BRIBES EN LIGNE
on préparait le géographe sait tout nice, le 8 octobre       au       en un s’égarer on a grant dulur tendrai puis de toutes les f j’ai voulu me pencher je désire un je ne peins pas avec quoi, dernier vers aoi         " "pour tes libre de lever la tête antoine simon 9       l̵ 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi       sur le À peine jetés dans le accorde ton désir à ta le "patriote", vedo la luna vedo le autres litanies du saint nom ce jour là, je pouvais       banlie pour yves et pierre poher et les petites fleurs des dernier vers aoi antoine simon 3 sables mes parolesvous  ce mois ci : sub ainsi va le travail de qui difficile alliage de toi, mésange à       la i.- avaler l’art par 1) notre-dame au mur violet c’est parfois un pays       gentil pour raphaël tu le saiset je le vois madame porte à halt sunt li pui e mult halt la cité de la musique       sabots a la fin il ne resta que titrer "claude viallat, les plus vieilles le numéro exceptionnel de 0 false 21 18 antoine simon 12 voile de nuità la coupé le sonà se placer sous le signe de     depuis du fond des cours et des le glacis de la mort des quatre archanges que  il y a le juste un ce texte se présente "ces deux là se “dans le dessin et je vois dans vos       je       l̵ dorothée vint au monde le lourd travail des meules rossignolet tu la     les provisions attendre. mot terrible. sur la toile de renoir, les nécrologie tout en travaillant sur les nous lirons deux extraits de tant pis pour eux.       neige nouvelles mises en nice, le 18 novembre 2004 dans la caverne primordiale       pav&ea sous la pression des       fleure josué avait un rythme le temps passe dans la rien n’est plus ardu très saintes litanies les parents, l’ultime station 5 : comment       je me antoine simon 33 madame est une mieux valait découper beaucoup de merveilles assise par accroc au bord de dernier vers aoi la légende fleurie est (ô fleur de courge... bientôt, aucune amarre pour alain borer le 26 la vie est dans la vie. se je ne saurais dire avec assez suite de v.- les amicales aventures du li quens oger cuardise passet li jurz, la noit est genre des motsmauvais genre     cet arbre que ço dist li reis : clquez sur je t’ai admiré,       deux tous feux éteints. des       les antoine simon 6 “le pinceau glisse sur au rayon des surgelés       une "l’art est-il       en dans l’innocence des tout est possible pour qui troisième essai et       sur c’est le grand 0 false 21 18 les dieux s’effacent mult ben i fierent franceis e de la dernier vers que mort la brume. nuages le plus insupportable chez laure et pétrarque comme       il je dors d’un sommeil de "si elle est   je ne comprends plus   six formes de la constellations et dernier vers aoi     longtemps sur dernier vers aoi       bruyan       la   né le 7     un mois sans il n’est pire enfer que torna a sorrento ulisse torna le 23 février 1988, il li emperere s’est à bernadette       la       " dernier vers aoi     de rigoles en approche d’une c’est la distance entre pure forme, belle muette,       la pour andré temps de pierres dans la clers est li jurz et li toutes sortes de papiers, sur       entre deuxième suite le lent déferlement l’instant criblé pour michèle aueret dans le pain brisé son entr’els nen at ne pui macles et roulis photo 1 mougins. décembre poème pour    nous antoine simon 17 il ne reste plus que le antoine simon 28 vous êtes ils sortent l’illusion d’une les étourneaux ! immense est le théâtre et       et       voyage     pourquoi antoine simon 27   d’un coté, antoine simon 32       é antoine simon 20       su frères et       (     &nbs dieu faisait silence, mais deux mille ans nous il ne s’agit pas de une errance de   j’ai souvent dernier vers aoi epuisement de la salle,       le zacinto dove giacque il mio paysage de ta tombe  et       l̵ rare moment de bonheur, f le feu s’est j’arrivais dans les la fraîcheur et la décembre 2001.       que il en est des meurtrières.  tu vois im font chier printemps breton, printemps premier essai c’est pour martine       deux un soir à paris au les routes de ce pays sont toulon, samedi 9  “comment (vois-tu, sancho, je suis cet article est paru       pass&e quel ennui, mortel pour madame chrysalide fileuse       bonheu depuis le 20 juillet, bribes pour mes enfants laure et     extraire pour andré villers 1) f qu’il vienne, le feu  dernières mises il y a dans ce pays des voies j’ai donné, au mois (la numérotation des nice, le 30 juin 2000   3   

les     du faucon  dernier salut au comme une suite de vue à la villa tamaris etait-ce le souvenir       sur     vers le soir pour ma et  riche de mes d’un bout à   maille 1 :que       grimpa les lettres ou les chiffres siglent a fort e nagent e pourquoi yves klein a-t-il sur l’erbe verte si est il existe au moins deux antoine simon 14 pas une année sans évoquer dernier vers aoi charogne sur le seuilce qui     pluie du hans freibach : petit matin frais. je te iloec endreit remeint li os       "  marcel migozzi vient de « pouvez-vous carissimo ulisse,torna a dans ce périlleux vous dites : "un ] heureux l’homme dont les secrets… à quoi antoine simon 19 carissimo ulisse,torna a maintenant il connaît le deux ce travail vous est descendre à pigalle, se la bouche pleine de bulles ce qui importe pour six de l’espace urbain,   (à je suis bien dans    courant pour daniel farioli poussant le 2 juillet antoine simon 26  “ce travail qui al matin, quant primes pert au commencement était    de femme liseuse abu zayd me déplait. pas dans le respect du cahier des pour lee quatre si la mer s’est il ne sait rien qui ne va cet article est paru dans le le 28 novembre, mise en ligne mouans sartoux. traverse de       au       devant vertige. une distance dans les hautes herbes       soleil fontelucco, 6 juillet 2000 nous avancions en bas de quand vous serez tout       le s’ouvre la clers fut li jurz e li vous avez l’appel tonitruant du max charvolen, martin miguel (À l’église       ce de proche en proche tous dans les carnets a dix sept ans, je ne savais       marche cinquième essai tout       &ccedi rien n’est rimbaud a donc   ces sec erv vre ile       m̵ le 26 août 1887, depuis effleurer le ciel du bout des je me souviens de neuf j’implore en vain station 4 : judas  raphaël la fonction, « h&eacu tout mon petit univers en       le apaches : f les marques de la mort sur bernadette griot vient de une autre approche de légendes de michel "et bien, voilà..." dit       magnol ensevelie de silence, c’est une sorte de avez-vous vu normalement, la rubrique       pav&ea des voix percent, racontent       force "moi, esclave" a quelques autres       la pour angelo       sur      & antoine simon 11       &agrav    tu sais pour robert       &agrav       la pie   pour olivier « voici       dans où l’on revient lentement, josué le soleil n’est pas pas sur coussin d’air mais quand les eaux et les terres nous viendrons nous masser noble folie de josué, sixième sors de mon territoire. fais  l’écriture cinquième citationne dernier vers s’il très malheureux... allons fouiller ce triangle et encore  dits si grant dol ai que ne  je signerai mon dernier vers doel i avrat, buttati ! guarda&nbs       le       glouss  référencem dans un coin de nice, ( ce texte a       nuage de pareïs li seit la       o chairs à vif paumes l’ami michel la liberté s’imprime à       la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

Agnus dei qui tollis peccata mundi
parque nous Josué
Agnus dei qui tollis peccata mundi
Exode et noce Josué
Agnus dei qui tollis peccata mundi
serre nous la vis, Josué
Josué, audi nonos
Josué, exode et noce
Confiture de mure tibi deus
et in voca bi mur nomenclatur

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette