BRIBES EN LIGNE
cinquième essai tout dernier vers aoi et je vois dans vos coupé en deux quand  epître aux   encore une c’est le grand dans les écroulements f le feu est venu,ardeur des f tous les feux se sont réponse de michel les routes de ce pays sont f j’ai voulu me pencher montagnesde ce qui aide à pénétrer le antoine simon 29 journée de   la production trois (mon souffle au matin f le feu m’a f toutes mes   le texte suivant a torna a sorrento ulisse torna  les premières voudrais je vous abstraction voir figuration       l̵ il est le jongleur de lui station 5 : comment petites proses sur terre deuxième apparition de l’appel tonitruant du antoine simon 20       voyage pour martin pour andré villers 1) dernier vers aoi granz fut li colps, li dux en v.- les amicales aventures du sixième ma mémoire ne peut me on a cru à je crie la rue mue douleur fontelucco, 6 juillet 2000   un vendredi fin première et si tu dois apprendre à quelque temps plus tard, de une il faut dire les dentelle : il avait epuisement de la salle, j’écoute vos       sur       &eacut « pouvez-vous al matin, quant primes pert très saintes litanies       gentil bribes en ligne a lorsqu’on connaît une le géographe sait tout f les marques de la mort sur  “s’ouvre       vu       les       sur rare moment de bonheur, dans le train premier arbre épanoui au ciel iloec endreit remeint li os un homme dans la rue se prend dernier vers aoi pour jacqueline moretti,       dans ce jour là, je pouvais li quens oger cuardise que reste-t-il de la traquer au matin du se placer sous le signe de la légende fleurie est    7 artistes et 1 pour michèle gazier 1 "ah ! mon doux pays, le soleil n’est pas       le rimbaud a donc antoine simon 11 juste un mot pour annoncer ce pays que je dis est antoine simon 22 cet univers sans       apr&eg un jour nous avons vous avez la prédication faite grande lune pourpre dont les percey priest lakesur les je suis occupé ces mieux valait découper       &n ce monde est semé cet article est paru dans le première       tourne dernier vers aoi       ce alocco en patchworck © je suis celle qui trompe pour m.b. quand je me heurte  improbable visage pendu raphaël soudain un blanc fauche le accoucher baragouiner guetter cette chose   né le 7 le travail de bernard ainsi fut pétrarque dans deux ajouts ces derniers vi.- les amicales aventures ce nécrologie karles se dort cum hume avant propos la peinture est ici, les choses les plus       object ] heureux l’homme essai de nécrologie, pas de pluie pour venir un trait gris sur la dernier vers aoi je ne peins pas avec quoi, mouans sartoux. traverse de c’est la peur qui fait       jonath  pour de       chaque le lent déferlement       arauca       vu       que (en regardant un dessin de même si il aurait voulu être antoine simon 2  “ne pas en 1958 ben ouvre à la vie humble chez les et ces et ma foi,     l’é       soleil attendre. mot terrible.       marche       à       dans       le saluer d’abord les plus       la on trouvera la video souvent je ne sais rien de ço dist li reis : les amants se       bonhe giovanni rubino dit le proche et le lointain       banlie   six formes de la  dernier salut au       vaches  au travers de toi je dans ce périlleux c’est ici, me un titre : il infuse sa m1             " certains soirs, quand je       sur le allons fouiller ce triangle       la antoine simon 10 rm : d’accord sur si elle est belle ? je régine robin, six de l’espace urbain, thème principal : max charvolen, martin miguel bien sûrla de sorte que bientôt un verre de vin pour tacher viallat © le château de il n’était qu’un       d&eacu comment entrer dans une       " violette cachéeton "je me tais. pour taire. la gaucherie à vivre, passet li jurz, si turnet a le 15 mai, à il existe deux saints portant reflets et echosla salle moi cocon moi momie fuseau bel équilibre et sa ce paysage que tu contemplais a supposer quece monde tienne madame a des odeurs sauvages   un paroles de chamantu on préparait  hors du corps pas a ma mère, femme parmi apaches : en introduction à pour martine       pass&e la littérature de c’est seulement au la tentation du survol, à       pass&e antoine simon 9 j’entends sonner les  il est des objets sur       sur il ne s’agit pas de  tous ces chardonnerets est-ce parce que, petit, on il y a tant de saints sur dernier vers aoi antoine simon 23 antoine simon 17 une errance de f dans le sourd chatoiement et…  dits de       retour il y a dans ce pays des voies   d’un coté, et si au premier jour il  monde rassemblé  tu ne renonceras pas.    en dans la caverne primordiale       nuage quelques autres mesdames, messieurs, veuillez dernier vers que mort     longtemps sur       enfant toutes ces pages de nos les cuivres de la symphonie a la fin il ne resta que accorde ton désir à ta       le histoire de signes .       object art jonction semble enfin deuxième apparition pour max charvolen 1) carissimo ulisse,torna a "si elle est c’est la chair pourtant pour jean-marie simon et sa li emperere s’est l’illusion d’une « amis rollant, de a la femme au le passé n’est cyclades, iii° quand nous rejoignons, en macles et roulis photo 1 bal kanique c’est Être tout entier la flamme dans le monde de cette troisième essai dernier vers aoi ensevelie de silence,       nuage       &agrav d’abord l’échange des quatre si la mer s’est       journ& toi, mésange à     double le bulletin de "bribes pour mireille et philippe sur la toile de renoir, les raphaËl la rencontre d’une a toi le don des cris qui j’ai parlé  ce mois ci : sub   pour adèle et  ce qui importe pour je dors d’un sommeil de "tu sais ce que c’est l’éclair me dure, li emperere par sa grant deuxième suite leonardo rosa       en un 5) triptyque marocain la bouche pleine de bulles de pa(i)smeisuns en est venuz granz est li calz, si se     extraire       six le glacis de la mort nous savons tous, ici, que   à la bonne       droite sur l’erbe verte si est (dans mon ventre pousse une la langue est intarissable tendresses ô mes envols       l̵       la noble folie de josué, si j’étais un avec marc, nous avons       ...mai       la de toutes les en cet anniversaire, ce qui lentement, josué "nice, nouvel éloge de la deuxième approche de madame est une torche. elle présentation du il en est des meurtrières.       le merci à marc alpozzo l’heure de la       dans    nous "et bien, voilà..." dit (ma gorge est une madame, c’est notre pluies et bruines,       é et tout avait     depuis nice, le 8 octobre “le pinceau glisse sur sous l’occupation  mise en ligne du texte il n’est pire enfer que equitable un besoin sonnerait quelques textes    courant       la pie je serai toujours attentif à la mastication des raphaël       au un tunnel sans fin et, à il n’y a pas de plus les textes mis en ligne c’est une sorte de able comme capable de donner   le 10 décembre temps de pierres       mouett     nous       allong poème pour       quinze toutefois je m’estimais     son deuxième  zones gardées de       bonheu     le cygne sur recleimet deu mult premier vers aoi dernier tout le problème quand sur vos visages les générations il ne sait rien qui ne va dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la   au milieu de       o des voix percent, racontent cliquetis obscène des les dieux s’effacent   la baie des anges patrick joquel vient de mon travail est une carles li reis en ad prise sa dernier vers aoi pour andrée       deux la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

 C’était ainsi parfois, et sous le feu roulant des questions de Dieu, Josué demeurait muet. Dieu seul était capable de repasser ainsi en des discours sans fin des questions sans réponse. Ou en tout cas les questions étaient telles que la réponse était celui qui les posait et tout en répondant Josué pensait “ Tu dis, mais moi je parle ”. Et chaque fois Dieu, qui le savait dieu sait comment— lui répondait : “ Eh oui, Josué, tu parles, tu parles même trop, pour te le dire en clair, Josué, tu me les gonfles ! "

et

les mots s’envolèrent

   Je parle oui je parle et c’est pour faire entendre 1’inouï de ce que tu répètes. Qui est le vainqueur de qui ? Et qui peut invoquer qui ? Priez vous tous, prions et que la terre tourne !

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette