour nous avons normal 0 21 false fal       &eacut sainte marie,  l’écriture et que vous dire des il en est des meurtrières. descendre à pigalle, se li emperere par sa grant (josué avait       la ce jour là, je pouvais dernier vers aoi la question du récit (de)lecta lucta   j’ai relu daniel biga, je ne peins pas avec quoi, vous êtes il est le jongleur de lui pour gilbert f les feux m’ont on croit souvent que le but comme ce mur blanc     faisant la       grappe le grand combat : les plus vieilles mon travail est une juste un mot pour annoncer pure forme, belle muette, portrait. 1255 :   j’ai souvent       quinze       maquis  il est des objets sur       le maintenant il connaît le raphaËl couleur qui ne masque pas     sur la je m’étonne toujours de la elle réalise des temps de bitume en fusion sur le 26 août 1887, depuis pierre ciel le bulletin de "bribes       au le travail de bernard tous ces charlatans qui dernier vers que mort     double pour jean-louis cantin 1.- démodocos... Ça a bien un cinquième essai tout nice, le 18 novembre 2004 il n’était qu’un mais jamais on ne un verre de vin pour tacher quand nous rejoignons, en quand c’est le vent qui  les éditions de mes pensées restent bientôt, aucune amarre et si tu dois apprendre à       s̵ raphaël   que signifie giovanni rubino dit i en voyant la masse aux l’heure de la on cheval quatrième essai de       au pour jean-marie simon et sa       l̵ sous la pression des un temps hors du pour helmut       d&eacu je suis celle qui trompe deuxième suite le temps passe dans la quatrième essai rares sous l’occupation la brume. nuages antoine simon 25       va bien sûrla  au mois de mars, 1166 temps où le sang se antoine simon 20 que d’heures 1 au retour au moment “le pinceau glisse sur   anatomie du m et « voici elle disposait d’une dans ce périlleux dernier vers aoi       su 1257 cleimet sa culpe, si i.- avaler l’art par   (dans le ma voix n’est plus que il existe au moins deux ce monde est semé epuisement de la salle, la littérature de le proche et le lointain mougins. décembre le galop du poème me ce qui fascine chez monde imaginal,       la antoine simon 27 j’aime chez pierre  marcel migozzi vient de trois (mon souffle au matin  de même que les pour michèle gazier 1 au lecteur voici le premier guetter cette chose antoine simon 32 le 28 novembre, mise en ligne       je me dans le train premier antoine simon 17 pour michèle c’était une macles et roulis photo 4 rm : d’accord sur  “s’ouvre l’homme est       ton si j’avais de son le passé n’est il s’appelait je me souviens de nous avons affaire à de quand sur vos visages les       nuage pour mireille et philippe art jonction semble enfin    courant marché ou souk ou il arriva que branches lianes ronces 0 false 21 18    nous et il parlait ainsi dans la laure et pétrarque comme …presque vingt ans plus       object tu le saiset je le vois     tout autour le glacis de la mort envoi du bulletin de bribes mult est vassal carles de de mes deux mains de tantes herbes el pre au rayon des surgelés       le antoine simon 22 quatre si la mer s’est présentation du mouans sartoux. traverse de     quand d’ eurydice ou bien de mi viene in mentemi  les trois ensembles   (à la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS
<- Exergue | LXVIII ->
LXVII

Clefs : citations , Josué , "Je"

Il avait accepté d’emblée sa défaite et c’est bien là ce dont il ne revenait pas lui-même

Moi , j’affirme - criait-il devant l’assemblée apparemment subjuguée - j’affirme que je suis Josué et votre présence si capricieuse, si fantasque, si malicieuse, si multiple qu’elle soit, n’y changera rien. Je suis le roc inébranlable, le gardien de l’ordre et de la loi, de la raison et de la foi. Celui qui, ne possédant rien, ne saurait être possédé, fort de ma vacuité, vaste de mon insignifiance : nul n’est plus démuni que moi, nul ne peut espérer obtenir quoi que ce soit de moi. Qui est le plus fort ? Le vainqueur, croyez ? Le plus riche, le plus puissant ? Qui ? Qui tient l’autre à sa merci ? Celui que vous voyez lever le bras en signe de victoire ? C’est ce que vous croyez, n’est-ce pas ? Vils et lâches, troupeau timide qui espérait.

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette