BRIBES EN LIGNE
cinquième citationne le nécessaire non macles et roulis photo 6 pour michèle gazier 1       le pure forme, belle muette, antoine simon 11 dernier vers aoi dieu faisait silence, mais quant carles oït la folie de josuétout est ils sortent       force vedo la luna vedo le       coude normalement, la rubrique les premières le ciel de ce pays est tout 0 false 21 18 ce texte m’a été halt sunt li pui e mult halt et ma foi, ( ce texte a l’heure de la je dors d’un sommeil de in the country quand les mots le plus insupportable chez pour m.b. quand je me heurte       que       &eacut     au couchant       glouss onze sous les cercles       le dernier vers aoi pour martin       à       midi nice, le 30 juin 2000     rien       marche langues de plomba la 1 la confusion des ce poème est tiré du béatrice machet vient de chairs à vif paumes pour julius baltazar 1 le l’appel tonitruant du le grand combat : imagine que, dans la       l̵ carles li reis en ad prise sa macles et roulis photo       la quand les eaux et les terres       au madame est toute non... non... je vous assure,       le je désire un       une les petites fleurs des l’art n’existe c’est la distance entre       et si elle est belle ? je le ciel est clair au travers deux mille ans nous si j’étais un il n’y a pas de plus       ce  epître aux       en un onzième mieux valait découper       s̵       "       magnol       au     quand pas de pluie pour venir station 1 : judas       st la tentation du survol, à outre la poursuite de la mise toute une faune timide veille passet li jurz, la noit est je ne saurais dire avec assez autre citation"voui       pour mise en ligne d’un etait-ce le souvenir au commencement était la galerie chave qui la fraîcheur et la  de même que les       en tout en travaillant sur les la force du corps, de toutes les À la loupe, il observa pour andré a toi le don des cris qui une il faut dire les dernier vers aoi   pourquoi yves klein a-t-il je découvre avant toi       l̵ juste un dernier vers aoi traquer dernier vers aoi   pour anne slacik ecrire est       la couleur qui ne masque pas morz est rollant, deus en ad dans l’innocence des quand vous serez tout sur l’erbe verte si est pluies et bruines, à cri et à   adagio   je le 26 août 1887, depuis après la lecture de       gentil antoine simon 5 les oiseaux s’ouvrent écoute, josué, dire que le livre est une de proche en proche tous       le ...et poème pour temps de pierres un besoin de couper comme de mon travail est une neuf j’implore en vain n’ayant pas pour helmut pour le prochain basilic, (la       le s’égarer on une fois entré dans la antoine simon 22 l’une des dernières envoi du bulletin de bribes on dit qu’agathe les amants se       journ& antoine simon 30 li quens oger cuardise douze (se fait terre se     sur la issent de mer, venent as       le clere est la noit e la le galop du poème me   j’ai souvent       apr&eg un soir à paris au ne pas négocier ne af : j’entends j’ai relu daniel biga,  née à       la 0 false 21 18  référencem mise en ligne siglent a fort e nagent e madame est la reine des depuis ce jour, le site ne faut-il pas vivre comme aucun hasard si se il semble possible mes pensées restent dernier vers doel i avrat, pour mireille et philippe       soleil sculpter l’air : bernadette griot vient de       qui dernier vers aoi quelques textes       sur poussées par les vagues madame porte à dernier vers aoi       rampan elle disposait d’une  dans le livre, le dernier vers aoi dessiner les choses banales coupé en deux quand de sorte que bientôt dernier vers aoi       avant dans les carnets la terre a souvent tremblé "ah ! mon doux pays, antoine simon 3 le 23 février 1988, il     chambre aux barrières des octrois dont les secrets… à quoi     tout autour ses mains aussi étaient "le renard connaît lu le choeur des femmes de le coquillage contre       m̵ elle ose à peine il ne s’agit pas de on préparait si tu es étudiant en à propos des grands face aux bronzes de miodrag antoine simon 27 iloec endreit remeint li os       su quatre si la mer s’est l’erbe del camp, ki un verre de vin pour tacher f les marques de la mort sur       pass&e       mouett à bernadette macles et roulis photo 3       &agrav gardien de phare à vie, au li emperere par sa grant l’homme est  l’exposition  c’est une sorte de c’est parfois un pays       (       &n recleimet deu mult  “ce travail qui a dix sept ans, je ne savais    de femme liseuse  au mois de mars, 1166       fourmi       neige   se pour andré villers 1) dernier vers aoi immense est le théâtre et       &n madame dans l’ombre des antoine simon 19 (ô fleur de courge...       & en cet anniversaire, ce qui   la baie des anges fontelucco, 6 juillet 2000   l’oeuvre vit son antoine simon 20 on peut croire que martine pour egidio fiorin des mots    il madame est une torche. elle trois tentatives desesperees peinture de rimes. le texte il y a dans ce pays des voies la littérature de légendes de michel   le texte suivant a écrirecomme on se       ( temps de bitume en fusion sur madame est une pur ceste espee ai dulor e       m&eacu dernier vers aoi   je n’ai jamais ce n’est pas aux choses le scribe ne retient maintenant il connaît le       &agrav clers est li jurz et li  zones gardées de À peine jetés dans le       ...mai nécrologie     faisant la là, c’est le sable et sept (forces cachées qui le franchissement des voudrais je vous madame déchirée arbre épanoui au ciel nous dirons donc “le pinceau glisse sur « voici avant dernier vers aoi il est le jongleur de lui il existe au moins deux       dans     ton vous avez a christiane (vois-tu, sancho, je suis       object et te voici humanité       &ccedi       vaches tous feux éteints. des j’écoute vos a supposer quece monde tienne       aux antoine simon 18 j’ai donc et…  dits de 1. il se trouve que je suis antoine simon 6  les éditions de clers fut li jurz e li       arauca …presque vingt ans plus le glacis de la mort je sais, un monde se c’est le grand ce qui fait tableau : ce il y a des objets qui ont la pour maguy giraud et je suis occupé ces l’instant criblé ce       " la bouche pure souffrance non, björg, ce texte se présente juste un mot pour annoncer cher bernard toutefois je m’estimais en 1958 ben ouvre à  on peut passer une vie   premier vers aoi dernier thème principal :  tous ces chardonnerets "ces deux là se      & antoine simon 31       baie  hier, 17 des quatre archanges que il en est des meurtrières. f tous les feux se sont je rêve aux gorges tout est prêt en moi pour bal kanique c’est beaucoup de merveilles   un vendredi vous dites : "un       aujour  dernières mises grant est la plaigne e large je déambule et suis f dans le sourd chatoiement carissimo ulisse,torna a quel étonnant  hors du corps pas une errance de       la   en grec, morías pour mes enfants laure et m1       les plus terribles je ne peins pas avec quoi, abstraction voir figuration       " "pour tes il souffle sur les collines  tu ne renonceras pas. d’un côté  je signerai mon l’attente, le fruit jamais je n’aurais 1- c’est dans antoine simon 32 le numéro exceptionnel de franchement, pensait le chef, et que dire de la grâce f qu’il vienne, le feu marie-hélène en ceste tere ad estet ja si j’avais de son   jn 2,1-12 : f toutes mes toujours les lettres : un jour nous avons   3   

les ce qu’un paysage peut la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

Epuisement de la salle, silence. Par vagues. Dieu seul pouvait penser le contraire qui, s’il n’avait pas seulement su le plaisir de parler, s’il l’avait connu par la mesure des poumons, par les vibrations et les retenues de l’air, le plaisir des fibres musculaires, par les répercussions sur la peau et dans le corps, sur les membranes fragiles et diaphanes, n’aurait jamais pu s’épuiser ... Remâchant un rêve de terre, Josué se tenait dans une attitude proche de la prostration, la tête légèrement penchée au dessus des curseurs

  Il avait été peintre ébloui des petits matins de

Saint Tropez, comme des lagunes hantées de Venise, le long du chemin inquiet qui va de Turner à Nicolas de Staël ... Salut !

  (La salle frémissait, douloureuse)
  et les mots s’envolèrent (il

pleuvait à Londres ce jour là, et la côte d’Azur jouissait d’un soleil splendide)

je me suis défiguré... qui eût osé le faire sinon moi ?

(L’oignon est ainsi... où commence la pulpe ? où finit la peau ? Sa peau n’est finalement qu’un dessèchement de sa pulpe.)

voiles d’Isis..

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette