BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi « voici   la production     une abeille de       « e ! malvais       reine    7 artistes et 1 madame aux rumeurs     ton       object l’erbe del camp, ki   encore une a supposer quece monde tienne   six formes de la présentation du du bibelot au babilencore une       le ce paysage que tu contemplais (en regardant un dessin de   pour olivier deux nouveauté, elle ose à peine (elle entretenait tandis que dans la grande s’ouvre la la lecture de sainte dans le monde de cette bel équilibre et sa sainte marie, madame, c’est notre il en est des noms comme du tout en travaillant sur les et il parlait ainsi dans la pour michèle gazier 1 la vie humble chez les  epître aux tendresses ô mes envols couleur qui ne masque pas       la ce pays que je dis est elle réalise des chercher une sorte de   en grec, morías ço dist li reis : etait-ce le souvenir       neige quatrième essai rares peinture de rimes. le texte si, il y a longtemps, les il tente de déchiffrer, tu le sais bien. luc ne dernier vers aoi  je signerai mon       allong       longte noble folie de josué, un soir à paris au gardien de phare à vie, au soudain un blanc fauche le quelque temps plus tard, de       la la liberté de l’être ma mémoire ne peut me le grand combat :       ma     oued coulant j’ai changé le une fois entré dans la bernadette griot vient de     le voici des œuvres qui, le j’arrivais dans les deux ce travail vous est je suis       la dernier vers aoi f j’ai voulu me pencher   jn 2,1-12 : autres litanies du saint nom il y a dans ce pays des voies il en est des meurtrières. le travail de bernard         &n il souffle sur les collines ] heureux l’homme lancinant ô lancinant un verre de vin pour tacher   saint paul trois cet univers sans deuxième un trait gris sur la       (       la villa arson, nice, du 17 1 au retour au moment la chaude caresse de dernier vers aoi etudiant à       descen des voiles de longs cheveux       ruelle tous feux éteints. des et c’était dans       ton le géographe sait tout li emperere par sa grant       m̵ ce jour là, je pouvais il s’appelait macles et roulis photo 1     extraire accorde ton désir à ta la fraîcheur et la j’ai en réserve  il y a le entr’els nen at ne pui ouverture d’une il aurait voulu être dernier vers aoi cinq madame aux yeux attelage ii est une œuvre À perte de vue, la houle des quando me ne so itu pe       sur pour max charvolen 1) "l’art est-il       le mieux valait découper  marcel migozzi vient de giovanni rubino dit 1-nous sommes dehors. si elle est belle ? je zacinto dove giacque il mio pour jean gautheronle cosmos décembre 2001. vous avez       la « 8° de       dans ma gorge en ceste tere ad estet ja       au temps où les coeurs printemps breton, printemps reflets et echosla salle  “s’ouvre prenez vos casseroles et la légende fleurie est toutes ces pages de nos souvent je ne sais rien de       au chairs à vif paumes glaciation entre pour jean marie toute trace fait sens. que titrer "claude viallat, li quens oger cuardise antoine simon 12     à dessiner les choses banales onzième     l’é antoine simon 32 madame est une et voici maintenant quelques sixième       p&eacu       sur de toutes les antoine simon 21 macles et roulis photo 6 chaque jour est un appel, une       dans "si elle est envoi du bulletin de bribes pas de pluie pour venir les premières ecrire sur le geste de l’ancienne, le tissu d’acier maintenant il connaît le       j̵       la       &n à     un mois sans ce qui importe pour pour egidio fiorin des mots autre petite voix abstraction voir figuration dernier vers que mort       voyage       le   3   

les l’art c’est la josué avait un rythme allons fouiller ce triangle dernier vers aoi dernier vers aoi pour andré villers 1) la prédication faite       en       grappe nu(e), comme son nom   mille fardeaux, mille dans les rêves de la       et le vieux qui halt sunt li pui e mult halt pierre ciel "et bien, voilà..." dit encore la couleur, mais cette       les 5) triptyque marocain       apparu attention beau religion de josué il al matin, quant primes pert  de la trajectoire de ce de prime abord, il en introduction à la galerie chave qui       & ici, les choses les plus a grant dulur tendrai puis       baie (la numérotation des c’est seulement au la musique est le parfum de (de)lecta lucta   ce       avant    nous le texte qui suit est, bien la fraîcheur et la 1 la confusion des     tout autour pour nicolas lavarenne ma       é quand nous rejoignons, en je suis celle qui trompe       cerisi je suis occupé ces dans ce périlleux mult est vassal carles de antoine simon 2 dernier vers aoi grant est la plaigne e large       je la tentation du survol, à       une dans un coin de nice, nous avons affaire à de       s̵ f tous les feux se sont       et tu et si tu dois apprendre à même si pour angelo les doigts d’ombre de neige pur ceste espee ai dulor e       un     [1]   “... parler une f dans le sourd chatoiement       " ce qui fascine chez     après antoine simon 15 sa langue se cabre devant le a dix sept ans, je ne savais c’est pour moi le premier nous avancions en bas de cyclades, iii° cet article est paru dans le la route de la soie, à pied, dernier vers aoi troisième essai et c’est parfois un pays violette cachéeton on trouvera la video       les dans l’innocence des     dans la ruela     du faucon       assis que d’heures dire que le livre est une       dans nous dirons donc  “la signification il avait accepté nous viendrons nous masser  “comment seul dans la rue je ris la antoine simon 24       banlie comme c’est monde imaginal,       l̵ mesdames, messieurs, veuillez quand c’est le vent qui station 7 : as-tu vu judas se pure forme, belle muette, 1257 cleimet sa culpe, si quelque chose ce texte m’a été dans les carnets dans le train premier 0 false 21 18 dernier vers aoi Éléments - outre la poursuite de la mise pas facile d’ajuster le ce qu’un paysage peut c’est un peu comme si,       dans  tous ces chardonnerets mise en ligne juste un  le livre, avec dernier vers aoi       aujour f qu’il vienne, le feu il existe deux saints portant errer est notre lot, madame, pour martine       sous station 5 : comment antoine simon 11 macao grise     surgi en 1958 ben ouvre à station 1 : judas   anatomie du m et       la trois tentatives desesperees       sur       dans       va       bonhe je m’étonne toujours de la rm : d’accord sur       voyage dernier vers aoi ce 28 février 2002. pourquoi yves klein a-t-il 1) la plupart de ces       dans À max charvolen et martin deuxième approche de libre de lever la tête pas une année sans évoquer sables mes parolesvous seins isabelle boizard 2005 v.- les amicales aventures du carissimo ulisse,torna a aucun hasard si se la bouche pure souffrance il arriva que       o       marche écoute, josué, j’entends sonner les a claude b.   comme tout est prêt en moi pour       voyage   un vendredi la terre nous tendresse du mondesi peu de  dernières mises pour daniel farioli poussant et que dire de la grâce pour mes enfants laure et pour jean-louis cantin 1.- je découvre avant toi encore une citation“tu nous serons toujours ces la pureté de la survie. nul elle disposait d’une       fourmi neuf j’implore en vain les amants se qu’est-ce qui est en je n’hésiterai passet li jurz, la noit est cet article est paru immense est le théâtre et les installations souvent, dans ce pays ma mère je ne saurais dire avec assez la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

 C’était ainsi parfois, et sous le feu roulant des questions de Dieu, Josué demeurait muet. Dieu seul était capable de repasser ainsi en des discours sans fin des questions sans réponse. Ou en tout cas les questions étaient telles que la réponse était celui qui les posait et tout en répondant Josué pensait “ Tu dis, mais moi je parle ”. Et chaque fois Dieu, qui le savait dieu sait comment— lui répondait : “ Eh oui, Josué, tu parles, tu parles même trop, pour te le dire en clair, Josué, tu me les gonfles ! "

et

les mots s’envolèrent

   Je parle oui je parle et c’est pour faire entendre 1’inouï de ce que tu répètes. Qui est le vainqueur de qui ? Et qui peut invoquer qui ? Priez vous tous, prions et que la terre tourne !

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette