BRIBES EN LIGNE
ki mult est las, il se dort  de la trajectoire de ce antoine simon 5 inoubliables, les "ah ! mon doux pays, de la première  marcel migozzi vient de j’ai longtemps madame dans l’ombre des charogne sur le seuilce qui pour m.b. quand je me heurte  epître aux on croit souvent que le but "l’art est-il que reste-t-il de la quand les mots       la       object carles li reis en ad prise sa pas même 13) polynésie vi.- les amicales aventures       sur le et que dire de la grâce et nous n’avons rien       sabots pour gilbert c’est le grand issent de mer, venent as dernier vers aoi   pour olivier le 15 mai, à décembre 2001. des voiles de longs cheveux saluer d’abord les plus à sylvie où l’on revient suite du blasphème de le glacis de la mort réponse de michel a toi le don des cris qui pluies et bruines,       glouss rm : nous sommes en je me souviens de pour pierre theunissen la   pour adèle et       fourr&       m̵       force il existe deux saints portant       dans cliquetis obscène des     depuis edmond, sa grande diaphane est le mot (ou       six pour qui veut se faire une       devant j’ai en réserve mise en ligne d’un au commencement était rêve, cauchemar,  mise en ligne du texte viallat © le château de             la la mastication des     au couchant       le f le feu s’est dans le pain brisé son       bien l’appel tonitruant du dessiner les choses banales le numéro exceptionnel de vos estes proz e vostre dans le pays dont je vous la galerie chave qui quelques autres  jésus tendresses ô mes envols dans le monde de cette     les provisions marché ou souk ou       l̵ (À l’église quant carles oït la générations qu’est-ce qui est en j’ai ajouté       l̵       reine       deux       longte   se pour jean-louis cantin 1.- en introduction à encore une citation“tu face aux bronzes de miodrag       un     extraire l’éclair me dure, n’ayant pas       bonhe vous deux, c’est joie et antoine simon 2     oued coulant   un vendredi       " pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi pour andrée c’est vrai       la ce qui fascine chez       ...mai quando me ne so itu pe souvent je ne sais rien de antoine simon 11 clers fut li jurz e li "moi, esclave" a       " cinquième essai tout dernier vers aoi il y a dans ce pays des voies       la       b&acir halt sunt li pui e mult halt       voyage raphaËl pas sur coussin d’air mais et il parlait ainsi dans la     après ce monde est semé       coude la fraîcheur et la      & station 4 : judas    je ne comprends plus     "       voile de nuità la     longtemps sur pour martine il existe au moins deux (dans mon ventre pousse une sept (forces cachées qui un trait gris sur la la légende fleurie est       magnol la liberté de l’être le 26 août 1887, depuis les grands et que vous dire des à “le pinceau glisse sur la prédication faite il n’y a pas de plus       je villa arson, nice, du 17 je suis bien dans il était question non station 5 : comment dernier vers aoi me f le feu m’a       apr&eg vous n’avez     cet arbre que ce de soie les draps, de soie pour philippe f les marques de la mort sur       ruelle la littérature de abu zayd me déplait. pas ço dist li reis : les textes mis en ligne temps où le sang se juste un comme ce mur blanc antoine simon 14 tu le sais bien. luc ne       entre la terre a souvent tremblé  on peut passer une vie temps où les coeurs nécrologie       jardin       le  ce qui importe pour carissimo ulisse,torna a ses mains aussi étaient nous lirons deux extraits de paroles de chamantu       sur l’attente, le fruit ce paysage que tu contemplais deuxième essai le fontelucco, 6 juillet 2000 patrick joquel vient de ainsi alfred…     nous un titre : il infuse sa et si au premier jour il la chaude caresse de la deuxième édition du le 2 juillet antoine simon 15  le grand brassage des madame, vous débusquez dans les carnets       au « h&eacu       sur à la bonne  les trois ensembles après la lecture de    seule au       avant j’arrivais dans les dans la caverne primordiale     faisant la spectacle de josué dit un besoin de couper comme de       la pie f j’ai voulu me pencher hans freibach : dernier vers aoi la route de la soie, à pied, avant dernier vers aoi toulon, samedi 9   encore une d’ eurydice ou bien de introibo ad altare merle noir  pour toujours les lettres : les plus vieilles l’erbe del camp, ki  l’exposition  certains soirs, quand je des conserves ! a claude b.   comme       s̵ les amants se dans les horizons de boue, de dernier vers aoi (en regardant un dessin de able comme capable de donner suite de couleur qui ne masque pas   ces sec erv vre ile   on n’est la vie est dans la vie. se polenta       nuage clere est la noit e la  de même que les chaises, tables, verres,       qui je n’ai pas dit que le  avec « a la   3   

les trois tentatives desesperees       en ce n’est pas aux choses dernier vers aoi ce jour là, je pouvais nous serons toujours ces       le marie-hélène "ces deux là se f les feux m’ont 1-nous sommes dehors. thème principal : dans le respect du cahier des     son moi cocon moi momie fuseau le temps passe si vite, dorothée vint au monde dans ce périlleux beaucoup de merveilles       le dans ma gorge …presque vingt ans plus antoine simon 29 je ne saurais dire avec assez je crie la rue mue douleur pour max charvolen 1) pour julius baltazar 1 le       ce la force du corps, les routes de ce pays sont       quand     une abeille de 1 la confusion des       journ& entr’els nen at ne pui       une en 1958 ben ouvre à la fonction,       st on dit qu’agathe dernier vers aoi   je suis celle qui trompe rm : d’accord sur       d&eacu quatre si la mer s’est       l̵ paysage de ta tombe  et       dans ici, les choses les plus les enseignants : un nouvel espace est ouvert À perte de vue, la houle des rêves de josué, mult ben i fierent franceis e       ( il arriva que madame est la reine des       la raphaël       fleur  les éditions de sors de mon territoire. fais mais jamais on ne si elle est belle ? je je m’étonne toujours de la  dernières mises il pleut. j’ai vu la       soleil les plus terribles se placer sous le signe de rien n’est plus ardu macles et roulis photo 4 constellations et ce qui aide à pénétrer le a supposer quece monde tienne   pour théa et ses pas facile d’ajuster le mougins. décembre 1254 : naissance de antoine simon 16 libre de lever la tête l’art n’existe mais non, mais non, tu c’est seulement au outre la poursuite de la mise la liberté s’imprime à a la libération, les il ne s’agit pas de  les premières m1       "la musique, c’est le  pour de  pour jean le   jn 2,1-12 : (vois-tu, sancho, je suis deux ce travail vous est 1) notre-dame au mur violet franchement, pensait le chef, f dans le sourd chatoiement       p&eacu       au heureuse ruine, pensait   la production  au travers de toi je       montag       &agrav       en un morz est rollant, deus en ad là, c’est le sable et de pa(i)smeisuns en est venuz       maquis deuxième suite       la quai des chargeurs de dernier vers aoi quelque chose madame chrysalide fileuse titrer "claude viallat, ce qui importe pour c’est extrêmement Ç’avait été la pour lee prenez vos casseroles et lorsque martine orsoni       la       j̵       la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

Elle disposait d’une fort étendue collection de bourses

Complainte d’Ulysse dite du prisonnier des eaux


Double colonne de marbre
Toi l’esseulée ton souvenir
longuement bu dans mes voyages
a le goût de la mer docile
langoureux désespoir mouvant
Branche double du citronnier
ou du cèdre toi
qui m’esseules le désir
qui point au cœur de moi
semble une mer courroucée
Double fruit des arbres clairs
aux palpitations d’oiseaux
tes nuageuses formes m’ont
suscité beaucoup plus d’orages
que les tourmentes d’Ilion
Double goutte échappée des lacs
nous l’entre-deux de mes voyages
mouvants les perles étonnées de toi à moi se sont lancées
à la poursuite des soupirs
Unique source au creux des marbres
Seule étoilée de miel
l’étau qui enserre mes côtes
ne relâchera son étreinte
que dans la fraîcheur de tes bras

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette