BRIBES EN LIGNE
la fraîcheur et la toulon, samedi 9 deux mille ans nous de prime abord, il autre essai d’un Être tout entier la flamme       antoine simon 26 dernier vers aoi   morz est rollant, deus en ad f les marques de la mort sur un titre : il infuse sa quand les mots couleur qui ne masque pas pour maguy giraud et saluer d’abord les plus    nous marché ou souk ou de l’autre mon cher pétrarque, (vois-tu, sancho, je suis au matin du genre des motsmauvais genre tout le problème tu le sais bien. luc ne       jardin il arriva que a l’aube des apaches, pour angelo madame dans l’ombre des tout à fleur d’eaula danse rien n’est les dessins de martine orsoni raphaËl    au balcon     pourquoi 1257 cleimet sa culpe, si antoine simon 32 je t’ai admiré, raphaël pour yves et pierre poher et     longtemps sur et je vois dans vos antoine simon 15  avec « a la           nous pour jean marie la bouche pleine de bulles au commencement était ….omme virginia par la       dans cyclades, iii° a propos d’une pour helmut et la peur, présente des quatre archanges que le numéro exceptionnel de al matin, quant primes pert et c’était dans marie-hélène aux george(s) (s est la       entre le corps encaisse comme il     double       crabe- bribes en ligne a les doigts d’ombre de neige attelage ii est une œuvre le glacis de la mort mes pensées restent  les premières       soleil effleurer le ciel du bout des me dernier vers aoi il existe deux saints portant j’arrivais dans les     quand dentelle : il avait       apparu       le       j̵ deuxième suite     sur la       sabots       journ& à la bonne nous avancions en bas de ma mémoire ne peut me " je suis un écorché vif.    si tout au long il s’appelait la fraîcheur et la c’est vrai dans les hautes herbes   pour olivier f le feu s’est a supposer quece monde tienne derniers a la libération, les il avait accepté madame, on ne la voit jamais madame porte à 1) la plupart de ces   ciel !!!! sur l’erbe verte si est j’ai donc       un       banlie       nuage vertige. une distance dernier vers aoi au lecteur voici le premier comme ce mur blanc ma voix n’est plus que       " pour robert la prédication faite antoine simon 10       enfant       dans       je me c’est la chair pourtant  epître aux 1.- les rêves de  marcel migozzi vient de ils sortent       ton       &agrav       o les avenues de ce pays la tentation du survol, à sur la toile de renoir, les diaphane est le       force peinture de rimes. le texte Éléments -     hélas, les dernières inoubliables, les au programme des actions     vers le soir la langue est intarissable       ce percey priest lakesur les     chant de       que       il petites proses sur terre clers fut li jurz e li abstraction voir figuration cher bernard la danse de   jn 2,1-12 : « voici pas sur coussin d’air mais et tout avait c’est un peu comme si, pour egidio fiorin des mots   tout est toujours en je ne saurais dire avec assez paien sunt morz, alquant       " il faut laisser venir madame     chambre         &n dire que le livre est une aux barrières des octrois ouverture d’une nous avons affaire à de madame est une torche. elle À l’occasion de le 15 mai, à       fourr& dans le train premier       une il semble possible "mais qui lit encore le rêves de josué, les plus vieilles carles li reis en ad prise sa antoine simon 3       vu le ciel est clair au travers toi, mésange à certains soirs, quand je voudrais je vous je suis celle qui trompe dans la caverne primordiale les étourneaux ! dix l’espace ouvert au  le livre, avec ce n’est pas aux choses outre la poursuite de la mise le grand combat : je déambule et suis   pour adèle et antoine simon 19   nous sommes je ne peins pas avec quoi, dont les secrets… à quoi portrait. 1255 : il ne reste plus que le cinquième essai tout souvent je ne sais rien de f le feu s’est huit c’est encore à guetter cette chose       dans dernier vers aoi une autre approche de si tu es étudiant en       marche moisissures mousses lichens       gentil tous ces charlatans qui "pour tes       dans     le cygne sur       l̵ quatrième essai rares je suis écrirecomme on se sables mes parolesvous je reviens sur des de soie les draps, de soie même si et te voici humanité  de la trajectoire de ce       les bal kanique c’est       droite diaphane est le mot (ou troisième essai j’ai relu daniel biga, à bernadette antoine simon 18 une errance de rimbaud a donc et…  dits de ici, les choses les plus le pendu on croit souvent que le but pour daniel farioli poussant   six formes de la dernier vers aoi     pluie du on cheval       dans j’ai parlé     le normal 0 21 false fal pour martine, coline et laure pour michèle gazier 1       retour    tu sais epuisement de la salle,       chaque et il parlait ainsi dans la   ces sec erv vre ile ma voix n’est plus que pour andré villers 1)  dans toutes les rues   saint paul trois l’instant criblé en 1958 ben ouvre à station 7 : as-tu vu judas se non... non... je vous assure, le lent tricotage du paysage       dans       le quelque temps plus tard, de très saintes litanies d’ eurydice ou bien de deuxième essai le présentation du  la toile couvre les histoire de signes . merle noir  pour la communication est j’ai changé le       la       pav&ea  tu ne renonceras pas. pour jacky coville guetteurs j’ai donné, au mois cet article est paru dans le je n’hésiterai a claude b.   comme (dans mon ventre pousse une    regardant       é essai de nécrologie,   dits de       neige se placer sous le signe de       le   (dans le dans les carnets deuxième apparition de  si, du nouveau ce jour là, je pouvais li emperere par sa grant et si au premier jour il   l’impossible antoine simon 31 pour le prochain basilic, (la       &n le 23 février 1988, il  zones gardées de       bonheu errer est notre lot, madame,       la nous savons tous, ici, que a grant dulur tendrai puis la gaucherie à vivre, dans un coin de nice, (josué avait des conserves ! douze (se fait terre se c’est pour moi le premier 0 false 21 18       assis moi cocon moi momie fuseau       devant   pour théa et ses et que vous dire des 1- c’est dans dernier vers aoi ki mult est las, il se dort je me souviens de villa arson, nice, du 17 avez-vous vu       cette 13) polynésie je ne sais pas si les routes de ce pays sont       magnol sous la pression des poème pour sixième dernier vers aoi ainsi fut pétrarque dans reflets et echosla salle a toi le don des cris qui (À l’église nu(e), comme son nom à la mémoire de journée de le samedi 26 mars, à 15 le 26 août 1887, depuis pour ma       su nos voix deux nouveauté,  les trois ensembles deuxième essai siglent a fort e nagent e où l’on revient       alla dans ma gorge sixième macles et roulis photo       parfoi       le nous viendrons nous masser antoine simon 30 aucun hasard si se antoine simon 25 je m’étonne toujours de la       sur o tendresses ô mes il pleut. j’ai vu la    seule au   entrons   je n’ai jamais dernier vers aoi       un   3   

les apaches :       sur passent .x. portes, douce est la terre aux yeux autre petite voix       grappe dans les écroulements deuxième approche de bernard dejonghe... depuis accoucher baragouiner « e ! malvais la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

ET ENCORE
  Dits barbares de Josué le Sage

Sans savonnette
Nous parcourons
les marécages  miserere nobis

Nous sommes
partis au matin
le ciel à peine bleuissait  miserere nobis

Nous avons
laissé nos terres
grasses   miserere nobis


Nous avons
quitté nos femmes
grasses   miserere nobis

Nous avons
gardé nos mains
grasses   miserere nobis

Et le soleil
guide
nos pas   miserere nobis

Nous avons
réglé nos marches
sur sa course  miserere nobis
Et prêts
à pourfendre
nous sommes  miserere nobis

    AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette