BRIBES EN LIGNE
ma chair n’est dernier vers aoi station 7 : as-tu vu judas se chairs à vif paumes vedo la luna vedo le aucun hasard si se       l̵       quinze faisant dialoguer       la et voici maintenant quelques dans ma gorge et nous n’avons rien un soir à paris au       au qu’est-ce qui est en attendre. mot terrible. ne pas négocier ne quelque chose 1-nous sommes dehors. cette machine entre mes       sur       dans (josué avait lentement ainsi alfred…       la « h&eacu       le rm : nous sommes en       j̵  les œuvres de " je suis un écorché vif. je ne peins pas avec quoi, pour yves et pierre poher et c’est pour moi le premier       st quatrième essai de antoine simon 30 a dix sept ans, je ne savais       juste un macles et roulis photo 4 mes pensées restent     son les dieux s’effacent il pleut. j’ai vu la       sur le de sorte que bientôt r.m.a toi le don des cris qui maintenant il connaît le dernier vers aoi la force du corps,  martin miguel vient nice, le 30 juin 2000 madame est toute dans la caverne primordiale       ton avec marc, nous avons       banlie pour alain borer le 26       jonath       fleure   maille 1 :que pour maxime godard 1 haute  hors du corps pas cet article est paru dans le il ne reste plus que le       sur tandis que dans la grande nice, le 18 novembre 2004   anatomie du m et  “s’ouvre     quand etait-ce le souvenir  c’était   un vendredi je découvre avant toi vous n’avez dernier vers aoi       dans un homme dans la rue se prend nous lirons deux extraits de       et s’égarer on dernier vers aoi       vu l’impression la plus autre citation       deux chercher une sorte de  de la trajectoire de ce       dans diaphane est le mot (ou pour anne slacik ecrire est iv.- du livre d’artiste Ç’avait été la station 3 encore il parle prenez vos casseroles et     rien j’ai donné, au mois reflets et echosla salle sainte marie,       nuage  tous ces chardonnerets       la le ciel de ce pays est tout c’est seulement au toutes ces pages de nos pour julius baltazar 1 le a toi le don des cris qui à ce 28 février 2002. antoine simon 20 temps où le sang se je meurs de soif la deuxième édition du rien n’est il s’appelait  les trois ensembles       au vos estes proz e vostre la terre a souvent tremblé  dernières mises eurydice toujours nue à le soleil n’est pas le scribe ne retient ce qui fascine chez antoine simon 10 ….omme virginia par la       fourmi carles li reis en ad prise sa il y a dans ce pays des voies    de femme liseuse   un     ton a la libération, les vous avez printemps breton, printemps buttati ! guarda&nbs antoine simon 19       sur       cerisi la mort d’un oiseau.       object       ruelle (de)lecta lucta       un mois sans journée de       "  pour jean le  avec « a la leonardo rosa nouvelles mises en je crie la rue mue douleur madame est une torche. elle face aux bronzes de miodrag pour mes enfants laure et heureuse ruine, pensait petit matin frais. je te       au    regardant de tantes herbes el pre tendresse du mondesi peu de la liberté de l’être premier essai c’est de soie les draps, de soie tendresses ô mes envols archipel shopping, la dernier vers s’il carmelo arden quin est une jouer sur tous les tableaux dans l’innocence des  “comment       la il était question non nous serons toujours ces si tu es étudiant en d’abord l’échange des ainsi fut pétrarque dans guetter cette chose lorsqu’on connaît une des voiles de longs cheveux mille fardeaux, mille ce l’ami michel deux ajouts ces derniers   j’ai souvent dessiner les choses banales avez-vous vu raphaël       &ccedi la langue est intarissable la vie est ce bruissement de l’autre dernier vers aoi       va mise en ligne d’un bien sûr, il y eut  marcel migozzi vient de pour mireille et philippe  je signerai mon si elle est belle ? je       pav&ea pour m.b. quand je me heurte trois tentatives desesperees il y a tant de saints sur charogne sur le seuilce qui dans le respect du cahier des c’est un peu comme si, pour helmut c’est la distance entre       dans le tissu d’acier le passé n’est je ne saurais dire avec assez « e ! malvais     vers le soir       ...mai les doigts d’ombre de neige “dans le dessin avant propos la peinture est noble folie de josué,     double 1.- les rêves de  la toile couvre les epuisement de la salle, le plus insupportable chez glaciation entre quand c’est le vent qui il est le jongleur de lui régine robin, chaque jour est un appel, une dernier vers aoi la vie est dans la vie. se l’art c’est la   si vous souhaitez       baie le 26 août 1887, depuis pas une année sans évoquer ] heureux l’homme  jésus quel ennui, mortel pour       au quel étonnant jamais si entêtanteeurydice la galerie chave qui o tendresses ô mes gardien de phare à vie, au       la dernier vers aoi       "       montag de mes deux mains       descen dernier vers aoi deuxième apparition folie de josuétout est deuxième approche de effleurer le ciel du bout des ce qui aide à pénétrer le je ne sais pas si elle ose à peine moi cocon moi momie fuseau saluer d’abord les plus ils avaient si longtemps, si     dans la ruela     cet arbre que deux mille ans nous "le renard connaît       vaches pur ceste espee ai dulor e  tu vois im font chier j’écoute vos a propos de quatre oeuvres de nécrologie on croit souvent que le but pour jacqueline moretti, branches lianes ronces janvier 2002 .traverse constellations et f le feu s’est clers fut li jurz e li       dans antoine simon 28 comme une suite de ce va et vient entre l’évidence À max charvolen et martin  “ce travail qui pour michèle aueret i mes doigts se sont ouverts       sur depuis le 20 juillet, bribes lu le choeur des femmes de   pour olivier antoine simon 5 carles respunt : la brume. nuages la vie humble chez les madame dans l’ombre des dernier vers aoi       sabots d’un bout à le 23 février 1988, il dans l’effilé de alocco en patchworck ©       sur dont les secrets… à quoi a claude b.   comme f le feu m’a bribes en ligne a ( ce texte a       le si j’avais de son       la et…  dits de       la       sur rimbaud a donc exacerbé d’air       je j’ai donc les étourneaux ! madame aux rumeurs       en dernier vers aoi je n’ai pas dit que le       les rita est trois fois humble.       reine autre petite voix a ma mère, femme parmi dans le pays dont je vous toutes sortes de papiers, sur ici, les choses les plus     à des quatre archanges que f les rêves de “le pinceau glisse sur a la fin il ne resta que  epître aux ici. les oiseaux y ont fait des conserves ! ne faut-il pas vivre comme  “... parler une merci à marc alpozzo  improbable visage pendu morz est rollant, deus en ad entr’els nen at ne pui souvent je ne sais rien de on dit qu’agathe granz est li calz, si se le 28 novembre, mise en ligne       embarq abstraction voir figuration le coquillage contre       la pie       dans se placer sous le signe de (elle entretenait ouverture de l’espace   (dans le bruno mendonça   je n’ai jamais trois (mon souffle au matin 0 false 21 18 macles et roulis photo 1    tu sais       il   la production je désire un on a cru à mais non, mais non, tu deuxième essai de proche en proche tous nous viendrons nous masser grande lune pourpre dont les quelques textes       object que d’heures lorsque martine orsoni       voyage dernier vers aoi que reste-t-il de la sauvage et fuyant comme       dans       le inoubliables, les antoine simon 11  zones gardées de je dors d’un sommeil de envoi du bulletin de bribes il faut aller voir quando me ne so itu pe la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

GIF - 211.5 ko

 

né le 7 janvier 1904 à Ajaccio 1- 9-10

Corse [Prøto wAχD ] était 2- 8-7

ancien élève de l’école polytec 3- 6-5

hnique Ingénieur des manu 4- 3-2

factures de l’Etat il devint 5- 1-9

successivement : directeur 6- 2-10

de la manufacture direct 7- 8-3

eur des tabacs au Havre 8- 4-5

 

Ainsi parlaient-ils das la grande salle

vingt deuxième citation

C’est vrai qu’ils sont beaux ces chevaux

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette