BRIBES EN LIGNE
il ne s’agit pas de ma chair n’est il s’appelait li emperere s’est       longte je sais, un monde se "si elle est       sous à cri et à       une       je pour maguy giraud et   ces sec erv vre ile dans le respect du cahier des pour jean gautheronle cosmos       la 1. il se trouve que je suis       sur f les marques de la mort sur il semble possible il était question non dernier vers aoi   je n’ai jamais tout en travaillant sur les assise par accroc au bord de encore la couleur, mais cette   ciel !!!! jusqu’à il y a a ma mère, femme parmi pour lee       o essai de nécrologie, exode, 16, 1-5 toute ….omme virginia par la j’ai relu daniel biga,       allong "l’art est-il quatrième essai de clere est la noit e la a supposer quece monde tienne       le approche d’une       alla macles et roulis photo 7   un vendredi       ( titrer "claude viallat,  mise en ligne du texte mult ben i fierent franceis e un temps hors du mais jamais on ne max charvolen, martin miguel l’heure de la       d&eacu autre petite voix quand vous serez tout de pareïs li seit la ici. les oiseaux y ont fait le texte qui suit est, bien a dix sept ans, je ne savais dernier vers aoi f dans le sourd chatoiement percey priest lakesur les       bonheu quand les mots       crabe-     pourquoi quand il voit s’ouvrir,  au travers de toi je       sur générations À perte de vue, la houle des dentelle : il avait bernard dejonghe... depuis antoine simon 3 le 2 juillet il existe au moins deux depuis ce jour, le site il y a dans ce pays des voies (elle entretenait recleimet deu mult temps de pierres et voici maintenant quelques "mais qui lit encore le une fois entré dans la       je me       ma aux george(s) (s est la       &n traquer nous avancions en bas de dernier vers aoi comme c’est station 4 : judas        é a la femme au j’écoute vos   pour olivier       nuage  “... parler une le lourd travail des meules journée de c’est seulement au     " glaciation entre 5) triptyque marocain les routes de ce pays sont iloec endreit remeint li os 1) la plupart de ces pour frédéric elle réalise des livre grand format en trois       p&eacu effleurer le ciel du bout des macles et roulis photo 4 moi cocon moi momie fuseau pour michèle gazier 1) 7) porte-fenêtre     l’é dans le train premier       voyage       le       en voile de nuità la   dernier vers que mort       object un verre de vin pour tacher rm : nous sommes en       que       dans difficile alliage de (À l’église neuf j’implore en vain       l̵ le 23 février 1988, il tout à fleur d’eaula danse       m&eacu le franchissement des mesdames, messieurs, veuillez cliquetis obscène des ne pas négocier ne jamais je n’aurais si j’avais de son mise en ligne vous n’avez À l’occasion de nu(e), comme son nom pour gilbert madame est une torche. elle la mort, l’ultime port, ils sortent trois (mon souffle au matin   l’oeuvre vit son 1-nous sommes dehors. equitable un besoin sonnerait f le feu est venu,ardeur des introibo ad altare les doigts d’ombre de neige après la lecture de   le texte suivant a "ah ! mon doux pays,     sur la avec marc, nous avons vi.- les amicales aventures   maille 1 :que premier essai c’est une errance de       soleil je suis       b&acir       bonhe dernier vers aoi       bien       enfant petit matin frais. je te j’ai parlé il existe deux saints portant travail de tissage, dans raphaËl la littérature de merle noir  pour les avenues de ce pays  tu ne renonceras pas. pour andré tromper le néant karles se dort cum hume le tissu d’acier descendre à pigalle, se il est le jongleur de lui       pass&e tu le saiset je le vois dernier vers aoi tendresses ô mes envols les plus terribles ma voix n’est plus que     au couchant je suis bien dans       voyage       dans attelage ii est une œuvre       tourne  née à  “la signification iv.- du livre d’artiste tu le sais bien. luc ne on cheval intendo... intendo !       deux   un f j’ai voulu me pencher j’entends sonner les toujours les lettres : la danse de clers est li jurz et li    au balcon alocco en patchworck © pas une année sans évoquer j’ai travaillé dernier vers aoi madame aux rumeurs lu le choeur des femmes de  dans le livre, le       vu sculpter l’air : heureuse ruine, pensait tout en vérifiant les amants se ço dist li reis :       deux madame a des odeurs sauvages antoine simon 23  l’écriture ils avaient si longtemps, si j’oublie souvent et       &agrav       soleil antoine simon 2 passet li jurz, si turnet a non, björg, dernier vers aoi dernier vers aoi j’ai changé le  “ne pas juste un mot pour annoncer a claude b.   comme   ces notes   dits de je t’enlace gargouille …presque vingt ans plus de tantes herbes el pre pour le prochain basilic, (la   tout est toujours en af : j’entends voici des œuvres qui, le mon cher pétrarque, vedo la luna vedo le ...et poème pour portrait. 1255 : le coquillage contre cinquième essai tout on a cru à  la lancinante très malheureux... mouans sartoux. traverse de À peine jetés dans le 1 la confusion des cinquième citationne tout est prêt en moi pour       dans sous l’occupation       le antoine simon 12 13) polynésie       la le vieux qui dernier vers aoi li quens oger cuardise dans l’innocence des ainsi alfred…   je ne comprends plus comme ce mur blanc la tentation du survol, à toute une faune timide veille pour mireille et philippe dans le pain brisé son il faut laisser venir madame et que dire de la grâce       juin en 1958 ben ouvre à rien n’est       ...mai       aujour       va     rien eurydice toujours nue à passet li jurz, la noit est  les trois ensembles agnus dei qui tollis peccata rêve, cauchemar,       jardin  avec « a la quelques autres c’est la chair pourtant la musique est le parfum de     m2 &nbs       dans       " la communication est   iv    vers on dit qu’agathe       force  dernières mises quatre si la mer s’est macles et roulis photo 6       le lent déferlement     les fleurs du     son la rencontre d’une « h&eacu pour jean marie       " vertige. une distance références : xavier il y a des objets qui ont la antoine simon 28 de proche en proche tous huit c’est encore à quai des chargeurs de depuis le 20 juillet, bribes       la pas de pluie pour venir l’ami michel immense est le théâtre et d’un bout à non... non... je vous assure, vue à la villa tamaris dans ce périlleux     le cygne sur on croit souvent que le but le "patriote", (de)lecta lucta   les oiseaux s’ouvrent     [1]  les petites fleurs des laure et pétrarque comme station 5 : comment histoire de signes . les lettres ou les chiffres il pleut. j’ai vu la temps de pierres dans la       m̵ présentation du  pour jean le ses mains aussi étaient la mort d’un oiseau. c’est ici, me carissimo ulisse,torna a 1.- les rêves de dans les carnets (dans mon ventre pousse une la chaude caresse de   se   d’un coté, a christiane madame, on ne la voit jamais rossignolet tu la station 3 encore il parle       au carissimo ulisse,torna a  un livre écrit ce texte m’a été guetter cette chose     sur la pente ce qui fait tableau : ce toute trace fait sens. que le scribe ne retient le passé n’est       journ& une il faut dire les       les antoine simon 6     ton l’évidence cette machine entre mes       le       avant mille fardeaux, mille       le langues de plomba la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS
<- XCVI | XCVIII ->
XCVII

Clefs : Homère , Dieu , langue

 

SIX FORMES DE LA DÉTRESSE

A
Il avait j’affirme encore Dieu faire entendre l’inouï nobis salame les marécages vont mes pieds il était dans le coin plus connu tu ne dis pas force jalouse la mer docile et terra visibilium m’hanno buttato hors de la planche en fait les plus tôt rentrés de la dentale terrib semec onfécomsa au fur et à mesure comment vous croyez [ffffff] et madame remâchant un rêve les vêtements ça va ni du mal ni du bien l’homme par peur il avait la passion figuré sans le vouloir perdu d’avoir perdu abîme-toi ou de vague(vague) tu vois de le sortir j’en avais de parchemin un autre le silence distant est mort monsieur

B
accepté d’emblée criait-il il y a en toi qui est le vainqueur major ora miserere nobis et si je ne sais pas honoraire de l’époque et nymphe et plus apprécié l’ordre mais voyeur comme langoureux désespoir ooomnium et n’osso e M’hanno jamais les Atrides il serait plutôt leur cigarette terminée OUout’ Ouout’ iléancorpamalcomsa asmano que ses cadrans signalaient que ça va commencer [koulibiac] de terre Josué encore mais les rides comme si elles sans doute du ridicule des métamorphoses et il est le maîtriser et je vous conterai dans la contemplation du monde intérêt dé- taché comme un intervalle de dodécaphoniste ondoyant encore la chair de bouche problème est celui des anciens et la panique que signifie tu es belle

  ainsi chantait l’aède dans la grande salle

C
sa défaite soudain devant quelque chose qui m’agace de sui et qui pro nobis nous sommes où ils vont commu et trésorier ou pas une femme pour sa courtoisie l’être là ces enfants pauvres mouvant branche invisibiliiium rotto l’ naso n’eussent pu à mettre ou quelque rafraîchissement consommé et la vague aspiration alléfépachié asmano efno le silence d’un groupe semble-t-il [dizœ rJ [wakife] se tenait qui peut supporter ne vous vous voulaient pas se ménageant constamment ne se révélait jamais tant ou au contraire lâchant ses gestes au delà il est ordre ou de détachement vague il était très connu secoué de soubresauts vers six heures quand de la position des objets affolée des plus jeunes ma bien aimée
   
D
et c’est bien là l’assemblée apparemment subjuguée par certains côtés priez vous tous super creux partir au matin où elle va payeur monsieur Jacques est une femme et sa compétence mes mots qu’on figurait double du citronnier venite pure se non ce credi se déguiser histoire n’est-ce pas chuchotaient des conversations où la dentale meurt mais tais-toi donc ah diseur voisin d’une émission [lâ:lâ] [pamalba] [ffffffkiva] dans une attitude les rides et la calvitie ? avares voilà le silence telle une sûre que lorsqu’il lui fallait quelque incongruité des limites humaines et question et réponse (vaguement) ment dans les milieux piscicoles est-ce qu’en fait n’est-ce pas les visites eurent cessé j’ai longtemps hésité à l’état latent derrière tes masques
   
E
ce dont j’affirme tu rappelles prions et que admirabilis ora le ciel à peine je sais toujours Isab 29 ce qui est sûr du milieu diplomatique seront toujours aux devantures ou du cèdre toi avaanti guarda che è trop tragique de protéger feutrées attentif répétée comme si tais-toi pas mal ballant Josué projetait [chpâss] [kesek] [kiva mmm] proche de la prostration si encore les choses capables de tout prendre position de repli signifient annoncer dans l’espoir tout à la fois folie si c’est folie et il n’a pas besoin de toi intérêt intéressé et tenait depuis des années aussi l’idée que l’inconnu je pouvais faire entre l’inclusion dans le Plexiglas chez les femmes depuis longtemps et rien de Rome en Rome n’aperçois   

F
il ne revenait pas lui-même que je suis Josué Job à vrai dire la terre tourne pro nobis bleuissait miserere où je les mets à Uri N réservoirs c’est qu’elle était parisien elle insensés des pâtisseries qui m’esseules signore maschere rotto guarda pour remonter aux sources la masse de chair à vif Josué guettait elle avait pu être (prolongée) enfin merd’ lent ’ancé ses phrases [lâse ::] [oooooo] [jebânnnnnd’] la tête légèrement penchée vont à leur rythme tout accueillir une possibilité de prétendre prévoir rappeler qu’elle fût entendue que de souffrir et de hurler coule-toi (dans l’évidence) vous voyez oui la rubrique de pêche à la ligne tire à soi comble un manque mon bilan ce jour là trop froide en fin de comptes mûrie elle chargeait originaire de la banlieue  flectamus genuaa
il avait encore dieu l’inouï les marécages

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette