BRIBES EN LIGNE
1. il se trouve que je suis tout le problème       fleur  l’exposition  dernier vers doel i avrat, l’une des dernières le temps passe dans la dernier vers aoi tu le saiset je le vois madame déchirée dernier vers aoi       sur que d’heures antoine simon 19 la vie est dans la vie. se mise en ligne d’un       bien archipel shopping, la avec marc, nous avons       va       la j’ai travaillé       la le ciel est clair au travers l’existence n’est c’est une sorte de       sur poussées par les vagues avant dernier vers aoi antoine simon 20 nous serons toujours ces mon cher pétrarque,  epître aux       pav&ea le proche et le lointain reprise du site avec la la cité de la musique pas sur coussin d’air mais deuxième essai du fond des cours et des quand les eaux et les terres       l̵       la c’est la peur qui fait (dans mon ventre pousse une antoine simon 33 portrait. 1255 : ce paysage que tu contemplais     pourquoi f tous les feux se sont grande lune pourpre dont les antoine simon 7       m̵ ma chair n’est À la loupe, il observa       quinze fragilité humaine.       deux tendresses ô mes envols les dernières       apr&eg j’entends sonner les j’aime chez pierre pour andré régine robin, le galop du poème me introibo ad altare sculpter l’air : 13) polynésie antoine simon 30       les références : xavier "nice, nouvel éloge de la et si tu dois apprendre à des quatre archanges que à       sous un soir à paris au dernier vers aoi giovanni rubino dit  hier, 17 à bernadette       neige  référencem il ne s’agit pas de qu’est-ce qui est en le vieux qui seul dans la rue je ris la  pour de le nécessaire non       neige l’instant criblé       le       cerisi antoine simon 23 il est le jongleur de lui dernier vers aoi   le geste de l’ancienne, f les marques de la mort sur nice, le 8 octobre     surgi       le       pass&e pour julius baltazar 1 le un verre de vin pour tacher mi viene in mentemi i mes doigts se sont ouverts des quatre archanges que       un    seule au       bruyan j’ai donc       b&acir et il fallait aller debout       la toi, mésange à petites proses sur terre souvent je ne sais rien de avant propos la peinture est “le pinceau glisse sur quand il voit s’ouvrir, la chaude caresse de de pareïs li seit la la liberté de l’être station 5 : comment       reine v.- les amicales aventures du       je station 1 : judas clquez sur on peut croire que martine le tissu d’acier décembre 2001. exacerbé d’air titrer "claude viallat,    en la communication est à propos des grands dernier vers aoi les cuivres de la symphonie       gentil  hors du corps pas paysage de ta tombe  et       &       glouss  dans toutes les rues       dans  dernières mises non, björg, ouverture d’une merci à marc alpozzo ecrire les couleurs du monde       voyage c’est parfois un pays c’est ici, me pas même sauvage et fuyant comme À peine jetés dans le   si vous souhaitez sous l’occupation tout en travaillant sur les on cheval À perte de vue, la houle des       " max charvolen, martin miguel marché ou souk ou o tendresses ô mes       sur (ma gorge est une troisième essai  la toile couvre les juste un je crie la rue mue douleur au programme des actions 1) notre-dame au mur violet en cet anniversaire, ce qui       et dans les rêves de la il aurait voulu être j’arrivais dans les à sylvie noble folie de josué, bien sûrla preambule – ut pictura   le 10 décembre nous avons affaire à de maintenant il connaît le polenta       vu       six       fourmi       le li emperere s’est       retour pour alain borer le 26 f j’ai voulu me pencher trois (mon souffle au matin       vu j’écoute vos dans ce pays ma mère chaque jour est un appel, une       " pour angelo pour maxime godard 1 haute a dix sept ans, je ne savais pour nicolas lavarenne ma quelque chose immense est le théâtre et       les le travail de bernard voici des œuvres qui, le guetter cette chose certains soirs, quand je si j’étais un   pour olivier cinq madame aux yeux où l’on revient       &n il pleut. j’ai vu la toulon, samedi 9 nouvelles mises en sors de mon territoire. fais le 26 août 1887, depuis Ç’avait été la « h&eacu mais non, mais non, tu lu le choeur des femmes de       j̵ a la libération, les abu zayd me déplait. pas frères et       au c’est le grand       marche ouverture de l’espace   l’oeuvre vit son folie de josuétout est rêve, cauchemar, l’éclair me dure,       juin la fraîcheur et la       l̵ merci à la toile de       su il existe deux saints portant pour martine, coline et laure la rencontre d’une temps de cendre de deuil de elle disposait d’une granz fut li colps, li dux en pour martin arbre épanoui au ciel juste un mot pour annoncer   un vendredi le franchissement des vous avez       pourqu moisissures mousses lichens suite du blasphème de  le "musée pour pierre theunissen la dix l’espace ouvert au pierre ciel   en grec, morías mise en ligne     chambre     son macles et roulis photo 1 tout est prêt en moi pour     tout autour pour m.b. quand je me heurte écoute, josué,       m̵ rm : d’accord sur sa langue se cabre devant le f qu’il vienne, le feu madame porte à carissimo ulisse,torna a antoine simon 24     chant de madame des forêts de il y a dans ce pays des voies       &agrav halt sunt li pui e mult halt suite de     vers le soir cette machine entre mes 0 false 21 18     double    tu sais  je signerai mon mes pensées restent un trait gris sur la ils s’étaient    regardant       pour       pass&e il n’y a pas de plus     " imagine que, dans la j’ai perdu mon pour andré nécrologie effleurer le ciel du bout des pour yves et pierre poher et       s̵       nuage dernier vers aoi il en est des meurtrières. s’ouvre la sables mes parolesvous ço dist li reis : je ne sais pas si karles se dort cum hume       "       st accoucher baragouiner coupé le sonà démodocos... Ça a bien un janvier 2002 .traverse béatrice machet vient de pour jacky coville guetteurs       dans autres litanies du saint nom (josué avait     extraire     sur la torna a sorrento ulisse torna pour ma faisant dialoguer       et tu il y a des objets qui ont la poème pour alocco en patchworck © pourquoi yves klein a-t-il attention beau       la ce texte m’a été journée de ajout de fichiers sons dans ma voix n’est plus que vos estes proz e vostre pour mes enfants laure et     quand vous n’avez       le un jour, vous m’avez (À l’église langues de plomba la     ton des conserves !  monde rassemblé   voici donc la dans ce périlleux de tantes herbes el pre lentement, josué  ce qui importe pour nous lirons deux extraits de les petites fleurs des ….omme virginia par la    7 artistes et 1 le texte qui suit est, bien deuxième approche de douce est la terre aux yeux les durand : une essai de nécrologie, bien sûr, il y eut très malheureux... 0 false 21 18       le       &agrav  mise en ligne du texte   maille 1 :que       entre       l̵ pour qui veut se faire une ils avaient si longtemps, si merle noir  pour je reviens sur des quand les mots apaches : et je vois dans vos je serai toujours attentif à comme ce mur blanc       que       reine       &agrav leonardo rosa violette cachéeton la vie est ce bruissement la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

TROIS TENTATIVES DESESPEREES DE RECONSTITUTION D’UNE NECROLOGIE DECOUVERTE DANS UNE CORBEILLE A PAPIER

1.- L’état du papier au moment de la découverte
M. Jacques Isa
19 septembre 1919 à
  res
  et du
  gé de mi
  conseiller
  tion de l’Eura
  Directeur Général
  s fonction de conseil
  n (1966-1970), il était
  onoraire des commu
  et trésorier payeur

2.- Tentative de mise à plat
M. Jacques Isab
29 septembre 1919 à uré, N
réservoirs et du 0200 congé
de Mi ingénieur conseiller technique
conion de l’Euran direction ex directeur général
née, industries n (1966-1970) il était iques caoutchoucs
horonoraire de commu fils et câbles électriques et trésorier payeur
bâtiment sérieux

3.- Essai de reconstitution
M. Jacques Isab, le 29 septembre 1919 à Uri (N.), aux réservoirs et dû ol. 200 en congé de mi-ingénieur et conseiller technique au cañon de l’Euran –direction- ex directeur général, né à l’industrie (1966-1970) il était caoutchoutique honoraire de commun. fils de câble électrique et trésorier payeur de bâtiments sérieux.

   AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette