BRIBES EN LIGNE
      dans antoine simon 5 les dernières le lent déferlement iloec endreit remeint li os juste un       allong au labyrinthe des pleursils     longtemps sur pour andrée de pareïs li seit la f les feux m’ont   ciel !!!! attelage ii est une œuvre       sur elle ose à peine rêves de josué, ne pas négocier ne       le deuxième chaque jour est un appel, une il en est des noms comme du pas de pluie pour venir     nous le coeur du       j̵       la le ciel de ce pays est tout pas facile d’ajuster le       deux il y a tant de saints sur       object sa langue se cabre devant le tout en vérifiant quando me ne so itu pe pour mireille et philippe sauvage et fuyant comme polenta les lettres ou les chiffres       bien il n’y a pas de plus  hors du corps pas       montag mult ben i fierent franceis e       nuage il n’est pire enfer que  l’écriture ce jour-là il lui paysage de ta tombe  et max charvolen, martin miguel dernier vers aoi merci au printemps des dernier vers aoi     m2 &nbs  “ne pas     depuis   un  avec « a la       le merci à la toile de a la libération, les un verre de vin pour tacher bien sûrla       ruelle c’est vrai le bulletin de "bribes   se  improbable visage pendu frères et ma chair n’est       sur antoine simon 22 dans un coin de nice, autre petite voix     le cygne sur dernier vers aoi marché ou souk ou (ô fleur de courge... la fonction, i mes doigts se sont ouverts       droite il était question non dernier vers aoi c’est pour moi le premier 0 false 21 18 hans freibach : dans le respect du cahier des ( ce texte a la vie humble chez les le 28 novembre, mise en ligne li quens oger cuardise     faisant la rm : d’accord sur       sur arbre épanoui au ciel antoine simon 21 toutefois je m’estimais       le j’ai ajouté a dix sept ans, je ne savais     les fleurs du       envoi du bulletin de bribes le texte qui suit est, bien dernier vers aoi     ton de toutes les antoine simon 10 encore une citation“tu on peut croire que martine cinquième citationne       &n allons fouiller ce triangle depuis le 20 juillet, bribes       ...mai  “ce travail qui   j’ai souvent al matin, quant primes pert à la mémoire de vous êtes dans ma gorge       l̵ violette cachéeton s’ouvre la  epître aux dernier vers aoi   saint paul trois carissimo ulisse,torna a 1. il se trouve que je suis quelques textes a propos de quatre oeuvres de on trouvera la video au programme des actions 1-nous sommes dehors.   le texte suivant a des voiles de longs cheveux equitable un besoin sonnerait       au       bonheu   entrons       ce moi cocon moi momie fuseau que d’heures pour maguy giraud et suite de (la numérotation des la liberté de l’être bernadette griot vient de     rien le proche et le lointain l’ami michel       mouett du bibelot au babilencore une     pourquoi  c’était     chambre au seuil de l’atelier un tunnel sans fin et, à pourquoi yves klein a-t-il deuxième essai le macao grise     au couchant  l’exposition  pour jean-marie simon et sa ajout de fichiers sons dans pour martin pour jean gautheronle cosmos       apparu  il y a le la bouche pleine de bulles bientôt, aucune amarre les plus terribles un temps hors du fragilité humaine. mise en ligne d’un la communication est       le après la lecture de marie-hélène (dans mon ventre pousse une le lent tricotage du paysage d’un bout à   ils s’étaient quelque temps plus tard, de  pour le dernier jour le geste de l’ancienne, nous viendrons nous masser j’oublie souvent et passet li jurz, si turnet a il s’appelait le pendu lancinant ô lancinant heureuse ruine, pensait À max charvolen et sables mes parolesvous on préparait   dits de       sur antoine simon 19 poussées par les vagues antoine simon 18 f le feu s’est 0 false 21 18 il arriva que a l’aube des apaches, "et bien, voilà..." dit de proche en proche tous dernier vers aoi ici, les choses les plus tromper le néant etudiant à       dans premier vers aoi dernier le corps encaisse comme il       " approche d’une       le       fourr& temps où les coeurs 1- c’est dans       longte la terre a souvent tremblé  référencem       la coupé le sonà neuf j’implore en vain madame porte à la mort, l’ultime port, mon cher pétrarque, zacinto dove giacque il mio la rencontre d’une j’écoute vos temps de pierres dans la c’est un peu comme si, tous ces charlatans qui douze (se fait terre se antoine simon 6     hélas, carmelo arden quin est une       vu quand vous serez tout       m̵ rossignolet tu la       voyage (vois-tu, sancho, je suis douce est la terre aux yeux       les journée de       six franchement, pensait le chef, réponse de michel dernier vers aoi       &agrav dans les hautes herbes « h&eacu clers fut li jurz e li       le rare moment de bonheur, ce qui fait tableau : ce   six formes de la       le mais jamais on ne « e ! malvais  le livre, avec  zones gardées de lentement, josué et que vous dire des pour martine, coline et laure Être tout entier la flamme       sur bien sûr, il y eut (À l’église   je n’ai jamais peinture de rimes. le texte  de même que les pluies et bruines, vi.- les amicales aventures dans ce périlleux       au est-ce parce que, petit, on langues de plomba la       neige nous avons affaire à de station 4 : judas  et te voici humanité “le pinceau glisse sur       la pour jean marie pour michèle aueret s’égarer on       la ce qui fascine chez   3   

les bribes en ligne a dernier vers aoi  si, du nouveau troisième essai reflets et echosla salle       la madame, vous débusquez       l̵ bernard dejonghe... depuis l’heure de la mult est vassal carles de pour daniel farioli poussant À perte de vue, la houle des les amants se  marcel migozzi vient de       qui il souffle sur les collines grande lune pourpre dont les   en grec, morías j’ai changé le coupé en deux quand de soie les draps, de soie à la bonne       ma       ( deuxième essai légendes de michel les avenues de ce pays d’un côté ecrire les couleurs du monde     une abeille de dernier vers aoi   granz fut li colps, li dux en si j’étais un a la fin il ne resta que cinquième essai tout les routes de ce pays sont paroles de chamantu les dieux s’effacent la fraîcheur et la dans l’effilé de  tous ces chardonnerets tendresse du mondesi peu de tant pis pour eux. préparation des       crabe-       pass&e karles se dort cum hume  martin miguel vient un nouvel espace est ouvert       "       bruyan tout le problème pour frédéric   on n’est able comme capable de donner   adagio   je       m̵   1) cette sculpter l’air : il pleut. j’ai vu la dans l’innocence des deux mille ans nous  jésus li emperere par sa grant bribes en ligne a d’abord l’échange des soudain un blanc fauche le derniers ce monde est semé ce       et       dans    seule au quatre si la mer s’est un soir à paris au j’ai parlé quatrième essai de onzième macles et roulis photo 6      & régine robin, ses mains aussi étaient   pour théa et ses       jardin     du faucon je n’ai pas dit que le comme ce mur blanc et ces "la musique, c’est le 1254 : naissance de essai de nécrologie, si j’avais de son le vieux qui tu le saiset je le vois antoine simon 9 10 vers la laisse ccxxxii la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

polenta sapientiae  ora pro nobis

salame infirmorum  ora pro nobis

refugium peccatorum  ora pro nobis

consolatio afflictorum  ora pro nobis

auxilium christianorum  ora pro nobis

regina angelorum  ora pro nobis

salus attristorum  ora pro nobis

poesia peccatorum  ora pro nobis

musica afflictorum  ora pro nobis

troncia d’ai christianorum  ora pro nobis

poesia angelorum  ora pro nobis

parola patriarchorum  ora pro nobis

parola profetorum  ora pro nobis

babaciu apostolorum  ora pro nobis

baieta martyrum  ora pro nobis

susseta confessorum  ora pro nobis

blablabla sanctorum omnium  ora pro nobis

Evian fructissima sine labe concetta  ora pro nobis

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette