BRIBES EN LIGNE
 tu vois im font chier       parfoi       entre le proche et le lointain sous l’occupation pas même sors de mon territoire. fais « voici       &agrav il existe deux saints portant j’écoute vos s’égarer on rimbaud a donc mi viene in mentemi dans les carnets bien sûr, il y eut dernier vers aoi pas sur coussin d’air mais       pass&e pour michèle aueret  pour jean le       &n rossignolet tu la archipel shopping, la f dans le sourd chatoiement       un un nouvel espace est ouvert       fleur spectacle de josué dit le temps passe si vite,       sur  martin miguel vient     cet arbre que sous la pression des       le bernard dejonghe... depuis ce texte se présente et si au premier jour il dernier vers aoi marcel alocco a carles respunt : pourquoi yves klein a-t-il tous ces charlatans qui lorsqu’on connaît une pour maxime godard 1 haute j’ai perdu mon       embarq ainsi fut pétrarque dans   un vendredi reprise du site avec la ….omme virginia par la dans ma gorge     extraire   (à inoubliables, les       l̵ etudiant à Être tout entier la flamme  “la signification (josué avait lentement tout mon petit univers en dernier vers aoi autre citation ils avaient si longtemps, si quelque temps plus tard, de imagine que, dans la c’est la chair pourtant les cuivres de la symphonie la communication est     rien zacinto dove giacque il mio 5) triptyque marocain titrer "claude viallat, (la numérotation des dernier vers doel i avrat,       le antoine simon 18 pour jean gautheronle cosmos couleur qui ne masque pas nouvelles mises en       sabots dimanche 18 avril 2010 nous un tunnel sans fin et, à   pour olivier   on n’est que d’heures les parents, l’ultime preambule – ut pictura pour onze sous les cercles       je me au rayon des surgelés  le livre, avec dernier vers aoi       et tu       va autre petite voix l’impossible de soie les draps, de soie quand les mots   jn 2,1-12 : madame est une madame déchirée antoine simon 26 la vie humble chez les       le   pour théa et ses ici, les choses les plus (ô fleur de courge...       é  au travers de toi je     un mois sans carmelo arden quin est une  le grand brassage des encore la couleur, mais cette tes chaussures au bas de       deux et je vois dans vos       la pour qui veut se faire une       sur dans le respect du cahier des halt sunt li pui e mult halt genre des motsmauvais genre ensevelie de silence, l’évidence à la mémoire de toulon, samedi 9 antoine simon 32 ne pas négocier ne pour andré la rencontre d’une la terre nous sur la toile de renoir, les       nuage ( ce texte a r.m.a toi le don des cris qui       &agrav       soleil pour pierre theunissen la dernier vers aoi j’ai longtemps je déambule et suis la route de la soie, à pied, tu le saiset je le vois  les premières je ne saurais dire avec assez autres litanies du saint nom       la   iv    vers rêves de josué,     m2 &nbs le samedi 26 mars, à 15 je ne sais pas si le vieux qui quand nous rejoignons, en       dans       je pour marcel     ton       au dernier vers aoi il semble possible macles et roulis photo 7 antoine simon 5 ma mémoire ne peut me pluies et bruines, (en regardant un dessin de   3   

les le ciel de ce pays est tout glaciation entre le grand combat : de prime abord, il 1) notre-dame au mur violet  il y a le pour jacqueline moretti, af : j’entends nous lirons deux extraits de ce monde est semé morz est rollant, deus en ad       ruelle « pouvez-vous g. duchêne, écriture le       l̵ le ciel est clair au travers abstraction voir figuration À peine jetés dans le elle réalise des     le cygne sur       reine  il est des objets sur la force du corps,       rampan       voyage …presque vingt ans plus  jésus vos estes proz e vostre  un livre écrit onzième       sur aux george(s) (s est la juste un     chant de       &n       les m1        zones gardées de c’est un peu comme si, le galop du poème me       fourmi la tentation du survol, à il en est des meurtrières.       quinze un jour nous avons n’ayant pas   tout est toujours en pour julius baltazar 1 le deux ajouts ces derniers quel étonnant "ah ! mon doux pays, pierre ciel       voyage vertige. une distance se reprendre. creuser son j’ai en réserve deuxième approche de nous savons tous, ici, que l’illusion d’une temps où le sang se dernier vers aoi on croit souvent que le but  au mois de mars, 1166       devant dernier vers aoi générations un jour, vous m’avez giovanni rubino dit un soir à paris au de pa(i)smeisuns en est venuz temps de pierres dans la chaque automne les         &n granz fut li colps, li dux en nu(e), comme son nom à la bonne   le texte suivant a en ceste tere ad estet ja rêve, cauchemar, assise par accroc au bord de epuisement de la salle,       l̵ accorde ton désir à ta       d&eacu merci à marc alpozzo je m’étonne toujours de la et ces et…  dits de f le feu m’a c’est la distance entre dire que le livre est une on cheval ce texte m’a été elle disposait d’une au matin du la cité de la musique       deux j’ai ajouté   voici donc la est-ce parce que, petit, on antoine simon 20 al matin, quant primes pert avez-vous vu       dans  monde rassemblé 1254 : naissance de d’ eurydice ou bien de       juin       le je ne peins pas avec quoi,       la bribes en ligne a le scribe ne retient carles li reis en ad prise sa       "       apr&eg je rêve aux gorges branches lianes ronces    courant tromper le néant station 3 encore il parle au labyrinthe des pleursils   les plus terribles macles et roulis photo 4       reine deuxième apparition de attelage ii est une œuvre 1.- les rêves de dernier vers aoi la langue est intarissable quando me ne so itu pe madame porte à dernier vers aoi li quens oger cuardise       mouett aux barrières des octrois qu’est-ce qui est en   encore une quelques textes polenta pour lee ecrire les couleurs du monde des conserves !       aujour antoine simon 9       dans une errance de l’erbe del camp, ki       st 1257 cleimet sa culpe, si carissimo ulisse,torna a où l’on revient pour michèle gazier 1   un entr’els nen at ne pui       ...mai       apr&eg antoine simon 22 depuis le 20 juillet, bribes       alla le pendu     du faucon     une abeille de le franchissement des       pour  l’écriture soudain un blanc fauche le f les rêves de la prédication faite des voiles de longs cheveux le corps encaisse comme il pour andré       m̵ clere est la noit e la hans freibach : outre la poursuite de la mise merle noir  pour       sur il faut aller voir  “comment "ces deux là se pour michèle je t’enlace gargouille     quand 13) polynésie dernier vers aoi de pareïs li seit la       le       un       ce qui fascine chez antoine simon 25 et il fallait aller debout  hors du corps pas il en est des noms comme du       &ccedi les installations souvent, au lecteur voici le premier       &agrav nos voix pour jacky coville guetteurs villa arson, nice, du 17 apaches : " je suis un écorché vif. je suis bien dans les amants se je sais, un monde se douce est la terre aux yeux et c’était dans le 15 mai, à moi cocon moi momie fuseau o tendresses ô mes je t’enfourche ma     [1]  dix l’espace ouvert au carcassonne, le 06 cliquetis obscène des le 2 juillet   j’ai souvent intendo... intendo ! ce la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

 C’était ainsi parfois, et sous le feu roulant des questions de Dieu, Josué demeurait muet. Dieu seul était capable de repasser ainsi en des discours sans fin des questions sans réponse. Ou en tout cas les questions étaient telles que la réponse était celui qui les posait et tout en répondant Josué pensait “ Tu dis, mais moi je parle ”. Et chaque fois Dieu, qui le savait dieu sait comment— lui répondait : “ Eh oui, Josué, tu parles, tu parles même trop, pour te le dire en clair, Josué, tu me les gonfles ! "

et

les mots s’envolèrent

   Je parle oui je parle et c’est pour faire entendre 1’inouï de ce que tu répètes. Qui est le vainqueur de qui ? Et qui peut invoquer qui ? Priez vous tous, prions et que la terre tourne !

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette