BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi raphaËl petit matin frais. je te  au travers de toi je       midi pure forme, belle muette, certains prétendent mille fardeaux, mille il faut laisser venir madame le temps passe si vite, carissimo ulisse,torna a clquez sur epuisement de la salle, c’est pour moi le premier ne pas négocier ne la prédication faite   pour olivier       sur « amis rollant, de "nice, nouvel éloge de la cliquetis obscène des frères et genre des motsmauvais genre montagnesde madame des forêts de f le feu m’a preambule – ut pictura sa langue se cabre devant le le bulletin de "bribes (la numérotation des six de l’espace urbain,       un antoine simon 30 « h&eacu pas de pluie pour venir   3   

les  ce mois ci : sub je suis occupé ces antoine simon 25 hans freibach : quatrième essai de la mort d’un oiseau. en introduction à si tu es étudiant en tout est possible pour qui  dernières mises jusqu’à il y a deuxième essai le 26 août 1887, depuis 1. il se trouve que je suis       baie ce monde est semé dont les secrets… à quoi la rencontre d’une   la production pourquoi yves klein a-t-il « pouvez-vous des conserves ! temps de bitume en fusion sur pour angelo il ne reste plus que le       &agrav pour jean marie madame est la reine des la chaude caresse de     oued coulant       une  pour jean le on cheval a propos de quatre oeuvres de       " le plus insupportable chez allons fouiller ce triangle ici. les oiseaux y ont fait         &n les oiseaux s’ouvrent à sylvie   ciel !!!! dans la caverne primordiale   le texte suivant a quelques autres non... non... je vous assure, pour daniel farioli poussant préparation des zacinto dove giacque il mio    nous la galerie chave qui "tu sais ce que c’est générations le passé n’est est-ce parce que, petit, on imagine que, dans la 1-nous sommes dehors.   adagio   je       &agrav       apr&eg  dans le livre, le "je me tais. pour taire. c’est parfois un pays       bien cinquième citationne aux barrières des octrois merci à marc alpozzo  si, du nouveau comme c’est  zones gardées de tendresses ô mes envols cette machine entre mes nice, le 8 octobre je t’enfourche ma ce paysage que tu contemplais le 23 février 1988, il samuelchapitre 16, versets 1 régine robin, langues de plomba la la vie est ce bruissement à bernadette tes chaussures au bas de     le rm : nous sommes en   que signifie le grand combat : mult ben i fierent franceis e nous avons affaire à de le proche et le lointain       au       au la liberté s’imprime à  le livre, avec able comme capable de donner s’ouvre la etait-ce le souvenir       soleil antoine simon 29 quelques textes la fonction, deuxième merci à la toile de paien sunt morz, alquant f les feux m’ont "ah ! mon doux pays, antoine simon 24 quatre si la mer s’est je ne sais pas si "ces deux là se macles et roulis photo 3 diaphane est le rêves de josué, deuxième apparition de des quatre archanges que comme ce mur blanc  de la trajectoire de ce dernier vers aoi granz est li calz, si se il est le jongleur de lui pour jacqueline moretti, les dernières       "       d&eacu un soir à paris au pour max charvolen 1) cher bernard nous savons tous, ici, que de la a propos d’une autres litanies du saint nom troisième essai et il aurait voulu être dentelle : il avait v.- les amicales aventures du laure et pétrarque comme ma voix n’est plus que merle noir  pour       nuage cet univers sans       la  “ce travail qui     quand il en est des meurtrières. quando me ne so itu pe pas sur coussin d’air mais       bonheu   le 10 décembre       le 1- c’est dans l’ami michel dans le pain brisé son voici des œuvres qui, le antoine simon 11 pour jean-louis cantin 1.- si j’avais de son l’impossible f toutes mes de sorte que bientôt abu zayd me déplait. pas quai des chargeurs de       l̵ ce qui fait tableau : ce       cerisi     un mois sans mult est vassal carles de comment entrer dans une temps de pierres il ne s’agit pas de madame porte à « voici dans ce périlleux et tout avait  c’était 13) polynésie       la essai de nécrologie,       au     pluie du pour michèle poème pour À max charvolen et et…  dits de charogne sur le seuilce qui assise par accroc au bord de archipel shopping, la le ciel est clair au travers dans les rêves de la       glouss si j’étais un 1 au retour au moment passet li jurz, la noit est deux mille ans nous macao grise       retour       pass&e reprise du site avec la l’erbe del camp, ki avez-vous vu l’homme est la deuxième édition du pour le prochain basilic, (la       l̵ carles respunt : travail de tissage, dans quel ennui, mortel pour       deux ce dans les carnets dernier vers aoi chaises, tables, verres, accorde ton désir à ta vedo la luna vedo le le galop du poème me grande lune pourpre dont les antoine simon 26 pour lee fin première       vaches approche d’une sables mes parolesvous al matin, quant primes pert       devant a dix sept ans, je ne savais       marche nice, le 18 novembre 2004 i.- avaler l’art par écoute, josué,       fourr& il faut aller voir     &nbs 5) triptyque marocain j’ai changé le très saintes litanies r.m.a toi le don des cris qui quand les eaux et les terres       &n       arauca dans l’effilé de autre citation"voui nos voix       en un j’ai en réserve chercher une sorte de les premières     " pour nicolas lavarenne ma  l’exposition  coupé en deux quand la fraîcheur et la à un besoin de couper comme de À peine jetés dans le       j̵       sous       ruelle     depuis et si au premier jour il de toutes les ses mains aussi étaient il tente de déchiffrer, le ciel de ce pays est tout voudrais je vous dans ce pays ma mère le "patriote",       le une autre approche de pour raphaël   (à       dans sauvage et fuyant comme     une abeille de le texte qui suit est, bien "moi, esclave" a coupé le sonà fontelucco, 6 juillet 2000 etudiant à il semble possible       quand temps de pierres dans la       dans deuxième approche de lancinant ô lancinant       " se reprendre. creuser son d’un bout à apaches : pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi mougins. décembre dessiner les choses banales       ce    il pour robert l’éclair me dure, sors de mon territoire. fais clers est li jurz et li       sabots fragilité humaine. il y a des objets qui ont la je m’étonne toujours de la       le       journ& cyclades, iii° bribes en ligne a la question du récit       &agrav c’est ici, me antoine simon 7 pour andré villers 1)    en raphaël vous dites : "un toulon, samedi 9 dernier vers aoi nous avancions en bas de l’une des dernières       au  la toile couvre les au lecteur voici le premier granz fut li colps, li dux en       sur   au milieu de le geste de l’ancienne, tu le saiset je le vois on dit qu’agathe le numéro exceptionnel de derniers vers sun destre il pleut. j’ai vu la antoine simon 10     du faucon pour julius baltazar 1 le …presque vingt ans plus     l’é “dans le dessin je déambule et suis de pareïs li seit la dernier vers aoi dernier vers que mort je suis celle qui trompe ki mult est las, il se dort si grant dol ai que ne       object dernier vers aoi il souffle sur les collines il arriva que et que dire de la grâce nu(e), comme son nom     double seul dans la rue je ris la karles se dort cum hume journée de c’est la distance entre le nécessaire non les routes de ce pays sont       gentil aucun hasard si se la force du corps, la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

polenta sapientiae  ora pro nobis

salame infirmorum  ora pro nobis

refugium peccatorum  ora pro nobis

consolatio afflictorum  ora pro nobis

auxilium christianorum  ora pro nobis

regina angelorum  ora pro nobis

salus attristorum  ora pro nobis

poesia peccatorum  ora pro nobis

musica afflictorum  ora pro nobis

troncia d’ai christianorum  ora pro nobis

poesia angelorum  ora pro nobis

parola patriarchorum  ora pro nobis

parola profetorum  ora pro nobis

babaciu apostolorum  ora pro nobis

baieta martyrum  ora pro nobis

susseta confessorum  ora pro nobis

blablabla sanctorum omnium  ora pro nobis

Evian fructissima sine labe concetta  ora pro nobis

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette