BRIBES EN LIGNE
quand c’est le vent qui langues de plomba la où l’on revient antoine simon 25 tout en travaillant sur les       bonheu madame des forêts de   l’oeuvre vit son       je     tout autour a grant dulur tendrai puis un trait gris sur la dans le monde de cette   que signifie       apr&eg       qui toute trace fait sens. que faisant dialoguer je rêve aux gorges pour max charvolen 1) merle noir  pour 10 vers la laisse ccxxxii À peine jetés dans le les textes mis en ligne  jésus pour andré villers 1) chairs à vif paumes abu zayd me déplait. pas macles et roulis photo 6 elle ose à peine  mise en ligne du texte une autre approche de il aurait voulu être giovanni rubino dit à bernadette  “la signification   marcel dernier vers aoi (de)lecta lucta         juin       coude   ces sec erv vre ile histoire de signes . tout à fleur d’eaula danse       les la mort d’un oiseau. 1257 cleimet sa culpe, si madame aux rumeurs je me souviens de les doigts d’ombre de neige dans le pain brisé son       sur mise en ligne antoine simon 16 dernier vers aoi les installations souvent, max charvolen, martin miguel et il parlait ainsi dans la dans l’effilé de il tente de déchiffrer, quel ennui, mortel pour "pour tes dernier vers aoi que d’heures   pour le prochain ce poème est tiré du le geste de l’ancienne, je déambule et suis dernier vers doel i avrat, deuxième dernier vers aoi 1-nous sommes dehors. la gaucherie à vivre, c’est seulement au josué avait un rythme la lecture de sainte     oued coulant dernier vers aoi il ne s’agit pas de dernier vers aoi à cri et à paien sunt morz, alquant comme une suite de premier essai c’est quatrième essai rares       avant dans les carnets au commencement était carles respunt : attendre. mot terrible. imagine que, dans la       une avant dernier vers aoi mult ben i fierent franceis e le 26 août 1887, depuis       je me de l’autre sequence 6   le in the country derniers rêves de josué, janvier 2002 .traverse troisième essai et que vous dire des antoine simon 6 le travail de bernard je t’enfourche ma nu(e), comme son nom       &n dans le pays dont je vous       fourr& de sorte que bientôt et voici maintenant quelques huit c’est encore à carcassonne, le 06 able comme capable de donner et si tu dois apprendre à   on n’est la danse de la chaude caresse de     rien       fourmi la vie humble chez les je ne saurais dire avec assez voudrais je vous rêve, cauchemar, chaises, tables, verres, pour michèle aueret  la lancinante antoine simon 28       m̵ iloec endreit remeint li os       nous lirons deux extraits de    tu sais mon cher pétrarque,       la un soir à paris au cinquième essai tout le temps passe dans la dernier vers aoi patrick joquel vient de       le dernier vers aoi       retour 1 la confusion des       entre  on peut passer une vie il y a dans ce pays des voies la cité de la musique j’ai travaillé rien n’est plus ardu       apparu au programme des actions et combien archipel shopping, la sur la toile de renoir, les au lecteur voici le premier       sur comme un préliminaire la autre essai d’un       pourqu ainsi alfred… napolì napolì dernier vers aoi  dans toutes les rues écoute, josué, béatrice machet vient de branches lianes ronces    de femme liseuse juste un avec marc, nous avons   ciel !!!! f les marques de la mort sur les cuivres de la symphonie quand sur vos visages les     longtemps sur mouans sartoux. traverse de est-ce parce que, petit, on f le feu s’est et je vois dans vos la rencontre d’une     de rigoles en     après apaches :     les provisions     ton en introduction à abstraction voir figuration issent de mer, venent as       jonath la brume. nuages af : j’entends   1) cette la communication est quand vous serez tout …presque vingt ans plus       &agrav 0 false 21 18 f les rêves de très saintes litanies  marcel migozzi vient de heureuse ruine, pensait       arauca sainte marie,     sur la réponse de michel  pour de pierre ciel   est-ce que le scribe ne retient si tu es étudiant en siglent a fort e nagent e  le livre, avec pas même   un   (à nice, le 18 novembre 2004 sous l’occupation pour le prochain basilic, (la vous avez moisissures mousses lichens dessiner les choses banales "nice, nouvel éloge de la une il faut dire les folie de josuétout est 1) notre-dame au mur violet       maquis       au   tout est toujours en antoine simon 7 difficile alliage de une fois entré dans la i mes doigts se sont ouverts normal 0 21 false fal de mes deux mains "tu sais ce que c’est constellations et antoine simon 27       il       quand carissimo ulisse,torna a "la musique, c’est le antoine simon 23   la réserve des bribes       voyage  dernier salut au       dans bribes en ligne a  si, du nouveau martin miguel art et     le cygne sur 13) polynésie seins isabelle boizard 2005 À l’occasion de petites proses sur terre   en grec, morías       crabe- il ne sait rien qui ne va allons fouiller ce triangle pas une année sans évoquer       vu passet li jurz, la noit est    il ce qui fait tableau : ce   je n’ai jamais       &n et ma foi,   se à la bonne reprise du site avec la alocco en patchworck © madame est la reine des       nuage je suis poème pour genre des motsmauvais genre vos estes proz e vostre des voix percent, racontent torna a sorrento ulisse torna je sais, un monde se la deuxième édition du je serai toujours attentif à quelque chose   la production f le feu s’est   encore une dans un coin de nice, clers est li jurz et li tes chaussures au bas de les grands au labyrinthe des pleursils qu’est-ce qui est en grant est la plaigne e large références : xavier c’est une sorte de j’ai longtemps je t’enlace gargouille et que dire de la grâce de tantes herbes el pre tout mon petit univers en  martin miguel vient elle disposait d’une dernier vers aoi très malheureux... dans ma gorge     &nbs     sur la pente  ce mois ci : sub c’est pour moi le premier    en  avec « a la démodocos... Ça a bien un       neige d’un côté laure et pétrarque comme introibo ad altare       grappe la fraîcheur et la marie-hélène 1 au retour au moment sculpter l’air :     à       quinze le lent tricotage du paysage o tendresses ô mes pour maxime godard 1 haute c’est vrai il n’était qu’un trois (mon souffle au matin l’art c’est la       deux pluies et bruines, la force du corps, après la lecture de       ce beaucoup de merveilles ço dist li reis :     m2 &nbs rare moment de bonheur, j’ai ajouté ensevelie de silence, antoine simon 30 la fonction, à sylvie       ce rm : d’accord sur le coeur du       le lorsque martine orsoni       l̵ pour andrée     [1]        voyage j’entends sonner les temps de pierres i en voyant la masse aux     faisant la sous la pression des etait-ce le souvenir       la a supposer quece monde tienne pour angelo chaque automne les j’oublie souvent et     hélas, macles et roulis photo macao grise coupé en deux quand station 3 encore il parle outre la poursuite de la mise  au mois de mars, 1166 la question du récit pour jean-louis cantin 1.- ma mémoire ne peut me     nous au seuil de l’atelier le glacis de la mort de toutes les     surgi       d&eacu       pass&e le 28 novembre, mise en ligne pas facile d’ajuster le Être tout entier la flamme buttati ! guarda&nbs deuxième apparition       l̵ des quatre archanges que la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

ET ENCORE
  Dits barbares de Josué le Sage

Sans savonnette
Nous parcourons
les marécages  miserere nobis

Nous sommes
partis au matin
le ciel à peine bleuissait  miserere nobis

Nous avons
laissé nos terres
grasses   miserere nobis


Nous avons
quitté nos femmes
grasses   miserere nobis

Nous avons
gardé nos mains
grasses   miserere nobis

Et le soleil
guide
nos pas   miserere nobis

Nous avons
réglé nos marches
sur sa course  miserere nobis
Et prêts
à pourfendre
nous sommes  miserere nobis

    AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette