BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi   voici donc la le 28 novembre, mise en ligne dessiner les choses banales d’un bout à se placer sous le signe de  tous ces chardonnerets moi cocon moi momie fuseau d’un côté j’ai ajouté tous ces charlatans qui à sylvie la mastication des i en voyant la masse aux dernier vers aoi coupé le sonà f les feux m’ont       allong abu zayd me déplait. pas   adagio   je (À l’église  les trois ensembles on peut croire que martine       le   pour olivier       magnol un soir à paris au le scribe ne retient       sous les dieux s’effacent pure forme, belle muette, six de l’espace urbain,   le texte suivant a « amis rollant, de toute une faune timide veille pour nicolas lavarenne ma titrer "claude viallat, dernier vers aoi       en un dans le pain brisé son à la fonction,       é vous n’avez (de)lecta lucta   il y a tant de saints sur  marcel migozzi vient de       la  dernier salut au   maille 1 :que nous lirons deux extraits de antoine simon 22 je désire un saluer d’abord les plus dernier vers aoi       "       je me À l’occasion de je me souviens de guetter cette chose la route de la soie, à pied,  ce mois ci : sub halt sunt li pui e mult halt attelage ii est une œuvre antoine simon 26 toute trace fait sens. que issent de mer, venent as  dans le livre, le couleur qui ne masque pas   1) cette    courant       alla j’ai longtemps quel étonnant en 1958 ben ouvre à dernier vers aoi       st cyclades, iii°  improbable visage pendu       pav&ea coupé en deux quand         or   un 1) notre-dame au mur violet deuxième apparition de je suis et c’était dans       m&eacu de tantes herbes el pre     les provisions       jonath les dessins de martine orsoni tromper le néant antoine simon 15 ajout de fichiers sons dans equitable un besoin sonnerait pour le prochain basilic, (la pour julius baltazar 1 le outre la poursuite de la mise ce jour-là il lui madame est une une errance de marie-hélène       le  les éditions de     extraire       le le pendu nu(e), comme son nom autre petite voix j’ai donné, au mois antoine simon 29       au "je me tais. pour taire. j’ai changé le petit matin frais. je te très malheureux... "l’art est-il mes pensées restent j’aime chez pierre         (dans le pour jacky coville guetteurs la pureté de la survie. nul       ( nous avons affaire à de au rayon des surgelés paysage de ta tombe  et rare moment de bonheur,       soleil       six a propos d’une si elle est belle ? je le lourd travail des meules       un dernier vers aoi       entre archipel shopping, la dans les carnets la force du corps, j’écoute vos temps de pierres       crabe-       l̵ dans ce périlleux madame est la reine des beaucoup de merveilles  “... parler une a toi le don des cris qui     cet arbre que le samedi 26 mars, à 15 station 4 : judas  les plus vieilles intendo... intendo !       ruelle antoine simon 13 références : xavier       sur noble folie de josué,       la à la mémoire de il n’était qu’un des quatre archanges que       &agrav voici des œuvres qui, le le 26 août 1887, depuis langues de plomba la       il les étourneaux ! antoine simon 5 1 la confusion des       pass&e cet article est paru thème principal : le coeur du       bien  référencem la vie humble chez les patrick joquel vient de f le feu s’est   entrons deuxième apparition pour andrée "pour tes mise en ligne d’un j’ai travaillé       au   ciel !!!! comme ce mur blanc béatrice machet vient de la terre a souvent tremblé la littérature de   pour le prochain la légende fleurie est epuisement de la salle, frères et en cet anniversaire, ce qui pour helmut   pour adèle et clers est li jurz et li et te voici humanité (josué avait lentement   (à       le comme un préliminaire la madame a des odeurs sauvages  au mois de mars, 1166  la toile couvre les introibo ad altare       dans certains soirs, quand je       force ce texte se présente  ce qui importe pour max charvolen, martin miguel dernier vers aoi pourquoi yves klein a-t-il       la g. duchêne, écriture le les plus terribles ne faut-il pas vivre comme et tout avait 0 false 21 18   l’oeuvre vit son     pourquoi       et les petites fleurs des au programme des actions   ces notes       grappe       embarq 13) polynésie raphaËl À peine jetés dans le c’est la peur qui fait       tourne et si au premier jour il et il parlait ainsi dans la écoute, josué,       sur je sais, un monde se on croit souvent que le but       &eacut cher bernard ce qui importe pour       &n  tu ne renonceras pas. ses mains aussi étaient pour lee madame est une torche. elle     une abeille de l’appel tonitruant du sables mes parolesvous a claude b.   comme il souffle sur les collines dernier vers que mort madame, c’est notre a christiane quatrième essai de dentelle : il avait À la loupe, il observa  pour le dernier jour       sur tu le saiset je le vois       su la bouche pure souffrance       entre paien sunt morz, alquant 1.- les rêves de je meurs de soif les parents, l’ultime alocco en patchworck © il y a des objets qui ont la de pa(i)smeisuns en est venuz si j’avais de son mais non, mais non, tu l’ami michel suite de pour mireille et philippe       allong       je me f les rêves de et que vous dire des elle ose à peine dernier vers aoi       " effleurer le ciel du bout des       les ce monde est semé quai des chargeurs de passet li jurz, la noit est       &ccedi       l̵ le coquillage contre pour andré   pour théa et ses pour jean marie on trouvera la video antoine simon 25       pass&e et ma foi,       longte vue à la villa tamaris       les « 8° de    de femme liseuse des conserves ! rita est trois fois humble. il faut aller voir le galop du poème me mon travail est une comme une suite de       au a propos de quatre oeuvres de       quand pour jean-louis cantin 1.- l’impossible dernier vers aoi       au la mort d’un oiseau. après la lecture de spectacle de josué dit tes chaussures au bas de ce qui aide à pénétrer le tout à fleur d’eaula danse dans l’effilé de antoine simon 32 dire que le livre est une où l’on revient et…  dits de petites proses sur terre       une les durand : une l’heure de la raphaël le proche et le lointain dernier vers aoi si j’étais un dernier vers aoi sequence 6   le buttati ! guarda&nbs       la on cheval clers fut li jurz e li  “la signification diaphane est le       la clquez sur       au pour mes enfants laure et m1       janvier 2002 .traverse 10 vers la laisse ccxxxii légendes de michel pour gilbert des voiles de longs cheveux     au couchant 0 false 21 18 traquer poussées par les vagues autre citation"voui jamais si entêtanteeurydice       & comme c’est mais jamais on ne     le cygne sur dernier vers aoi avec marc, nous avons carissimo ulisse,torna a pour martine un homme dans la rue se prend gardien de phare à vie, au art jonction semble enfin le 19 novembre 2013, à la    si tout au long se reprendre. creuser son chercher une sorte de       la madame, vous débusquez       grimpa 1257 cleimet sa culpe, si dernier vers aoi le recueil de textes encore une citation“tu ouverture de l’espace     surgi vous dites : "un       fourmi  le "musée napolì napolì présentation du dernier vers aoi         dans antoine simon 28 vous deux, c’est joie et la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS
<- LXXV | LXXVII ->
LXVI

Clefs : Josué , "Je" , langue , voyages

Noble folie de Josué, dite du Blasphème
Je parlent… tais-toi ! Où va ma langue, je vais, et je vais où vont mes pieds. Et si je ne sais pas où ils vont, où elle va, je sais toujours où je les mets. Non, non, pas d’errance. L’erreur, seule, l’erreur ! Pas de marche au hasard… Je parlent, ne réponds pas ! Est-il important de savoir où l’on va ? Est-il donc un but à atteindre –(s’il n’est déjà atteint !)- des lieux à découvrir ? –(à moins qu’on ne les sache !). Je marche émerveillé de ma marche et des lieux connus et de la marche seule et des seuls lieux connus. Rien ne me dévie, ne me dévoie, et je rejette ce que je ne connais pas, en tout cas, je ne m’y lance jamais sans les plus minutieux apprêts. Chemins de traverse, voies parallèles où je vais comme qui rumine et laisse à ses pieds le soin d’aller ! Ah ! la marche ! plaisir d’une perverse inutilité

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette